alexametrics
dimanche 16 juin 2024
Heure de Tunis : 03:43
SUR LE FIL
L’État a vendu ses parts dans Mosaïque FM à un prix dérisoire
24/05/2023 | 12:07
1 min
L’État a vendu ses parts dans Mosaïque FM à un prix dérisoire

 

L’État tunisien, via Al Karama Holding, a vendu ses parts dans Mosaïque FM. Il s’agit de ces 13,28% du capital confisqués en 2011 à Belhassen Trabelsi. L’opération de cession a eu lundi 22 mai, a affirmé la holding dans un communiqué rendu public aujourd’hui mercredi 24 mai 2023. 

L’acquéreur est la société BA Services, inconnue dans le secteur médiatique tunisien et le prix de la vente est de 2.412.500 dinars. Ceci valorise Mosaïque FM à 18,166 millions de dinars. Un montant légèrement supérieur à son chiffre d’affaires annuel, ce qui suggère que la radio a été sous-valorisée et cédée à un prix dérisoire, inférieur à sa véritable valeur. 

 

Comment Al Karama a valorisé Mosaïque FM ? On l’ignore, l’opération ne s’est pas accompagnée de la transparence requise et la vente s’est effectuée alors que le patron et fondateur de la radio est en prison pour des motifs jugés fallacieux par ses avocats. 

Force est de rappeler deux choses. Les représentants de l’État n’ont fait que tirer des dividendes de Mosaïque FM et il n’y avait aucune urgence de céder les 13,28% qu’il détenait. 

Deuxième point, le président de la République a affirmé, plus d’une fois, son opposition à céder les biens de l’État. Pourquoi donc Al Karama est passée outre la politique présidentielle en procédant à cette cession ?  

La holding a bien organisé une cérémonie pour la vente, mais s’est abstenue d’organiser toute conférence de presse pour expliquer au public sa démarche, se suffisant d’un communiqué sec.

 

R.B.H

24/05/2023 | 12:07
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Momo
La bonne question
a posté le 25-05-2023 à 10:17
Qui est derrière BA services ? La réponse à cette question expliquera beaucoup de choses. Journalistes d'investigation, faites votre travail et éclairez nous. Merci
why_in_GZ
Encore une gabégie
a posté le 25-05-2023 à 09:14
En l'absence de détails, on peut imaginer que c'est une ventre de gré à gré. Probablement qu'il n'y a pas eu lieu d'appel d'offres public ni rien.
Des pratiques sanctionnables.
Encore une preuve de la gbégie du système KS qui nous rabâche les oreilles jours et nuits avec l'Argent du peuple et qui est incapable de bien le gérer.
Je suis sûr que nous aurons les mêmes commentateurs laudateurs comme d'habitude qui vont venir répéter leur idôlatrie d'imbéciles heureux...
Hamrouni
Le solde permanent
a posté le 25-05-2023 à 08:50
Pourquoi s'en étonner ? ça a toujours marché comme ça , les biens de l'état ont toujours été cédés à des initiés pour une bouchée de pain . Allez voir , à quel prix et à qui sont vendues les saisies douanières de valeur et seulement le restant sans grande valeur est mis aux enchères publiques pour amuser la galerie . On ne se débarrasse pas de la corruption en col blanc en aussi peu de temps ! tellement elle est ancrée à tous les niveaux de la société .
Logique
Un peu de logique
a posté le 25-05-2023 à 00:48
Caution de 1millard pour libérer boutar
Brader de 1millard la vente des actions de karama du mosaique!
Cela se fait le même jour!
C'est un bon exercice de logique!
Mehdi
Tout est relatif
a posté le 24-05-2023 à 21:10
Si on s'arrête aux actionnaires de la radio mosaique et sur l'historique du mouvement des parts de capital de la radio il n'y a que du beau monde est c'est remarquable.
L'on voit selon les articles de presse que Mr Nouredine Boutar a acquis les parts de Mr Abdenadher et un autre (34%) .
Les tunisiens doivent savoir ceci car c'est relativement occultée cette information et comment cette radio a été fondée. Enfin toute l'histoire.
Maintenant coté journalistique à mon humble avis il faut dissocier les journalistes des actionnaires de la radio.
Mais pourquoi les journalistes de Mosaique fm ne traitent pas journalistiquement l'aspect actionnarial de la société qui detient la license de mosaique car les personnalités concernées sont explosives de part leurs affaires judiciaires.
Zarzoumia
Ligne éditoriale
a posté le 24-05-2023 à 17:37
Lorsque j'entends " il ne faut pas perdre un seul millime de l'argent des tunisiens ", cette opération s'apparente au gaspillage de l'argent public mais elle cache surtout le début de la démolition de cette entreprise qui réussit en la noyant .
Ligne éditoriale quand tu nous rens fous.
Gg
Al karama....
a posté le 24-05-2023 à 17:28
C'est bien le parti islamiste fondé par le *** Makhlouf?
On se demande pourquoi l'état avait des parts dans la radio de ce parti populiste au plus mauvais sens du terme!
Réminiscence du passé récent, sûrement...
ourwa
@ Gg
a posté le à 23:33
Ignorant vous étiez, ignorant vous demeurez, Grégoire !...
Abel Chater
C'est devenu d'usage courant d'emprisonner les ayants droit, afin de libérer le chemin pour leurs adversaires.
a posté le 24-05-2023 à 16:07
Ils ont immobilisé les députés et leur chef légaux de l'ARP, pour permettre à Brahim Bouderbèla et compagnie, de s'emparer du parlement du peuple tunisien.
Ils ont chassé le président légal de l'ISIE, Nabil Baffoun, pour le changer contre son vice-président Farouk Bouaskar.
Ils ont emprisonné le président légal de l'Union tunisienne de l'Agriculture et de la pêche (Utap), Abdelmajid Ezzar, pour permettre à son adversaire vice-président Noureddine Ben Ayed, de lui prendre sa place en son absence.
Ils ont emprisonné le chef de Mosaïque fm Noureddine Boutar, pour permettre la vente de la part de l'Etat dans sa radio en son absence, à ceux qui vont mettre sa rédaction à genoux.
Ce n'est qu'un tout petit pourcentage de la partie émergée de l'iceberg, qui nous montre que les anciennes méthodes du défunt dictateur déchu Ben Ali, par lesquelles il envoyait ses milices RCDistes, faire les bagarres pour fermer les boîtes de ses opposants politiques, n'appartiennent plus qu'à un passé lointain. Maintenant, ils enferment le chat, pour que leurs souris puissent danser. Ils affament le peuple tunisien, tout en criant à la faute de leurs fantômes. Ils demandent à la Justice tunisienne d'agir en toute liberté, mais seulement pour leur emprisonner leurs adversaires politiques.
Des méthodes enfantines à la manière des toiles d'araignées. Elles ne peuvent attraper que les mouches et les moustiques, dans l'attente que la terre tremble lorsque bougent les lions, les gorilles et les taureaux.
Allah yostir Tounes.
Bbaya
Justement vendu avec une remise de 30%
a posté le 24-05-2023 à 14:09
Cela ne s'agit pas de la corruption?
Si c'était l'époque ennahdha ou bajbouj rahi etkelbet denya!

Sihem ben sedrine a subit les enfers car elle tenté de récupérer 650 milliards Tunisiens!
Alors là on brade une participation qui Normalement rapporte gros à l'?tat!
On comprend mieux pourquoi ils ont fermé incc! C'est pour ne pas avoir des comptes!
stuc
le moyen de la faire taire !
a posté le 24-05-2023 à 13:53
mosaique fm doit disparaitre ou changer sa ligne editoriale ,c est aussi simple et chemin faisant limoger H mekki et G elyes c est tout !
Judili58
VENTE DOUTEUSE
a posté le 24-05-2023 à 12:50
Y a t il eu un appel d'offres publique ? Qui a fixé le prix de cession ? Quelle est la nationalité de l'acquéreur ? La HAICA a t elle été consultée comme le stipule la loi ? Que de questions !!! Cette vente a tout l'air d'être une opération opaque qui cache quelque chose de grave voir d'immoral.