alexametrics
Chroniques

Les feux de la passion

Les feux de la passion

 

Cette semaine s’annonçait calme, l’actualité se résumait à un membre du conseil de l’Ordre des médecins qui déclarait ne plus aimer les omelettes. Et tout s’est précipité.

 

La Libye s’embrase. Haftar est toujours aux portes de Tripoli qui devait tomber en deux jours. Mais faute de Capitale, ce sont 160 Hommes qui sont tombés, et 600 qui sont blessés. Deux jours qui durent depuis le 4 avril. Sarraj et ses milices résistent. Et accusent la France, par la voix de leur ministre de l’Intérieur, de soutenir Haftar. Ce que la France dément. Soigner n’est pas soutenir…

 

Le Yémen s’enlise. L’opération tempête décisive dure en réalité depuis le 25 mars 2015. Plus de 10 000 tués, l’équivalent de presque deux fois la population de Sidi Bou Saïd, 60 000 blessés,  grosso modo les deux tiers de celle de Monastir, 3,4 millions de déplacés, précisément le tiers de la Tunisie. Et L’Arabie saoudite n’en finit pas de bombarder. Avec des armes françaises d’après notre confrère Disclose.

Le Yémen accuse la France de soutenir la barbarie saoudienne dont il se dit victime. Ce que la France dément. Armer n’est pas soutenir…

 

L’Algérie se mobilise. Malgré les démissions en cascades des anciens du régime, le peuple, lui, veut supprimer le « du » entre régime et anciens. Et pour le 9ème vendredi consécutif, il y a encore des rassemblements de centaines de milliers de personnes dans quasiment tout le pays pour demander la chute du régime. Ils reprochent à un semblant de pouvoir de se concerter avec un semblant d’opposition, dans un semblant de débat, pour faire croire au vrai peuple à une vraie démocratie. Rappelons qu’il y a encore deux mois, manifester était interdit à Alger. Se taire n’est pas soutenir…

 

Trump s’enfonce. Il a beau considérer que le rapport Mueller l’absout de toute collusion avec les Russes, Robert, de son petit nom, ne dit pas tout à fait ça, et il ne publie pas tout ce qu’il dit. Votre serviteur a lu la totalité du rapport public. 400 pages. Et tout au long du rapport, Robert Mueller démontre qu’il n’existe aucun élément qui permette de … blanchir Trump. Il écrit je cite « si nous avions la certitude que le Président n’a pas entravé la justice, nous le dirions ».  Pire que ça, il a en main la preuve que Trump a demandé à son conseiller, Mike Flynn, d’obtenir les mails piratés d’Hilary qui seront plus tard publiés par Wikileaks. Il a la preuve qu’un intermédiaire a alors contacté les hackers russes. Il lui manque juste la preuve qu’il les a obtenus, et la preuve que c’est ça qui a engendré les leaks d’Assange. Aux démocrates et à la presse de finir le travail aurait dit Mueller. Exonérer n’est pas soutenir…

 

Notre-Dame s’enflamme. C’est à Paris, c’est mardi soir, et c’est poignant. Le Monde regardait, hébété, se consumer la Cathédrale de Paris. C’est sa dimension à la fois culturelle, religieuse, architecturale, symbolique et universelle qui fait que la plupart ont suivi avec stupeur et un immense chagrin les flammes ravager le bâtiment. Il a fallu pas moins de 400 pompiers, de l’eau par milliers de mètres cubes, et la quasi-totalité de la charpente sacrifiée pour réussir à éteindre le feu. Puis le temps de la polémique vint. D’abord sur les moyens employés par les pompiers. Trump, avec son côté pyromane, ouvre le feu et suggère des Canadairs. Ce n’était pas à propos. La réponse est immédiate et cinglante. Cela aurait tout détruit lui répondent les experts.

Ensuite les dons commencent à pleuvoir. L’intelligentsia parisienne est prostrée ; comment réagir si les Saoudiens annoncent payer l’addition. Ceux qu’on présente comme Wahhabites qui reconstruisent Notre-Dame, ça va être délicat à gérer. Et comme le coup ne vient jamais de là où on l’attend, c’est la surenchère que vont se livrer les grands groupes français et les grandes fortunes françaises dans leurs annonces qui va faire le bad buzz. Un milliard en 24 heures, les gens qui assistent le lendemain aux prières pour Notre-Dame trouvent ça indécent. Elle vaut bien une messe, mais pas un milliard. Même exonéré. Payer n’est pas soutenir…

 

Les abeilles respirent. Comme personne n’a osé poser la question, nous avons pris les devants et mené notre enquête. Les deux-cent mille abeilles qui avaient élu domicile dans les trois ruches de Notre-Dame sont saines et sauves. Malgré le feu et les flammes, elles ont été épargnées par un miracle propre aux lieux de culte. Enfumer n’est pas tuer.

 

La nicotine tue. Une photo qui fait polémique auprès de ceux qui avaient raté le texte qui l’accompagnait.  Elle consacrait la fin d’une idylle de trente ans avec le tabac. Et encourageait tous ceux qui s’y adonnent à publier une photo avec ce qui doit devenir la dernière cigarette. Mais comme beaucoup s’arrêtent à l’image, peu le savent. Juger n’est pas soutenir …

 

La semaine se consume. Bon week-end.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (8)

Commenter

Ahmed
| 21-04-2019 19:26
PAROLES
Dieu est un fumeur de havanes
Je vois ses nuages gris
Je sais qu'il fume même la nuit
Comme moi, ma chérie
Tu n'es qu'un fumeur de gitanes
Je vois tes volutes bleues
Me faire parfois venir les larmes aux yeux
Tu es mon maître après Dieu
Dieu est un fumeur de havanes
C'est lui-même qui m'a dit
Que la fumée envoie au paradis
Je le sais, ma chérie
Tu n'es qu'un fumeur de gitanes
Sans elles tu es malheureux
Au clair de la lune ouvre tes yeux
Pour l'amour de Dieu
Dieu est un fumeur de havanes
Tout près de toi loin de lui
J'aimerais te garder toute ma vie
Comprends-moi, ma chérie
Tu n'es qu'un fumeur de gitanes
Et la dernière je veux
La voir briller au fond des mes yeux
Aime-moi, nom de Dieu
Dieu est un fumeur de havanes
Tout près de toi loin de lui
J'aimerais te garder toute ma vie
Comprends-moi, ma chérie
Tu n'es qu'un fumeur de gitanes
Et la dernière je veux
La voir briller au fond des mes yeux
Aime-moi, nom de Dieu
Paroliers : Serge GAINSBOURG
Paroles de Dieu fumeur de havanes

Zohra
| 21-04-2019 12:00
En vrai quand on voit que Notre Dame a réussi à lever plusieurs centaines de millions d'euros en quelques heures on peut affirmer que la faim dans le monde est un choix

Zohra
| 21-04-2019 11:39
Bonjour Ahmed,

Cette photo me fait penser au célèbre Gansbourg et sa fameuse cigarette qui ne le quittait jamais ça beau être la dernière pour Monsieur, en tout cas, on lui dit félicitation.

Amitié

Ahmed
| 21-04-2019 09:07
Votre photo est sympathique....
Selon l'ecole de Palo Alto vous êtes dans le double bind avec la cigarette. Attention a l'hallucination.

mansour
| 20-04-2019 17:43
on peut soutenir que le temps est venu de soutenir et prendre position en faveur des leaders Trump,Al Sissi,Maréchal Haftar et Madame Abir Moussi

Rose
| 20-04-2019 15:53
Les feux de la passion c'est le titre d'un livre erotique peut-être mieux la passion du christ en feu.

Justinia
| 20-04-2019 14:36
Je ne vois pas l'utilité de se photographier avec sa dernière cigarette La cigarette n'est pas un monument historique.Comment peut on se photographier avec une chose qui vous a rendu malade (cancer du poumon,amputation d'une jambe mauvaise odeur de la bouche etc...).

tounsia2
| 20-04-2019 11:35
Merci Mr Guellaty pour l'explication concernant la photo qui accompagne vos chroniques car je ne comprenais vraiment pas les raisons du choix (provocateur) de cette photo qui dérange d'autant plus qu'elle contraste vivement avec le style sympathique de vos chroniques que je trouve très agréables à lire.

Bonne continuation et au plaisir de vous retrouver dans les prochaines chroniques avec ou sans la cigarette. . .

A lire aussi

Mais par cette attitude, le FMI ne se serait-il pas invité, sciemment ou pas, dans la campagne

18/07/2019 16:59
2

Bref, l’opinion publique tunisienne et une grande partie de son élite sont victime de ce tropisme

17/07/2019 15:59
4

On peut dire que les médias n’ont pas bien fait leur boulot, ce à quoi nous pourrions répondre que

15/07/2019 15:59
6

Le vote sera pour mardi.

13/07/2019 13:59
5

Newsletter