alexametrics
samedi 25 juin 2022
Heure de Tunis : 02:48
Dernières news
Le Parquet invoque la Constitution dans l’affaire d’Emna Chargui
06/05/2020 | 13:19
2 min
Le Parquet invoque la Constitution dans l’affaire d’Emna Chargui

Le Parquet a invoqué l’article 6 de la Constitution tunisienne dans l’affaire de la jeune internaute Emna Chargui accusée d’offense au Coran, a annoncé l’avocate de la défense, Me Ines Trabelsi, mercredi 6 mai 2020.

 

Intervenue dans l’émission 90 minutes sur IFM, Me Trabelsi a dénoncé un vice de forme expliquant qu’on ne peut convoquer un citoyen sur la base des textes constitutionnels, devenus dans ce cas incriminants.  

Selon l'article 6 de la Constitution tunisienne, « L’État protège la religion, garantit la liberté de croyance, de conscience et de l’exercice des cultes. Il assure la neutralité des mosquées et des lieux de culte de l’exploitation partisane.

L’État s’engage à diffuser les valeurs de modération et de tolérance et à protéger le sacré et empêcher qu’on y porte atteinte. Il s’engage également à prohiber et empêcher les accusations d’apostasie, ainsi que l’incitation à la haine et à la violence et à les juguler ».

 

Me Trabelsi a signalé d’autres infractions durant l’interrogatoire de sa cliente. Elle a indiqué que la prévenue avait été audtionnée par sept représentants du ministère Public, en même temps.   « On nous a également interdit d'assister à l'audition » , a-t-elle fait savoir. 

L’avocate de la défense a, par ailleurs, expliqué que sa cliente n’avait pas rédigé la sourate détournée, objet d’une large polémique sur les réseaux sociaux. « Emna Chargui n’a fait qu’une mise en page sous la forme d’une sourate coranique d'un post existant sur Facebook pour ensuite le repartager ».  La prévenue a été maintenue en état de liberté. 

 

L’avocate de la jeune fille a précisé que le ministère public a décidé de la déférer devant la chambre correctionnelle près du Tribunal de première instance de Tunis, le 28 mai 2020 à 9h du matin.

N.J


06/05/2020 | 13:19
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Hannibal
La Tunisie est multiple en confession diverses voire avec des athés ,alors foutez nous la paix lahoumem dîne hom ou il y'a din
a posté le 20-05-2020 à 13:25
On continue à mêler la religion en tout ,les plus grands salauds sont ceux qui se réclament religieux pour leurs intérêts personnels. Et la Tunisie n'avancera en aucun tant ces faux religieux n'auraient pas disparus
Ahrebi syw
Effet
a posté le 07-05-2020 à 13:28
Why
Le déçu
Qu'ya t_il d'atteinte au sacré dans cette reproduction!
a posté le 07-05-2020 à 12:13
Cette reproduction n'est en rien une atteinte à l'Islam ,et n'est à mes yeux qu' une parodie qui montre en définitive l'extrême vulnérabilité de l'être humain, en imitant la pagination du Livre Sacré, .Cette image renvoi le croyant,à mes yeux ,aux prescriptions des sourates originelles. A mon humble l,intervention du ministère public est inopportune et maladroite
Bacchus
Définir le sacré d'abord, puis....
a posté le 07-05-2020 à 12:00
....Un juge qu'il soit de du tribunal cantonal, du tribunal de première instance, de la cour d'appel et même de la cour de cassation ne base ses décisions qu'en application du code pénal et du code de procédures pénal.
wiem
@A4
a posté le 07-05-2020 à 11:00
Merci pour vos blagues.
Bacchus
Un juge ça applique le code pénal!
a posté le 07-05-2020 à 10:57
Contrairement aux codes (pénal, civil, du statut personnel, des droits réels etc.) la Constitution ne peut avoir un caractère répressive, au contraire elle est faite pour garantir le droit des citoyens contre les erreurs du pouvoir judiciaire, les abus du pouvoir exécutif et l'arbitraire du pouvoir législatif. L'article 6 de la Constitution entre dans le cadre des dispositions générales et n'engage que l'Etat qui devrait protéger « les sacrés », sans donner une définition précise du sacré. Seul un arrêté de la Cour Constitutionnel parolé, parolé de Dalida) pourrait (j'emploie bien le conditionnel) le préciser. Le sacré ça pourrait être n'importe quoi : mosquée, église, synagogue, cimetière et pourquoi pas hôpital et ambulance. D'ailleurs l'article 9 de la Constitution définit comme sacré la défense de la Patrie et l'article 22 de la Constitution définit comme sacré le droit à la vie. Et l'article 31 de la Constitution est très explicite : les libertés d'opinion, de penser et d'expression sont garanties

Courage
La balance sur la photo
a posté le 07-05-2020 à 04:17
Normalement la balance comme dans le coran est pour l'équilibre la justice. Mais sur la photo comme chez le juge et la marchant de légumes elle n'est jamais en équilibre elle penche toujours d un côté

Vive la Tunisie ha ha ha
A4
Question:
a posté le 06-05-2020 à 21:37
S'ils ne font pas ça, comment voulez-vous que les tartuffes montrent leurs tartufferies ?
Leur croyance est tellement fragile, qu'une simple blague est capable de la foutre en l'air !!!
A4
Définition:
a posté le 06-05-2020 à 20:50
Le parquet c'est tout ce qu'il y a de plus bas. On marche dessus.
Aminos86
Soutien à Emna Chargui
a posté le 06-05-2020 à 17:53
Pour son ouverture d'esprit et sa créativité !
Bravo aussi à son avocate qui s'est bien exprimée sur IFM
En 2020, on ne devrait plus discuter de ces sujets.
On est libre d'être pratiquant, laïque ou athée !
Ajoula
Justice commandée
a posté le 06-05-2020 à 17:26
Par les temps qui courent vous n'avez pas intérêt à vous présenter devant la justice, nous vivons la période la plus sombre des droits universels.
Larry
@ MERCI Ghazi !
a posté le 06-05-2020 à 17:21
Pour toutes vos précieuses sources d'informations pour essayer d'éclairer certains aveugles
Ma pancarte est prête pour le 01er juin...
" ENNAHDHA = DEGAGE "
(Pour le T-Shirt c'est pire)
mansour
Un nouveau pas franchis devant l'acceptation d'un islam politique des freres musulmans salafiste devenu intouchable
a posté le 06-05-2020 à 16:40
par Elyes Fakhfakh+Lobna Jeribi+Abbou+Tahya Tounes+Courant démocrate+Mouvement Echaâb et autres soumis à Ennahdha+Al Karama
L'affaire Emna Chargui comme l'affaire Mila doit servir d'exemple contre la lâcheté de la classe politique dirigeante
Mohamed 1
L'extrémisme frappe encore
a posté le 06-05-2020 à 16:27
Et voilà ! L'extrémisme a encore frappé officiellement en Tunisie.
Laissons de côté le fait que l'Etat tunisien soit civil. Chose qui normalement devrait éviter à cette jeune toutes ces complications.
Religieusement parlant, le coran est très explicite et n'a nullement besoin d'exégèse sur ce point:

"""Lorsque vous entendez qu'on renie les versets d'Allah et qu'on s'en raille, ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu'à ce qu'ils entreprennent une autre conversation""" Ennissa 140.

Ainsi donc le coran demande seulement d'éviter de s'asseoir avec ceux qui se moquent des versets, jusqu'à ce qu'ils renoncent à le faire. C'est la seule attitude à prendre: le coran n'évoque ni sanction ni punition sur terre. La seule sanction, c'est s'éloigner d'eux. A moins de vouloir déformer la volonté divine. L'injonction d'Allah est claire et explicite, toute en sagesse divine.
Or cette jeune fille ne s'est même pas moquée des versets. Elle en a fait une imitation pour une cause noble: sensibiliser et éduquer contre corona. Donc la faute de raillerie est absente.
Ainsi aller au-delà de ce que recommande le coran en emprisonnant cette fille donne pleinement raison à ceux qui appellent la Tunisie Tunistan.
Abel Chater
Pourquoi ne pas laissr cette libertine aux mains du peuple tunisien !!!
a posté le 06-05-2020 à 15:57
Si la Justice tunisienne ne saurait protéger la foi et la dignité de son peuple tunisien à 99% musulman, déjà ancrées dans l'article premier de toutes ses Constitutions, et que les ennemis de l'Islam l'attaquent suivant leur propre loi de la jungle, pourquoi donc ne pas se désister de ce devoir, que les ennemis de l'Islam le lui interdisent d'une manière ou de l'autre par leur ruse de la laïcité, afin que la population tunisienne se défende d'elle-même!!!
renardine
la vérité
a posté le 06-05-2020 à 14:27
c'est ce qu'on appelle un abus de pouvoir
Ghazi
Il y a le parquet et le parquet'?'.Entre les deux, un monde
a posté le 06-05-2020 à 14:15
J'ai beau crié moi et beaucoup d'autres depuis quelques, de faire attention aux nominations des 'Chargés de missions' ou de 'Détaché'?' je vais vous prouver cela avec un exemple réel que vous pouvez vérifier sa véracité.
Tout le monde sait qu'Anouar Maarouf et le ministre des transports au gouvernement Fakhfakh, on sait tous aussi pour qui ce ministre roule et par qui il a été imposé et dans quel contexte, sauf que peu de Tunisiens accordent l'attention à l'équipe du ministre.
Anouar Maarouf ne prend pas ses ordres de son CG, il le prend de chez son employeur à Montplaisir, il a nommé un 'Chargé de mission' (C'est on plein droit), sauf que ce recru comme des dizaines dans ce gouvernement, attire l'attention, il s'agit de :
Ghazi Ben Amor né le 16-01-1961 à Kerkenah, ex-condamné à 20ans de prison (Il a passé 10ans, gracié en 2011 et indemnisé à la hauteur de 180 milles dinars), la cause de sa condamnation est 'Confection d'explosifs utilisés dans l'attentat de Sousse et Monastir en 87', sa nomination est officielle dans le JORT Nro.034 du 21-04-2020, avec effet rétrograde à partir du 06-03-2020, la cerise sur le gâteau : C'est qu'il occupe le bureau de Sarra Ben Rejeb (Ex PDG Tunisair et ex-PDG SNCFT), après que Anouar Maarouf l'a mis dehors. En quoi cette recrue pourra servir aux transports, je vous laisse deviner.
C'était juste un goutte dans un océan de ce que cette secte est entrain de faire, fracasser l'état en milles morceaux et installer ses membres que l'ancienne justice a qualifié et condamnés en tant que terroristes. Pour infos, vous avec 194 exemples comme ça. Le 01 Juin midi n'oubliez pas, ce jour on libère notre pays.
Nephentes
Comment une souris defeque une montagne
a posté le 06-05-2020 à 14:04
L'occasion etait trop belle hein.

Malgre ou a cause de l'insignifiance infantile de ce crotin de souris l'ensemble des zams bien nes des coeurs purs offenses se sont sentis atrocement agresses par l'incarnation du Mal Absolu Mlle Chargui Emna en personne

Autant dire que Satan a cote fait figure de joyeux scout

Trouvez autre chose les gars il y aurait comme une susceptibilite et immaturite pathologiques a invoquer la constitution pour incarcerer cette petite ecervelee

Faie feu de tout bois ca peut etre excitant surtout pour des adoslescents attardes mais la franchement c'est des brindilles de nids d'hirondelles
Faut quand meme avoir le sens de la decence parce que sinon on va deceler une tendance paranoide et infantile qui fera sourire
Hadj
Tout converge....
a posté le 06-05-2020 à 14:00
Les événements de ces derniers temps ,portent la signature d'ennahdha ,et annoncent sa main mise sur le pays....
Momo
La mémoire est courte
a posté le 06-05-2020 à 13:55
La roue tourne, un jour ou l'autre les représentants du parquet devront rendre des comptes pour toutes les bévues qu'ils ont commises soit par incompétence soit par servilité à B7iri et cie.