alexametrics
lundi 20 septembre 2021
Heure de Tunis : 20:17
Dernières news
Le document fuité du ministère de la Santé suscite les interrogations
22/07/2021 | 08:32
2 min
Le document fuité du ministère de la Santé suscite les interrogations

 

Le chef du gouvernement Hichem Mechichi a déclaré hier, mardi 20 juillet 2021, ne pas avoir été informé des journées portes ouvertes de vaccination organisées pendant les deux jours de l’Aïd et annoncées dans la précipitation par le ministère de la Santé.   

« Aujourd’hui, on prend une décision populiste, et organiser une journée portes ouvertes sans prévenir ni le chef du gouvernement, ni les gouverneurs, ni les forces de l’ordre est une décision criminelle. Cette image ne sied pas à l’image de la Tunisie », a déclaré Hichem Mechichi en limogeant son ministre de la Santé Faouzi Mehdi et en annonçant son remplacement - par intérim - par Mohamed Trabelsi.

 

Hichem Mechichi avait-il été informé par cette décision décidée à la dernière minute ? A-t-il été notifié en tant que ministre de l’Intérieur mais non consulté en tant que chef du gouvernement ?

Un document fuité du ministère de la Santé, mercredi 21 juillet 2021, montre la correspondance envoyée le 19 juillet, la veille de l’Aïd, par le chef du cabinet du ministère de la Santé au chef de cabinet du ministère de l’Intérieur. Dans cette correspondance, on voit bien que la notification a été envoyée la veille de l’organisation de l’évènement. Il fallait donc assurer la sécurisation de 29 centres et accueillir plusieurs milliers de personnes en à peine quelques heures alors que ces centres avaient été initialement fermés pour la fête de l’Aïd.

 

 

 

 

 

 

Ce document ne prouve donc pas que l’organisation de l’événement s’est déroulée de manière rigoureuse.  Si ce document prouve une chose, cependant, c’est le grand cafouillage qui existe au sein du gouvernement Mechichi. Le chef du gouvernementa dit avoir appris l'organisation des journées de vaccination dans la presse et de ce fait mis devant le fait accompli par le ministre de la Santé, ce qui a motivé sa décision de le limoger.

Selon le principe de solidarité gouvernementale, chaque ministre est tenu d’informer son chef du gouvernement des décisions qu’il prend. Sauf que dans la situation politique actuelle rien n'est très clair, sachant que les deux têtes de l'exécutif se mènent la guerre et se torpillent.

 

 

22/07/2021 | 08:32
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
rayma
Et le fameux Rdv de Mechichi avec le ministre des affaires sociales du 16/07/21
a posté le 23-07-2021 à 13:14
Rdv effectué bien avant la décision des journées portes ouvertes des vaccinations annoncé par le journal Echaab proche de l'UGTT où le chef du gouvernement a proposé l'intérim du ministère de la santé. Il vaut mieux ne pas commenter ces mensonges et ces manipulations concoctées par des pseudos-academiciens bas de gamme...
Zarathustra
Une question encore sans réponse
a posté le 22-07-2021 à 17:17
Des faits:
- le ministère de l'intérieur devrait être disponible 24/24 et 365 jours par an afin d'agir spontanément pour mettre de l'ordre là où il en faut, même s'il n'a pas été informé auparavant.
-le ministère de l'intérieur a été informé le 19, donc un jour à l'avance --> Je vous rappelle que l'information/courrier entre nos institutions se fait par fax ou de mains en mains le jour même.
-Puis il ne faut pas de grandes préparations logistiques afin sécuriser les 29 centres de vaccinations. je cite @Forza qui a même dit que la Tunisie a 80000 agents de police et que notre Ministère de l'intérieur aurait pu en envoyer quelque uns pour mieux gérer les centres de vaccinations (je redonne l'idée de son commentaire).
- Puis, le jour des vaccinations, notre ministère de l'intérieur aurait pu intervenir très vite afin de mettre de l'ordre dans nos centres de vaccination même s'il n'a pas été informé à temps / auparavant.

Je ne voudrais pas faire d'hypothèses car j'ai horreur des hypothèses très vite faites, par contre on peut se demander s'il y avait une volonté de sacrifier les Tunisiens dans les centres de vaccination afin de trouver une raison pour limoger le ministre de la Santé? Une question encore sans réponse...

Puis encore une chose: d'après la Photocopie de l'Article ci-dessus, il y a eu un problème de négligence entre deux hauts responsables (directeurs) des ministères de l'intérieur et de la santé. Et ainsi, je me pose la question pourquoi ne pas limoger ces deux directeurs qui sont à l'origine de la catastrophe au lieu de limoger le ministre de la santé?

Je ne veux pas prendre la défense de personne, moi je vois plutôt que la Tunisie est victime d'une trahison électorale de kelb tounes qui a déséquilibré notre ARP et tout notre système socio-économique et juridique. Aucune démocratie ne peut fonctionner/ survivre avec une pareille trahison...
Bouba
Encore plus lamentable
a posté le 22-07-2021 à 16:57
BN, essaye de trouver une excuse ou une porte de sortie pour cet incompétent de Mechichi, et même si on suppose que cela soit vrai et le courrier a été acheminé vers une mauvaise destination, et que dire de la Conférence de presse qui annonce la tenue de programme de vaccination, tout le Monde était au courant, sauf par hasard Mechichi n'a pas eu des informations que toute la Tunisie a su par l'intermédiaire du journal de 20h00 de la Watania 1, et pourtant il s', est rendu de Hammamet à Tunis pour doubler son ministre lors d', une reunion urgente relative au manque d'oxygène dans les hôpitaux
Mechichi est doublement responsable pour avoir ignorer l'information et d'avoir fermer l', '?il pour que les gens accourent aux centres de vaccination, il aurait pu intervenir à temps pour empêcher cela
Maintenant arrêtez une fois pour toute de défendre l'indefendable
C'est un CRIMINEL et point bar
AN
Une taupe RCDiste ?
a posté le 22-07-2021 à 15:17
Notre ministre de la Santé était-il une taupe RDC bien placée par Kaiis Saied ?
Dr. Jamel Tazarki
Savoir écouter
a posté le 22-07-2021 à 14:48
Ce qui m'inquiète, ce n'est pas que tous le monde parle en Tunisie, ce qui m'inquiète, c'est que personne n'écoute. Il y a 12 millions de Tunisiens qui s'expriment, mais combien qui les écoutent vraiment?
-->
Au nom de la liberté de l'expression, tous les Tunisiens ont le droit de s'exprimer. Tout le monde en Tunisie se raconte tout et Partout. On donne son opinion, autant sur le Président de la République que sur "la Raquette de Madame Ons Jabeur vendue à un misérable prix de 35.000 dinars "
-->
N'importe qui pourrait donner son avis sur tout et rien, en Tunisie! --> Et c'est très bien ainsi. On ne peut pas défendre la liberté de parole et vouloir être le seul à s'en servir. Par contre, il faut savoir aussi écouter et lire attentivement ce que les autres écrivent.


En Tunisie, on traite ceux qui écoutent de moutons. On ne s'en préoccupe pas. Alors que la Tunisie a autant besoin de Tunisiens qui savent écouter que de Tunisiens qui parlent tout le temps sur tout et rien. L'écoute pourrait changer notre Tunisie, autant que la parole, et peut-être même plus.
-->
Puis, certains de nos politiciens monologuent tout le temps. Dans le monde politique Tunisien (en particulier à notre parlement) sont rares ceux qui savent écouter --> on entend non pas pour comprendre mais plutôt afin d'agresser ses collègues verbalement et même à coups de pieds. Certains de nos députés sont par principe contre ce que quelqu'un d'autre dit. Ils ne cherchent pas la vérité --> chacun croit la détenir à notre ARP et la crie haut et fort, certains même avec un haut-parleur à la main. A notre ARP, si la personne dit ce que l'on pense, la personne est OK pour un certain temps. Si la personne dit ce que l'on ne pense pas, on lui crache dessus, on la tire des cheveux et on lui donne même des coups de pieds.

@Mes très chers compatriotes, savoir écouter en dit plus sur une personne que tous les grands monologues'?'

Fazit: Le Problème entre Mr. Mechichi et Mr. Mehdi est celui de communication: a)L'incompréhension, b)Le manque de clarté, c)La quantité d'informations (trop ou pas assez), d)Le timing de la communication (trop en avance ou trop en retard), e)puis il y a aussi les critères subjectifs (absence de critères communs)
-->
La Tunisie ne pourrait pas réussir, si nos ministères et les Tunisiens refusent de travailler de manière collaborative

Dr. Jamel Tazarki, Mathématicien

PS: J'ai grandi dans un milieu rural avec de grandes valeurs sociales où la communication collaborative était / est indispensable pour la survie de la paysannerie. Je n'oublierai jamais la générosité et les valeurs sociales des villageois de mon village Tazarka. On était pauvre mais on ne le savait pas, car on a appris à être heureux avec très peu de choses.
zozo Zohra
Dr Jamel
a posté le à 19:56
Bonjour Dr Jamel
Je ne sais pas depuis quand vous n'êtes pas rendu en Tunisie, je peux vous assurez qu'il un ya une telle injuste sociale et racisme en Tunisie affolant. Je vous vous jure s'ils pouvaient corrompre la mort ils l'auraient fait. Horrible

Les tunisiens savent faire que du blabla et de la haine. il n'y a jamais eu de l'écoute absolument comme vous dites

Aidek mabrouk
Tunisino
Des nuls
a posté le 22-07-2021 à 14:25
Des nuls qui recrutent des nuls pour ruiner les tunisiens et la Tunisie. Le traître Ghannouchi et son oiseau de malheur Saied ont réduit la Tunisie à une plaisanterie!
takilas
des médiocrités à ne point en finir depuis 2011.
a posté le 22-07-2021 à 13:40
Encore une que les dizaines de milliers** recrutés par nahdha n'ont aucun rôle dans la fonction publique, vu leur incompétence.
Bouba
Ignoble
a posté le 22-07-2021 à 12:32
La rédaction de BN, nous a habitué à analyser les infos et les faits avec recul, en se posisionnant du côté de la vérité des faits, sauf que cet article semble essayer de sortir Mechichi de cette affaire, me rappelant le poste face book de cet ignoble ignard de Samir Ouafi qui dédouane Mechichi comme un leche botte
bbaya
cela prouve encore que c'est ministre catastrophique! et un document qui prouve sa criminalité
a posté le 22-07-2021 à 12:24
Une décision prise en fin après midi /debut soirée et envoyé via sa diwne à diwen de MI et non pas au Ministre la veille de l'aid après que les cadres de MI ont quitté leurs bureaux demandant la mobilisation des milliers d'officiers sécuritaires!! cela est vraiment un complot et une crime bien organisé par ce ministre! je suis certaine qu'elle a été ordonné par Carthage! (La bande de Carthage ont cru faire une opération populiste pour dire merci KS mais a été commandé comme les petits enfants!)

Hichem Mechichi a raison de porter plaindre car c'est vraiment une crime et un complot contre les citoyens et l'état! surtout 24h avant il ne l'a pas informé!
Abir
@Les Tunisens
a posté le 22-07-2021 à 11:50
il y a un grand sujet encore grave, ce que le président ne parle pas de tout, par négligence ou pour éviter de fâcher sidou cheik, c'est l'affaire akermi, l'appareil secret et les assassinas,là, c'est grave qu'un chef de la sécurité nationale fait la sourde oreille! Il sort parler que pour des choses bidon
AR
@ B.N aussi est dans la précipitation
a posté le 22-07-2021 à 11:39
Cet article n'est pas signé, on ne pourrait savoir s'il s'agit d'un article de Mr R.B.H ou un autre journaliste, peu importe, vous êtes tous sous le même toit, B.N
Ne fallait-il pas patienter et s'assurer des informations avant d'émettre un avis ou jugement pour éviter d'être pris au dépourvu ? Je suis un lecteur, je cherche à m'informer, pour le faire, j'essaie de dénicher la source la plus crédible.
Qui devrait vérifier l'authenticité ? C'est la tâche du journaliste.
Mechichi a été avisé ou pas ?
C'est capital, c'est à vous Mr R.B.H de nous en informer puisque vous avez été formel dans votre article.
Si moi, lecteur, sans possibilité de vérifier les informations, je m'adresse à B.N pour trouver la vérité, B.N se pose des interrogations sur des sujets aussi importants !
Pour moi, l'objectif principal c'est chercher la vérité ( bien que c'est une tâche très difficile parfois mission impossible ) et non chercher le coupable, courir derrière un coupable ça vous fait dévier du principal : la vraie information.
J.trad
Indignons -nous ,voilà le titre d'un ouvrage de quelques pages
a posté le 22-07-2021 à 11:29
Un ouvrage très condensé capable vraiment de mettre le doigt sur beaucoup de dis -fonctionnements
J.trad
Les injustices résident dans les lois
a posté le 22-07-2021 à 11:24
En France ,l'affaire des gilets jaunes a poussé le gouvernement a mettre le doigt sur le mal ,les rémunérations doivent être en relation avec la pénibilité ,pas seulement en relation avec la compétence ,je me rappelle il y a une dizaine d'années ,e Angleterre un jeune a protesté contre la fortune de la reine qu'on dit la femme la plus riche ,le jeune homme n'acceptait pas ce fait ,il ne trouvait aucune logique ,qu'une personne soit logée nourrie et et toucher une fortune sans qu'elle ne fournie aucun effort ,il y a vraiment de quoi s'arracher les cheveux ,contre cette injustice inexplicable ,il faut une révolution mondiale contre les injustices des lois
rafik de jendouba
@BN
a posté le 22-07-2021 à 11:17
BN tout le monde savait la presse la radio la tv et le tel arabe aussi
alors la foule par centaines voire même par milliers s'est bousculée dans des centres improvisés
le citoyen lambda savait sauf Mr MECHICHI,, It smells the rat( ça sent le roussi) n'est ce pas !
BN le journalisme est une profession noble ne vous laissez pas prendre au piège de l'amalgame de ces minables qui nous gouvernent par le mensonge et la fourberie .Restez au dessus de la mêlée.
l
une expression anglaise sied parfaitement à cette situation ubuesque que je vous livre avec respect à vous BN.
stay out of it and keep your nose clean
Abir
Pauvre de nous les tunisiens
a posté le 22-07-2021 à 10:49
Et comme disait toujours la patriote ABIR MOUSSI: le criminel ganouchi regarde Tom et Djiri et Kaïs Saïd joue avec mchichi le chat et la souris ! Ce qui fait sortir de ce trio, des ruses diaboliques à la ping-pong!
Houcine
Des experts?
a posté le 22-07-2021 à 10:46
Les petites mains islamistes sortent du bois.
Elles viennent nous éclairer. Qui à propos des attributions du Président. Qui sur le momentum des décisions et leurs contenus.
Tout ce déballage de grande "exégèse" n'a qu'un but, un objectif, dire et montrer que l'agent Mechichi est un grand chef d'orchestre à qui manqua un premier violon.
Il ne s'agit pas seulement, pas uniquement de souk, mais de cafouillage qu'on a orchestré pour donner substance à un ordre venu de ses maîtres.
On ne supporte pas les esprits indépendants. On n'imagine pas même qu' il puisse en exister dans le royaume des absolutistes. Que les suiveurs reprennent en ch'?ur.
Je leur conseille de lire La Boetie, Machiavel et autres penseurs dont le labeur aura consisté à prévenir les hommes contre leur penchant à la soumission, à l'obéissance aveugle.
Toutes attitudes dont l'ultime effet est de vous sortir de l'humanité.
J'ai honte de certaines baves.
Abir
Moralité
a posté le 22-07-2021 à 10:39
Si le berger n'arrive pas à contrôler ses brebis et aucune ne lui échappe, il démissionne ! Compris ya mchichi serviteur de criminel ganouchi
nazou de la chameliere
Mr Mehdi s'enfonce !!
a posté le 22-07-2021 à 09:46
Le 18 il y'a eu une réunion d'urgence organisé par Mechichi !
Mr Mehdi ne le préviens pas .
Le 19 Mr Mehdi lui envoie un courrier pour le prévenir.
On ne sait pas si ce courrier a bien été expédié .ni s'il a été reçu par le chef du gouvernement.
Mr Mehdi préviens les tunisiens par voie de presse la veille des journées portes ouvertes ( on se croirait aux soldes ).
Mr Mehdi lui même rétropedale ,le 1er jour des soldes .N'ayant eu que des miettes de vaccins par KS !!
Les hôpitaux eux mêmes n'ont eu les concentrateur d'oxygène qu'hier !!!
KS a attendu que sa marionnette Mehdi saute !!!
zedache
Coup tordu
a posté le 22-07-2021 à 09:30
D'après ce document officiel, on comprend que ces journées ouvertes de vaccination dans la précipitation, sont quelque chose comme un coup tordu de Carthage, qui a instrumentalisé le ministre de la Santé Hichem Mehdi, pour embarrasser La Casbah et permettre à Kaïes Saied de mettre la main sur l'aide sanitaire internationale en la confiant à la santé militaire. La question se pose de la légalité de ce transfert de compétences. La santé ne relève pas du domaine du chef de l'Etat selon la constitution. Elle est une compétence du gouvernement. La santé militaire a-t-elle les moyens en locaux et en personnels de santé pour s'acquitter de cette mission ? Ou s'agirait-il de mettre les hôpitaux sous tutelle militaire, ce qui se pose un autre problème plus grave encore ? Il faut par ailleurs se demander jusqu'à quand ce jeu du chat et de la souris et la course poursuite entre Tom et Jerry devenue insipide, vont se prolonger entre Carthage, La Casbah et le Bardo transformés en Disney Land de pacotille ? La posture nihiliste du "non" à toute démarche de l'Assemblée et du gouvernement sans qu'elle s'accompagne de propositions positives et concrètes, adoptée par Carthage est en train de conduire le pays droit dans le mur. L'épisode sanitaire est un avant gout de ce qui attend les Tunisiens. Il faudrait en finir d'une façon ou d'une autre, peut-être en confiant pour un temps l'Etat, avant qu'il ne s'effondre à un Comité de Salut Public ouvert aux forces populaires, qui serré chargé de parachever l'interminable transition démocratique commencée en 2011, et qui a tendance à perdurer, et faire en sorte que le pays trouve enfin la stabilité institutionnelle sans laquelle il lui sera impossible de faire face à ses problèmes qui s'aggravent de jour en jour.
pifpaf
Il n'y a que BN pour trouver des circonstances atténuantes à la lopette et de mêler la présidence à cette affaire !
a posté le 22-07-2021 à 09:28
Aucune interrogation à avoir, la lopette était parfaitement informé depuis son séjour en polo dans un hôtel luxueux d'Hammamet .Sa démission s'impose ainsi que sa présentation manu militari devant la justice militaire, (seule justice de confiance en Tunisie) .Ce type est un lâche, un menteur, un voleur, un traitre, un vendu, un zéro virgule et j'en passe, bonne journée à tous...
A4
Instinct bestial !
a posté le 22-07-2021 à 09:18
Tout ça ressemble à un coup monté avec la symbolique du sacrifice le jour de l'aïd du mouton.