alexametrics
dimanche 07 août 2022
Heure de Tunis : 20:07
Dernières news
Le cri de détresse et d’injustice de Mehdi Ben Gharbia
08/05/2022 | 17:48
2 min
Le cri de détresse et d’injustice de Mehdi Ben Gharbia

 

Les proches du député et ancien ministre, Mehdi Ben Gharbia ont publié, ce dimanche 8 mai 2022, une lettre qu’il a rédigée depuis sa prison vers la fin du mois d’avril 2022, où il parlait de sa souffrance physique à cause de la grève de la faim qu’il avait entamée, mais aussi psychologique à la suite de l’injustice qu’il subissait.

 

« J’écris ces lignes et je ne sais pas si elles parviendront à quitter cette prison ou si elles resteront, comme moi, emprisonnées. J’écris après avoir entamé une grève sauvage de la faim et avant que je ne perde la capacité de la réflexion et de la rédaction », note Mehdi Ben Gharbia au début de sa lettre.

Mehdi Ben Gharbia a dénoncé l’injustice qu’il subissait depuis plus de six mois, soulignant qu’il ne pouvait prédire qu’il allait être accusé de blanchiment d’argent. Il a ajouté qu’il était parfaitement conscient qu’il faisait l’objet d’une diabolisation continue depuis des années, et qu’il était le bouc émissaire parfait dans le contexte actuel du pays. « Malgré tout, je n’ai pas quitté le pays, pourtant plusieurs amis me l’avaient conseillé. Je n’ai pas pris la fuite parce que j’avais confiance en la justice, mais aussi parce que je n’ai commis aucun crime et que je refuse de vivre en fugitif ».

 

Dans sa longue lettre, Mehdi Ben Gharbia a rappelé que sa détention aurait dû prendre fin à l’arrivée de son terme à midi le vendredi 15 avril 2022 dès lors qu’aucune décision de prolongation n’ait été prise avant son expiration. Ainsi et compte tenu de ce qui précède, Mehdi Ben Gharbia aurait dû être libéré vendredi 15 avril à 12 heures.

 

Rappelons que le comité de défense de l’ancien ministre et député Mehdi Ben Gharbia a annoncé, le 27 avril 2022 que l’état de santé de son client s’était gravement détérioré à la suite de sa grève de la faim sauvage.

Les avocats indiquent avoir été témoins de la discussion entre leur client et un officier de la prison à propos de la gravité de son état de santé, sauf que Mehdi Ben Gharbia avait refusé d'interrompre sa grève de la faim. « Soit je suis libéré, soit je quitte la prison vers le cimetière », a-t-il dit.

 

S.H

08/05/2022 | 17:48
2 min
Suivez-nous
Commentaires
CIN
Djongo
a posté le 18-05-2022 à 00:58
Toutes cette misère sociale et pourritures du système judiciaire est lû et épluché chaque jour par les services de presse des ambassades dans notre pays. Personne ne s'inquiète et on se demande après pourquoi on n'est plus respecté.
Nino
The end
a posté le 11-05-2022 à 10:43
Le temps de la justice corrompue de Bhiri est révolu. Soit laisser la justice faire son boulot sans pression des médias (BN) soit on instauré de nouveau la loi de l'impunite
Mansour Lahyani
Mais quoi, Mehdi Ben Gharbia continue à faire des siennes ?!
a posté le 09-05-2022 à 09:49
Si j'étais président de la république, ne fût-ce qu'un instant fugace, j'instituerais un ministère de la Persévérance et de la Survivance, et je nommerais Mehdi Ben Gharbia à sa tête : nul Tunisien ne serait plus digne de cette nomination, son entêtement et sa persévérance annihileraient toute volonté (non divine) de le liquider définitivement !!!
Philobog
The end
a posté le 08-05-2022 à 23:11
Quand la justice ne respecte pas la loi, il n'y a plus d'espoir.....
zied
Et Youssef Chahed ?
a posté le 08-05-2022 à 19:58
Pendant que Youssef Chahed à pris la fuite en douce et file des jours heureux à Paris...
Hager
Il pensait qu il avait s en sortir comme d habitude
a posté le 08-05-2022 à 18:38
Le pauvre il est innocent et blanc comme neige! S il pense faire du chantage avec sa grève qu il crève!
Welles
Crétine
a posté le à 07:44
C'est avec des crétins comme toi que la Tunisie va mal, tu as connaissance du dossier pour débiter ces âneries et mensonges. L'aveuglement est pire que la cécité.
Anti gueuses
@Hager sans c'?ur ni foi
a posté le à 19:35
Le pays ne se relèvera jamais avec des haineux,envieux et jaloux comme cette Hager.Il faut avoir de la compassion avec les gens qui traversent une profonde détresse et penser à son fils qui a déjà perdu sa maman.J'espère que dieu te pardonnera et que tu ne seras pas un jour à sa place en pleine tourmente,désespérée et complètement anéantie.