alexametrics
Dernières news

Le comité supérieur des droits de l’Homme dénonce les violations des libertés individuelles

Le comité supérieur des droits de l’Homme dénonce les violations des libertés individuelles

Le comité supérieur des droits de l’Homme et des libertés fondamentales (CSDHLF) a dénoncé, dans un communiqué diffusé ce vendredi 24 mai 2019, les violations des libertés individuelles observées durant le mois de ramadan.

Le comité a appelé au respect de la Constitution de janvier 2014, qui garantit la liberté de conscience, précisant que le principe de respect des minorités, et donc éventuellement des non-jeûneurs, est le premier devoir de la majorité. Il a condamné les déclarations des responsables du ministère de l’Intérieur qui justifient les descentes effectuées sur les cafés et restaurants ouverts durant le moins saint par la nécessité d’arrêter des criminels recherchés, estimant que de tels propos insinuent que les espaces ouverts sont des nids de criminels.

Le comité supérieur des droits de l’Homme et des libertés fondamentales a appelé le gouvernement et les autorités judiciaires à assumer leurs responsabilités pour mettre fin à ces agissements et à poursuivre les responsables. Il a également appelé le pouvoir législatif à faire en sorte que les textes de loi soient en cohérence avec la constitution et à promulguer le code des libertés individuelles.

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (2)

Commenter

TABARKA
| 24-05-2019 18:24
. La TUNISIE a signé une charte et cette charte doit être scrupuleusement respectée, quel quelle soit la couleur politique au pouvoir. Le jeu de politique politicienne, et de l'hypocrisie affichée en toute circonstance commencent à agacer les instances politiques internationales et de surcroit la cour internationale des droits de l'hommes à STRASBOURG.

SAMIA
| 24-05-2019 16:26
Liberté de conscience et mosta3raba ne marche pas...regardez leurs têtes de consanguins !
L'islam est le refuge de tous les hypocrites du monde... le bon dieu est si faible qu'il a besoin de Rchid, Bhiri, Yamina et l'autre vendeur de légumes pour obliger les gens à appliquer ses lois devine!

A lire aussi

Selon le journaliste Moncef Ben Mrad, qui était de passage hier, dimanche 23 juin 2019 à Radio Med,

24/06/2019 10:18
0

Le DG de l’institut de sondage, Emrhod Consulting et président de la chambre syndicale des

24/06/2019 09:51
1

Le ministère de l’Education a annoncé, dans un communiqué publié ce lundi 24 juin 2019, que les

24/06/2019 09:29
0

La Tunisie a présenté sa candidature au Conseil de l’Organisation des Nations unies pour

24/06/2019 08:35
0

Newsletter