alexametrics
dimanche 16 juin 2024
Heure de Tunis : 20:51
SUR LE FIL
Le bureau exécutif d'Ennahdha n'évoque pas Mondher Ounissi
13/09/2023 | 15:18
2 min
Le bureau exécutif d'Ennahdha n'évoque pas Mondher Ounissi

 

Le bureau exécutif du mouvement Ennahdha a exprimé son inquiétude quant à la dégradation de la situation du pays, la hausse des prix et la détérioration du pouvoir d’achat. Ennahdha est revenu sur l’affaire du président du conseil de la Choura Abdelkarim Harouni et son arrestation, mais n’a même pas cité le nom de son président par intérim, Mondher Ounissi, lui aussi arrêté.

Dans un communiqué du 13 septembre 2023, Ennahdha a appelé le pouvoir en place à faire preuve de franchise et à ne pas induire l’opinion publique en erreur au sujet de la situation du pays en accusant les opposants et les hommes d’affaires de provoquer la détérioration de l’économie et les crises. Le parti a appelé à la libération des détenus politiques, principalement son président Rached Ghannouchi, arrêté le 17 avril 2023 et à stopper le ciblage les symboles de l’opposition à travers l’émission de mandats de dépôt sans audition des personnes concernées.

Notons qu’à ce sujet le parti a, seulement, évoqué les noms de Rached Ghannouchi et Abdelkarim Harouni. Le parti n’est pas revenu sur l’arrestation de Mondher Ounissi, emprisonné depuis le 5 septembre 2023. Ce dernier a même entamé une grève de la faim depuis cette date.

Le communiqué poursuit en demandant l’arrêt des atteintes aux libertés privées et publiques, aux droits humains, aux opposants, aux activistes politiques, aux militants, aux syndicalistes et aux journalistes. Le parti a qualifié la chose de violation grave touchant la démocratie et les activités des partis et des organisations de la société civile.

Ennahdha a condamné la fermeture de ses locaux et de l’interdiction de se réunir au sein des bureaux régionaux du parti sans raison légale. Ceci l’a empêché d’honorer ses engagements auprès de dizaines d’employés et des caisses sociales. Ceci a impacté les obligations financières du parti.

Ennahdha a appelé l’intégralité des forces démocrates à s’unir et à se mobiliser dans le but de s’opposer pacifiquement au coup d’État afin de retourner au processus démocratique et de mettre en place un dialogue non basé sur l’exclusion et faisant participer l’intégralité des acteurs politiques et civils dans le but de sauver le pays et de sortir de la crise.

Le parti a, aussi, exprimé sa solidarité envers les peuples marocains et libyens ayant été touchés par des catastrophes naturelles durant les derniers jours.
 


13/09/2023 | 15:18
2 min
Suivez-nous
Commentaires
SAM
SOYEZ HONNETES POUR UNE FOIS
a posté le 13-09-2023 à 16:19
Quel bande de menteurs IL ONT MIS LE PAYS A GENOUX sans jamais reconnaitre leur implication
Ahmed
BN devient le porte parole officielle d'en nahdha
a posté le 13-09-2023 à 16:18
Tout ceux qui est excessif est insignifiant
On perd l'attention
Houcine
C'est une insulte à l'intelligence.
a posté le 13-09-2023 à 15:46
Ennahdha parle de droits humains.
Ils sont coupables de crimes de terrorisme.
Ils ont volé, aggravé la dette du pays tout en s'appropriant les dons et les prêts restés à la charge du pays.
Alors, leurs déclarations méritent le rejet ferme de la part de tout citoyen sérieux.