alexametrics
vendredi 19 août 2022
Heure de Tunis : 05:27
A la Une
La Tunisie sera-t-elle impactée par le conflit Russie-Ukraine ?
24/02/2022 | 12:24
4 min
La Tunisie sera-t-elle impactée par le conflit Russie-Ukraine ?

 

La Russie a lancé, à l'aube du jeudi 24 février 2022, une invasion de l'Ukraine. Si le conflit est géorgraphiquement éloigné de nos frontières, il n'est pas sans incidence sur la Tunisie.

En effet, outre les ressortissants tunisiens, notamment les étudiants, qui se sont retrouvés piégés sur place, la sécurité alimentaire du pays dépendrait de cette région du monde (Ukraine-Russie). Ainsi, l’incursion des forces russes sur le territoire ukrainien aura indéniablement des répercussions sur la Tunisie.

 

La Tunisie est connue pour être un grand consommateur de pain et de pâtes ainsi qu'un grand importateur de céréales. Selon la ministre du Commerce et du Développement des exportations, Fadhila Rabhi, le pays importe 100% de ses besoins en blé tendre, 50% de ses besoins en blé dur et 100% de l’orge destiné au fourrage. Certes, nos importations de céréales proviennent de divers fournisseurs, mais à leur tête se trouvent l’Ukraine et la Russie.

 

Et même si la ministre s’est montrée rassurante, en soutenant que le pays était capable de subvenir aux besoins des citoyens en blé et en farine d’ici le mois de mai - qui coïncide avec la prochaine moisson - la réalité des choses est que le prix des céréales va s’envoler, suite à ce conflit, alors que les ressources du pays sont au plus bas. Des hausses de prix toucheront, évidement, d’autres denrées et produits, notamment le gaz et le pétrole.

Mme Rabhi avait évoqué dans sa dernière intervention téléphonique que l’approvisionnement en huile végétale subventionnée, qui venait de Russie, avait enregistré des retards, à cause des tensions avec l’Ukraine alors que le conflit armé n’avait pas commencé. Ce qui augure d’un autre retard pour l’approvisionnement à partir de la Russie.

Donc, outre le problème d’approvisionnement, la Tunisie sera confrontée à un problème de ressources financières.

 

Concernant la liste des produits importés de ces deux pays en conflit, Business News n’a pas trouvé de réponse. L’Institut national de la statistique supposé fournir le pays en données est en grève depuis quelques semaines, sous le silence des autorités de tutelle. Le ministère du Commerce ne dispose pas de l’information. Le ministère de l’Agriculture ne répond pas au téléphone, idem du coté de l’Office des céréales, et ce, malgré les nos multiples tentatives.

On se contentera des données publiées sur le site du ministère du Commerce sur la répartition géographique des exportations et importations. Ainsi, on apprend que nous importons des produits d’une valeur de 1.498,3 millions de dinars de Russie (2,4% du total de nos importations) et de 1.382,5 de l’Ukraine (2,2% du total de nos importations). Mais, on ne pourra pas connaitre en quoi ces pays nous approvisionnent (si les produits fournis sont de première nécessité, ndlr) et en quelle quantité.

 

Cependant, on sait, selon un article publié par Business News en décembre 2021, que le besoin annuel de la Tunisie en céréales est d’environ 30 millions de quintaux, ce qui équivaut à 3 millions de quintaux par mois, répartis à peu près comme suit : 1,07 million de quintaux de blé dur, 1 million de quintaux de blé tendre et 0,95 million de quintaux d'orge. Le pays produit environ 10 millions de quintaux seulement par an et importe donc 70% de ses besoins en céréales.

La valeur des importations de céréales - blé tendre, de blé dur et d'orge - a doublé au cours des dix dernières années, alors qu'en 2011, elle s'élevait à 756,30 millions de dinars et 1,54 milliards de dinars en 2019, la valeur des importations de céréales a atteint 1,94 milliards de dinars en 2020.

D’abord, il n'est pas surprenant que la valeur des importations de céréales ait augmenté en 2020, compte tenu de la crise qu’a connue le marché mondial en raison de la pandémie du Covid-19. Crise qui a impacté les prix mais aussi l'offre et la demande. En outre, il faut noter que la quantité de céréales collectées en Tunisie a connu une baisse entre 2019 et 2021 justement en raison de la crise économique et sanitaire qui a négativement impacté le secteur.

 

Selon le média en ligne basé à Londres Middle East Eye, les importations ukrainiennes représentaient 47,7% des importations tunisiennes en blé en 2019. Celles de la Russie étaient d’à peine 4%. Or, le site évoque les perspectives d’une chute de la production de blé russe en 2021-2022, conséquence des mauvaises conditions climatiques. Il rappelle que la Tunisie fait face à une sécheresse, qui pourrait impacter négativement la production de céréales.

 

Importations de blé en Tunisie en 2019

 

 

La même source indique que les importations de céréales de la Tunisie devraient atteindre un niveau moyen de 3,7 millions de tonnes pour l’année commerciale 2021-2022, un volume inchangé par rapport à l’année précédente.

 

Le conflit ukraino-russe va impacter la Tunisie, notamment en ce qui concerne l’approvisionnement en céréales. Dans quelle proportion, c’est difficile à détreminer. Ajouter à cela, la crise économique et financière aigue que vit le pays, la prochaine période risque d’être difficile, pour les Tunisiens et leur pouvoir d’achat.

 

Imen Nouira

24/02/2022 | 12:24
4 min
Suivez-nous
Commentaires
RAB
La Dictature de la Russie mettra les dictateurs du monde dans la tourmente..
a posté le 25-02-2022 à 11:25
Notre Kaiis Saied, comme son ami Essaaffah Essisi, se verront bientôt signifier par les pays de l'OTAN (de l'Ouest) que les dictateurs ne sont pas souhaités et ne sont plus fréquentables ...
Abidi
Impact
a posté le 25-02-2022 à 11:21
Mais non mr en tant que génies tunisiens connaissant tout état la page sur tout rien ne nous impactera de ce qui se passe ailleurs, nous avons toujours des solutions et pour exemple ce que nous avons fait de notre pays depuis 2011
BI
Le gouvernement peut-il encore se permettre les subventions?
a posté le 25-02-2022 à 11:12
C'est sur que l'inflation va encore augmenter :
Le taux des crédits va augmenter
Gaz augmenté déjà de 50 %
Petrole plus que 100 dollars le baril
Le blé a déjà augmenté de 30 %
Le nombre de Touristes de Russes et de l´Ukranien tendera vers 0
..

wa Rabbi Yoster !

Oscar
Bien sûr .
a posté le 25-02-2022 à 11:06
De quoi donner des idées á notre voisin de l'est .
Oscat
Bien sur .
a posté le 25-02-2022 à 10:57
De quoi donner á notre voisin de l'est .
mizaa
Ils voulaient un Ieltsine et non Poutine.
a posté le 24-02-2022 à 21:32
Tout pays aujourd'hui qui ose s'opposer à l'Amérique, les USA, et, à toutes ses organisations criminelles comme l'OTAN, pourrait être asphyxié puis bombardée et si possible totalement anéanti de la planète. D'ailleurs avant de quitter le monde, le président Nixon, dans son livre « La Vraie Guerre », l'avait parfaitement signalé. Donc il n'y a rien de surprenant dans ce qui se passe entre la Russie de Poutine et le « Monde Occidental ». Ils ne voulaient pas d'un Poutine. Ils préfèrent un Ieltsine ou un Gorbatchev.

L'OTAN a pratiquement encerclé de tous les côtés la Russie. Il n'y a pratiquement aucun des pays qui avaient formé l'UNION SOVIETIQUE, qui n'est pas devenu une base militaire de l'OTAN. Personne n'empêche tous ces pays d'être indépendants de la Russie, mais aucun n'a le droit de devenir une base militaire de l'OTAN destinée un jour ou l'autre à détruire la Russie. Fallait-il attendre que l'Ukraine soit officiellement devenue une base de l'OTAN.

Heureusement que Poutine n'est pas un sale soulard comme Ieltsine. Pour ce qui concerne la Tunisie il suffit de se rappeler ce que l'OTAN a fait de la Libye, de la Syrie, de l'Irak. Et ce que fait cette organisation criminelle de l'OTAN dans le reste du monde se passe de commentaire'?'
Flying Ftira
Vaut mieux être prévoyant...
a posté le 24-02-2022 à 19:02
Il va falloir vraiment définir nos besoins et varier les sources de nos approvisionnements ainsi que les pistes d'amélioration de nos capacités de production en matière de céréales (et autres produits de première nécessité), parce que ce n'est que le début d'une vaste conflagration mondiale qui se dessine et que nous devons nous préparer au pire...
Citoyen_H
CETTE ESCALADE AURAIT PU ETRE EVITéE
a posté le 24-02-2022 à 15:42
si ceux (usa) qui vont brasser des milliards de dollars de gains suite à ce qui se passe actuellement, aurait consenti à la demande "légitime" des Russes !!!!!!!

Rien n'est anodin, tout est calculé, tout est prémédité !!!!!!!!
Devinez entre autres, qui vendra le gaz à l'Europe, pour compenser le déficit du gaz Russe

L'épisode de la baie des cochons à Cuba, enregistra le scénario inverse de ce qui se passe en Ukraine, sauf que dans ce cas, Castro était un grand ami de l'URSS. !!!

Les américains n'avaient pas toléré la présence des missiles Russes à Cuba.
Pourquoi les Russes devraient accepter la présence prochaine de l'otan et de toutes les armes qui vont avec, en Ukraine, à deux pas de lchez eux !!
Faites ce qu'on vous dit et ne faites pas ce qu'on fait, telle est la devise des pseudo-gardiens de la planète.
Cherchez l'erreur.

Quoi qu'il se passe ou quoi qu'il se passera, nous serons négativement impactés.
Toutes les dizaines de milliers de milliards dilapidées par les pingouins chameliers traitres imposteurs affamés (2011 - jusqu'au 25 juillet béni), auraient pu nous servir à sortir un peu de notre dépendance vis à vis des produits de première nécessité, en engageant des reformes constructives pour la NATION !!!!!!
La maudite troika et l'ugtt, décidèrent autrement.











zozo Zohra
Absolument
a posté le à 17:00
Et aussi le Gaz, les américains se retrouvent avec un grand excédent de Gaz de schiste qu'ils veulent le larguer à l'Europe, sauf ce Gaz est très onéreux en transport et en transformation.
Ils veulent absolument barré la route aux russes.
Guerre d'intérêt
zozo Zohra
USA
a posté le à 18:10
ils font les gardiens du monde. Vous savez qu'ils ont fait la même chose en Ukraine qu'au pays arabes soutenir les partis islamistes. En Ukraine ils ont soutenu un groupe Nazi contre un président qui était élu au suffrage universel.

La ou ils passent, ils font des catastrophes. J'espère qu'ils tombent sur un os cette fois-ci.
J'espère qu'ils recevront une leçon pire que celle de la Série.

Inchallah
zozo Zohra
En plus
a posté le à 18:27
Ils ont utilisé les snipers, la même chose que chez nous.
Les chiens de la casse hhhh
Ils méritent cette expression
Citoyen_H
EFFECTIVEMENT
a posté le à 13:02
Tout ce que vous dites n'est plus un secret pour personne (patriotes).
A terme, ya toujours Rabbi, sou7anou wè ta3ala.



zozo Zohra
Correction
a posté le à 18:20
Syrie
Citoyen_H
EFFECTIVEMENT
a posté le à 18:09
bidon avait déjà proposé aux européens (les suiveurs) de ne pas s'inquiéter pour le gaz. Il avait dit qu'il compenserait le volume de gaz Russe importé par l'europ..
Mais à quel prix ?
Les suiveurs vont se mordre les orteils quand ils seront devant le fait accompli !!!!

Il n'y a que feu Chirac qui avait vu clair dans le jeu américains.
Le nain de jardin sarkokiki, replongea la France dans le piège infernal de l'otan !!!





zozo Zohra
Tout compte fait
a posté le 24-02-2022 à 15:37
Je préférerais la fin du monde que de mourir à petit feu de faim.

Il n'y a pas pire que la faim et sa souffrance.
Warrior
des diplomés inutiles .....................................
a posté le 24-02-2022 à 15:25
mon fils DOIT devenir avocat ou ingénieur, ou médecin, alors je l'envoie étudier en Ukraine ...
pour finir chomeur, car le pays n'a pas besoin de pléthore de diplomés.
WAKE UP !!
1/3i
faute de français...
a posté le 24-02-2022 à 15:21
Ainsi, on apprend que nous importants des produits d'une valeur de....

importons ?
ça pique les yeux

Sinon, si l'Otan n'intervient pas, Poutine continuera sur les pays Baltes, si nous intervenons, on ne sait pas où on va.
Une resucée de 1939, où toutes solutions est mauvaise, surtout avec les arsenaux nucléaires...
Correcteur
Retour à l'expéditeur
a posté le à 02:55
"toutes solutions est mauvaise".
'?a pique le nez.
Carthage Libre
Il y'a plus grave : Poutine n'exclu pas l'utilisation de l'arme Thermonucléaire.
a posté le 24-02-2022 à 15:03
Ce qui se passe est sans précédent. Même la crise de Cuba de 1962 etait moins grave.

Poutine a clairement, très clairement dit "si on nous arrête, on utilisera contre vous une offensive comme vous n'avez jamais connu dans toute votre histoire"...Il parle là, très clairement, des armes thermonucléaire.

Et ça sera la FIN DU MONDE, et c'est pas une blague ; la Tunisie sera touché immédiattement par les retombées massives radioactives et le climat changera pour au moins 100 ans (hiver nucléaire).

Si Kiev est envahi par des troupes au sol et des chars, la situation pourrait dégénérer.

L'Occident ne restera pas les bras croisés.

La situation peut DERAPER, c'est une certitude. Ce ne sont pas des inventions.

Autre chose très importante ; Bien que l'Ukraine a dit qu'elle s'est débarassée des armes thermonucléaires depuis son indépendance de la Russie...des experts très sérieux affirmes qu'il existe des "silos" secret en Ukraine d'armes thermonucléaires, bien cachés...

Moi je dis : on vit un moment de notre histoire, de notre VIVANT TRES TRES GRAVE : il ne s'agit plus des égorgements de Daech ou des crimes d'Ennahdha : il s'agit de la FIN DU MONDE là, tout simplement.

A bon entendeur...
Warrior
ce sera pas la fin du monde .....................
a posté le à 15:22
non pas la fin du monde: il y aura toujours des touaregs qui errent dans le désert.
on va pas envoyer des bombes sur le désert, ou le cercle polaire ...
Carthage Libre
T'as pas lu : les retombées radioactives et l'hiver nucléaire
a posté le à 15:58
c'est ça la fin du monde ; renseigne toi avant d'écrire.
zozo Zohra
Il ne faut pas croire
a posté le à 15:18
A ça le nucléaire, ils ne sont pas débiles, ils seront les premiers être touchés.
C'est une guerre en grande partie froide, la peur, la pression.

Ils ne feront jamais recours au nucléaire sauf si on tombe sur un débile.
Carthage Libre
Poutine est prêt à TOUT, crois moi
a posté le à 16:00
On avait dit la même chose en 1938 "il y'aura pas de guerre", "Hitler bleuffe et s'arrêtera"....
zozo Zohra
Oui la guerre oui
a posté le à 16:51
La guerre il va la faire, mais Poutine n'est pas Hitler. Ils ne vont pas utiliser le nucléaire.

Vous me foutez une de ces peurs. Après l'enterrement du COVID et sa psychose, nous voilà dans une autre dimension de peur.

Je ne regarde plus la télé, déjà que je la regardais beaucoup moins depuis la COVID.

Merci merci on a eu notre dose de peur
zozo Zohra
La Tunisie
a posté le 24-02-2022 à 13:05
Ne fait pas l'exception, le monde entier sera impacté économiquement par cette guerre voulue par les fouteurs de zizanie dans le monde, les USA, Guerre d'intérêt,
La Russie étant le plus grand producteur de gaz et de blé de la planète.

Allah yoster.
Les pays qui seront les plus touchés de plein fouet, c'est ceux qui ne comptent pas sur eux-mêmes mêmes au niveau suffisance alimentaire et toujours tributaires des autres. Or qu'ils ont tous les moyens de l'être, genre la Tunisie.

Ce n'est pas fini, ils vont crier famine
zozo Zohra
Correction
a posté le à 14:13
Au niveau autosuffisance
DHEJ
La perdue...
a posté le 24-02-2022 à 13:02
L'information puis Imen NOUIRA!

Fallait peut être contacter la douane, le CEPEX ou encore la banque centrale.