alexametrics
Autos

La Porsche 911 GT3, 20 ans déjà !

Temps de lecture : 5 min
La Porsche 911 GT3, 20 ans déjà !

 

La présentation de la première Porsche 911 GT3 en mars 1999 à l’occasion du Salon de Genève a marqué le début d’une ère nouvelle pour les amateurs éclairés de voitures de sport. Plus encore que les autres modèles de Porsche 911, la GT3 incarne les valeurs si chères à Porsche Motorsport. Développée par le double champion du monde des rallyes Walter Röhrl, l’ingénieur de course Roland Kussmaul et les spécialistes de Porsche Motorsport à Weissach, la Porsche 911 GT3 a permis de transposer sur la route l’agilité affichée en compétition. Depuis, cette voiture de sport homologuée route n’a jamais cessé de voir ses performances s’accroître, chaque génération étant encore plus précise et plus dynamique que la précédente. Avec son moteur atmosphérique, sa boîte manuelle et sa transmission aux roues arrière, la GT3 demeure aujourd’hui encore la Porsche 911 la plus appréciée des puristes.

 

Les versions dédiées à la compétition de la Porsche 911 GT3 ont écrit certaines des plus belles pages de l’histoire du sport automobile. Outre d’innombrables succès de catégorie, la GT3 a remporté de nombreuses victoires au classement général des plus grandes épreuves d’endurance, qu’il s’agisse des 24 Heures de Spa, des 24 Heures de Daytona ou des 24 Heures du Nürburgring, une épreuve que la GT3 a remportée à sept reprises, la première victoire étant conquise en 2000. Si la Porsche 911 GT3 a rencontré un tel succès, c’est également parce que l’expérience et les innovations issues de la compétition ont toujours été intégrées à l’élaboration de la version de route suivante. Sans surprise, quelque 80 % de toutes les 911 GT3 produites à ce jour sillonnent encore régulièrement les circuits.

 

Apparue peu avant le changement de siècle et faisant appel à des technologies de pointe issues de la compétition, la Porsche 911 GT3 perpétuait une tradition entamée dans les années 1970 avec la légendaire Porsche 911 Carrera RS 2.7. Pour la première fois, le modèle n’était pas baptisé « RS » pour RennSport, mais GT3 — une référence à la catégorie GT dans laquelle les versions de compétition de ce modèle allaient évoluer. Le moteur 6 cylindres à plat de type boxer de 3,6 litres refroidi par eau équipant cette nouvelle voiture de sport développait une puissance de 265 kW (360 ch). Il n’a donc guère été surprenant que cette Porsche 911 GT3 ait déjà conquis ses premières lettres de noblesse avant même sa présentation à Genève. Avec Walter Röhrl aux commandes, elle avait en effet battu le record du tour pour une voiture de sport de série en bouclant les 20,8 kilomètres de la Nordschleife du Nürburgring en moins de huit minutes.

 

 

Pour réaliser cette performance exceptionnelle, la GT3 avait pu compter sur son moteur boxer, éprouvé en compétition, mais aussi sur un châssis abaissé de quelque 30 millimètres et des freins optimisés. Sa boîte manuelle à 6 vitesses provenait de la Porsche 911 GT2. Les rapports de boîte, la géométrie des essieux, les barres antiroulis et les ressorts avaient également été adaptés à la piste. Sur ce modèle, la légèreté l’emportait sur le confort. Illustration de son héritage de la compétition, la 911 GT3 disposait d’un aileron arrière fixe. En option, les clients pouvaient commander leur 911 GT3 en version Clubsport, qui disposait en outre d’un arceau boulonné.

Les premières Porsche 911 GT3 sont sorties de la ligne de production de l’usine de Weissach en mai 1999. Constituant une base d’homologation pour la compétition, la nouvelle 911 GT3 a donné naissance à la très populaire 911 GT3 Cup et à d’autres variantes encore plus performantes dédiées à la compétition, la 911 GT3 R et la GT3 RSR, qui allaient signer dans les années suivantes d’excellents résultats dans les compétitions monomarques et les courses de GT.

 

Après l’immense succès rencontré par cette première 911 GT3, Porsche présentait tous les trois ou quatre ans une nouvelle évolution de sa voiture de sport homologuée route et aux gènes issus de la compétition. En 2003, la puissance du moteur boxer était portée à 280 kW (381 ch) grâce à l’utilisation de la distribution variable en continu VarioCam. La GT3 pouvait aussi disposer du système de freinage ultra-hautes performances PCCB (Porsche Ceramic Composite Brake). Trois ans plus tard, la puissance augmentait à nouveau pour atteindre 305 kW (415 ch). Pour la première fois, la Porsche 911 GT3 bénéficiait d’une suspension active PASM (Porsche Active Suspension Management). En 2009, les ingénieurs de Porsche portaient à 3,8 litres la cylindrée du 6 cylindres à plat, qui affichait désormais une puissance de 320 kW (435 ch). L’adoption d’un nouvel aileron arrière et d’une protection de soubassement intégrale ont permis d’augmenter sensiblement l’appui puisque sa valeur était plus que doublée par rapport à la version précédente.

A l’occasion du 50e anniversaire de la Porsche 911 en 2013, la cinquième génération de la 911 GT3 a été présentée en première mondiale au Salon de Genève. Son moteur, sa transmission, sa coque et son châssis étaient entièrement nouveaux. Le groupe propulseur se composait d’un moteur atmosphérique de 3,8 litres développant 350 kW (475 ch), couplé pour la première fois à la transmission à double embrayage PDK (Porsche Doppelkupplung). Chose également inédite, cette 911 GT3 bénéficiait d’un essieu arrière directeur actif. Dans le cadre de son lancement, la nouvelle 911 GT3 a bouclé un tour de la Nordschleife en seulement 7 minutes et 25 secondes, soit un chrono amélioré de plus de 30 secondes par rapport au record établi par la première 911 GT3 en 1999.

 

La version la plus récente de la 911 GT3 a été lancée en 2017. Le développement s’est focalisé sur le moteur 6 cylindres à plat de type boxer, dont la cylindrée a été portée à 4,0 litres et la puissance à 368 kW (500 ch). Porsche avait aussi réservé deux surprises aux puristes. D’une part, une boîte manuelle à 6 vitesses pouvait désormais remplacer la transmission PDK. D’autre part, la 911 GT3 pouvait disposer d’un pack Touring discret. L’aileron arrière fixe était ainsi remplacé par un aileron se déployant automatiquement. La boucle était ainsi bouclée puisque la désignation « Pack Touring » faisait aussi référence à la version plus civilisée de la légendaire Porsche 911 Carrera RS 2.7 des années 1970.

 

D’après communiqué

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

A lire aussi

Le nouveau Renault Captur obtient la note maximale, 5 étoiles, aux tests de sécurité Euro Ncap. Le

09/12/2019 19:59
0

Pour célébrer son 10ème anniversaire, City Cars, concessionnaire de la firme automobile coréenne Kia

08/12/2019 22:08
0

Les lecteurs du magazine allemand Auto Bild Sportscar ont désigné le SUV sportif Alfa Romeo Stelvio

06/12/2019 19:59
0

La nouvelle Jaguar F-Type apparaît, plus belle que jamais, et porte à son plus haut point l’ADN

05/12/2019 19:59
0

Newsletter