alexametrics
A la Une

Kaïs Saïed-Nabil Karoui : avantages et inconvénients

Temps de lecture : 1 min
Kaïs Saïed-Nabil Karoui : avantages et inconvénients

 

Un face-à-face Kaïs Saïed-Nabil Karoui au deuxième tour de l’élection présidentielle. Un séisme politique auquel les acteurs politiques traditionnels ne s’attendaient pas. Ceux qui ont occupé la scène politique, depuis 2011, ont été tous battus à plate couture par ces deux ovnis. Deux candidats, deux profils aux antipodes. Le premier renvoyant une image d’intégrité, d’ultra-conservatisme et de docte austérité. Le deuxième, homme d’affaires incarcéré ayant réussi ses entreprises, trainant une réputation sulfureuse, mais se prévalant du camp moderniste.

 

Ce duo de tête, atypique, ne facilite pas la tâche aux électeurs amenés à trancher au plus tard le 13 octobre 2019. Afin que les électeurs y voient plus clair, entre un Kaïs Saïed qui demeure énigmatique et un Nabil Karoui, interdit de faire campagne et de s’exprimer sur son programme, nous proposons une démarche exposant les points forts et les inconvénients de chaque candidat. Une démarche ne prétendant pas à l’exhaustivité, mais se veut une grille de lecture pour que les électeurs puissent se faire une idée plus précise.

 

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (15)

Commenter

Mastour
| 28-09-2019 17:48
Cette comparaison est intéressante, le choix entre les candidats ne se pose pas M'?ME SI les critères s'opposent
.Je ne suis pas sympathisant d'aucun des 2 candidats .Je choisis N.k qui à mon avis le moins dangereux pour notre pays .N. K me semble être plus prêt des tunisiens toute catégorie .K.S est TR'?S '?NIGMATIQUE ,son programme n'est pas consistant et manque d'objectivité, il est immature en politique et trop rigide, avare de tout sourire et parle l'arabe littéraire qui est incompréhensible pour la plupart des tunisiens. IL lui faut beaucoup de temps pour être un candidat présidentiel.

ben
| 25-09-2019 15:26
bonjour,
Je tiens à vous remercier pour cette analyse qui me parait correcte.

fils de Bourguiba
| 25-09-2019 07:52
Bonjour
Est ce que quelqu'un a demandé de publier le certificat médical sur l'état de santé mentale de ROBOCOPP ?
Ce n'est pas possible de voter pour un névrosé qui ne parle pas la langue de son peuple et qui n'a aucun programme clair, tout ce qu'il sait dire c'est qu'il va instaurer l'égalité et la chariaa en Tunisie.
On n' pas besoin d'un docteur pour tenir ce discours généraliste et flou.
La Tunisie a besoin d'un chef pragmatique et dynamique qui peut faire qq chose pour l'économie , pas d'un docteur qui parle comme au moyen age, de Abou Baker, Omar, Ali et toute la clique du prophète.
Sa place est dans une école coranique et pas dans un palais présidentiel.

TATA
| 24-09-2019 19:17
Introduction: Le dilemme du 2ème tour de l'élection présidentielle.

D'abord un exemple afin de vous mettre dans l'esprit de mon commentaire:
La mère de Mr. X est très malade. Elle pourrait mourir à tout moment, si elle ne prenait pas un médicament Y. Celui-ci est hors de prix et Mr. X ne peut pas le payer. Mr. X se rend quand-même chez le pharmacien et lui demande le lui accorder le médicament à crédit. Le pharmacien refuse. Que devrait faire Mr. X? Laisser mourir sa mère ou voler le médicament?


Je reviens maintenant au sujet de l'article:
Que choisir au 2ème tour? Un candidat qui est probablement mafieux et corrompus (je dis bien probablement) ou un candidat qui est probablement un déséquilibré mental (je dis bien probablement)?

Franchement, je n'ai pas des réponses à ces dilemmes. Nous sommes dans une situation vraiment merdique et la faute est à notre ISIE qui n'a fait aucun effort afin de nous faire éviter ce genre de dilemmes!

Bonne soirée à tout le monde


Gary B.B. Coleman - The Sky is Crying
https://www.youtube.com/watch?v=71Gt46aX9Z4

==>
Blues is a real food for the soul, in troubled times'?'

Microbio
| 24-09-2019 16:51
Vous avez ramassez évidemment tous les détails sur les deux candidats. Pour nous renseigner, vous avez même réussi à nous présenter un long tableau comparatif.
D'un autre côté, l'ensemble de la presse tunisienne se plaint que Mr. Saiid est un candidat énigmatique, totalement inconnu, et qu'il évite les médias tunisiens!

'?trange! (Merkwürdig!)

vieux tunisien
| 24-09-2019 15:27
Chers compatriotes, on est tous d'accord sur le contenu de cet excellent tableau comparatif des critères de choix de notre future président.
Mais je souhaite insister sur un point important : C'est le vote utile pour les Tunisiens, je pense qu'il est préférable de voter pour Mr KAROUI pour les raisons suivantes :
1 - Mr Karoui ne fera jamais d'alliance avec Ennahda puisqu'elle l'a mis en prison, donc ça fera un équilibre entre la présidence de la république (moderniste) et la future assemblée (réactionnaire et islamiste avec Ennahda)

2 - Certes ROBOCOPP maitrise la langue arabe du moyen age, mais ce ne sert à rien pour régler les problèmes des tunisiens ,et il ne connait rien à l'économie, alors que Mr KAROUI est un as de l'économie et c'est justement ce que cherche les tunisiens c'est de trouver des solutions au chomage de masse

3 - La Tunisie a besoin d'un président moderniste tourné vers l'europe et pas d'un instituteur sorti directement du moyen âge et qui parle une langue que les gens ne comprennent pas, et même la jeunesse parlent un français mélangé avec l'arabe et ne savent pas écrire une page en arabe littéraire

JE PENSE QUE LA PLACE DE KAIS EST D ETRE INSTITUTEUR D'AABE EN SOMALIE POUR LEUR APPRENDRE LES RUDIMENTS DE LA LANGUE ARABE HHHH.

1/raisonnable
| 24-09-2019 15:25
Il n'y a pas de fumée sans feu. Dans la savane, les hyènes avant de s'attaquer à leur victime, elles envoyaient un crie perçant. En courant dans tous les sens en s'entrecroisant pour alerter les autres de leur espèce pour la réussite soit à leur portée. Les voilà enfin, les islamistes autour de leur congénère, en pratiquant les mêmes tactiques : des dances macabres interposés, pour stimuler leur salafiste candidat...et les autres dans l'ombre. Et ainsi le jour j la proie est leurs portée et Bismillah

A.
| 24-09-2019 13:19
En lisant les commentaires le tableau a fait exactement ce qu' il devait faire. Certains critiquent le tableau par rapport à k.s d'autres soutiennent N.k. l objectif est atteint en poussant le lecteur à avoir une reflexion. (Même en criticant le tableau c'est très normal). Bien joué BN.

rz
| 24-09-2019 13:11
Bref avec KS c'est l'aventure sure et certains et le pays ne peut supporter d'autres expériences sociétales pour le moment et souvenez-vous qu'on a laissé des plumes avec l'arrivée au pouvoir des islamistes en 2011 et qu'on n'est pas encore sorti du pétrin dans lequel ils nous ont mis alors empêchez ce retour par la petite porte et cet assistant de droit ne pourra rien contre eux une fois il les a implanté et introduit autour de lui.
C'est clair que ce vote sera un vote UTILE comme avec bajbouj en 2014 puisqu'on n'a pas réussi à faire dégager un vrai homme politique de la situation présente car le facebook, et les intervenants étrangers manigancent sous différents masques pour influencer des électeurs déboussolés, manquent de culture démocratique ou de culture tout court et donc facilement maniables et à volonté.

MFH
| 24-09-2019 10:06
Choisir l'énigmatique Saïed comme Présidnt c'est se jeter dans la gueule du loup. Purement et simplement, c'est se suicider. Refaire et reconstruire à nouveau le pays, en l'absence de ressources propres et meurtri par dix années de "kharab et damar", n'est pas à la portée d'un utopique K. Saïed ni d'aucun autre. Des deux candidats, je choisirais N.K, sachant qu'il représente un moindre mal.

A lire aussi

Se vêtir n'est pas juste se couvrir

07/08/2020 20:01
1

Son rôle est de protéger les déposants et de les

06/08/2020 19:50
5

Une situation précaire et explosive après le tsunami du

05/08/2020 20:24
4

une jeunesse désespérée en quête d’une vie

04/08/2020 20:27
7