alexametrics
lundi 28 novembre 2022
Heure de Tunis : 21:48
Dernières news
Kaïs Saïed insiste sur la réduction des importations des produits dits de luxe
26/09/2022 | 20:20
1 min
Kaïs Saïed insiste sur la réduction des importations des produits dits de luxe

 

Le président de la République, Kaïs Saïed s’est réuni ce lundi 26 septembre 2022, au palais de Carthage avec la cheffe du Gouvernement, Najla Bouden pour discuter de la situation générale dans le pays ainsi que le fonctionnement d’un nombre des services publics.


A cette occasion, le président de la République a insisté sur la question de l’approvisionnement des marchés et la lutte contre les spéculateurs et les dépassements enregistrés dans l’impunité.

D’autre part, le président de la République a souligné « la nécessité de restreindre l’importation des produits de luxe pour limiter le déséquilibre de la balance commerciale avec un certain nombres de pays, ce qui est de nature à nuire aux finances publiques, ce qui ne profite qu’aux pays exportateurs ».


« Comment expliquer l’importation de la nourriture des animaux domestiques ou celle des produits de beauté des plus grandes maisons cosmétiques et le fait de trouver l’argent en devises alors que les citoyens souffrent, pour la majorité, de l’indisponibilité des produits de première nécessité ? », lit-on dans le communiqué de la présidence de la République.


Le même communiqué indique que le devoir national exige un partage des responsabilités pour surmonter les difficultés. Le chef de l’Etat a, également, souligné que certaines crises sont provoquées afin d'être exploitées politiquement, notant que le peuple ne tombe plus dans le piège de ces manœuvres et qu'il sait qui se cache derrière.


S.H

26/09/2022 | 20:20
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Lobo
Avis
a posté le 27-09-2022 à 17:38
Le prèsident à raison maquillage vêtements chaussures et beaucoup de produits alimentaires si vous en avez les moyens un billet d'avion
Mansour Lahyani
C'est la conséquence inéluctable de l'adhésion à l'OMC...
a posté le 27-09-2022 à 16:52
Jadis, on devait déposer une "demande d'autorisation d'importation" ; quelques semaines plus tard, on recevait une réponse : selon l'importance du produit qu'on souhaitait importer, et selon l'importance des réserves de change, la BCT vous délivrait ou vous refusait son autorisation, ou sabrait les quantités en cause en fonction de ses réserves... C'était lent, long et fastidieux et donnait parfois lieu à des "négociations", desquelles l'appréciation de votre gueule ou de votre portefeuille n'était que très rarement exclue... Enfin l'OMC vint, et tous les opérateurs du monde furent encouragés à en profiter - c'est-à-dire à mettre votre tête sur le billard de l'acceptation inconditionnelle des règles de cette organisation ! Moyennant quoi, vous (Etat, BCT, ministères divers) vous n'avez plus le droit de piper - sauf celui de vous exécuter... et de la boucler !! Il suffit qu'untel dépose une simple facture chez son banquier pour qu'il puisse aussitôt, et sans autre forme de procès, passer à la prochaine étape : lr dédouanement de la marchandise reçue- et tant pis pour M. Abbbassi s'il n'a pas les devises pour payer... Et NUL n'a le droit d'objecter qui que ce soit à la nature ou à l'opportunité de cette importation : tu payes, et c'est moi qui encaisse ! Pas bêtes les fondateurs de l'OMC !!!
Djodjo
kais un produit de luxe
a posté le 27-09-2022 à 12:24
Produits de Luxe voulant dire de la bouche de kais le simplet trop cher et inutile, il a bigrement raison pour une fois le bougre, mais notre président est aussi un produit de luxe, trop cher et inutile.
Benaissa
Importation sauvage
a posté le 27-09-2022 à 09:00
L'incivisme de Tunisiens qui continuent à importer des produits de mauvaise qualités de Turquie et de Chine par contre fabriques en Tunisie ou pouvant l'être et ce même au niveau de ministeres de l'état a cause d'appels d'offres système du moins disant.
Jean Neymar
Sur ce point,Il a raison.
a posté le 27-09-2022 à 08:31
Sur ce point,il a raison,les produits de luxe coûtent leur hémorragie en devises qui pourraient être mieux employées ailleurs.....
L'eau et le savon ne coûtent pas cher et se pavaner dans les avenues et boulevards en limousines dernier cri est indécent pour une population qui fait la queue pour les produits de première nécessité......
DHEJ
Le sucre et le café ne sont pas des produits de première nécessité
a posté le à 09:36
Ce sont des produits de luxe utilisés ozr la familles qui roulent en limousines...


Il faut visiter les salons dites de thé...


Bonne journée
DHEJ
Comme le sucre...
a posté le 27-09-2022 à 08:08
Il est un sous-développe....
Houcine
Et si.....
a posté le 27-09-2022 à 07:49
Premier élément du rausonnement:
La situation actuelle résulte de l'incurie des divers gouvernements, ceux empêchés de durer ou de décider, de même que ceux incompétents parce que dirigés exclusivement ou presque par des gens ignorants de ce qu'est un '?tat sinon pour se l'approprier, ou simplement dépourvus de toute capacité pour les fonctions qu'ils ont occupées.
C'est une faute que de mettre au compte du Président des responsabilités qui ne sont pas les siennes, et davantage encore de le traiter de fou, incapable, populiste ou psychopathe.
Deuxième élément:
Lorsqu'un pays rencontré des difficultés importantes, les choix sont limités. Ou bien on accuse, on flétrit le pouvoir en place, et c'est facile et en même temps dommageable pour tous, et plus spécialement pour les plus fragiles. Et cela est irresponsable et fait le jeu de ceux qui ont créé la banqueroute qui s'en l'avent les mains à la faveur de la bronca contre celui désigné faussement seul responsable.
Ou encore, et c'est peut-être plus intelligent, accepter la solidarité pour surmonter ces moments difficiles.
Ceux qui achètent "les produits de luxe" ont de l'argent, des devises. Et tout le monde ou presque trouvé cela normal sans se poser la question de l'origine du produit.
C'est le travail des gens, pas de ceux qui ont du fric, mais ceux qu'ils emploient et qui leur procurent ces richesses.
On pourrait en exiger des actes solidaires, comme cela s'est fait, se fait, dans des pays traversant des épreuves semblables.
Et partant, on peut obtenir du reste de la population l'accord, l'assentiment à une politique économique de rigueur.
J'ai plutôt le sentiment qu'on se collait dans des opérations de basse besogne, comme cette "affaire" d'appel d'offre pour approvisionner la présidence de la République en viande (rouge).
C'est peut-être la couleur Rouge qui leur fait tourner les sangs.
On peut, aussi, rechercher où sont partis tous ces capitaux dévolus au pays, des milliards de dollars, dont on peine à voir à quoi et à qui ils ont servi.
Quand on veut trouver des solutions, il convient de bien poser le problème, faire le bon diagnostic....
Désigner un bouc-émissaire sans rapporter la preuve de ces inférences, mises en cause, est proprement trompeur.
MH
Une politique anti-riches
a posté le 27-09-2022 à 06:29
Il faut décoder le message. L'information est à prendre du côté des explicateus comme Chafter. On ne veut plus des riches, source du malheur de ce pays. Vivement le communisme du 21ème siècle.
Djodjo
Ce type est une catastrophe
a posté le 26-09-2022 à 23:10
Avant c'était les spéculateurs, bon ça n'a pas marché, maintenant il va nous gonfler chaque semaine avec les importations.

Quand est-ce que l'on va comprendre que kais le simplet n'a pas le niveau, il est en train de nous couler.
Judili58
PRODUITS DE LUXE
a posté le 26-09-2022 à 22:46
Les produits dits de luxe génèrent à l'état des recettes: droits de douane et taxes de tout genre. De deux publiez la liste des produits de luxe vous verrez qu'il y a des produits qui n'ont rien de luxueux.
SAEL
Réponse
a posté le à 20:15
Pas seulement, il permet aux fonctionnaires de l'état de recevoir des pots de vins, et donc, de réduire les contestations sociales...
carthage
pffffffffffffffff
a posté le 26-09-2022 à 22:31
yakhi win ayech brabbi ? yakhi il est en 2022 ou 1400
Nonnnn
Impossible
a posté le 26-09-2022 à 21:50
C pas vrai
Il a dit ca
Inexorablement
Ce type Est le roi du populisme
SAM53
ET LES PRIVILEGES DE LA FONCTION PUBLIQUE
a posté le 26-09-2022 à 21:15
Et le nombre de voitures de fonction avec leurs milliards en bons d'essence et entretien on les reduira quand
Vieux Routier
Décidément
a posté le 26-09-2022 à 21:12
Décidément il continue à "parler de choses qu'il ne connaît pas".
Tous les produits dits de première nécessité sont importés par l'Etat qui n'a plus d'argent pour payer ses fournisseurs. Ce n'est point une question de devises. Les autres produits dits de luxe sont importés par des opérateurs privés qui ont l'argent et la devise.
Est ce qu'il a entendu parler de l'OMC ? Sait-il que La Tunisie en est membre et que ses règles lui sont applicables ?
Pauvre Tunisie.
MSA
à coté de la plaque
a posté le à 10:34
hihihihi,

je pense que tu dois etre un très mauvais economiste et meme pas un bon commerçant, et je peux dire, c'est toi qui est loin de loin de comprendre

Bravo
Limou
Confusion ?
a posté le 26-09-2022 à 20:50
Les produits de luxe sont importés par des sociétés privées rentables alors que les produits de première nécessité sont importés et subventionnés par un état déficitaire. Ne plus importer les produits de luxe ne résout pas le problème