alexametrics
jeudi 01 décembre 2022
Heure de Tunis : 15:40
Dernières news
Kaïs Saïed exclut ses opposants de l'élaboration de la loi électorale
05/09/2022 | 19:23
1 min
Kaïs Saïed exclut ses opposants de l'élaboration de la loi électorale

 

Les préparatifs pour les législatives anticipées prévues en décembre 2022 ont été à l’ordre du jour lors d’une rencontre, lundi 5 septembre 2022, entre le président de la République Kaïs Saïed et le président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) Farouk Bouasker. 

Carthage a fait savoir, dans un communiqué publié à l’occasion, que le président de la République avait assuré qu’un nouveau code électoral serait élaboré notant que les « remarques et recommandations de ceux qui appuient le processus du 25-Juillet seraient prises en considération ».  

Kaïs Saïed a laissé entendre que seront exclus ceux qui « s’étaient incrustés et avaient infiltré ce processus alors qu’ils n’ont aucun lien avec l’entreprise du 25-Juillet ».


Des législatives anticipées devraient être organisées en décembre 2022 conformément au calendrier que le chef de l'Etat avait annoncé en décembre 2021 dans le cadre du processus du 25-Juillet et suivant une nouvelle loi éléctorale qui devrait être publiée dans un délai ne dépassant pas le 16 septembre. 

N.J. 

05/09/2022 | 19:23
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Mansour Lahyani
Mais les auorisera-t-il à bénéficier de l'application de cette loi
a posté le 07-09-2022 à 14:13
Tout est dans la question...
Hassine
Plus que prévisible
a posté le 06-09-2022 à 20:36
Seules les crétins pensent quils aurons un rôle ou place
Car les dès sont lancés depuis 25 juil
Djodjo
Bienvenu en dictature
a posté le 06-09-2022 à 15:23
La mascarade continue, en gros à la fin on aura le choix entre les poulains (lèche -bottes) de kais.

Ce pays n'est pas sa propriété, le peuple ne lui appartient pas non plus, ce n'est pas au machiavels de Carthage de choisir à notre place.

C'est à chacun d'entre nous de décider qui il veut mettre au pouvoir et de qui il ne veut pas.
Nino
Et voila
a posté le à 22:36
Et voilà t'as qu'as te d'ériger vers les urnes pour voter à ton parti scrupuleux
Citoyen_H
@Naim | 05-09-2022 à 21:32 CA SERA TRèS DIFFICILE
a posté le 06-09-2022 à 13:01
car plus de neuf dixièmes des Tunisiens sont des vendus et des traitres !!!!!



Djodjo
Ben normal, c'est une dictature
a posté le à 15:06
Selon vous, Neuf dixièmes des tunisiens sont des vendus, ça fait beaucoup dit-donc, si on suit votre logique, seul 1/10 des gens de ce pays ont des droits du coup ?
Citoyen_H
AUTANT POUR MOI. RECTIFICATION
a posté le à 15:30
99,99% des Tunisiens sont soit des traitres, soit des vendus, soit les deux à la fois !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!




Citoyen_H
BIEN JOUé
a posté le 06-09-2022 à 11:19
Les pingouins post-2011 ne se sont fixés aucune ligne rouge.
Bien joué, Mr le Président.
En attendant que quelques non-frustrés et quelques non-complexés sortent du lot, cela va être très difficile.
Le peuple vous fait totalement confiance.
Ces rapiats charognards affamés opportunistes ne sont prêts à rien, hormis, se remplir les poches à ras bord et saboter l'édification d'un état érigé sur de solides bases.


Tunisino
Le nul, il exclu tout!
a posté le 06-09-2022 à 10:14
Même ses soutiens seront exclu à la fin, les expériences de la consultation et du referendum le prouvent, les tunisiens seront aussi exclus puisque le tau de participation importe peu. Ce nul force tout, il se croit écrire un roman, il s'écrasera finalement contre le mur de la réalité, mais à quel prix pour les pauvres tunisiens?!
Abel Chater
La Tunisie n'est pas le Ranch familial de Kaïs Saïed ni qu'il ne pourra exclure quiconque de son droit sociopolitique en Tunisie.
a posté le 06-09-2022 à 09:28
Ce qui se passe en Tunisie, c'est que ce sont les opposants de Kaïs Saïed, qui lui refusent et qui lui excluent tout le non-sens illégal, illégitime et inconstitutionnel, qu'il impose au peuple tunisien depuis son coup d'Etat dub 25 juillet 2021, par les armes à feu de nos Forces armées tunisiennes. Ce sont ses opposants qui lui ont fait échouer sa consultation électronique et son référendum aux urnes vides, devenus risée du monde entier.
Il est devenu clair, que tout ce que fait le président Kaïs Saïed depuis son putsch, ne vaut pas un seul sou troué ni ceux qu'il a nommés par ses fameux décrets pharaoniques, ne pourront y perdurer après sa fuite vers l'Egypte ou les Emirats hébraïques. Tout va être annulé et tous ceux qui en profitent de cette trahison contre l'Etat tunisien et sa Constitution de 2014, connaissent bien les conséquences juridiques, de ceux qui trahissent leur serment. Surtout les conséquences du parjure après avoir mis la main sur le Coran devant le peuple et les députés du peuple sous la coupole de la maison du peuple, le parlement ARP.
Maintenant, regardons en calme ce que font ceux dont on appelle en Tunisie : «taâyra bihom Frass» ou (ils sont emportés par une jument). Il n'y a jamais eu d'illégalité qui a perduré, ni quelqu'un qui monte sans tomber.
Allah yostir Tounes.
VIO
Exactement @Chater: «taâyra bihom Frass» .
a posté le à 11:15
Malla Wlèd 7ram, Mè itayè7nè Rabbi Kèn Bittafi Wè Atta77.. Wilgoooor ou 5ouh !

Innè Yaoumou Il3i9abi Wèl 7isaâbi Lè 9adimon !
Mansour
Tessseb wa7dek
a posté le 06-09-2022 à 04:43
Il faudrait organiser des législatives et des présidentielles et de deux tu n as aucun droit sur la volonté du peuple
Nino
Ah bon
a posté le à 22:41
Ah bon quel peuple ? Celui qui a voté oui ou celui qui a préféré rester hez lui.....
VIO
Und was ist mit der Referendum ?
a posté le 05-09-2022 à 22:41
Une défaite cuisante aussi pour le président Boric in Chili.
La question est : et maintenant ? Le rejet de la Constitution, qui plus est avec une marge aussi nette, est également une défaite cuisante pour le président chilien Gabriel Boric, salué comme un jeune espoir de la gauche lors de son élection. Le résultat du référendum, même s'il a tenté de prendre ses distances, était également un vote sur sa première année de gouvernement. Pour la première fois, le vote était obligatoire lors de ce scrutin : plus de 13 millions des quelque 15 millions d'électeurs chiliens ont voté, un record historique.

Voyez-vous une comparaison avec le "référendum" des putschistes en Tunisie et celui des Chiliens ?
Naim
Je réfléchi et je m'interroge.
a posté le 05-09-2022 à 21:53
Franchement les gars, dix longues années noires sous le dictate des khwamjias, assassins, tueurs, voleurs, menteurs et traîtres frères mesulmans et leurs soutiens par le passé et actuels. Franchement, vous avez déjà oublié cette triste longue période de misere, de famine, des nombreux morts de la covid, de la destruction de l'éducation La, de l'infiltration du ministère de l'intérieure, de l'appropriation de celui de la justice et de la reconnaissance de leur gouroux son échec à rallier les militaires a sa cause destructive de la nation. La misère actuelle que vie le petit peuple n'est que la résultante de la mission des khwamjias. Vous avez tous compris que leur mission était de déstabiliser le pays, chose qu'ils ont réussi et ayons le courage e le reconnaître, et bien sûr et en contre partie, beaucoup de dollars qataris dont raffolent el kharadaoui et le khamej ghannouchi.
Kikou
Reponse
a posté le à 10:00
J'etais et je suis encore conte
l'islam politqe, moi j'ai milité contre ce courant, mais ce vous oubliez c'est que notre président est très prohe idéologiquemet de l'islam politique. Ce qui l'intéresse, c'est le pouvoir. Il ne faut pas aussi perdre de vue qu'on ne peut pas résoudra un problème en créant d'autres plus insolubles. Depuis une année et avec tous les pouvoirs qu'ils détient, il n'a rien réalisé sauf des slogants et la situation du pays est plus que préoccupate.
La cheffe
@kikou
a posté le à 18:06
Tu es un menteur. Fermer le cirque de Markhouf et les voleurs d'Ali baba n'est pas un slogan (sans "t" ), idiot.
Sinon tu serais encore en train de payer leurs gros salaires, pauvre imbécile.
Merci qui ? Merci Saied.

Mamita
Partis de la honte
a posté le 05-09-2022 à 21:43
Saied a raison, ces minables ont prouvé leurs incompétence durant une décennie de paratique du pouvoir. Ils s'attendent à quoi après leur échec qui a ruiné la Tunisie ?
Naim
Personne n'a poussé les traîtres à trahir la nation.
a posté le 05-09-2022 à 21:32
Les traîtres a la nation doivent êtres bannis de la vie publique et politique de la Tunisie.
BIEN
Chai ya3mil Il3aaaaaar !
a posté le 05-09-2022 à 20:08
-