alexametrics
mercredi 20 octobre 2021
Heure de Tunis : 02:16
Dernières news
Kaïs Saïed assure qu’il continue de respecter les libertés, l’Etat de droit et la démocratie
27/07/2021 | 01:17
2 min
Kaïs Saïed assure qu’il continue de respecter les libertés, l’Etat de droit et la démocratie

 

Le chef de l’Etat Kaïs Saïed continue de multiplier les rencontres depuis son annonce du 25 juillet de geler le Parlement et de limoger le chef du gouvernement. Ce soir, du lundi 26 juillet 2021, il a rencontré les représentants d’organisations nationales qu’il a tenu à rassurer sur « son attachement sans faille à respecter les droits, les libertés, l’Etat de droit et la démocratie en Tunisie », indique un communiqué publié par Carthage.

 

Etaient ce soir réunis à Carthage le président de la Ligue tunisienne des droits de l’Homme (LTDH), Jamel Moslem et son secrétaire général Bechir Laabidi; le président du Syndicat national des journalistes (SNJT), Mohamed Yassine Jelassi; et le président du Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES), Abderrahmane Hedhili.

 

Dimanche 25 juillet 202, le président de la République Kaïs Saïed a annoncé, lors d’une réunion d’urgence avec des dirigeants sécuritaires et militaires, qu’il a décidé, conformément aux dispositions de l’article 80 de la Constitution, de geler les travaux du Parlement pendant 30 jours et de lever l’immunité sur tous les députés.

Kaïs Saïed a, également annoncé qu’il va présider le ministère public afin de poursuivre en justice les députés ayant des affaires en cours. Il a ajouté qu’il présidera le pourvoir exécutif, aidé par un gouvernement dirigé par un chef de gouvernement qu’il désignera lui-même.

 

S.T

27/07/2021 | 01:17
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
MFH
Des idiots finis.
a posté le 27-07-2021 à 10:01
Ni la France, ni Zemmour et ni Ammar Bouzouor, n'avaient dicté quoi que ce soit au Président de la République. Ennahdha n'a jamais fait l'unanimité en Tunisie. Elle ne peut gouverner un pays qui compte 7,4 millions et d'électeurs inscrits en n'ayant obtenu que 5oo ou 6oo milles voix aux dernières élections. En plus, 10 années d'échecs continus, de détériorations des conditions de la population, de banditisme des Makhlouf et cie, de spoliation des richesses, etc....ont fait que la situation devienne intenable. L'évidence impose qu'ils dégerpissent et dégagent le plàncher.
Oscar
GAG
a posté le 27-07-2021 à 04:52
Démocratie dans un pays musulman Jamais.
On ne comprend que le zolate.
Montrez moi un seul pays musulman démocratique.