alexametrics
mardi 18 juin 2024
Heure de Tunis : 10:52
Dernières news
Jaouhar Ben Mbarek comparait le 10 mai devant la Cour d’appel
09/05/2024 | 18:23
2 min
Jaouhar Ben Mbarek comparait le 10 mai devant la Cour d’appel

 

La coordination des familles des détenus politiques, a annoncé, jeudi 9 mai 2024, que le dirigeant au sein du Front de salut, Jaouhar Ben Mbarek, comparaîtra demain 10 mai devant la chambre correctionnelle près la Cour d’appel pour examiner l’appel au jugement de six mois prononcé contre lui dans le cadre de la plainte déposée par l’Isie, conformément aux dispositions du décret 54. 

À cette occasion, la coordination des familles des détenus politiques a  rappelé à l’opinion publique la violation flagrante de la loi qui a marqué cette affaire depuis le début. Elle a rappelé que la défense avait été surprise par la proclamation injuste de la condamnation à six mois de prison, malgré sa demande de report de l'audience et l’aval du tribunal. 

Elle rappelle également que Jaouhar Ben Mbarek continue sa grève de la faim pour protester contre son maintien en détention et le refus de sa libération, ainsi que celle de ses compagnons après la fin de la période maximale de détention provisoire.

 

La coordination  appelle "toutes les consciences libres, les forces vives et les médias" à se rassembler demain, vendredi 10 mai 2024, devant la Cour d'appel de Tunis, à 9h, pour soutenir Jaouhar Ben Mbarek et demander la levée de l'injustice. 

Pour rappel, Jaouhar Ben Mbarek fait partie des détenus pour complot. La liste comporte également les noms de Khayam Turki, Ridha Belhaj, Ghazi Chaouachi, Issam Chebbi, Abdelhamid Jelassi et Kamel Letaïef. Ils ont été emprisonnés à la suite de mandats de dépôt émis le 25 février 2023. La liste des accusés comprend, également, Lazhar Akremi et Chayma Issa. Ces derniers ont été arrêtés dans le cadre de la même affaire puis laissés en liberté à la date du 13 juillet 2023.

 

En guise de protestation contre sa détention, Jaouhar Ben Mbarek a entamé une grève de la faim sauvage depuis plusieurs jours. Il a décidé de se priver d'eau et de nourriture. Le secrétaire général d'Al Jomhouri et détenu dans la même affaire, Issam Chebbi a décidé d'entamer, lui aussi, une grève de la faim. Quelques jours après, et à la date du 29 avril, les autres détenus ont rejoint cette grève de la faim. Ils l'ont suspendue par la suite sauf Jaouhar Ben Mbarek qui maintient encore sa grève.

 

S.H

 

09/05/2024 | 18:23
2 min
Suivez-nous