alexametrics
lundi 22 avril 2024
Heure de Tunis : 22:39
Dernières news
Jabalalh vs Mseddi : les deux élues envisagent de porter plainte l'une contre l'autre
17/01/2024 | 10:53
5 min
Jabalalh vs Mseddi :  les deux élues envisagent de porter plainte l'une contre l'autre

 

La députée et présidente de la commission des droits et des libertés, Héla Jaballah, est revenue sur les accusations au sujet de son appartenance à une association douteuse lancées par sa collègue, Fatma Mseddi.

Intervenant le 17 janvier 2024 sur les ondes de Jawhara Fm durant « Sbeh El Ward » de Hatem Ben Amara, Héla Jaballah a assuré que la commission dont elle était présidente avait tenu une réunion, il y a de cela moins de deux semaines et que des dates ont été fixées afin d’auditionner les parties concernées y compris le ministre de l’Intérieur.

« Un calendrier a été fixé… Fatma Mseddi était présente… Mais, elle s’entête au sujet de la proposition de révision du décret portant sur les associations… Elle s’empresse… Or, nous devons nous pencher sur deux projets de loi prioritaires. D’après la constitution, les projets émanant de la présidence de la République sont traités en priorité… Il s’agit de textes importants pour les Tunisiens… Il s’agit du projet sur les pièces d’identité biométriques… Je n’ai pas à me pencher sur la question des associations alors qu’il ne s’agit pas d’une priorité…

De plus, la question des associations a souvent été abordée par la présidence de la République. La présidence du gouvernement a, également, publié un communiqué expliquant qu’elle se penchera sur le même sujet… Au niveau de la commission, nous nous sommes mis d’accord sur le traitement des projets qui nous ont été communiqués. Après avoir achevé notre tâche, nous passerons automatiquement à la réglementation des associations…




Il est malheureux d’entendre de telles accusations de la part d’une élue ayant déjà exercé la fonction de député lors d’autres mandats… Elle nous renvoie vers une très mauvaise période… Ni mon éducation, ni mon niveau académique, ni mon expérience au sein de la société civile, ni mon expérience professionnelle ne permettent de répondre à de telles accusations… Appartenir à une association n’est pas un crime… Je compte saisir la justice… L’association le fera aussi… Elle ne l’a pas cité dans les médias, mais elle l’a fait alors qu’elle se trouvait dans le bâtiment de l‘ARP

Je tiens à préciser qu’en 2012, je ne suivais pas les activités de Fatma Mseddi J’étais concentrée sur l’obtention de mon master… Avoir de l’imagination est bien… Ça nous aidera à élaborer des propositions de loi… J’espère que nous pourrons nous dissocier de cette mauvaise image du parlement… Je ne fais que réagir à ses propos… Je n’ai pas abordé la question de ses activités en 2012 et d’un prétendu lien avec Ali Laârayedh J’ai déjà informé le président de l’ARP (Brahim Bouderbala) de la situation », a-t-elle poursuivi.

 



Pour rappel, Fatma Mseddi a affirmé que la commission des droits et des libertés ne s’était pas réunie durant les deux dernières semaines. Elle a indiqué que la présidente de cette même commission, Héla Jaballah, appartenait à une association ayant à la base un rôle caritatif puis humanitaire et bénéficiant de financements étrangers. La même association chercherait à installer des "colons" subsahariens en Tunisie. D’après Fatma Mseddi, Héla Jaballah empêche le traitement de la proposition de révision du décret n°88 portant sur les associations.




Fatma Mseddi a, aussi, assuré avoir été attaquée verbalement par Héla Jaballah alors qu’elle se trouvait au sein de l’ARP. La présidente de la commission des droits et des libertés l’a accusé d’avoir reçu des fonds de la part du leader d’Ennahdha, Ali Laârayedh en 2012. « Il pourrait s’agir d’un message ou d’une tentative de monter une affaire contre moi… J’ai déposé une demande auprès du président de l’ARP et j’attends sa réaction. Je pourrais engager des poursuites judiciaires », a-t-elle ajouté durant un passage médiatique du 17 janvier 2024 sur les ondes de Jawhara Fm.


 S.G

17/01/2024 | 10:53
5 min
Suivez-nous
Commentaires
Justice justice
Nausée
a posté le 17-01-2024 à 19:03
Le niveau de racisme de fatma mseddi donne vraiment la nausée