alexametrics
jeudi 30 mai 2024
Heure de Tunis : 23:04
Dernières news
Hatem El Euchi : le consensus entre Ennahdha et Nidaa est la source des manigances dans le dossier des biens confisqués !
16/11/2023 | 19:56
4 min
Hatem El Euchi : le consensus entre Ennahdha et Nidaa est la source des manigances dans le dossier des biens confisqués !

 

L'ancien ministre des Domaines de l'État (gouvernement Essid), Hatem El Euchi, est intervenu, ce jeudi 16 novembre 2023, sur Mosaïque FM. Il a affirmé, au micro de Chaker Besbes, qu’à cause de ses nombreuses alertes sur les dépassements commis, notamment dans le dossier des biens confisqués, il a été quasiment « mis à la porte » du ministère.

« On me l’a clairement dit, je n’ai pas été sage. Il y a eu de graves dépassements, tout cela a eu pour origine le consensus contre-nature de pacotille. Ils n’acceptaient rien, ne voulaient d’aucune réforme, tous les biens confisqués c’était un butin qu’il fallait se partager et racketter les hommes d’affaires au passage (…) que pouvais-je dire ! » a déclaré l’ancien ministre.

« Il est temps que l’ARP élabore une nouvelle loi sur la confiscation, qu’elle fixe des délais clairs, que ce dossier soit définitivement finalisé qu’il n’y ait plus du tout de biens confisqués » a-t-il souligné.

 

Ce matin, le secrétaire général d’Attayar, Nabil Hajji, avait taclé Hatem El Euchi au sujet de l’arrestation du coordinateur d’Al Qotb, Riad Ben Fadhel.

Mardi, après l’arrestation de Riadh Ben Fadhel, l’ancien ministre a publié un statut sur Facebook laissant entendre que le coordinateur d’Al Qotb avait été arrêté dans le cadre d’une affaire d’acquisition de biens confisqués. Il a affirmé, également, qu’il avait parlé de cette affaire à maintes reprises, en vain. 

Revenant sur ces insinuations, Nabil Hajji a rappelé, dans une intervention téléphonique dans la Matinale de Shems FM, que Hatem El Euchi avait été désigné au ministère des Domaines de l’État à l’initiative de l’homme d’affaires controversé et fondateur du parti disparu UPL, Slim Riahi. Il a ajouté que l’ancien ministre aurait pu, durant son mandat, ouvrir le dossier des biens confisqués. 

Nabil Hajji a évoqué les poursuites judiciaires contre l’ancien ministre des Domaines de l’État. « Il fait l’objet d’une affaire de conflit d’intérêt, qu’il nous en parle ! Il représentait l’État dans un litige contre le groupe Boukhater puis après avoir quitté le ministère il est devenu l’avocat de la défense de ce même groupe », a-t-il expliqué. 

Au sujet de l’arrestation de Riad Ben Fadhel, le politicien a avancé que cela n’était qu’un nouvel épisode dans la répression contre l’opposition politique. Il a ajouté que cet épisode était aussi une énième diversion opérée par le pouvoir et ainsi détourner l’opinion publique de l’échec du régime. 

Il a signalé que Riad Ben Fadhel n’avait certainement pas été arrêté pour l’affaire évoquée par Hatem El Euchi car il s’agit là d’une affaire de corruption alors que le coordinateur d’Al Qotb a été placé en garde à vue pour suspicions de blanchiment d’argent. 

Le président de la République, Kaïs Saïed, a discuté hier avec la ministre de la Justice, Leila Jaffel, et la ministre des Finances, Sihem Nemsia, du dossier des biens confisqués et des "manipulations délibérées ayant entravé ce dossier".

"De nombreuses propriétés ont été négligées ou cédées à des prix dérisoires, profitant ainsi, à nouveau, aux lobbys qui ont changé de masques pour s'emparer des biens du peuple de manière détournée", a déclaré chef de l'État soulignant que "ce dossier a duré plus longtemps que nécessaire et doit être clos". Il a également insisté sur "la nécessité de rendre compte de ceux qui ont négligé les biens confisqués à des prix dérisoires", et citant l'exemple d'une propriété à Hammamet acquise pour deux millions de dinars et cédée rapidement pour vingt millions de dinars.

Le Président a souligné que "l'État ne restera pas les bras croisés, que ce soit pour cette propriété ou d'autres, et que ceux qui ont participé à ce crime, ainsi que ceux qui pensent encore qu'ils peuvent dilapider les fonds du peuple, seront poursuivis".

Dans le même contexte, le Président a déclaré que "le cadre juridique mis en place après le 14 janvier 2011 n'a fait qu’amplifier la corruption et la dilapidation des ressources du peuple tunisien", soulignant "qu'il est inacceptable que ce dossier reste ouvert pendant plus de deux décennies".

Il a affirmé que "ceux qui veulent la réconciliation ont les portes ouvertes devant eux, tandis que ceux qui choisissent le contraire doivent assumer pleinement leur responsabilité devant la justice".

 

 

M.B.Z

 

 

 

 

16/11/2023 | 19:56
4 min
Suivez-nous
Commentaires
BOUSS KHOUK
Bn ,
a posté le 17-11-2023 à 02:11
Arrêtez avec vos pages de pub QUI INFECTE LA LECTURE ET L'ECRITURE ,C'EST DU HARCELEMENT , trouvez autre chose pour vous subvenir , c'est énervant enfin , c'est pire qu'une boîte aux lettre a pub ,RESPECTEZ VOUS AU MOINS . CE N'EST. .plus du journalisme
Jilani
Les effets de BCE vont nous suivre
a posté le 16-11-2023 à 22:42
C'est le président qui a fait le plus de mal au pays avec ses trahisons et son fils débile. On ne sait pas encore pourquoi son fils débile à quitté le pays pour ne plus y revenir et qu'est ce qu'il a pris avec lui et son frère aussi.
A4
Effectivement !
a posté le à 14:53
LE VIEUX (2)
Ecrit par A4 - Tunis, le 12 Août 2017

Notre petit vieux est sénile
Il n'est plus du tout dans le coup
Il s'est montré très malhabile
En ne maîtrisant rien du tout
En s'entourant de gens débiles
Et de fistons à moitié fous

Le petit vieux est un vendu
Qui pactise avec le diable
Qui dévore le fruit défendu
Bien en cachette sous la table
Qui nous dessine des voies tordues
Aux désastres implacables

Il y va au pas des traîtres
Qui ne font jamais de cadeau
Qui ne pensent qu'à leur bien-être
En vous coulant votre radeau
Qui sont prêts à tout promettre
Puis vous poignardent dans le dos

Il y va d'une main tremblante
Dans un gant de compromission
Avec une voix haletante
Nous balbutiant sa reddition
Amère débâcle humiliante
Abandon et renonciation

Moi ma voix est partie au loin
Vers Jupiter ou Saturne
Pour cacher son amer chagrin
Avec des gens taciturnes
Sans discours de stupides babouins
Sans mensonge et sans urne

Ma voix à moi est bien morte
Comme meurent les espoirs trahis
Les feuilles que le vent emporte
Vers de noirs horizons haïs
Où l'on voit claquer les portes
Des coeurs de tristesse envahis

Une voix ça se cultive
Demande rêve et grand dessein
Mérite pour rester bien vive
Lueur d'espoir même lointain
Ma voix est à l'autre rive
Et vous en êtes l'assassin !
Abel Chater
Idhè lèm tèstahi, fa&âfaâl mè chiit !!!
a posté le 16-11-2023 à 22:00
On dit en Tunisie «lorsque la vache ne peut plus marcher, les charcutiers commencent à aiguiser leurs couteaux». C'est exactement ce que font les lâches sans honneur ni pudeur, ni valeur comme ce clown du gouvernement lointain d'Essid, Hatem El Euchi.
Je l'exhorte à ne jamais oublier l'adage : «celui qui creuse pour les autres, y tombe le premier».
Allah yèhlik Ass-hab el-charr.
takilas
Le consensus de la traîtrise envers le peuple tunisien
a posté le 16-11-2023 à 21:41
Mais l'entrevue de Paris est à ce incompréhensible, incroyable et inadmissible, et fut à l'origine de mener la Tunisie vers le désastre socio-économique qui demeure longuement irréversible.
Imed
Dossiers de corruption
a posté le 16-11-2023 à 21:35
Ce monsieur paraît bien informé sur des dossiers de corruption, il devrait être auditionné pour que la vérité soit faite sur l'affaire des biens confisqués
Citoyen_H
JE ME SOUVIENS, COMME S'IL S'AGISSAIT D'HIER, QUAND
a posté le 16-11-2023 à 21:09
le débile Bouchléka et bien d'autres khame'jine de son espèce, avaient dit haut et fort, nous avons le meilleur gouvernement et la meilleure constitution de l'UNIVERS.
Plus racaille que ces vauriens, tu meures !!
Mais encore, il est vraiment très curieux que notre ex-Zorro national, à savoir le Abbou, n'ait pas eu vent de ces inquantifiables malversations et escroqueries, s'étant passées durant son exercice au sein des députés, mais aussi, au sein des membres de l'Etat !!!!!
Quant aux divers délires du goumi Marzoukiki, je préfère me taire.
Galou, les Trabelssi étaient des escrocs !!
C'est un euphémisme en comparaison de ce que toute la racaille de la maudite terka, fut.
Hahahaha, hahahaha, hahahaha, hahahaha,, quelle belle bande de guignols, ces enfoirés !!
Que dire alors de la populace qui, les yeux fermés, accordèrent tous les pouvoirs, à la pire espèce de chiens que la terre puisse porter.








Un lecteur
La magouille à tous les étages
a posté le 16-11-2023 à 20:43
Il faudrait carrément un super Kim Jong-Il pour nettoyer tout le système bien rodé et ancré dans l'ADN de cette classe politique pourrie et corrompue menée par la secte des ténèbres et qui n'est finalement que le reflet de notre peuple il faut malheureusement le reconnaître '?'