alexametrics
Dernières news

Ghazi Jeribi et Mabrouk Korchid portent plainte contre Rached Ghannouchi

Ghazi Jeribi et Mabrouk Korchid portent plainte contre Rached Ghannouchi

 

 

L’ancien ministre de la Justice Ghazi Jeribi, et l’ancien ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, Mabrouk Korchid ont annoncé, ce lundi 19 novembre 2018, dans une déclaration rapportée par Mosaïque FM qu’ils porteront plainte contre le chef du parti islamiste Ennahdha, Rached Ghannouchi.

 

Les deux anciens ministres, écartés lors du dernier remaniement ministériel, affirment que cette plainte vient à la suite du discours de Rached Ghannouchi où il a indiqué que « le mouvement Ennahdha avait émis un veto contre la reconduction de certains ministres corrompus ».

 

Ghazi Jeribi a chargé un avocat de déposer la plainte, appelant le chef d’Ennahdha à fournir la liste des ministres corrompus, « S’il ne fournit pas cette liste, il sera accusé soit de complicité, soit de diffamation. En tout cas, je ne me sens pas concerné par ces propos. Cela dit, il est nécessaire de révéler la vérité autour de ces accusations ».

 

Notons que l’ancien ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Faouzi Abderrahmen a, également, dénoncé la déclaration de Rached Ghannouchi dans un statut qu’il a publié, assurant qu’il ne peut garder le silence face à de telles accusations.

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (17)

Commenter

MFH
| 20-11-2018 10:29
Pour les bêtes qui ne comprennent rien à rien, Mr Korchid a été écarté non pas pour son incompétence ou son implication dans des opérations compromettantes comme la corruption, loin s'en faut. C'est le gourou et ses complices qui étaient derrière cette décision honteuse, pour une raison qui prête à rire tellement elle est surréelle. J'invite ceux qui ignorent le sujet d 'aller chercher dans le dossier de la BFT, les magouilles et malversations commises par l'ancien Ministre et gendre du député Med Salem .

Moussaddek
| 20-11-2018 09:59
Et les autres qui n'ont pas réagi ont-ils des choses à se reprocher ?

raa
| 19-11-2018 20:27
n'est ce pas. cela que nous sommes pris en tenaille
(griffes d'ennahdha)

Abel Chater
| 19-11-2018 19:51
Le plus grand avantage dans le régime parlementaire, c'est que tout le monde se trouve dans le même cercle vicieux de la supervision réciproque. Chacun possède son vasistas et chacun possède son armada d'informateurs. Il n'est plus possible de vaincre les autres par les menaces. Celui qui a des preuves, qu'il les étale. Celui qui n'a rien fait de mal, n'a rien à craindre. Celui qui pense abuser de son pouvoir d'ancien ministre de la Justice, qu'il venait de quitter, se trompe énormément. Il n'a qu'à jeter un coup d'oeil du côté de l'ancien ministre de l'Intérieur Najem Gharsalli, qui se trouve jusqu'à présent en fuite, pour bien comprendre que personne ne pourra plus mettre sa main sur notre Justice tunisienne.
Ce qui est toutefois incompréhensible dans cette affaire, c'est le comportement des ministres limogés, qui ne savent pas qu'en politique, les postes sont occupés à la manière des mouvements d'un ascenseur. Les uns montent pour finir par descendre, et les autres descendent pour remonter une autre fois. C'est pour cela qu'il ne faut pas transformer un simple limogeage du poste d'un ministre, pour la fin du monde ou pour la fin de sa propre carrière politique, jusqu'à perdre son temps à guetter et à décortiquer les discours de ses adversaires, à la recherche d'un mot ou d'une phrase, pour se mettre en offensive dans l'idée de se venger de son limogeage. Cela ne dénote que d'un amateurisme politique mortel. Le politicien professionnel prend les coups jusqu'à se trouver par terre dans la poussière, puis se relève pour reprendre son parcours. Non pas qu'il cherche la bagarre à la première défaite, jusqu'à ce qu'il devient persona non grata sur toute la scène politique du pays.
Nous disons en Tunisie : »la laine se vend par le poids, non pas par le volume.

Ali Baba
| 19-11-2018 19:34
c'est ça ! se faire le Cheikh ? d'autres s'y sont frottés , et il est toujours là .

uno
| 19-11-2018 17:26
a Monsieur Ghazi jeribi je pense pas une seconde de votre honnêteté envers votre poste ou votre pays , je pense que quelques soupçons ont était soulevé pour monsieur Korchid de la façon dans il a exigé a contracté la société chinoise pour réalisé les étude gratuitement , puis présenter une offre financière de gré a gré au gouvernement tunisien soit pour accepter ou refusé alors que d'autres ste chinoise sont écarté donc pour plus de transparence il fallait donner la chance a d'autres ste pour que l"état fait jouer la compétitivité pour le bien de la tunisie

Famous Corona
| 19-11-2018 16:26
....ça craint, car ces deux personnalités politiques n'ont pas l'habitude de faire de l'humour !!! On attend la suite......

mansour
| 19-11-2018 14:59
pour son soutien au gouvernement Ennahdha a obtenus que ministres et hauts cadres contestés soit limogés

Houfa
| 19-11-2018 14:17
N est ce pas entouneya au service de tâches ghannouchi bouallague aussi ne manquera pas de disculper RCHOUDA CE BOUALLAGUE SERA S'?REMENT ASSIST'? PAR MR KHEMIRI

Houda
| 19-11-2018 13:58
Après la déclaration de ghannouchi l honnêteté de ces députés est mise en doute oui k ai beaucoup de doute sur cette question qui trahit une fois peut trahir une seconde fois n est ce pas ME CHAHED

A lire aussi

ces accusations ont été formulées sur la base d’un mail fuité sur les réseaux sociaux, selon lequel

19/06/2019 00:53
0

La Haica a ajouté que les médias publics ne sont pas à l’abri en raison de nombreux dossiers en

18/06/2019 21:25
0

3ich Tounsi a souligné que ces amendements ont été commandités par des partis politiques « rejetés

18/06/2019 21:21
2

Des dizaines de dirigeants, membres et sympathisants d’Ennahdha ont effectué, ce mardi 18 juin 2019,

18/06/2019 20:33
1

Newsletter