alexametrics
mercredi 29 mai 2024
Heure de Tunis : 15:57
Dernières news
Gel des avoirs de Katibet Ajned Al Khilafa
02/01/2019 | 16:13
1 min
Gel des avoirs de Katibet Ajned Al Khilafa
 
 
La commission nationale de lutte contre le terrorisme a décidé, ce mercredi 2 janvier 2019, le gel des ressources économiques de Katibet Ajned Al Khilafa en Tunisie, ainsi que les avoirs de 40 autres personnes impliquées dans des crimes terroristes pour 6 mois renouvelables. 
 
Ces personnes ont été, également, inscrites sur le site officiel de la commission, tout en mentionnant les crimes qu’elles ont commis et leurs dates. 
 
Katibet Ajned Al Khilafa est apparue en mars 2014 en Tunisie. Ses membres ont quitté Katibet Oqba Ibn Nafâa pour porter allégeance à l’organisation terroriste Daesh. Elle est impliquée dans plusieurs opérations terroristes, dont, notamment, les assassinats des frères Soltani, l’attaque du bus de la Garde présidentielle, les attentats du Bardo et de Sousse, ainsi que les assassinats des frères Ghozlani. 
 
S.H
02/01/2019 | 16:13
1 min
Suivez-nous

Commentaires (45)

Commenter

Mansour Lahyani
| 06-01-2019 11:28
:-) !

ourwa
| 04-01-2019 23:44
" l'Etat de droit et la haybat eddawla sont essentiels : il en restera toujours quelque chose "...
Certes, ils sont essentiels, mais quand l'Etat se réduit à sa propre caricature, ce "quelque chose qui en reste...", comment définir sa hayba?...Comment peut-on continuer à se bercer d'illusions en assistant à un théâtre d'ombres croyant que c'est la réalité concrète? Jusqu'à quand prendrait-on les fresques en trompe-l'?il pour de véritables monuments en pierres, concrets et solides...et les vessies pour des lanternes ? Ce constat n'est pas nouveau, il date d'avant 2011, couvrant toute la période de ben ali et la fin du règne de Bourguiba. Le prestige de l'Etat ne se décrète pas, ne s'énonce pas, surtout par le chef de l'Etat, il s'acquiert et est reconnu par autrui, en dehors des frontières, mais surtout par les citoyens de ce même Etat, et le meilleur baromètre politique d'un pays ne réside ni dans les discours des politiques, ni dans les faits d'annonce officiels, ni dans les promesses électorales répétitives, mais souvent trahies, mais bien dans le charivari de la rue, manifs comprises...Et je crains fort que les prochaines élections nous réservent de mauvaises surprises. Sans être nationaliste, j'aime ce peuple qui est le mien, malgré son fatalisme qui semble reprendre le dessus . "Allah ghaleb", dit le Tunisien lambda, tout en gardant tout de même un zeste d'espérance et c'est tant mieux. J'aime ce pays qui est le mien et la situation socio-politique catastrophique dans laquelle il se débat actuellement ne prête nullement à se réjouir, mais je suis loin de tomber dans le désespoir, très loin, comme je ne connais pas l'ennui, ni l'insomnie, comme vous l'insinuez - si je pouvais vendre mon trop plein de sommeil je serais millionnaire. Merci grand-mère pour vous être inquiétée, à tord, de mes distractions et de mon sommeil.
Quant aux "pavés de BN", qui semblent vous chagriner, ils sont ce qu'ils sont...ils coulent de source... et conseil pour conseil, à votre place, je cesserai de toujours pointer le nez vers les étoiles et je regarderai souvent où je mettrai les pieds...

Mansour Lahyani
| 04-01-2019 18:00
Oui, grand bien me fasse, merci ! On doit bien se rattacher à quelque chose, comme le fait votre pinson à un troc d'arbre pourri : mais ici, il s'agit de bien autre chose que d'un tronc pourri, l'Etat de droit et la haybat eddawla sont essentiels : il en restera toujours quelque chose !
PS . Vous semblez vous ennuyer, ou souffrir de difficulté à vous endormir : ces pavés publiés par BN devraientvous alarmer!

ourwa
| 04-01-2019 00:05
" Mobiliser tout ce raout procédural "...comme vous dites, n'est qu'une foutaise. Or il me semble que vous avez compris la visée carrément ironique de cette "procédure pseudo juridique" et le reste. D'ailleurs vous soulignez :" (je) fais semblant de ne pas percevoir l'ironie qui tente de la réduire à néant... Sur ce chapitre, lire les détails dans ma réponse à Gg.
En ce qui concerne " l'Etat de droit" et la "haybet eddawla" à la sauce de BCE, vous semblez vous y accrocher comme un pinson au tronc d'un arbre pourri... Continuez donc de lachanter, grand bien vous fasse. C'est votre droit, mais je maintiens ce que j'ai écrit à ce propos et j'enfonce le clou; cet Etat de droit ( l'Etat tunisien, s'entend), n'a rien de droit ( sans ironie), il élabore des lois de tout genre, les publie dans le Jort, en parle et reparle, mais il est le premier à ne pas les respecter, en fermant les yeux sur les multiples viols de ces lois, de ce droit. La corruption est passible de sanctions sévères, selon LA LOI ( le DROIT), loi écrite, mais in n'y a eu aucun procès de corrompus et de corrupteurs, dont certains ont été arrêtés puis libérés. Autre exemple : un flic, en tant que fonctionnaire de l'Etat, gardien de la sécurité publique, doit être au dessus de tout écart, de tout délit. Il doit protéger les citoyens, mais aussi les sanctionner en cas de délit ou de crime, en les confiant à la justice...Or un flic pareil a-t-il le Droit d'être corrompu en rackettant des automobilistes ayant commis une infraction en leur demandant une amende de 60 dinars, ou 50 dinars ( ils étaient deux flics), mais qui refuse net de délivrer le reçu réglementaire de cette amende. Tout comme l'Etat qui l'emploie, ce flic ne mérite aucun respect. Aucun. Et votre haybet eddawla qui vous tient à coeur( je parle bien entendu de la haybet eddawla façon BCE), haybet, ou prestige, elle est absente, inexistante. C'est un simple mot dans la bouche de BCE, car comment un Etat aucunement respectable peut-il se prévaloir d'un quelconque prestige? Comment BCE, le récitant quotidien de la fameuse expression "haybet eddawla", crée et énoncée par Bourguiba ( et c'était autre chose...), peut-il prétendre à un "Etat de droit", où le Droit est bafoué, à une haybet eddawla, alors rien dans le discours de cet Etat, ni dans ses actes, ne lui confère un quelconque prestige? Comment un président peut-il travestir à ce point la réalité concrète, la maquiller par des discours mensongers, faire du double discours et de la trahison sa ligne de gouvernance...mérite-t-il du respect et son Etat d'u quelconque prestige?...

ourwa
| 03-01-2019 23:03
Vous dites: " On peut accorder que 4 ans ont été nécessaires pour mettre en place l'arsenal juridique permettant le gel des avoirs de daech & Co en Tunisie. " (sic) . Je m'étrangle de rire, car vous avez pris mon discours sur ce délai extraordinaire de 4 ans...et ses pseudo raisons, pour une procédure juridique "ordinaire", "normale"...alors que ça saute aux yeux que mon semblant d'explication de ce délai est une véritable foutaise, et à contrario, cette pseudo justification n'est qu'une dénonciation bien claire, par le biais de l'ironie... Il faut être carrément con pour trouver une justification quelconque à ce retard de la part de l'Etat dans le gel des avoirs de ces terroristes. Ce n'est pas un simple gel qu'il fallait décréter, mais carrément une confiscation totale . La pratique du gel ne convient nullement à ce cas de figure, car "gel" implique "dégel", lequel dégel est explicitement envisagé, éventuellement, par l'éventuelle reconduction du gel. Comme si l'Etat, notre Etat de droit et sa haybet légendaire chère à BCE, avait dit aux terroristes de Katibet Ajned Al Khilafa " Bon, vous avez commis des attentats meurtriers depuis 2014 où ont été massacrés des dizaines de personnes, des touristes étrangers, des tunisiens, dont deux bergers, égorgés, des militaires etc...Votre responsabilité dans ces meurtres a été prouvée. De ce fait, l'Etat va geler vos avoirs pour six mois...4 ans plus tard après les faits et à partir de maintenant, si vous commettez un autre attentat, ce gel va être reconduit pour six mois...Vous êtes prévenus!" C'est pas beau de vivre dans ce bled en étant gouverné par un Etat de droit comme celui-ci, sévère, rigoureux, implacable...mais juste, ô combien juste ? !...
Toutefois, vous avez posé la question, comme beaucoup , sauf Abel Chater, absent de ce débat,; il doit être en train laper sa morve après avoir chialé à cause du gel des avoirs de ses copains. Cette question étant : " Pourquoi cette décision, 4 ans après". Mais question biaisée, suspecte, ambiguë...
Et votre question, qui clôt votre texte " Que se passe t-il précisément aujourd'hui pour que le ton change ainsi?" Allez savoir !...Peut-être que le pays entame une année électorale très délicate, très sensible...et que nidâa et Carthage, à travers cette annonce, ne font rien d'autre que du pied aux électeurs de nahdha... D'ailleurs la date du 1er janvier n'est pas anodine...

Be zen
| 03-01-2019 21:23
Excellent !

Mansour Lahyani
| 03-01-2019 18:06
"Quasiment quatre ans" ! J'espère que vous avez compris le (s)chmilblick, Mansour Lahyani ? Non, Mansour Lahyani n'a rien compris de ce schmilblick ! Vous semblez sérieux en disant ça ? Mobiliser tout ce raout procédural - mais guère procédurier - que vous évoquez a certes exigé du temps, bien plus qu'à la légère, "sur un coup de tête", et heureusement : cet Etat de droit dont vous semblez regretter l'institution a bien mis un peu d'ordre dans ses procédures, mais tout de même : quatre années !!! Ca n'est pas seulement y aller mollo, comme vous me e conseillez, c'est carrément faire dodo avant de se réveiller en sursaut... Je suis on ne peut plus attaché à l'Etat de droit, mais vous semblez avoir éprouvé du plaisir à noircir artificiellement le tableau ! Et haybet eddawla est essentielle à un Etat bien policé, je regrette de vous contredire. Moi, je marche les yeux fermés dans toutes les combines qui permettent de préserver cette hayba indispensable, et fais semblant de ne pas percevoir l'ironie qui tente de la réduire à néant...
Pour mettre un point final qui risque de plonger les lecteurs dans un profond sommeil, revenez un peu à la raison, ne serait-ce que momentanément : BCE regarde le cap de ses 90 ans dans son rétroviseur, depuis qu'il va sur ses 93 ans... Ca aussi, ça a pris du temps...

Gg
| 03-01-2019 17:43
Merci pour tes explications, je vois plus clair!
Je te renouvelle mes voeux de joie et de douceur, à toi et à tes proches :-)
Ton ami Gg!

Maxula
| 03-01-2019 16:56
L'argent "il faut le distribuer aux familles de victimes d'attentat."

Ou l'envoyer aux Palestiniens victimes de nettoyage ethnique, mené en toute impunité par la soldatesque sioniste !
Maxula.

Maxula
| 03-01-2019 16:45
"siphonaptère" !!!
J'aurais plutôt dit "aphaniptère", c'est plus joli et plus sympa que "siphonaptère", qui renvoie au vulgaire et trop connu "syphon" qui sert à évacuer les eaux usées et autres impuretés générées par l'activité physiologique de l'homme civilisé.
Lequel syphon, en cas d'obstruction ou de fréquents remugles peu appétissants, accompagnés de glouglous et de bajboujeries intempestives, doit impérativement être désobstrué à coups de (pistolet à ?) ventouse sanitaire ou de déboucheur chimique !
Et puis, "aphaniptère" évoque à la fois les poétiques "diaphane" et "ptère" (aile de l'angelot ?). Sinon "aphasie" serait plus près de la réalité puisqu'il s'agit d'un papy qui est "complètement à l'ouest" !
Non, je vous trouve un peu dur avec notre géronte "qui-n'en-a-plus-pour-très-longtemps" !
Maxula.
PS. Sauf votre honneur, "le chmilblick" s'écrit "schmilblick" ! Je vous prie de soigner votre aurtaugraf !