alexametrics
lundi 08 août 2022
Heure de Tunis : 06:12
Dernières news
Fathi Sellaouti : les enseignants non-vaccinés seront remplacés par des suppléants
17/01/2022 | 10:47
6 min
Fathi Sellaouti : les enseignants non-vaccinés seront remplacés par des suppléants


Le ministre de l’Education, Fathi Sellaouti a expliqué que les décisions de son département au sujet de la situation épidémique résultaient de la consultation du comité scientifique. Il a indiqué qu’une réunion aura lieu à ce sujet le mardi 18 janvier 2022.

Invité le 17 janvier 2022 par Hatem Ben Amara sur les ondes de la Radio nationale, Fathi Sellaouti a assuré qu’aucun élève n’a été hospitalisé suite à la contamination par le Coronavirus. « Les contaminations sont nombreuses, mais sans danger… La fermeture des écoles aura un impact négatif sur l’éducation des enfants et ces derniers se retrouveront dans les cafés. C’est pour cela que la fermeture des établissements scolaires n’a pas été décidée en Tunisie ni dans le monde entier », a-t-il déclaré.


Fathi Sellaouti a précisé que le comité scientifique s’attendait à un pic de contamination au cours de la semaine du 24 au 29 janvier 2022. Il a appelé au respect des compétences au sein du comité scientifique et à leurs décisions. « Le comité scientifique consulte des spécialistes en pédiatrie et la Société tunisienne de pédiatrie. Nous les consulterons encore une fois à l’occasion de la réunion de demain… Nous déployons tous les moyens à notre disposition pour veiller au respect du protocole sanitaire… Les enseignants refusant de se faire vacciner seront remplacés par des suppléants. Nous ne mettrons pas la vie de nos élèves en danger », a-t-il dit.




Le ministre a, également, indiqué que son département procédera à la distribution de 4.600.000 masques dans les établissements scolaires. Fathi Sellaouti a rappelé que le ministère a procédé à la fermeture de 122 des 6.100 établissements existants et de 373 des 78.000 classes. Il a précisé que 7.652 cas de contaminations au Coronavirus avaient été détectés chez les élèves et le personnel des établissements scolaires.

Concernant les réformes, Fathi Sellaouti a souligné la dégradation des écoles aux niveaux des infrastructures et pédagogique. Il a évoqué l’allégement du contenu des programmes et l’amélioration de la vie scolaire. « La plupart des activités extrascolaires disponibles dans les écoles doivent contribuer à la formation de l’élève. Ceci implique, également, une réforme du temps scolaire. L’éducation doit inculquer des compétences et des valeurs telles que le leadership, la communication, l’esprit d’équipe, l’ouverture d’esprit, la citoyenneté, le rejet de la violence, l’environnement, l’acceptation de l’autre, la démocratie et les droits de l’Homme. L’élève doit pratiquer cela et non-pas apprendre par cœur et passer un examen », a-t-il expliqué.

Le ministre a cité la mobilisation pour fournir les moyens techniques et matériels nécessaires à la réalisation de cet objectif tout en améliorant la formation des enseignants. « Je tiens à rassurer les enseignants… Nous travaillons main dans la main avec le partenaire social… La révision du temps scolaire ne signifie pas la réduction du nombre d’employés… Les enseignants sont titulaires et ont la qualité de fonctionnaire public. Nous allons développer les activités. Ceci pourrait même signifier l’augmentation du temps scolaire », a-t-il insisté.



Fathi Sellaouti a révélé que le nombre de livres pour chaque niveau d’étude sera limité à trois supports seulement. Il s’agit d’un livre de langue arabe, un livre de langue française et un livre de sciences. Il a affirmé que les réformes seront entamées dans le cadre d’un processus inclusif et de consultation du personnel, d’experts et des parents. « Ce projet prendra en considération tout ce qui avait été réalisé dans le passé tel qu’en temps de Néji Jalloul et Mohamed Hamdi. J’appelle les Tunisiens à sauver l’école publique… Une partie des réformes sera introduite à l’occasion de la prochaine année scolaire », a-t-il déclaré.

Le ministre a, aussi, précisé que les réformes seront en partie financées par les partenaires de la Tunisie tels que l’Unicef.

Par la suite, Fathi Sellaouti a expliqué que le ministère étudiait l’amélioration de la situation des enseignants suppléants. « Leur salaire est très bas. Nous évaluons actuellement les différents scénarios afin de trouver des solutions... Nous cherchons, également, à améliorer la situation des contractuels et emplois fragiles pour le reste du personnel du ministère… Le budget du ministère est important dont 95% dédié aux salaires… J’appelle tous les Tunisiens à contribuer à l’amélioration de la situation et à aider l’école publique », a-t-il ajouté.

Pour rappel, en date du 15 janvier 2022, la Tunisie a enregistré 7.266 nouveaux cas de Coronavirus sur 24.135 tests de dépistage effectués, soit un taux de positivité de 30.11%, a annoncé le ministère de la Santé, lundi 17 janvier 2022. Ainsi, le nombre total des personnes ayant contracté le Coronavirus depuis le début de la pandémie en Tunisie a atteint 788.012 cas.

Le ministère a, également, signalé huit décès à la même date portant le nombre total des victimes du Coronavirus à 25.803 depuis le début de la pandémie. Toutefois, le ministère a indiqué dans le bilan précédent que le nombre total de décès avait atteint 25.777. Ainsi, le décompte réel est de 26 décès à la date du 15 janvier 2022.

Par ailleurs, le bilan signale 544 patients dans les établissements hospitaliers privés et publics. Ce chiffre englobe 128 personnes en soins intensifs dont 26 sous respirateurs.

Pour rappel, la situation épidémiologique a poussé la présidence du gouvernement à décréter un couvre-feu et à interdire les rassemblements durant deux semaines.


  Tous nos articles sur la pandémie Covid-19


S.G

17/01/2022 | 10:47
6 min
Suivez-nous
Commentaires
URMAX
... et veillez aussi - et surtout - ... a ce qu les enseignants remplacés ...
a posté le 18-01-2022 à 13:20
... ne percoivent plus leurs salaires !
Sinon, j'en connais plus d'un qui seraient tres content de ne plus travailler ... tout en continuant a percevoir leur salaire ... a domicile !
Pré-retraite dorée, qu'ils diront !
Abir
Des suppléants !?
a posté le 17-01-2022 à 11:04
Fais attention que les suppléants ne sont pas des sans diplômes ceux d'él3afoue ettachri3I el3am!