alexametrics
samedi 18 septembre 2021
Heure de Tunis : 13:38
Dernières news
Fadhel Abdelkefi : Saïed a pris des décisions qui répondent aux attentes du peuple
27/07/2021 | 15:13
3 min
Fadhel Abdelkefi : Saïed a pris des décisions qui répondent aux attentes du peuple

 

Le président du parti Afek Tounes et ancien ministre des Finances, du Développement, de l'Investissement et de la Coopération internationale, Fadhel Abdelkefi, a rappelé que son parti avait mis en garde contre l'incapacité du gouvernement à gérer la crise en Tunisie. Afek Tounes avait appelé à plusieurs reprises à la tenue d'un dialogue national. « L'Assemblée des teprésentants du peuple ne propose pas de solution aux Tunisiens et nous avons appelé à la démission de son président, Rached Ghannouchi, puisqu'il n’a pas su gérer le Parlement », a-t-il poursuivi.

Invité par la Radio Jawhara FM, Fadhel Abdelkefi a considéré que le président de la République, Kais Saied, a pris des décisions qui répondent aux attentes du peuple. « Toute la Tunisie a été surprise par les mesures annoncées le 25 juillet 2021. Au sein du parti, nous avons convoqué une réunion du bureau politique afin de débattre de la situation... Néanmoins, pour ce qui est de possibles poursuites judiciaires, il faut assurer un procès équitable et une justice impartiale et neutre », a-t-il déclaré.

Par la suite, Fadhel Abdelkefi a estimé que le système électoral répondait aux besoins d’un pouvoir constituant et de l’élection d’une assemblée constituante représentant l’ensemble des Tunisiens. Il a, ainsi, précisé que le système électoral a, par la suite, conduit à la crise et à la situation de blocage politique.

« Actuellement, il nous faut créer un gouvernement de sauvetage national composé de près de 15 ministres. Le gouvernement japonais, par exemple, se compose de seulement 13 ministres et nous en avons près de 40. Nous devons, également, prendre l'exemple du Premier ministre Canadien, Justin Trudeau, ou celui des ministres suédois qui ont des protocoles simplifiés et qui se déplacent sur des bicyclettes », a-t-il déclaré.

 

 

Toujours dans le même sujet, l'ancien ministre a estimé que la situation s'est aggravée en raison des partis qui sortent gagnant des élections mais qui n'assument pas les conséquences de leurs choix tel que l'a fait le mouvement Ennahdha. Il a affirmé que la symbolique de la dignité a été évincée. « Elle est absente même au niveau de l’emblème officiel de l’Etat », a-t-il ajouté. Il a, également, affirmé que la Tunisie doit libérer les compétences afin d'améliorer la situation du pays tel qu'en Grèce, au Portugal et en Lituanie. Il a considéré que plusieurs dossiers stagnent tel que celui des collectivités locales, des finances publiques, de la situation des entreprises étatiques et du système d'investissement. « Le système des autorisations est la plus grande cause de corruption et de complication du climat des affaires », a-t-il avancé. 

Afin de réussir ces réformes, Fadhel Abdelkefi a appelé à la désignation d'un chef de gouvernement avec des connaissances en matière d'économie, d'affaires et d'investissements. « Nous sommes des commerçants dans l'âme tout au long de notre histoire... C'est pour cela que j'ai appelé à la promulgation d'une loi de sauvetage économique lorsque j'étais ministre. », a-t-il poursuivi. De plus, le gouvernement doit être composé par des compétences confirmées. Selon lui, la première erreur de Hichem Mechichi était celle d'accepter des ministres qu'il ne connaissait pas.

« Lorsque j’ai accepté d’être proposé au poste de chef du gouvernement, je savais à l’avance ce que cela engageait en matière de responsabilités et de pression. Le chef du gouvernement est un poste difficile et il faut savoir choisir la personne. Pour ce qui est du futur proche, je ne pense pas que l'on va me proposer, néanmoins si cela arrive, je tiens à préciser que j'ai choisi de me concentrer sur la restructuration du parti », a révélé Fadhel AbdelkefiIl a, également, affirmé qu'il reste à disposition du président de la République si ce dernier demande une entrevue.

Enfin, Fadhel Abdelkefi a déclaré que la majorité des Tunisiens veulent un changement sur plusieurs niveaux. Il a évoqué un changement du système électoral et du régime politique ainsi que de plusieurs lois notamment celles régissant les associations et les partis politiques.

 

S.G

27/07/2021 | 15:13
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Mehdi
Bravo
a posté le 27-07-2021 à 20:06
Une position franche que plusieurs politiciens n'affichent pas. Bonne continuation.
AB
èlèn sa9atèt war9atou Ettout! Catastrophe, le roi est nu!
a posté le 27-07-2021 à 18:24
Le temps de la vérité est arrivé : Ennahtha n'est heureusement plus au pouvoir politiquement maintenant, mais les intelligents ont à nouveau tout le pouvoir de l'Etat. Laissez-les nous montrer ce qu'ils peuvent faire de mieux que les anciens gouvernements d´après le 14 janvier 2014.
Je doute fort .. et j´espère que je me trompe!

On ne pourra plus argumenter plus avec le role negatif d´Ennhdha dans le processus democratique.

Le roi est depuis hier completement nu !
Mêmepaspeur
hAB, hAB. . .!
a posté le à 00:16
"Le roi est depuis hier completement nu !"

Et vous, vous êtes content de votre "veste" !
MPP.
Abel Chater
L'attente du peuple tunisien c'est la lutte contre la corruption.
a posté le 27-07-2021 à 17:13
Il paraît que ce richard fils à papa, l'ait vite oublié pour sauver sa propre peau!!!
AN
Probablement..
a posté le 27-07-2021 à 16:55
Il veut offrir ses services au président ou espère-t-il que ses vieux dossiers resteront dans les tiroirs ?
MH
Très décevant
a posté le 27-07-2021 à 16:51
Et moi qui croyais en lui..
Forza
@MH - Il fait partie de l'état profond
a posté le à 17:31
et des familles oligarques. C'est quelqu'un pour l'économie mais pas quelqu'un pour les principes ou pour une lutte pour la démocratie et les libertés. Il peut vivre avec un zaba bis.
Mêmepaspeur
Délire complotiste
a posté le à 00:19
"Il fait partie de l'état profond"

Et vous, vous faites partie des complotistes frustrés qui ne voient jamais leurs mauvais augure se réaliser. . .
MPP.
Forza
Abir Moussi est comme Nahdha perdante
a posté le 27-07-2021 à 16:17
On lui a volé sa chance de remporter les élections et de diriger l'exécutif. Je redote que Saied avec l'aide des militaires et des sécuritaires installera un régime à l'algérienne ou à l'égyptienne et je doute que les prochaines élections seront libres et démocratiques. Abir Moussi va alors reconnaitre que son sabotage de la démocratie et du parlement retournera comme un bumerang. Bon elle fait semblante de ne pas comprendre.
Mêmepaspeur
@ surdoué de service
a posté le à 00:22
"elle fait semblante de ne pas comprendre."

Tandis que vous qui voyez aussi loin que le bout de votre groin, vous avez déjà tout compris !
MPP.
Achille
C'est qui celui la ?
a posté le 27-07-2021 à 16:12
C'est qui ce Fadhel AbelKefi ?
Mais je rigole biensur, ya Fadhel Tunisie Leasing ghalia barcha borjouléya habét fel les gains mté3ék, donne la possibilité au peuple de s'acheter des bagnoles sans que tu ne gagne des milliards.
T'es déja blindé de fric, redistribue une partie du capital sous forme de prêt a taux hyper bas, mak tu te dis du coté du peuple wala lé ? ey warina ton patriotisme monsieur l'héritier de l'empire de papa.
Forza
Personne ne peut plus se cacher derrière Ennadha
a posté le 27-07-2021 à 16:10
'? partir du 25 juillet Kais Saied (et l'état profond derrière lui) et les autres partis ne pourront plus se cacher derrière Ennahdha. '? partir du 25.07 Saied est le seul responsable et on verra ce qu'il peut faire. Il a tous les pouvoirs et ne peut plus se cacher derrière personne. Personnellement je pense que la crise économique va s'aggraver. Il est vrai que les forces antidémocratiques dans la région comme les émirats et l'Arabie Saoudite vont l'aider peut-être par des milliards et c'est vrai que la politique du bâton d'un régime autoritaire avec l'aide des militaires et des sécuritaires à la façon de Ben Ali, peut l'aider à reprendre la production du phosphate et de pétrole mais sur le long terme le pays ne va pas avancer car il a besoin de libertés pour avancer, de plus Saied pense que le pays est riche et il n'est même pas conscient des problèmes du pays. J'espère me tromper mais je pense que le futur sera pauvreté et chômage comme aujourd'hui avec le bâton en plus et la terreur. Saied est supporté par un mouvement politique Echaab, leur idole est Bachar Alassad. Le prochain soulèvement est certain et cette fois il va être contre Saied et ses supports, ils ne pourront plus dire alors la faute à Nahdha ou le parlement.
Abir
En voilà un tourneur de veste
a posté le 27-07-2021 à 16:00
Quand ABIR MOUSSI le criait haut et fort et avec des preuves, il se promenait dans les plateaux télévisés en disant que ABIR est séparatice et que les kwanjias font partie de paysage politique,aujourd'hui il appuie le Kais, tu es qu'un opportuniste et hypocrite
Bourguibiste nationaliste
NE SOYEZ PAS PLUS RIDICULE QUE VOUS NE L'?TES
a posté le 27-07-2021 à 15:57
M. Abdelkafi, ne soyez pas plus ridicule que vous ne l'êtes déjà. Votre exemple scandinave est risible, à moins que votre intention est de tourner en dérision les décisions du président. Etes- vous capable d'aller à l'essentiel ?
Vous devez comprendre que les décisions du président Kaïs Saïd visent à mettre fin à un parlementarisme de voyous et de profiteurs. C'est la raison pour laquelle, il faudra modifier la loi électorale et adopter la loi majoritaire qui permettra de supprimer les partis parasites qui se nourrissent du sang et de la sueur du peuple. Celui-ci veillera à ce qu'on aille dans ce sens.
Vous devez également comprendre qu'il faudra recourir au référendum populaire pour changer la constitution et adopter un régime présidentiel qui mettra fin à la domination minoritaire des islamistes.
Carthage Libre
Ya TAHHANE. Il y'a quelques jours, tu défendais presque Ennahdha. Qalleb el Vista.
a posté le 27-07-2021 à 15:55
Ce genre de personnage, qui ne pensent qu'à leurs intérêts et leur fric, n'ont ni FOI ni LOI.

On devrait chercher un peu du côté de ses "finances" à celui là, pour voir ce qui cloche dans sa tête.
L,autre
Comme vous monsieur Abdelkefi je suis interesse par le poste de l'enseignement superieur
a posté le 27-07-2021 à 15:52
Comme vous je reste à la disposition du président pour discuter de ce poste. Je pense j'ai des solutions efficaces pour réaliser des formations techniques pratiques qui collent au besoin du marché national et international et capable de créer des entreprises et de créer la richesse. Que pensez vous de cette proposition on peut peut être travaillé ensemble pour convaincre le président de nous nommer tous les deux!!!