alexametrics
mercredi 28 juillet 2021
Heure de Tunis : 04:25
Dernières news
Fadhel Abdelkefi : La Tunisie n’est même plus capable d’obtenir un don !
24/06/2021 | 23:10
1 min
Fadhel Abdelkefi : La Tunisie n’est même plus capable d’obtenir un don !

 

Le président du parti Afek Tounes est revenu ce jeudi 24 juin 2021, lors de son passage, chez Myriam Belkadhi sur la chaîne El Hiwar Ettounsi, sur le blocage du projet de la ville hospitalière de Kairouan, s’indignant du fait que la Tunisie soit incapable d’obtenir le don qui lui a été promis pour avancer sur ce projet.

 

Fadhel Abdelkefi a indiqué qu’il s’était réjoui, au départ, de l’annonce du projet par le président de la République, puisqu’il pensait qu’il s’agissait de la continuité et du suivi du même projet annoncé lors de Tunisia 2020. « J’estime qu’il est inconcevable de délaisser un projet ayant déjà les financements nécessaires et d'en envisager un autre, similaire, sans détenir, à ma connaissance, les moyens nécessaires de financement ».

 

Par ailleurs, Fadhel Abdelkefi a enchaîné en affirmant : « Aujourd’hui, il y a cinq milliards de dinars qui attendent aux portes de la Tunisie à cause des procédures que je qualifie d’ottomanes », énumérant plusieurs projets bloqués en raison de ces procédures archaïques.

Dans ce contexte, le dirigeant d’Afek Tounes a déploré la lenteur et la complexité des mesures et des procédures administratives qui freinent l’investissement, et par conséquent, le développement dans toutes les régions.

 

S.H

 

24/06/2021 | 23:10
1 min
Suivez-nous
Commentaires
abc
Les dons ...
a posté le 25-06-2021 à 21:31
Quand il y a trop de mendiants dans la rue les passants finissent par ne plus rien donner.
En plus on ne reconnait plus les vrais des faux mendiants.
Ceux qui ont en vraiment besoin et ceux qui rentrent en taxi.
Anyssa
Pauvres Tunisiens...
a posté le 25-06-2021 à 21:12
Pris dans le piège et l'impasse des malfaisants depuis 2011...qui les ont embrigadés vers un monde meilleur qui n'est que pure illusion, pour les enfoncer vers un monde de l'horreur qui est articulé par le monde de la finance, de la bourse et des traders qui jouent chaque jour vos vies sur les ordinateurs pour les remettre en jeu et vous les rendre ou vous les vendre plus virtuelles, les unes que les autres !....en un mot, on vous fait miroiter UN MIRAGE !!!
CE MONDE EST FAUX, VIRTUEL et RIEN DE LOGIQUE NI DE REEL..NI DE RATIONNEL !!!
Tounsi
Nabbara
a posté le 25-06-2021 à 17:31
Brabbi les nabbara financer par ennahdha et pdl abstenez vous, vous etes reconaissable !
Lectrice
Un truc qui ne passe pas
a posté le 25-06-2021 à 15:17
Il cherche a s'imposer comme l'homme de la situation. Perso, je ne suis pas convaincue.
Sfr
L'homme providence
a posté le 25-06-2021 à 12:29
Un Abdelkafi à la tête du gouvernement avec les coudés franches est une garantie pour la sauvegarde du pays en un temps record.
Am
Reponse a sfr
a posté le à 19:52
Vius etes sûrement un proche parent pour dire une bêtise pareille
Cordialement
Citoyen_H
NI PROCéDURES OTTOMANES, NI PROCéDéS ARCHAIQUES
a posté le 25-06-2021 à 12:25
C'est du cinéma !!!!!!!!
Les experts en détournement de fonds, issus de ceux qui avaient pillé le pays après le cout d'état de 2011, à savoir les membres de la maudite troika et de leurs satellites, sont en train de finaliser leur algorithme de prélèvement de la dime islamiste sur les fonds en stand-by.







Waterloo
dime islamiste ....
a posté le à 15:20
dime islamiste ...
qu'en est il de la dime sioniste prélevée par les société off shore qui sucent le sang du peuple, comme Monoprix, Carrefour ... ou encore des Call Centers eg. Téléperformance appartenant au sioniste Berrebbi ... ou Brebis ...
Léon
Afek Tounis (1)
a posté le 25-06-2021 à 12:02
Je m'étonne de la facilité qu'ont les apprentis politiques tunisiens à jeter la pierre aux autres tout en prétendant pouvoir faire mieux que les précédents (qui d'ailleurs pensaient la même chose).
Pour ne rien vous cacher, Afek-Tounis était peut-être le seul parti en lequel j'avais un peu cru en 2011. En effet, essentiellement constitué d'Atugiens et de hauts diplômés, j'avais eu la naïveté de croire qu'ils étaient les plus à même de trouver des solutions pour un pays dévasté par une révolution criminelle. Révolution orchestrée depuis l'étranger par des atlantistes et des sionistes, et bien relayée par les traitres locaux, qui auront tout le loisir de contempler aujourd'hui l'ampleur de la catastrophe et le bienfondé de leurs choix de traitres.
Ma première désillusion fut de constater que les intellos de Afek n'avaient pas conscience de cet état de faits. Ils étaient comme les autres: inconscients et emportés par la vague, tels le reste des moutons de Panurge.
J'avais même poussé la naïveté jusqu'à croire qu'ils ne seraient pas aigris et revanchards, peut-être même reconnaissants, puisque la Tunisie Bourguibienne, et surtout Benalienne (ils sont souvent très jeunes), en avait fait des hauts diplômés respectés dans le monde entier.
C'était sans connaître les dessous de ce parti, que je préfère taire par charité (disons chrétienne), et pour la cohésion nationale car, contrairement aux traitres, je ne mettrai jamais la cohésion de mon pays en jeu pour satisfaire mon égo.
C'est ce parti qui m'a fait prendre conscience qu'il ne faut pas compter sur les hauts diplômés pour chercher des solutions au pays. Depuis, je ne me considère plus du tout de leur monde et les pointe du doigt dans tous mes écrits. Tout diplômé n'est pas un Friaa, un Hadhri ou un Haddad. Je suis moi-même un haut diplômé, mais je suis conscient. Eux, sont des perroquets bien dressés, tels des chihuahuas performants. Et plus leur diplôme est important, plus ils sont dressés et bornés. Pire encore, cela ajoute de la prétention à leur bêtise.
Ils m'ont fait prendre conscience que Ben Ali leur était bien supérieur en termes d'efficacité. En réalité, il prenait d'eux ce dont il avait besoin et les remerciait poliment, puis passait à son programme. Un stratège, comme sait en faire la Tunisie deux fois par siècle: Il y eut Bourguiba. Il y eut Ben Ali. Deux personnes qui ont tenu en respect le monde atlantiste, sans haine et sans animosité. Juste en dévoilant leurs plans et en les empêchant de nuire.
Léon
Afek Tounis (2)
a posté le 25-06-2021 à 12:02
Votre serviteur a aussi été visionnaire, là où la cécité vous avait prise. C'est que la haine, çà rend aveugle. Votre serviteur qui, dès les tous premiers jours de votre entreprise criminelle de 2011, que vous prîtes pour une libération (aussi diplômés que vous êtes), vous avait conté dans le menu détail ce qu'elle était en réalité, et vous avait prévenu de la banqueroute et de la colonisation, depuis votre 14 maudit, récoltant vos insultes et vos regards bovins.
C'était du temps où, en bons imbéciles, vous pensiez devenir la Suède. Il va de soi qu'aujourd'hui, certains d'entre-vous jouent aux "sachants" et racontent ce que je racontaient depuis 2011 en s'appropriant mes propos. Comme ils savent analyser après coup. Une fois la catastrophe installée. Jamais visionnaires, mais simples commentateurs, à l'instar de ce qu'ils font tous les lundis matins, en bon footeux, après les matchs du dimanche.
MOI, c'était depuis 2011; lorsque vous vous tâtiez encore, pour savoir si l'on allait devenir la Suède ou la Turquie. Bande d'imbéciles!
Certains me qualifiaient d'orphelin de Ben Ali; qualificatif que je prenais comme un compliment. Mais sachez que Ben Ali n'est ni mon père, ni un proche et que je ne suis pas un ancien RCD-iste (je n'en avais pas besoin, car MOI, je suis un vrai intellectuel). Je suis un tunisien, recruté dans l'une des places Universitaires mondiales les plus célèbres de la pensée Humaine et des Sciences. Un simple citoyen qui a su demeurer reconnaissant envers son pays d'origine, et voir en sa propre réussite, celle de la politique de son pays.
Ben Ali? J'aurais aimé le rencontrer ne serait-ce qu'une seule fois et lui serrer la pince. Je n'ai pas eu cette chance, contrairement à tous ceux qui lui ont jeté la pierre en 2011. Une petite consolation quand même: Il semblerait, de source bien informée, que la lecture de Léon lui apportait un peu de réconfort dans son exil. Il ne jurait que par moi et par JW.
Mais venons-en aux faits, et revenons à nos Afek-istes. Vous souvenez-vous des Gvnts de prétendus technocrates? A quelques exceptions près, comme le polytechnicien de service de Ennahdha, les autres étaient TOUS des membres de Afek, ou sympathisants Afek, parfois-même des Afékistes non déclarés de ce parti. Un peu dans le cas de Abdelkéfi qui n'avait jamais été considéré comme Afekiste, mais que le public découvre le jour où il en a pris les rênes.
Fehri, Yassine Brahim, Meraï, Ben Naceur et Jelassi (Afek non déclarés), avec deux premiers ministres sympathisants Afek. Et beaucoup d'autres ministres non déclarés Afek mais qui, en réalité, le sont ou en sont dissidents.
Alors ma réponse à Abdelkéfi est la suivante: Ton parti a eu les rênes du pouvoir et pourtant rien ne fut fait. Pour être honnête, disons très peu. Je pense au numérique de Fehri, mais qui ne représente si peu, sinon rien, devant le savoir-faire en organisation numérique d'un Motasser Wali.
En termes de programmes, je m'attendais à ce que Afek fasse le plein. Rien du tout! Aussi stériles que les autres, sinon plus. L'ampleur de l'inefficacité et de la stérilité de nos diplômés est sans commune mesure. Alors, ya Si Abdelkéfi, laisse béton. Et place aux authentiques!

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya,
Résistant.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.
bbaya
on a tellement craché sur Qatar et Turquie!
a posté le 25-06-2021 à 09:18
Eux ils avancent partout et investissent partout et nous on crache et on a un lotfi Ammeri qui comme un fou il se rage dès que entend Qatar ou Turquie et le pauvre téléspectateur est facilement à manipuler!
Cette Qatar tant détester en Tunisie est tant désirer en France et les politiciens français s'arrachent pour se rapprocher aux Quatariens!

Concernant l'administration cela est une catastrophe! depuis début Mai j'attend une courbe de charge de chez la Steg et moi qui paie de 18-25MDT par mois à cette société! cela est vraiment énervant! cette courbe de charge qui ne nécessite plus d'une requête de 2ms dans une base de données! aurait dû être téléchargeable directement sur le site du steg! mais non! il faut qu'on paie un ingénieur au steg par nos impôts pour que cet ingénieur nous emmerde 2 mois pour une courbe qui ne lui prends pas 30s de travail!

A quand casser cette bureaucratie! j'avais envie d'investir mais tellement c'est dégoutant que meme mon bureau j'ai plus envie à y aller!
Tunisino
Abdelkafi
a posté le 25-06-2021 à 08:57
Il est toujours en compagne électorale, il démontre jour après jour qu'il ne s'intéresse qu'au pouvoir.
Hela
Lapalissade.
a posté le à 16:13
Quoi de plus normal pour un politique que de vouloir être au pouvoir. Ce qui est par contre anormal, c'est de vouloir être un politique sans réelle compréhension des problématiques et sans vision.
Tunisino
Passer au fond
a posté le à 17:54
De la forme, il faut passer au fond. Les personnes qui ne cherchent que le pouvoir sont très dangereuses pour la Tunisie, un très bel exemple est Yousef Chahed.
Dr. Jamel Tazarki
@Mr. Fadhel Abdelkefi
a posté le 25-06-2021 à 08:30
Nous satisfaisons toutes les conditions nécessaires / indispensables afin de faire sortir la Tunisie de l'impasse socio-économique --> il faut seulement avoir le génie (notre propre génie, et non pas des solutions importées) afin de transformer les conditions nécessaires disponibles en des conditions suffisantes et faire réussir ainsi la Tunisie'?'

Je m'explique, il est temps que notre BCT et son gouverneur se débarrassent de cette idée absurde qu'une injection d'argent induit automatiquement une inflation --> c'est une fausse idée, si nous faisons une injection conditionnelle d'argent dans l'économie tunisienne... --> la preuve est que l'Allemagne a injecté des centaines de milliards d'euros en l'économie Allemande alors que l'inflation est actuellement à zéro en Allemagne --> il faut seulement faire un suivi des dépenses (afin de récupérer cet argent après la crise/pandémie) et n'injecter l'argent du contribuable que dans des entreprises qui ne sont pas déjà en ruine --> Exemple: c'est complètement absurde d'injecter 80 millions de dinars en Syphax Airlines (à la suite d'une pseudo-décision juridique) alors que l'entreprise de Mr. Mohamed Frikha est / était déjà en ruine .

--> oui à une injection d'argent intelligente en l'économie tunisienne, oui à la baisse intelligente du taux d'intérêt directeur --> mais il faut d'abord a)clarifier où sont passés les 33 milliards d'euros d'aide et de dettes extérieures b)savoir où va et où se trouvera l'argent qui serait de nouveau injecté afin de le retirer au bon moment, et c) ne plus injecter de l'argent public en des sociétés déjà en ruine
-->
il faut se débarrasser d'un savoir socio-économique dépassé par le temps et qui ne s'applique pas à nos problèmes actuels --> il y a un changement de paradigme, réveillons nous avant qu'il ne serait trop tard.



Le génie de Mr. Hédi Nouira
-->
Oui Mr. Hédi Nouira a laissé imprimer de l'Argent par notre BCT afin d'accorder des crédits agricoles et permettre ainsi à nos agriculteurs et paysans de produire et nourrir les Tunisiens --> et au retour (remboursement) des crédits, il a retiré cet argent de la circulation. Je suis fils de paysan, j'étais enfant du temps de Mr. Hédi Nouira mais je peux me rappeler que mon père allait à la banque agricole à Korba afin d'avoir un crédit agricole que l'on remboursait après la récolte...
-->
oui, imprimer de l'Argent afin que nos agriculteurs / paysans puissent acheter les engrais, la semence et le matériel agricole et pourvoir ainsi cultiver la terre et nourrir les Tunisiens'?'
-->
Mr. Hédi Nouira n'a pas injecté de l'argent afin de fabriquer des voitures, des satellites et des drones à la con comme l'a fait Ennahdha (qui a attrapé la folie des grandeurs en gaspillant nos crédits)

Fazit: il faut imprimer de l'argent et l'injecter dans des projets à 100% gagnant (où la réussite / Succès est prévisible) afin de le retirer après la réussite.


A propos du Virus Corona, certains de nos hauts responsables suivent comme des moutons ce que font les pays du nord et ne partent de la réalité socio-économique de la Tunisie.

-->
il faut faire face à la réalité (aux faits), en effet même si on avait des milliards d'euros dans notre banque centrale, on aurait pas des quantités suffisantes de vaccin pour les 12 millions de Tunisiens. --> 7,8 milliards de personnes (population mondiale) devraient être vaccinées et il n'y a pas assez de vaccins pour tout le monde...
-->
Et les quelques centaines de milliers de vaccins que nous recevons ne vont pas stopper la pandémie en Tunisie (une goutte d'eau douce dans un océan d'eau salée)
-->
oui, nous avons un problème d'optimisation qu'il faudrait résoudre intelligemment afin d'aboutir au meilleur pour notre peuple et pour notre pays.
-->
Je m'explique: C'est un fait que la principale complication du COVID-19 est celle de syndrome de détresse respiratoire et que ~99% en un temps donné (sur l'axe du temps) attrapent le virus sans des complications respiratoires et finissent par guérir sans aucune intervention médicale.
-->
or, les appareils médicaux d'assistance respiratoire manquent cruellement dans les services de réanimation en Tunisie
-->
Et maintenant, je pose le problème d'optimisation à résoudre pour la Tunisie: ne faudrait il pas plutôt investir dans l'importation de quelques milliers d'appareils médicaux d'assistance respiratoire que de gaspiller de l'argent pour l'importation de vaccins en quantité très limitée et dont l'efficacité n'est que limitée dans le temps? --> c'est du non sens de vouloir importer 12 millions de vaccins tous les 7 mois...

Dr, Jamel Tazarki, Mathématicien

PS: J'insiste que je ne crois pas à cette histoire de complot à la con'?'
Mourad
projets 100% gagnants ! une belle oxymore
a posté le à 11:04
C'est toujours amusant de comparer les tunisiens aux allemands.
Un agriculteur qui se fait financer en dinars "imprimés", ira acheter une pompe, de la tuyauterie, des serres,...ce n'est que de l'importation pure et simple avec une demande en devises à la clé, qui iront dévaluer le dinar.
Comment baisser les taux d'intérêt avec une telle inflation et un tel niveau d'épargne ?!
Le Keynésianisme, cette vieille chimère très en vogue dans notre pays, ne marche pas dans une économie peu exportatrice et avec un déficit de la balance commerciale chronique.
Feu Hédi Nouira, c'était une autre époque avec une certaine rigueur administrative et une autre mentalité des agriculteurs, et par les temps qui courent, l'actuel gouverneur de la BCT est une vraie bénédiction pour la Tunisie.

Pour la covid, vous semblez juste suggérer pour une armée qui se fait attaquer de ne point équiper ses soldats de gilets pare-balles et de casques, mais juste de s'acheter un stock de pansements et d'antidouleurs !
Dr. Jamel Tazarki
@Mr. Mourad
a posté le à 11:32
@Mr. Mourad
a) J'ai parlé ci-dessus d'injection conditionnelle d'argent...
b) vous écrivez: "Pour la covid, vous semblez juste suggérer pour une armée qui se fait attaquer de ne point équiper ses soldats de gilets pare-balles et de casques, mais juste de s'acheter un stock de pansements et d'antidouleurs ! "
-->
Le problème d'optimisation pour votre exemple serait le suivant: que faire pour votre armée, si les moyens d'équiper ses soldats de gilets pare-balles et de casques ne sont pas existants (donnés)?
-->
puis il n'y a aucune analogie entre votre exemple d'armée et de pandémie corona...

Merci pour votre Feedback.
Très Cordialement

Aux autres commentateurs: Je suis prêt à discuter, quand on garde un certain niveau de valeurs sociales et de politesse...

Mourad
*Un bel oxymore
a posté le à 14:28
a) Si l'injection est conditionnée comme vous le dites par la réussite garantie des projets, "il faut imprimer de l'argent et l'injecter dans des projets à 100% gagnant", il est pour le moins inouï d'envisager l'existence de projets 100% sûrs, car ce ne seront plus des projets, car il n'en existe pas de projets sans risques, à moins de projeter d'avoir un monopole ou un avantage qui vous met à l'abri des aléas du marché et de la concurrence, d'où l'oxymore de parler de projets 100% gagnants !

b) L'analogie me semble évidente entre des situations où il faille faire des choix pour répartir ses ressources (même réduites) entre des moyens préventifs et des mesures curatives.
Bon après midi.
stanislas
qu'avez vous prévu de faire
a posté le 25-06-2021 à 07:14
Tout le sustème adminitratif tunisien date d'un autre époque.Mr Abdelkéfi parle d'archaïsme,bien sûr qu'il a raison.Qu'a t'il préconisé depuis qu'il se veut acteur de la vie politique en Tunisie?Il est enfin grand temps qu'il bouge et ...qu'il fasse bouger.
Forza
C'est vrai
a posté le 25-06-2021 à 07:12
L'administration tunisienne est un monstre. Elle cherche d'abord à interdire et à bloquer. C'est une machine à détruire la fortune en deux sens. Elle détruit le budget de l'état à travers ses effectifs colossaux et elle détruit l'économie en bloquant toutes les initiatives, qu'elles soient des projets de l'état et pire du secteur privé.