alexametrics
vendredi 19 juillet 2024
Heure de Tunis : 01:25
Dernières news
Face aux infractions à la pelle, la LTDH exprime sa préoccupation
17/02/2023 | 09:52
4 min
Face aux infractions à la pelle, la LTDH exprime sa préoccupation

 

La Ligue tunisienne des droits de l'Homme (LTDH) a réagi aux dernières arrestations mettant en relief des infractions à la pelle. La ligue a exprimé sa préoccupation face à cela et a appelé les forces vives à s’unir pour défendre les droits et libertés. C’est ce qui ressort d’un communiqué sous le titre « Arrêtez la criminalisation de l’opinion dissidente ! » et daté de jeudi 16 février 2023.

 

Dans ce document, l’organisation a indiqué « suivre avec grande préoccupation l’amplification du rythme des poursuites et arrestations arbitraires à l’encontre de nombreux activistes syndicalistes, politiques, journalistes et avocats harcelés sur la base de leurs activités et opposition à la politique du président de la République et les choix de son gouvernement ».

Et de noter que « plusieurs d’entre eux se sont vus accusés sur fond de lutte contre le terrorisme et, de ce fait, ont été empêchés de rencontrer leurs avocats pendant les premières 48 heures suivant leur garde à vue. Les autres n’ont pas été informés des crimes pour lesquels ils ont été arrêtés. Par ailleurs, l’un des activistes politiques arrêtés a été violemment agressé par les agents des forces de l’ordre ce qui lui causé de graves séquelles corporelles ».

 

La LTDH a également observé des arrestations suites à des descentes nocturnes caractérisées par des violations juridiques et adoptant une procédure spectaculaire et violente dévoilant l’adoption par le ministère de l’Intérieur d'une politique d’intimidation et de harcèlement. Comme preuve de ce manquement, l’arrestation du directeur général de la radio Mosaïque FM, Noureddine Boutar, suite à l’intrusion et la fouille de son domicile sans lui avoir signifié au préalable les raisons de son arrestation et les délits qu’on lui reproche en violation flagrante des garanties élémentaires du procès équitable et en menace directe conte la liberté de presse et d’expression vu qu’il a été interrogé sur la ligne éditoriale de la radio et le recrutement des journalistes.

 

En rappelant son attachement au principe de la primauté et à souveraineté de la loi et à l’obligation de rompre avec le phénomène de l’impunité et la non redevabilité, la ligue :

  • Appelle à ce que les poursuites se fassent conformément à la loi avec le total respect aux normes d’un procès équitable.
  • Met en garde contre toute atteinte aux droits et libertés et rejette toute forme illégale de restriction et harcèlement à l’encontre des activistes syndicalistes, politiques, journalistes et avocats en raison de leur opinion différente et leur exercice de leur droit de critique et d’expression.
  • Dénonce ces arrestations arbitraires et descentes nocturnes violentes terrorisant enfants et familles et exige la nécessité de respecter les procédures légales et tous les droits des présumés suspects lors de leur arrestation ou garde à vue.
  • Refuse la comparution devant la justice des politiques sur fond de la loi antiterroriste comportant des mesures d’exception leur interdisant de communiquer et rencontrer leurs avocats
  • Dénonce l’arrestation de Noureddine Boutar, directeur général de Mosaïque FM et son interrogatoire autour de la ligne éditoriale de l’institution ce qui constitue un grave préjudice et une atteinte flagrante à la liberté d’expression et d’opinion et une menace contre la presse libre et indépendante et une tentative d’intimidation contre les journalistes
  • La LTDH réitère son soutien absolu à la liberté d’opinion et d’expression et sa totale solidarité avec l’information libre et indépendante et à tous les journalistes et acteurs de l’information ainsi qu’à la radio Mosaïque FM suite à cet assaut qui la vise, elle demande le respect de l’indépendance de la justice et s’indigne des velléités d’instrumentalisation des appareils de l’État en vue de les utiliser par le système au pouvoir pour régler des comptes avec les opposants et voix critiques contre ses politiques.
  • Condamne encore une fois le discours d’agitation et d’accusation de trahison adopté par le président de la République et la pression d’influence qu’il utilise envers la justice par le recours à la dénonciation de ses adversaires politiques en les qualifiant de criminels et terroristes avant même la clôture du processus de l’instruction et le prononcé du verdict par les juges, ce qui constitue une violation de la présomption d’innocence et une atteinte aux principes du procès équitable conformément aux instruments et pactes internationaux.
  • La LTDH appelle toutes les forces vives civiles et démocratiques à s’unir et coordonner ses luttes communes pour la protection des acquis des droits et libertés, le respect des droits humains publics, individuels et autres droits civils et politiques et la défense de la liberté d’opinion et d’expression, de la presse libre et indépendante et de l’État de droit et des institutions dont l’indépendance de la justice et le droit à un procès équitable sont les piliers des plus importants.

 

D’après communiqué

17/02/2023 | 09:52
4 min
Suivez-nous