alexametrics
lundi 18 octobre 2021
Heure de Tunis : 05:50
Chroniques
Est-ce le début de la fin ?
Par Synda Tajine
21/09/2021 | 15:59
4 min
Est-ce le début de la fin ?

Le discours inintelligible de Kaïs Saïed est porteur de plusieurs messages. Au-delà de la forme qui prouve que le chef de l’Etat est, contrairement à ce qu’il veut faire croire, confus et dépassé, le fait est que Kaïs Saïed sait ce qu’il veut, mais ignore les moyens d’y parvenir.

 

Essayons de lire dans son discours. Que nous dit-il ? « Je lancerai des missiles législatifs qui les feront exploser ». D’accord. Mais encore ? « Des corrompus, des voleurs… que je refuse de nommer ». Pourquoi refuse-t-il de mettre des noms sur ses accusations ? Car il refuse tout simplement de personnifier le mal. Pour lui, il s’agit d’une problématique de système et non de personnes. C’est le système politique qui doit être changé, abstraction faite des personnes qui le composent. Ne le dit-il d’ailleurs pas lorsqu’on le questionne sur le choix du futur chef du gouvernement ?

« Former un gouvernement est important, mais ce n’est pas une finalité en soi, le plus important étant d’avoir une vision de la politique du gouvernement. J’aurai pu désigner un gouvernement le lendemain du 25-juillet, mais on serait restés dans la même configuration que celle vécue durant les dix dernières années ».

 

Entre les lignes - ou peut-être pas tant que ça - ce qu’il essaye de nous dire c’est qu’il vomit le système politique dans sa forme actuelle et qu’il veut le changer. Radicalement. Le président de la République n’a-t-il pas déclaré que nous étions « à l’aube d’une ère nouvelle et que nous étions entrés dans une nouvelle étape de notre histoire » lorsqu’il a rencontré Ridha Lénine il y a quelques semaines ?

Kaïs Saïed ne se contentera donc pas de reconstruire ce qui a déjà été détruit et a prouvé ses limites. Il veut détruire et construire quelque chose de nouveau, sur une base nouvelle. Un fantasme qu’il nourrit depuis des années et sur lequel il n’a pas cessé de s’exprimer. Encore faut-il que nous écoutions ce qu’il veut nous dire. Ou qu’il parvienne, lui, à se faire comprendre.

 

Pourquoi ne parlons-nous que de la Constitution, alors que le code électoral est comme le dit si bien l’excellent Zied Krichene « la pierre angulaire du projet de Kaïs Saïed » ?

Son slogan « le peuple veut », se base sur une idée très simple. Faire entendre directement la voix du peuple et ses revendications sans qu’elles soient dispersées et perverties par un système politique corrompu et incompétent. Le projet de Kaïs Saïed est le même qu’il prône depuis des années, bien avant son élection. Instaurer une démocratie directe, qui donnerait le pouvoir au peuple, et qui réduirait le champ d’action du Parlement, tel que voulu par la constitution de 2014.

L’équilibre des pouvoirs devra irrémédiablement être inversé pour émaner, désormais, du niveau local, ensuite régional pour, à la fin, constituer une assemblée nationale aux couleurs du peuple tel qu’il se le représente.

Le fait que cet outsider de la scène politique, que personne n’avait vraiment attendu en 2019, soit parvenu là où un système politique expérimenté et aux larges moyens n’a pas réussi, permet de croire que le temps du changement est arrivé et que tout est désormais possible. Y compris de tout détruire, de mettre fin au règne actuel et de reconstruire sur de nouvelles bases.

 

Ce qui peut l’aider dans son projet ? Le fait que ces dix dernières années, les Tunisiens ont été et sont encore désabusés et désillusionnés à cause de la gouvernance de partis politiques arrivistes et opportunistes. Mais aussi grâce aux dégâts, sans doute, irréversibles, commis par un pouvoir islamiste revanchard et ayant une stratégie qui sert ses intérêts et non ceux de la patrie.

 

Ce qui est dangereux dans ce plan, c’est que Kaïs Saïed ne sait toujours pas s’entourer ni composer avec d’autres entités politiques afin d’équilibrer son pouvoir. Le risque que le président « sauveur » de l’avis d’une majorité, devienne un président « mégalomane » dévoré par son ambition et dépassé par l’ampleur d’une situation face à laquelle il ne serait peut-être pas de taille. Le président, dont les politiques n’avaient pas arrêté de minimiser le pouvoir depuis la révolution, montre aujourd’hui qu’il veut se retourner contre ses bourreaux et limiter leur terrain de jeu maintenant qu’il a tous les pouvoirs.

 

Pour l’instant, rien de rassurant dans son discours. Kaïs Saïed prouve encore qu’il a un projet certes mais ne sait pas comment faire pour le concrétiser et qu’il ne fait, à l’heure actuelle, que gagner du temps… Les jours à venir risquent d’être longs... 

Par Synda Tajine
21/09/2021 | 15:59
4 min
Suivez-nous
Commentaires
Abel Chater
Réponse à @Hamza Nouira posté à 00:12
a posté le 23-09-2021 à 16:31
Comme tu es parmi les rares qui m'écrivent avec logique et objectivité, je te réponds avec respect et reconnaissance. Je suis absolument d'accord avec ce que tu écris au sujet de notre rapport avec l'Occident et même avec la Russie et ses anciens pays de l'EST non-musulmans. Une certitude que j'écris partout depuis des décennies. Ce qui m'étonne toutefois, c'est que malgré ton intelligence, tu tombes aussi dans le piège de ceux qui font des Résistants du Hamas, des terroristes palestiniens. Eux-mêmes qui essaient toujours de déjouer l'opinion tunisienne par ce mensonge, du parti d'Ennahdha qui gouverne le pays depuis 2011. Je te jure au Nom de notre Créateur Allah le Tout Puissant et aux noms de tous ceux qui me sont chers dans ce monde, que je n'ai jamais appartenu à un parti politique ni d'Ennahdha, ni d'un autre, ni même que je ne connaisse l'un de leurs membres. Toutefois, je m'y connais très bien avec la haine de la manipulation médiatique judaïque, dont nous souffrons nous-mêmes en Europe, au moins depuis trois décennies. Ce que nous appelons nous les Musulmans : "malhonnêteté" et "intrigues" en respect au Verset coranique qui dit "al-fitna achaddou minè al-katil" ou (l'intrigue est pire que le meurtre), les médias judaïques l'appellent "ruses", suivant leur devise "par la ruse, la guerre tu mèneras". Donc, tout ce qu'ils racontent autour d'Ennahdha et de ses «islamistes» qui nous viennent d'une autre planète, n'est que du pure mensonge intrigant.
Lors de la Troïka au début de la Révolution du 14 janvier 2011, j'étais observateur politique. J'ai vu une Tunisie sans Etat, sans police, sans garde nationale, sans douanes, sans tribunaux, même sans municipalités, sans recettes des finances et sans ministères. Les postes des forces de l'ordre à grande majorité brûlés et devenus inutilisables. Les magasins et les usines qui n'avaient pas les moyens de l'autodéfense, furent dévalisés et brûlés. Il n'y avait que les délégations et les gouvernorats, qui furent assaillis par des citoyens manifestant une ardeur opiniâtre de guerriers, prêts à tout casser et à tout tuer, impossible à apaiser sans leur satisfaire leurs demandes d'emploi et de petites aides financières. Ce ne fut qu'avec cette méthode d'ailleurs des plus intelligentes, que la colère de la population fut apaisée et que l'Etat tunisien, revint peu-à-peu à l'utilisation de ses Institutions. Maintenant, je n'entends que «Ennahdha a rempli les sociétés étatiques de mains d'?uvre inutile». Un mensonge flagrant, parce que ce n'était pas Ennahdha qui décidait ni qu'il n'y avait une autre solution, pour calmer une population de lions sauvages libérés de leurs chaînes. Par la suite nous savons tous que le défunt président Béji Caïed Essebsi, s'était emparé de tous les pouvoir en Tunisie. Son parti Nida Tounes a gagné les élections. Lui à la présidence de la République. Il a installé de gré ou de force, son ami Mohamed Ennaceur à la présidence de l'ARP. Il a humilié Habib Essid et a nommé celui qu'il prenait pour sa marionnette, Youssef Chahed à la présidence du gouvernement. Il a décidé de la nomination de tous les ministres de Youssef Chahed. La suite, nous la connaissons tous, que le parti d'Ennahdha, n'a utilisé que sa force électorale de députés au parlement, pour soutenir celui-ci ou celui-là. C'est tout et c'est son plein droit. Mais jusqu'à lui coller toute la gouvernance de la Tunisie pour la dernière décennie, c'est un mensonge qu'utilise toute crapule qui utilise le terme «islamiste», non pas «Musulman». Même cette gabegie de désordre au sein du parlement ARP, elle n'a jamais été provoquée par l'un d'Ennahdha. Deux ans que seule le résidu de l'ancien régime déchu de Ben Ali, la Zalèma moussi, qui sème la panique au sein de l'ARP, sans que la machinerie médiatique azlamiste, n'en dénonce le moindre. Au contraire, ils mentent au peuple tunisien, comme quoi les Tunisiens voteraient pour la Zalèma moussi. Ils nous prennent pour un peule de détraqués mentaux. Et c'est à partir de là, que je me sens de devoir, de venir en aide au parti d'Ennahdha et à tous ceux qu'ils osent nommer «islamistes», comme c'est mon devoir de soutenir les Palestiniens, contre la manipulation des lobbies médiatiques judaïques.
J'espère que tu arrives à me comprendre, parce que ce forum pullule de mouches électroniques appartenant à ces lobbies médiatiques, dont je viens de citer.
Bonne soirée.
Faysal
Occulter qui?
a posté le 22-09-2021 à 15:01
Tiens, le pouvoir revanchard n etait qu islamiste? Que pouvait faire les islamistes sans
l alliance, le soutien et le partage du butin avec les oligarchies politiques et affairistes rcdistes de la dictature? Qui se sont recyclees chez Nida Tounes, parmi les autres partis dont le nom finit par Tounes et autres
denomination. Taper uniquement sur les Islamistes pour occulter le role aussi nuisible des oligarchies de la dictature.?
takilas
Toujours en retard.
a posté le 22-09-2021 à 13:41
Tout juste le temps de prendre le dernier wagon.
N'est-ce pas ?
CHDOULA
EN ATTENDANT !
a posté le 22-09-2021 à 12:07
Ce matin à la mairie de Midoun à Djerba , on devait rencontrer le Maire pour une histoire de saletés dans les lieux publics , et à l'accueil , un agent avec un cachet sur son front assez impressionnant demande à mon épouse de mettre un foulard pour rencontrer le Maire qui est nahdhaoui . La réponse de ma femme était simple : «  on est à la mairie et non pas dans une mosquée «  je ne mettrai pas de foulard et si vous n'êtes pas content c'est pareil ! Il a fermé sa gueule et on est monté à l'étage pour rencontrer le maire . Sa secrétaire Foulardee ayant entendu l'altercation à l'accueil nous répond que le maire est en déplacement pour une durée indéterminée ! C'est le midounestan
zozo Zohra
CHDOULA
a posté le à 13:34
Bienvenue aux clubs,
Un jour, je rentre dans une boulangerie, j'aperçois 2 queus une pour les femmes, une pour les hommes, alors pour les agacer un peu, je me dirige vers la queue des hommes. Un Monsieur me dit Madame c'est par là bas, je lui réponds: "mais je vais rester avec les hommes ça vous dérange" au début il n'était pas content après il avait réglé parceque je lui fais : "est-ce que vous m'avait bouffé non, ou je vous ai bouffé, non.
Du coup, je vais tout le temps à cette boulangerie pour les embêter. Toujours la même réflexion et après ils rigolent
du coup, il y a des femmes qui m'avaient suivi. Maintenant, il faut prendre tout à la rigolade
Nephentes
La fin du debut
a posté le 22-09-2021 à 11:53
ce qui est veritablement frappant en Tunisie c'est l'extraordinaire nonchalance des dirigeants et de la population face aux veritables defis du pays. Qui sont dramatiques.

L'ampleur etla dangerosite de ces defis devrait mobiliser orienter toute politique nationale. Le consensus devrait s'etablir de lui meme.

Trois urgences Absolues existent actuellement et tendent a s'aggraver de mois en mois

L'urgence economique ; elle doit etre resolue dans les mois qui suivent sous peine de faillite de l'Etat et exemple parmi d'autres sous peine d'incapacite a payer les fonctionnaires

L'urgence environnementale et climatique ; des 2050 et c'est irreversible les plages de La Goulette n'existeront lus la cote nord de Djerba sera submergee le tiers de Kerkennah sera sous les eaux; ca c'est irreversile.
En 2050 la pluviometrie moyenne a Sidi Bouzid Chebika Nasrallah ne depassera 260 mll par an contre 320 actuellement, avec diminution de moitie des nappes aquarifers profondes non renouvelables
la productivite des cultures ceralieres diminuera de 25ù celle arboricole de 30% la production laitiere jusqu'a 50% etc etc

En 2050 les villes cotieres accueilleront 85% de la population totale

La troisieme urgence absolue est d'ordre urbanistique : des zones entieres non constructibles et a fort risque d'inondations sont a amenager dans la mesure du faisable et en grande partie a detruire ; les enjeux societaux sont majeurs

a cela s'ajoute l'enjeu numerique la bonne gouvernance administrative etc etc

QUI s'occupe de l'avenir des Tunisiens qiui se joue aujourd'hui
DIEHK
Abel-Caen en parle au moins !!!
a posté le 22-09-2021 à 11:47
Dix ans que les Tunisiens construisent la Tunisie par de gigantesques réalisations infra -structurelles, sans que personne n'en parle.
Il a les yeux pleins de Me.... cet Abel ma parole !
C'est vrai que les 3000 mosquées construites par l'argent sale de "Q.... Charity" et autres spoliations ne sont pas des infra-structures pour le bien du peuple Tunisien mais plutôt des îlots de conspiration terroriste pour les "martiens que vous êtes! Tu n'en parles moins .
C'est dans votre "ADN" "Irhabi" et nous n'avons pas besoin de professeur "Tournesol" de votre genre et tout ce que tu débites à longueur de journée et de com sur BN est inpensable ?
Est-ce que tu as un job et tu travailles comme tout un chacun pour le bien de la Tunisie ?
Non, tu es 1 sorte de bras armé inculte qui comme 1 disque rayé nous emmerde depuis 10 ans avec ces conneries et théories venues d'ailleurs et comme le dit si bien l'adage:
Tout flatteur de frères muslims vit aux dépens de celui qui l'écoute et le lit!
BN: Arrêtez de nous gaver des com de ce genre et:
Les uns vous traitent de collabo des Terroristes Nakbaouistes et ça dure depuis "Mathusalem" sur ce site et vous en tirez avantage pour votre alignement ou positionnement "virtuel" sur ces "Faux Tunisiens" qui ne cherchent qu'à amasser des fortunes, remarquez vous aussi vous amassez malgré vous car vous êtes les défenseurs de leur célèbres articles con-stitutionnels 115-116 non ?
Comme dirait notre bon "dicton Tunisien" :
Al hajra madthoub wel K....matoub" , ainsi va Bagla Lihaa et ses incultes.
BN & NB: Arrêtez avant d'être arrêté un jour ou l'autre car avec Robocop ou Ghannouche c'est kifkif "bourricot".
Shalom aleikoum
DIEHK Président de la République virtuelle de Bagla Liha !








nazou de la chameliere
Non non diehk
a posté le à 13:03
Abel chater à raison sur ce point là.
Des ponts il y en a !!!
On s'y perd !!!
Ce qui n'empêche pas les bouchons à certains endroits .
A mon avis beaucoup d'emprunt ont servi à l'infrastructure.
Pour les soi-disant recrutement dans la fonction publique,

Perso ,j'en ai pas l'impression !!
@Mme Tagine.
Vous avez raison pour la terreur.
Vôtre article sur la municipalité de raoued, est le début.
Le facho débile sait parler aux abrutis !!!
Abel Chater
Le grand mensonge mediatico-politique qui aura l'effet boomerang sur tous ses auteurs sans foi ni loi.
a posté le 22-09-2021 à 11:10
Depuis le 25 juillet dernier, nos médias tunisiens ont changé leurs informations quotidiennes pessimistes, en d'informations de contes de fées. Même les centaines de morts quotidiens par le covid-19, se sont transformés au lendemain et comme par enchantements, en moins de deux dizaines.
Dix ans que les Tunisiens construisent la Tunisie par de gigantesques réalisations infrastructurelles, sans que personne n'en parle. Celui qui s'absente de la Tunisie pour deux ou trois années consécutives, ne trouvera plus le chemin de sa propre maison. Tellement les ponts et les routes rapides, lui changent son itinéraire. Avant la Révolution tunisienne du 14 janvier 2011, le trajet de l'aéroport Tunis-Carthage à Hammam-Lif, nécessitait plus d'une heure de voiture et celui de Borj Cédria, presque deux heures. Maintenant, pas plus de 20 minutes pour Hammam-Lif et la même chose pour Borj Cedria par la nouvelle gigantesque ouverture Montagneuse sur l'autoroute.
Partout où on roule, il y a des kiosques à essence à vous servir 24/24 heures. Un privilège qui n'existe même pas en Allemagne. Le nombre des magasins et des supermarchés modernes, s'est multiplié par milliers. Il n'y a pas un enfant en Tunisie qui ne possède pas son propre téléphone portable. Tout, tout et vraiment tout a changé pour le meilleur en Tunisie. Mais les médias et les profiteurs, qui n'ont pas trouvé la solution de vaincre le parti d'Ennahdha par les élections démocratiques, ont trouvé leur bénéfice du côté des ennemis des Révolutions arabes. Ils bombardent leur mercenariat à un peuple tunisien, d'une classe à grande majorité rurale et habitant les cités populaires, dont on ne trouve aucun exemple en Allemagne, par une utopie impossible à réaliser dans les pays agraires comme la Tunisie, sans pétrole ni or. Même cette gigantesque aisance postrévolution du 14 janvier 2011, par la possession jusqu'à plusieurs voitures automobiles par famille et dont aucun média tunisien n'en parle, a créé un grand problème de stationnement, même entre les voisins.
Maintenant que le président Kaïs Saïed, veut monter sur ce mensonge médiatique, que rien ne va plus en Tunisie, malgré cette guerre mondiale contre le coronavirus et contre cette crise économique mondiale, qui a détruit tant de pays de notre gabarit, comme le Liban, en jouant à l'héros qui se prépare à défoncer une porte ouverte, cela ne sera que la faute de ceux qui encouragent cette sottise mortelle pour notre transition démocratique, en ne pensant qu'à servir les intrigues des ennemis de l'Islam et des ennemis de la Révolution tunisienne. Une bêtise criminelle de ceux qui cherchent une autre solution, que celle des urnes démocratiques, déjà expérimentée depuis les années 70, avec succès à grande échelle européenne. Une bêtise mortelle pour toutes nos nouvelles générations, dont ils manipulent par des milliers de faux comptes Facebook et autres.
Allah yostir Tounes.
Hamza Nouira
@Abel Chater
a posté le à 00:12
L'objectif n'est pas d'enrichir la Tunisie. Mais de changer les mentalités afin de les débarrasser de leur identité arabo-musulmane.

C'est le problème principale pour les nations occidentales et leurs soutiens dans nos pays. Comme le PDL.

Que le pays s'enrichisse et réussisse est le cadet de leur soucis.

Ce n'est qu'une question de liberté individuelle à l'occidentale. Une sorte de néocolonialisme.

D'ailleurs on entends souvent les gens qui s'expriment en utilisant les mots des occidentaux pour dénigrer leurs propres citoyens et leurs propres religion ... Si bien-sûr ils se considèrent musulman.

Beaucoup pensent que l'enrichissement et le progrès passe par la rupture avec la religion musulmane qui est rétrograde et mène à la pauvreté.
On voit bien que c'est une idée importée et encrée dans beaucoup d'esprit. Changer cette mentalité est quasiment impossible.

L'islam est un problème pour les sociétés occidentales qui veulent s'enrichir sur le dos des arabes et des musulmans. Regarder la Libye et les occidentaux qui souhaitent organiser une conférence "internationale" pout la Libye. Mené et organisé à la demande de la France qui veut sa part du gâteau. Comme l'Italie. Comme l'Allemagne. N'oublions le soutiens des francais au général Haftar. L'essentiel c'est que leurs intérêts soit protégés et sécurisés. Ils s'en balancent de la souveraineté et de l'ingérence dans ce pays. Ils faut comprendre que nous seront toujours perdant si on doit remettre nos destins aux pays occidentaux.

l'Europe a également, par exemple, émis des conditions pour obtenir des prêts à la Tunisie. La plupart d'entre elle sont sociétale. Cela prouve que c'est une condition pour eux pour que leurs citoyens puissent s'installer à leurs aise et bien sur développer leur économie à l'étranger. Au dépend des citoyens du pays.

Il y aura toujours des gens qui critiquent et qui sème le désordre et l'unité.

Voilà pourquoi il faut un pouvoir fort.

Par contre dire que ENNAHDHA a fait des changements et des constructions publique...

Je ne suis pas tout a fait d'accord.

L'entretien des routes et ponts sont là priorité! A quoi cela sert d'avoir 100 km de routes neuves si des milliers de kms de route ne sont pas entretenu.

Ennahdha n'a pas su gérer et c'est un échec politique. Leur système de gestion est archaïque comme leur leader.

La déroute du parlement lors des sessions ARP et sa médiatisation à pousser beaucoup de tunisiens à soutenir une alternative même si cette alternative, et le peuple en a conscience, est un pansement sur une jambe de bois, tant le leadership est chaotique et manque totalement de compétences..

KS pensent que changer les règles changera forcément les personnages.
C'est bien naïf de sa part.

Il y aura toujours des solutions de contournement et la corruption existera toujours. Il faudrait mettre la majorité des tunisiens sous les verrous tellement la corruption fait parti du paysage....

Créer des lois, changer une constitution, n'évitera pas les malversations et autres déboire qui plombent les nations. C'est un fait!

Une société utopique n'existe pas!
Et croire qu'elle peut exister montre le danger immédiat qui tiens dans l'esprit d'une personne avec les pleins pouvoirs.

Mais le temps nous le diras.

D'ici là j'espère que des alternatives politiques vont être proposés et vont commencés à s'organiser.

Il faut des élections. C'est le seul salut pour éviter de basculer dans la pauvreté si ce n'est plus.

Warrior
@ Abel ..... Franalphabétisme et effet mouton .....
a posté le à 14:15
tu as remarqué qu'on dit: lawha manjamiya ( Nummernschild ), bitaqa ramadiya ...
kesk que les mines viennent faire ici ? parce qu'en France , elle est minéralogique !!
ramadiya ? parce qu'en France elle est grise !!

tu vois où mène le Franalphabétisme, l'effet mouton.
çà mène au ridicule, depuis 56 ...
NBA
Une Charabia
a posté le à 13:46
Je suis bien désolé mais tu écris du grand n'importe quoi!
Alya
Reponse a avel chater
a posté le à 12:39
Juste 2 remarques d abord, la situation sanitaire s est hamdoullah, bien amélioré, quoique 2 dizaines de mort par jour reste un nombre insoutenable. La 2 ème remarque est que j habite un quartier ou le nombre de voiture par famille a été multiplie par 5 . Et je connais par c'?ur, la tous les nouveaux suv toyota, jeep . Mes voisins votent nahdha , et leur fortune s est fait en très peu de temps.
zozo Zohra
Miracle
a posté le 22-09-2021 à 09:50
Voyez-vous !!!
Tout monde se met à analyser, même moi l'idiote du village.
Tout le.monde devient psychologue de la situation du pauvre bled, du pays des urberesques.

Ha ha lol
DIEHK
Princesse du Village Non ?
a posté le à 11:54
Princesse,
Tu n'es ni "Idiote" Ni "Psy"
Tu es toi même simplement la + intelligente que ces hordes qui polluent notre site Bn qui laisse faire depuis + de 10 ans.
Féliçitations pour ta franchise et sens de la vérité "TOUTE" simple et simplement comme dirait mon ami Taoufik ben....
zozo Zohra
DIEKH
a posté le à 13:06
Merci beaucoup, super gentil de votre part.
ca devient très très lourd
10 longues années, ils ne sont pas fatigués des ces scénarios de mensonges. Nous, les citoyens, on est usés, très usés des mensonges. Ils sont sans pitié.
zozo Zohra
Correction
a posté le à 10:15
Ubuesques
Abidi
Discours
a posté le 21-09-2021 à 22:14
Et voilà le peuple unique de la planète durant 10 années de destruction systématique du pays personne n'a détecté aucun message sur aucun discours et maintenant on commence à decripter et lire entre les lignes et comprendre ce que la population bête ne peut comprendre, et vive notre élite
DIEHK
Même ST ramène son grain, de sel ?
a posté le 21-09-2021 à 20:21
Mais où va-t-on avec BN qui participe à cette entreprise de démolition et de destruction perpétuelle de la Tunisie en aidant les Zislamistes et les lobby malgré lui et maintenant la ST ramène sa science infuse et mal infusée .à prouver
Votre position de journalistes compétents qu'on vous a faite est mal engagée à cause de vos prises de position qui restent à prouver ?
Nom de dieu : Qu'est ce qu'elle vous a fait cette Tunisie de nos ancêtres les Gaulois ?
Je pense sincèrement que rien ne marche plus dans cette terre de tolérance et d'intelligence depuis que le cancer "Halal" a contaminé "TOUS" les corps d'état en Tunisie !!!
le soi disant 4ème pouvoir dont on parle chez l'intelligentsia Tune est rongé par un mal incolore, inodore et ravageur que j'appelle la participation "active" au profit des lobby qui ont rendu:
Les pauvres plus pauvres!
La classe moyenne pauvre
Et les "Zislamistes" plus riches sur le dos des 9 millions qui seront plus pauvres et en devenir.
Le dieu des Zislamistes même ne vous pardonnera jamais vos comportements maléfiques pour notre pays!
Libre à vous de publier ou de censurer que est devenu votre marque de fabrique dans cette fabrique qui fabrique des déformations génétiques du 4ème pouvoir en Tunisie.
BN : Ne me laisser pas avoir honte de ce genre d'article bien ficelé mais qui est virtuel !
Je pense que vos anciens prof vous ont fait dans vos cours de physiques l'expérience de :
L'image réelle mais virtuelle en réalité de la bougie avec sa petite flamme et le miroir en face....








Mêmepaspeur
A l'ombre des jeunes filles en pleurs
a posté le 21-09-2021 à 19:25
Je m'en souviens comme si c'était hier. . .
Nous étions alors à peine adolescents et avec les beaux jours, nous recevions en fin de semaine jusque dans notre quartier un peu excentré, la visite régulière de deux soeurs en "mélia", vendeuses ambulantes de fruits de toutes sortes et selon ce qu'elles arrivaient à glaner ici ou là, à la fortune de leur pérégrination quotidienne et suivant les directives de leur paternel qui, quoique toujours présent avec son âne et la marchandise qu'il transporte avec, se tenait à distance respectable, sans doute pour ne pas effaroucher le chaland ni foirer une possible vente de fruits un peu gâtés sinon presque toujours trop mûrs. . .
Ces deux soeurs étaient plutôt mignonnes et plus âgées de deux ou trois ans que le plus vieux d'entre nous. . . mais n'arrivant pas toujours à trouver preneur de leur camelote, elles nous proposaient alors, des sanglots dans la voix et presque suppliantes, de nous raconter une histoire contre quelque menue monnaie. . . ce qui avait le don de calmer tout de suite nos ardeurs de gosses plus enclins à chahuter qu'à entendre les conseils de sagesse, surtout de la part de "jeunes filles en fleurs". . .
Elles s'asseyaient alors en tailleur "à l'ombre des figuiers de barbarie en fleurs" et nous formions de suite un demi cercle autour d'elles pour boire littéralement leurs contes des mille et une nuits. . .que nous connaissions déjà par coeur, racontés d'une voix rauque quoique douce et lente, sans doute pour gagner du temps et retourner moins vite au turbin sous le cagnard. . . et toujours sous la surveillance du paternel qui se tenait à distance respectable sans en perdre une miette !
Cela prenait un quart-d'heure peut-être, mais elles ne repartaient pas sans avoir eu les quelques piécettes qu'elles remettaient au paternel dès qu'elles arrivaient à sa hauteur.
Moralité de l'histoire ?
C'est que tout le monde était plutôt content, même si nous n'étions pas dupes puisque les contes des mille et une nuit, nous les écoutions à la radio chaque dimanche. . .racontés par un conteur célèbre en ce temps-là. . .dont j'ai malheureusement oublié le nom. . .
MPP.
Hamza Nouira
@memepaspeur
a posté le à 00:17
Cela me rappelle Abir Moussi du PDL..... Elle sait bien faire dans la complainte et les pleurs.

Peut-être était elle l'une des 3 soeurs que vous avez rencontrer dans votre histoire....
GZ
@ MPP
a posté le à 05:47
Bonjour MPP.
Du côté de chez GZ, on ne se couche pas souvent trop tard.
Il n'est pas cinq heures, il est six.
Je m'éveille. Je n'ai plus sommeil.
Je voulais consulter la météo.
Allez savoir pourquoi j'ai fait un détour par ici. Je vous lis et c'est moi qui suis presque en pleurs.
Qu'en termes touchants, émouvants, ces choses-là sont dites*.
Merci.
Votre conteur, n'était-ce pas Abdelaziz Laroui. On le disait originaire de Monastir et intime de Bourguiba. Il assurait une émission quotidienne aux alentours de 19H00 et une autre de plus longue durée, le dimanche en début d'après midi, celle à laquelle vous faites allusion.
Merci pour les indications bibliographiques au sujet de Ravel. Mon "pouce préhenseur" a hâte de trouver celle de V. Jankélévitch. Je l'ai vu chez Pivot. Il était à la fois drôle fascinant.
Si vous lisez "Cherokee", vous ferez la rencontre de toutes sortes de personnages, l'image de Jenny Weltman est toujours gravée dans ma mémoire, mais aussi d'un volatile non moins fascinant.
"Je m'en vais", sans quoi je risque d'être en retard.
Merci encore.

Votre bien dévoué.

*Une participation au prochain sommet de la francophonie ne sera usurpée. Comment,?Débrouillez-vous.

Mêmepaspeur
@ GZ
a posté le à 22:59
Le sommet de la francophonie se fera sans moi (bouhou. . .)
Et dire qu'avant le "covid" j'allais régulièrement à Djerba pour y passer une quinzaine "gastronomique et balnéaire", mais toujours hors des périodes de grandes chaleurs. . .
Peut-être que BN aura l'idée de nous en parler à l'occasion ?

Merci d'avoir si gentiment apprécié mon historiette de rien du tout. . . du temps jadis. . .
. . . et de m'avoir rappelé le nom du conteur A. Laroui. . . dont j'avais oublié le nom (sur le moment) alors qu'il avait bercé l'enfance de beaucoup en Tunisie. . .
J'ai entamé Cherokee(*) dès hier soir. . .mais je n'avais jusqu'ici (et grâce à vous) jamais fait le lien entre le thème (archi connu) joué par Bird et le titre. . .
J'ai tout aussi hâte de découvrir "le volatile" du roman. . .
Alors j'y retourne "derechef" !
MPP.
(*) Après avoir écouté Bird le jouer. . .version Mars 1946 à Los Angeles. . .
En formation avec The Nat King Cole Trio (Oscar Moore, guitare, Johnny Miller, contrebasse) + Buddy Rich (drums)
TunPat
On va vers l'inconnu
a posté le 21-09-2021 à 19:01
Reflexion intéressante chère Synda , il est vrai qu'il semble que KS veuille changer d'une façon radicale le système électoral en mettant sur pieds des élections locales puis regionales aboutissant aux elections nationales , pour semble t'il une meilleure représentativité du peuple . Ceci est une tâche trés ardue qui necessiterait tout d'abord l'aval de la majorité par le biais d'un référendum populaire et puis une mise en place et une logistique complexe qui prendrait plusieurs mois voir plus d'une année sans compter que cela ne garantirait nullement , les combines , trafics , corruption , fraude etc....parce qu'on peut changer un système mais on ne peut pas changer les femmes et hommes qui iront voter et in finé en allant bu bas vers le haut on pourrait aussi se retrouver avec des élus nationaux corrompus , des traficants etc... bon et aprés es ce le moment ? ne faut t'il pas tout d'abord parer au plus pressé former un gouvernement , gérer le pays au mieux pour éviter l'effondrement économique et rétablir la communication avec les différentes composantes politiques du pays pour apaiser le climat et envisager sereinement la mise en place d'un nouveau système plus représentatif , plus propre et plus juste pour gouverner le pays ?
AN
Je suis en principe optimiste mais cette fois-ci..
a posté le 21-09-2021 à 18:55
Je pense que les Putschistes n'iront sûrement pas laisser le Président Kaiis Saied, faire marche arrière. Ils iront le manipuler encore et l'utiliser comme une marionnette jusqu'au bout. Quiconque croit encore à un miracle ne peut être aidé.
Nous sommes déjà dans une autre république : La Dictature version 3.0 !!

Il est évident que la seule solution pacifique pour le pays est de revenir à la Constitution de 2014 et à l'ARP, sinon nous aurons très probablement des conséquences désastreuses pour le pays (espérons que nous en serons épargnés, Bjèh Sidi Mi7riz ) !
bechir
la terreur parachutée
a posté le 21-09-2021 à 17:38
Il a du vrai dans l'article. Mais, je ne comprend pas comment sa rédactrice en ait parvenu à conclure que les jours à venir seront remplis de terreur.

quels jours et quelle terreur. Aucune justification ni détail sur ce scénario pessimiste et irréaliste à mon avis.

A quoi sert de semer la peur ? Pourquoi présager le pire du pire au moment où des Tunisiens rêvent de jours meilleurs du moins pour leurs enfants qu'ils envoient à l'école, aux collèges ...

Pourquoi pas nous éclairer sur la voie pour sortir de la crise ?
Mêmepaspeur
Pas pour elle. . .
a posté le à 19:33
"Pourquoi pas nous éclairer sur la voie pour sortir de la crise ?"

Pour ça. . .il faudrait d'abord que la "rédactrice" (comme vous dites) endosse "les frusques" de président. . .un peu trop grands pour sa frêle personne. . .
MPP.
Un ami qui vous veut du bien
MPP et ....
a posté le à 12:23
....sa goujaterie gratuite!!
La frêle personne(selon vous)doit plaire à son conjoint,c'est l'essentiel.
Et pour tout vous dire,je la trouve magnifique,la frêle personne(comme vous dites)!Et cerise sur le gâteau:elle est Tunisienne!!
C'est tout pour aujourd'hui.
Mêmepaspeur
A goujat. . . goujat et demi !
a posté le à 17:39
"sa goujaterie gratuite!!"

Où donc avez-vous vu une quelconque "goujaterie" de ma part. . . si ce n'est à mettre sur le compte de votre faible maîtrise de la langue française ?
Ou peut-être votre propension à voir le verre à moitié vide ?
Il ne vous reste donc plus qu'à ouvrir un dico (le Larousse de préférence) pour savoir ce que "frêle personne" signifie exactement. . . et vous saisirez peut-être un brin de subtilité de la langue. . .ce dont vous manquez manifestement !
Cela dit, quelle "doi[ve] plaire à son conjoint". . .que vous la trouviez "magnifique". . .ou qu'elle soit "Tunisienne" ce dont Marcel Sembat; le sujet est tout autre, à savoir si la donzelle serait capable ou "pas [de] nous éclairer sur la voie pour sortir de la crise ?"
C'est la question à laquelle j'ai donc essayé de répondre en tenant compte de ses précédents laïus. . . lesquels je dois dire, ne sont déjà pas très convaincants, ni par la forme ni par le fond. . . à envoyer par le fond !
MPP.
Un ami qui vous veut du bien
MPP et sa galanterie
a posté le à 21:24
Vous me décevez mon cher @MPP!!
Je vous trouve décevant à ne plus soif.
Votre riposte, qu'on peut qualifier d'agression,est indigne de vous!!
C'est à moi que vous reprochez un manque de maitrise de la langue française?Vous n'êtes pas sérieux?
Vous pensez vraiment que j'ai besoin de consulter un quelconque Dico?
C'est vrai,et vous avez raison de dire que" je ne possède pas un brin de subtilité de la langue",et vous rajoutez manifestement(ça,c'est subtil)!
Votre "argument" le verre à moitié plein ou vide,n'est pas recevable!!!
Mon bon ami @MPP,il faut vraiment se lever de bonne heure pour prétendre ou tenter de m'apprendre les subtilités et insinuations de la langue française!!
Pour conclure momentanément,je vous propose de ne pas nous crêper les chignons à cause d'une donzelle(comme vous dites,quelle élégance!)!
Je vous demande de me pardonner si je la trouve magnifique!!
Sachez une chose,mon brave:j'ai de l'estime pour votre personne,malgré tout....
C'est tout pour aujourd'hui.
Mike Kim Tounsi Fakhour
Changer d'abord et urgemment le code électoral législatif
a posté le 21-09-2021 à 17:34
KS n'a pas annoncé grand-chose. Arrêtons de tergiverser, de tourner en rond, d'adopter un discours sophiste.
Pour le moment, il gagne du temps et prépare le terrain. La tâche n'est pas facile.
On s'en fiche d'un régime présidentiel. Ou avez-vous vu un vrai pays démocratique avec un régime présidentiel ? A part peut-être le cas particulier de la France.
On ne veut pas, plus, de za'im. On veut un peuple souverain, bien représenté.
Pour cela, il faut absolument changer le code électoral :
Le régime en Tunisie est essentiellement parlementaire, avec des prérogatives limitées à la présidence de la république (défense nationale, diplomatie'?'), prérogatives que KS respecte. C'est un régime moderne et il n'est pas mauvais. Mais il est un peu fragile et pas très stable (voir la 4ème république en France). Il a besoin d'ajustements.
Actuellement, il y a un problème au parlement : des partis plus ou moins représentatifs, pas très honnêtes, dont aucun ne fonctionne (en interne) de façon démocratique, font ce qu'ils veulent'?' Et il devient nécessaire et urgent de limiter le rôle des partis dans le fonctionnement de cette assemblée.
Donc, le constat est clair : le scrutin législatif actuel (proportionnelle au plus fort reste) est inadapté.
Pour balayer cette racaille et la faire dégager par la petite porte, il suffit d'adopter un scrutin législatif plurinominal, majoritaire, à trois tours.
Espérons qu'un référendum, assez proche de la part de KS, pour un amendement de la constitution (pas pour changer le régime) le permettra.
De plus, ce mode de scrutin garantit, in fine, au bout du 3ème tour, que les candidats élus soient tous élus par une majorité d'électeurs. Ce qui est un des buts ultimes de toute élection. Et cela permettra de vraiment renouveler l'ARP.
AT
Bonjour cher @Mike Kim Tounsi Fakhour!
a posté le à 19:01
Vous écrivez: "Pour balayer cette racaille et la faire dégager par la petite porte, il suffit d'adopter un scrutin législatif plurinominal, majoritaire, à trois tours"

Ma Question : pouvez vous nous nommer un pays qui a de l´experience avec un regime parlementaire et qui a un scrutin législatif à trois tours ?