alexametrics
lundi 08 mars 2021
Heure de Tunis : 22:49
Dernières news
Denrées alimentaires avariées : Le ministère du Commerce s'engage à prendre les mesures nécessaires
23/01/2021 | 19:39
1 min
Denrées alimentaires avariées : Le ministère du Commerce s'engage à prendre les mesures nécessaires

 

Le ministère du Commerce a assuré dans un communiqué émis samedi 23 janvier 2021 que l'affaire des denrées alimentaires avariées, soulevée par les médias ces derniers jours, faisait l’objet d’inspections.

Le président de la commission parlementaire de l’agriculture, Moez Belhaj Rhouma, avait affirmé qu’il existe des grande quantités de riz avarié ainsi que d’autres denrées alimentaires tels que le café et le lait, stockées dans les entrepôts du port de Radès.

D’après le communiqué du ministère, l’inspection générale au sein du ministère du Commerce exerce son contrôle depuis le 3 décembre 2020. Une autre mission d’inspection a été confiée à la haute commission de contrôle administratif et financier depuis le 27 octobre 2020.

Le ministère du Commerce a souligné que ses services devraient traiter le dossier sur la base des résultats des missions de contrôle, et apporter les éclaircissements qui s’imposent à l’opinion publique en toute transparence et objectivité.

Le ministère a précisé qu’il allait prendre les procédures nécessaires en toute coordination avec les parties prenantes. Le ministère a, également, assuré qu’il s’est engagé à interagir positivement concernant les données révélées à ce sujet.

 

I.M.

23/01/2021 | 19:39
1 min
Suivez-nous
Commentaires
OUA
C´est trop tard!
a posté le 24-01-2021 à 19:01
L´enfant est au bas du puit et c´est depuis lontemps !
abouali
Réédition : une filière à réformer !
a posté le 24-01-2021 à 13:54
Nous (certains commentateurs et moi-même) avons toujours écrit que la recherche du gain facile, le trafic et la corruption, atteignent désormais des sommets, et menacent dorénavant la santé des tunisiens ! Des importateurs sans scrupules repèrent des denrées avariées, ou à la limite de la date de péremption, bradées à vil prix dans tous les coins du monde, et les font venir chez nous pour réaliser de grosses marges. Conservées dans des conditions désastreuses de stockage, ces cargaisons, déjà fragilisées au départ, finissent par se détériorer et devenir impropres à la consommation. La lenteur des formalités de dédouanement, pour certaines catégories, provoque par ailleurs des retards d'enlèvement qui accélèrent encore le processus de pourrissement.
Je ne généralise pas, car il existe encore, heureusement, des commerçants scrupuleux qui n'achètent que des produits de bonne qualité. Mais toute la filière est à auditer et à réorganiser. Cela commence par les officines d'achat, qui se sont multipliées en raison des gains importants et faciles, en passant par les moyens de conservation, qui doivent obéir à des normes rigoureuses en fonction des marchandises. Les compétences qui interviennent à toutes les étapes du processus doivent également être formées et certifiées. Nul ne devrait avoir le droit d'intervenir s'il ne possède une connaissance suffisante des conditions, des normes et des contraintes des opérations. Or, actuellement, c'est vas-y que je te pousse !
Les services publics chargés de ce secteur, en particulier l'OCT, plutôt que d'être eux mêmes des opérateurs, doivent laisser cette tâche aux privés et se consacrer à l'encadrement, au contrôle, à la formation et au suivi. Leur rôle véritable et leur fonction principale est de se montrer vigilants, je dirais même intransigeants, sur la question de la qualité, de la conformité aux normes et de la salubrité, et ne pas minimiser les risques pour le consommateur en cas d'avarie. Son DG n'a-t-il pas déclaré récemment : "les vers et les charançons ne nuisent pas à la santé" ?
C'est vraiment le comble de l'irresponsabilité et de l'hérésie !
Hannibal
Agir le plus rapidement possible ....
a posté le 24-01-2021 à 12:54
Fermez l OCT et les consommateurs tunisiens vous en remercieront..L Office du commerce de Tunisie est un lourd fardeau sur les epaules de l Etat et des consommateurs...le role de l Etat est ailleurs que de s occuper de l importation de bananes et des patates...Ayez le courage et l objectivite de le faire Fermez l OCT...notre ministere du commerce doit engager plus de controle des appels d offres pour importer l essentiel dont a besoin le pays...Les entreprises privees peuvent en prendre la releve avec beaucoup plus d efficacite...et avec une transparence complete..
Renardine
La vérité
a posté le 24-01-2021 à 12:14
Un gouvernement en faillite. Un ministère corrompu et irresponsable. Parce que les médias en ont parlé pour que la machine se met en marche. De la poudre aux yeux. Un juge a été emprisonné pour avoir dénoncé ces abus. Une autre a failli être empoisonnée. Des marioles, voilà ce qu'ils sont.
Hannibal
Agir le plus rapidement possible ....
a posté le 24-01-2021 à 10:59
Fermez l OCT et les consommateurs tunisiens vous en remercieront..L Office du commerce de Tunisie est un lourd fardeau sur les epaules de l Etat et des consommateurs...le role de l Etat est ailleurs que de s occuper de l importation de bananes et des patates...Ayez le courage et l objectivite de le faire Fermez l OCT...notre ministere du commerce doit engager plus de controle des appels d offres pour importer l essentiel dont a besoin le pays...Les entreprises privees peuvent en prendre la releve avec beaucoup plus d efficacite...et avec une transparence complete..
Mohsen
Malla Hala
a posté le 24-01-2021 à 10:20
Saha ennoum
Vider le devises pour (acheter)débarrasser la merde d'autres pays
Malla Hala fi hel Bled
Mohsen
St Just!
Pourquoi pas avant!!!
a posté le 24-01-2021 à 09:49
Pourquoi ne s'est-il pas engagé à faire le nécessaire avant? Pourquoi la douane et les douaniers, honorés par nos responsables politiques, n'ont - ils pas fait le nécessaires avant? Pourquoi les dépenses publiques ne font ils pas leur travail et les suivis nécessaires?..
Maintenant il appartient à la justice de faire le nécessaire et rappeler chacun à ses obligations.
retraité
l'administration publique est dépassée !
a posté le 24-01-2021 à 09:02
l'administration tunisienne ne bouge qu' un scandale est mise à jour par la presse et plus d'un mois et demi que le ministère du commerce a ordonné à son inspection générale d'enquêter sur la dernière affaire des produits alimentaires périmés ou avariés impropres à la consommation stockés au port de Rades qu est normalement un port d'exportation et d'importation et non un port de stockage pour une longue durée et à ce jour l'enquête n'est bouclée tous ces scandales éclatés ne sont qu'une partie substantielle de l'iceberg qui s'est accru depuis la révolution .
Famous Corona
Hahahaha !!!
a posté le 23-01-2021 à 21:45
Ba3d mè tkhèdh, shrè mok7lè !!! Qui paiera les factures des denrées avariées ! Bien sûr, encore et encore, le pauvre consommateur !!!!
Fathi G.
produits Al. perimés
a posté le 23-01-2021 à 21:38
Arretez le stockage des denrés alimentaires dans les ports maritimes où le degres de l'humidité est trés elevé et cherchez des dépots ailleurs.
aldo
==== TROP TARD ====
a posté le 23-01-2021 à 19:57
BAAD ME ITTKHIDH CHREE MOUKHLA --------------- il fallait bouger les fesses bien avant ---- ZAYID YA WOULDI , les bras cassés il faut en finir , qui veut dire casser pour casser AU TANT LEUR CASSES DIFINITIVEMENT , qu'ils restent couchés chez eux .
.