alexametrics
vendredi 03 février 2023
Heure de Tunis : 20:20
Dernières news
Brahim Bouderbala : je suis prêt à présider le prochain parlement
03/11/2022 | 10:15
4 min
Brahim Bouderbala : je suis prêt à présider le prochain parlement


L'ancien président de l'Ordre national des avocats de Tunisie, Brahim Bouderbala a assuré qu'il avait collecté les 400 parrainages nécessaires à la candidature aux législatives du 17 décembre 2022 avant le prolongement des délais de dépôt de dossier par l'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie). Il a indiqué avoir déposé 206 parrainages supplémentaires et s'être rendu à l'Isie à la date du 24 octobre 2022. Il a expliqué l'excès des parrainages par le soutien des habitants de la région qui lui avaient demandé de se présenter à ces élections.


Invité le 3 novembre 2022 à l'émission "La Matinale" animée par Myriam Belkadhi et diffusée sur les ondes de Shems Fm, Brahim Bouderbala a expliqué que l'élection du président de la prochaine assemblée se fera par les députés et qu'il était prêt à occuper cette fonction. Il a appelé le peuple tunisien à faire preuve de patience et à participer en masse aux prochaines élections législatives. Il a considéré que la réussite des élections signifiait l'achèvement du processus politique. Ceci rassurera les investisseurs et les encouragera à financer davantage de projets en Tunisie.

M. Bouderbala a assuré qu'il soutenait le président de la République, Kaïs Saïed, dans sa lutte contre la corruption. Il a appelé l'élite tunisienne à revoir ses méthodes et techniques de communication adoptées avec le peuple tunisien. Il a considéré que les nouveaux membres de l'Assemblée de représentants du peuple devaient être en contact avec les autorités locales et régionales afin d'échanger avec les responsables en cas de défaillance de l'administration. Le parlement garde en même temps ses prérogatives de législateur et a la possibilité d'exercer un contrôle sur l'activité gouvernementale. Ceci permet à chaque député d'être actif au niveau local, régional et national.



Interrogé sur son programme, Brahim Bouderbala a expliqué qu'il avait tenu plusieurs réunions. Celles-ci lui ont permis d'identifier les attentes et les revendications des citoyens. Il les a, par la suite, formulés dans son programme. L'ancien président de l'ordre a évoqué, à titre d'exemple, la pollution des côtes et du littoral. Il a expliqué que cette problématique a été soulevée par les habitants de la circonscription à laquelle il sera candidat, mais qu'il s'agissait aussi d'un problème national.

Le candidat aux législatives du 17 décembre 2022 a indiqué que l'initiative « Pour que le peuple triomphe » pouvait former un bloc parlementaire au sein de l'Assemblée des représentants du peuple. Il a rappelé que l'initiative réunissait plusieurs individus de différentes orientations. Par la suite, et avec plus de recul, l'initiative pourrait se transformer en une structure politique. 

Brahim Bouderbala a indiqué que l'Isie lui avait demandé de soumettre trois parrainages supplémentaires en raison de signatures indéchiffrables et d'une erreur de genre. Il a expliqué qu'à deux reprises, le prénom "Ons" a été confondu avec le prénom "Anas" en raison de l'écriture en lettre arabe. Il a procédé à la rectification de la liste.


L'ancien bâtonnier a considéré que la prolongation des délais de dépôt des candidatures était juridiquement fondée et résultait de l'absence de candidats. Il a estimé que cette décision aurait pu se limiter aux circonscriptions électorales se trouvant à l'étranger. Les décisions de l'Isie, selon lui, étaient dictées par la nécessité de faire avancer les choses.

Concernant l'appel au dialogue lancé par Mohamed Ennaceur, Brahim Bouderbala a souligné l'importance de l'unité et du sauvetage du pays. Ce dialogue doit être franc, inclusif et témoigner de la participation des partenaires sociaux et des organisations nationales.


S.G

03/11/2022 | 10:15
4 min
Suivez-nous
Commentaires
cesarios
Notre ancien bâtonnier a dérapé et s'est écarté de ses nobles........
a posté le 04-11-2022 à 15:24
Les méchants, les faux jetons, les affamés du pouvoir et du pognon par le biais, par l'interprétation et par le truchement de la religion se sont entretués par eux mêmes, la majorité du peule les ont dénigrés et se sont fuis de leur sphère idéologique, et politique qui n'a résulté et amener que des échecs cuisants et de lourdes pertes ....L'ancien bâtonnier des avocats s'est dérapé de ses nobles prérogatives, il a opté pour ses intérêts personnels et ses fantasmes les plus honteux pour la raison d'être un avocat de défenseurs des citoyens qui se trouvent en train de nager dans la pire des précarités, de s'enfoncer durant toute plus qu'une décennie dans leurs nécessités les plus vitales et les plus urgentes...Il est invité de visiter nos bidonvilles autour de nos principales villes, de nos bourgades rurales qui progressent d'une année à une autre, de la réalité de leurs écoles, de leurs dispensaires s'ils y existent, de leurs pistes impraticables à la longueur des jours de l'année, notre ancien bâtonnier "zitou fil kouz wa khobzou makhbouz" comme un armada d'autres politiques qui n'ont jamais connu les souffrances , les peines , et les angoisses que la majorité du peuple les subit depuis une belle lurette....Ils s'en foutent de leur oisiveté , du chômage durable de leur jeunesse qui n'a qu'une alternative, sauve qui peut sans aucune considération des dangers et des malheurs qui l' attendent...Un avocat est sensé inépuisablement, inlassablement de défendre leurs causes , leurs espoirs, et leurs survies et jamais de se contenter d'acquiescer à ce qui déroule derrière leurs dos de tout ce qui est flou, vague, improductif et imprévisible dans tous les domaines et les secteurs
Forza
malla lahass
a posté le 04-11-2022 à 08:31
.
VIO
Il va droit ce mecque !
a posté le 03-11-2022 à 15:17
Une fois Président de l'ARP, en cas de décès ou de maladie de Kaiis Saied, il devient automatiquement Président de la République !
Carthage Libre
Bouderbala s'est refait une "virginité" ; après Ghanouchi, Gloire à son nouveau Dieu Kais Saied.
a posté le 03-11-2022 à 14:58
Et voilà, c'est ce que engendre toute Dictature, des la7assa, qadhaba, bal3out ; el mouhem? Argent et pouvoir.

Et puis zut! Il a raison! Pourquoi je ne lécherais pas moi aussi le cul de Saied ; j'aurais argent et postes aussi! Je vais y réflechir. J'en ai marre de me tuer pour ce pays et son avenir ; aujourd'hui, chacun pour sa tronche.
Hadj
Pitoyable !
a posté le 03-11-2022 à 14:40
Le roi est nu !il a divulgué ses ambitions et il y va à plat ventre ! Comme bâtonnier on a connu mieux !Fethi Zouhair par exemple
peut il en être le digne successeur ?
stuc
nous y voila !
a posté le 03-11-2022 à 13:57
ben voyons ,apres avoir accepte et applaudi les decsions de KS,on n en attendait pas mois ,surtout qu il a dit qu il n etait interesse par aucun poste politique ,s il accepte humblement ce poste ,c est uniquement par patriotisme !
BOUSS KHOUK
A CHOISIR entre un ghanouchien et MONSIEUR BOUDERBELA
a posté le 03-11-2022 à 13:43
le choix est vite fait , même si ce n'est seulement pour oublier L' ANCIENNE ORDURE .
Sémite
Magnifique
a posté le 03-11-2022 à 13:35
C'est une excellente nouvelle pour la Tunisie. Je le verrai bien en un Clémenceau à la sauce tunisienne, c'est à dire un Gueulé-ment-sot
Pourquoi pas
contrairement aux défaillants....
a posté le 03-11-2022 à 13:23
Pourquoi pas ? Maître Brahim Bouderbala est un avocat chevronné et un excellent ancien Bâtonnier. Bien évidemment, Maître Bouderbala mérite le poste de président du prochain Parlement, contrairement aux défaillants et médiocres marchands de religion qui ont brillé par leur incompétence et qui avaient transformé l'EX-ARP en un centre de magouilles, un ring de boxe et un champ de bataille ensanglanté et honteux durant la dernière décennie de la destruction et du vandalisme politique et économique...!!!!! Bonne chance Si Brahim et bonne continuation.
Sadok kherissi
Plus jeune que jamais
a posté le à 22:31
Et en + plus jeune
Abel Chater
Coccoriccooooo, Coccoriccoooooooo!!!
a posté le 03-11-2022 à 12:57
L'icône de la politique en Tunisie Rached Ghannouchi, est mauvais à la présidence de l'ARP, mais cet arriviste lèche-bottes à deux sous troués, qui a trahi le peuple tunisien, la déontologie et les éthiques du métier d'avocat, cet "Aâmèch" Brahim Bouderbella, sans foi ni loi, ni honnêteté ou la moindre confiance, se transforme en une hyène, qui ne cherche qu'à lyncher les affectés et cruellement blessés par la trahison d'un coup d'Etat totalement inattendu. Il se prend maintenant pour le Maréchal Pétain, le traître Chef du régime de Vichy, qui a fini sa vie en détention. Bouderbella ne trouve aucune honte, de ne faire que chercher un poste ministériel chez Kaïs Saïed. Le reste ne l'intéresse pas le moindre. Il veut prendre illégalement et inconstitutionnellement, la place de son Maître Rached Ghannouchi à la tête de l'ARP, par la force des armes à feu!!!
Allah yèhlik Ass-hab el-charr.


TRES
Allweh Yar7èm Wèldik M. Abel Chater!
a posté le à 15:14
- cet "Aâmèch" Brahim Bouderbella comme les autres Putschistes / Traitres termineront sans aucun doute leurs jours à Boufarda !
Avis
Un triple idiot...ça ose , ça ose
a posté le à 14:15
L'icône ! Quel sombre idiot , tu recules devant rien !
Tunisie libre
Une vraie calamité
a posté le 03-11-2022 à 12:17
Mais qu'est ce qu'ils ont tous à courir derrière ces postes où il y a la thune mais zéro investissement et zéro rendement pour le pays et le peuple tunisien!!!
Le mec ne se contente pas d'être "député " mais il va encore plus loin en voulant présider l'assemblée nationale.
Ce type je ne le sens pas, même s'il "soutient" le président...
Trop gourmand donc il faut s'en méfier comme on s'en méfient de la peste noire....c'est très bien il nous a annoncé la couleur 2 mois avant les législatives.
Naim
Une bonne nouvelle
a posté le 03-11-2022 à 11:49
Un patriote intégré cultivé et honnête. M. Bouderbala peut nous faire oublier les dépassements et les magouilles du khamej ghannouchi et remettre un parlement au service de la population et non à ceux dont seul leur intérêt personnel primé.
Sadok kherissirissi
Jeunesse
a posté le à 22:36
C blanc sur noir trop jeune ce mec
Carthage Libre
T'es sérieux? Mais c'était "l'Homme de Ghannouchi" ce type!
a posté le à 14:55
Kaies Saied t'a lavé la cervelle toi aussi?

Ce type a mangé à tout les ratelier, et caresse avec "sensualité" tous les pouvoirs qui se présentent à lui!

C'est ça que tu veux pour notre pays? Des vendus, des moins que rien, des profiteurs et des menteurs?

Nous non. On vous fera dégagé toi, ton Kaies saied, ton Bouderbala, tes copains islamistes, ta Smalla et tous les TRAITRES à la Tunisie.

Je peux te jurer que ça sera pas long ; juste un peu de patience, c'est tout.
Sador
Dans un fromage, loin du tracas
a posté le 03-11-2022 à 11:39
La chasse aux sinécures est le sport favori de certains parmi l' élite tunisienne. Le prestige des postes et les avantages qui en découlent sont leurs seules motivations.
Lotfib
Prétentieux
a posté le 03-11-2022 à 10:56
Voilà encore un lèche botte ,un énergumène prétentieux qui se prend pour le nombril du monde.Attendons de voir les résultats des élections avant de rêver du perchoir.
Abir
Etma3 wa elwatania,deux lignes parallèles
a posté le 03-11-2022 à 10:29
On a su dès le début, que tes lèches bottes, ce n'était pas pour les beaux yeux de celui qui les porte, ou pour ton watania , ton but c'est un poste plus haut qu'un machain d'avocat, tout mes respects pour les avocats elwtanynes!