alexametrics
vendredi 02 décembre 2022
Heure de Tunis : 13:12
Dernières news
Boudriga répond à Saïed : la faillite des entreprises publiques derrière les pénuries
27/09/2022 | 09:10
3 min
Boudriga répond à Saïed : la faillite des entreprises publiques derrière les pénuries

 

Le président du Cercle des financiers tunisiens Abdelkader Boudriga a réagi, mardi 27 septembre 2022 aux dernières déclarations du président de la République, Kaïs Saïed, au sujet des restrictions sur les importations pour rééquilibrer la balance commerciale. 

 

Le déficit de la balance commerciale s’est, rappelons-le, aggravé de 61,25% pour les huit premiers mois de 2022. Il s’est établi à -16.899 millions de dinars (MD) fin août 2022 contre -10.480 MD une année auparavant, avec un taux de couverture en régression de 5,3 points passant de 73,9% à 68,6%, selon l’Institut national de la statistique (INS). Les importations ont, selon la même source, enregistré une augmentation de +34% de par la hausse des importations de l’énergie (+90,2), des matières premières et demi-produits (+38,7%), des biens de consommation (+14,1%) et des biens d’équipement (+11,2%). 

 

 
Commentant les recommandations du président de la République, Abdelkader Boudriga a démontré que le chef de l’État a été, encore une fois, à côté de la plaque. Il a indiqué que les problématiques d’approvisionnement sur certains produits n’avaient aucun lien avec les variations de réserve en devise. Selon l’expert, les perturbations des importations des produits alimentaires, entre autres, sont inhérentes à l’incapacité des entreprises publiques à financer leurs achats. 
 
« Avec la dégradation de la note souveraine de la Tunisie, plusieurs banques internationales refusent de financer et d’ouvrir des lettres de crédit pour les entreprises publiques », a expliqué, Abdelkader Boudriga, au micro de Wassim Ben Larbi lors de son intervention dans l’émission Expresso sur Express FM. 

 

La Tunisie vit au rythme des pénuries depuis plusieurs semaines. Café, riz, sucre, huile végétale brute, et plusieurs autres produits alimentaires de première nécessité deviennent rares dans les rayons des magasins, alors que l’État détient le monopole des importations sur plusieurs de ces produits. 

 

La question du déficit de la balance commerciale est, elle, liée aux relations commerciales qu’entretient la Tunisie avec d’autres pays. « Nous constatons un énorme déséquilibre avec deux pays en particulier ; la Chine et la Turquie », a affirmé M. Boudriga en référence à l’incapacité de la Tunisie d’ajuster le volume de ses importations depuis ces pays à celui de ses exportations. 

 

 

 

Lundi lors d’une rencontre avec sa cheffe du gouvernement, le locataire de Carthage a estimé « insensée » l’importation de certains produits – cosmétiques et nourriture pour les animaux domestiques, notamment – alors que le déficit commercial se creuse de plus en plus. Insistant sur la question de l’approvisionnement du marché en produits alimentaires, notamment, et la lutte contre les spéculateurs, Kaïs Saïed a laissé entendre que les devises allouées à l’importation des produits de luxe devraient être utilisées pour importer de la nourriture. 

 

Or, selon les chiffres disponibles, le secteur des parfumeries, par exemple, ne représentait en 2018 que 0,6% des importations tunisiennes, selon une étude présentée par l’Utica pour dénoncer les répercussions de la prolifération de l’informel sur le secteur des parfumeries et des cosmétiques et l’impact de la règlementation et de la pression fiscale.  

 

N.J. 

27/09/2022 | 09:10
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Hassine
Bravo
a posté le 28-09-2022 à 18:11
Bravo pour ces chiffres que vous n'avez pas élaborer et que vous n'avez pas su non plus les analyser. Alors qui est derrière la faillite des entreprises publiques ? C'est votre analyse qui est totalement a côté de la plaque. Quand a KS il n'est a côté de la plaque , car vous ne savez pas que ceux sont des experts a ces côtes qui ont fait cette conclusion. Alors encore une question si le cosmétique importe représente 0.6% des importations , combien représente le sucre par rapport aux importations.
Abidi
Faillite
a posté le 28-09-2022 à 17:29
Parce que pour vous Mr les pénuries se déclarant du jour au lendemain sont du a la faillite de l'état,le matin le lait, le sucre abondent et le soir ils disparaissent de tout le pays,la viande de volaille et a 14 TND le matin et le soir elle disparaît et monte a 23 TND et cela s'explique selon vous par la faillite de l'état et non pas par les spectateurs les lobbies et les politiques pourris qui veulent que le président tombe pour remettre leur tentacules sur tout et échapper de toute impunité, bravo Mr car les sus mentionnés ont besoin d'avis comme le votre pour exister