alexametrics
Dossiers

Biographie d'Elyes Fakhfakh, candidat à la Primature

Temps de lecture : 1 min
Biographie d'Elyes Fakhfakh, candidat à la Primature

 

Elyes Fakhfakh a été retenu, ce lundi 20 janvier 2020, par le président de la République Kaïs Saïed pour être à la tête du prochain gouvernement qu’il va composer.

 

En 2019, il s’est présenté sous la bannière du parti Ettakatol au premier tour de l'élection présidentielle. Il était 16ème dans le classement remportant seulement 0,34% des suffrages soit 11.532 voix.

Membre dirigeant d’Ettakatol, il a été à la tête de deux ministères à la suite de la révolution de 2011. Il a été nommé ministre du Tourisme dans le gouvernement de Hamadi Jebali, puis le 19 décembre 2012, il est nommé ministre des Finances par intérim par ce dernier et reconduit par son successeur Ali Laârayedh en mars 2013 jusqu’à l’arrivée de Mehdi Jomâa en 2014.

 

Né à Tunis en 1972, Elyes Fakhfakh aligne une double formation d’ingénieur et de spécialiste en management des hommes et des organisations, ainsi qu’une longue expérience internationale dans de grands groupes.

 

A 27 ans, il entame sa carrière professionnelle au sein du groupe Total où il sera amené à effectuer des missions dans une cinquantaine de sites industriels du groupe. En 2004, il est affecté en Pologne en tant que directeur des opérations d’un nouveau site industriel en pleine croissance.

 

En 2006, il est de retour en Tunisie où il prend la direction d’une société industrielle tunisienne totalement exportatrice dans le secteur des composants automobiles.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (22)

Commenter

WOW
| 21-01-2020 21:37
Aïn el-hassoud fiha aoud ya 7alawa !

Yomrwhite
| 21-01-2020 14:47
Entre l'arabe et le français ce Fakhfakh ne sait plus ou tourner de la tête. Tantôt il est né à SFAX tantôt à Tunis.

Abel Chater
| 21-01-2020 14:06
Elyes Fakhfakh était déjà parmi les deux de mon choix pour le poste de premier ministre, avec Lotfi Mraïhi. Deux politiciens tunisiens appartenant à la crème de la crème de la scène politique tunisienne avec l'autre merveilleux politicien le jeune avocat Makhlouf.
Je lui souhaite toute la réussite de ce monde pour le bien de notre Patrie la Tunisie.
Aïn el-hassoud fiha aoud.

maamar
| 21-01-2020 12:06
un C.V. vraiment costaud. Toutes les pipelettes devraient rester bouche cousue un bon petit bout de temps. En outre c'est un cadre trés NAHDA. Beau gosse,jeune, ancien de total y'a rien à dire.banco sur toute le ligne.avis aux amateurs......

Ali Chouerrib
| 21-01-2020 12:02
ton experience a toi c´est el blada

Gg
| 21-01-2020 11:41
" Il a été nommé ministre du Tourisme dans le gouvernement de Hamadi Jebali, puis le 19 décembre 2012, il est nommé ministre des Finances par intérim par ce dernier et reconduit par son successeur Ali Laârayedh en mars 2013 jusqu'à l'arrivée de Mehdi Jomâa en 2014"

Précisément les années où le tourisme et les finances se sont effondrés!
Remarquez, ce n'était peut être pas de sa faute, les hyper nuls étaient puissants...

Tunisino
| 21-01-2020 11:30
KS est le vrai candidat de Nakba à la présidentielle, d'où il doit recommander quelqu'un de favorable à RG, et de relativement faible pour qu'il reste dans les limites tracées. EF est plus honnête que YC, il n'est pas attendu à trahir KS. Le reste est des détails peu importants pour le moment, comme la position arriviste de Tahya, la position égoïste de Qalb, la position anarchiste du PDL, la position stable de Tayar et de Chaab, la position opportuniste de la Réforme et de l'Indépendante, et la position toujours vainqueur de Nakba. L'essentiel est maintenant que la nouvelle Troika (RG-KS-EF) commence à travailler sur les problèmes du pays, en attendant de nouvelles élections!

Tunisien
| 21-01-2020 10:08
La Tunisie est en danger .

S'il y avait une cour constitutionnelle, le choix de KS sera invalidé

Honteux

Kallelik
| 21-01-2020 09:19
Le titre n a rien à voir avec le contenu de l article, éclairez nous sur son programme svp, on cherche un programme et un homme ou un parti

Welles
| 21-01-2020 08:30
Quelle expérience internationale?
Il était chez Total et s'occupait de la section déchets

A lire aussi

le chef du gouvernement pourra gouverner par

02/04/2020 22:42
2

Les agents de la fonction publique ne bénéficieront pas des bons

31/03/2020 14:00
15

le numéro d’autorisation à présenter lors du contrôle de

29/03/2020 18:07
126

suivre en temps réel l'évolution du Coronavirus dans le

26/03/2020 10:13
42