alexametrics
Dernières news

Elyes Fakhfakh, un choix antidémocratique

Temps de lecture : 3 min
Elyes Fakhfakh, un choix antidémocratique

 

Le président Kaïs Saïed a finalement choisi le dirigeant d'Ettakatol, Elyes Fakhfakh. Un choix étrange, car il n'obéit à aucune logique politique et renie l'esprit démocratique.

 

Ancien ministre des Finances et du Tourisme sous les deux gouvernements de la Troïka de Hamadi Jebali et Ali Laârayedh, Elyes Fakhfakh a été éjecté par le "peuple" suite au long sit-in Errahil du Bardo en 2013. Comme on s'en rappelle, le pacte de Carthage, qui a suivi ce sit-in, a obligé l'islamiste Ali Laârayedh et son gouvernement à quitter le pouvoir au profit de Mehdi Jomâa. Ce pacte a permis à ses acteurs, la centrale syndicale, la centrale patronale, la Ligue des Droits de l'Homme et l'Ordre des avocats, d'obtenir le Prix Nobel.

 

En 2014, Ettakatol s'est présenté aux législatives et son président Mustapha Ben Jaâfar s'est présenté à la présidentielle. Aussi bien le parti que le président ont reçu une raclée avec zéro siège au parlement.

En 2019, même scénario avec cette fois Elyes Fakhfakh pour la présidentielle. Le parti a obtenu zéro siège et M. Fakhfakh n'a réussi à obtenir que 11532 voix et 0,34% se classant 16e dans le résultat final.

Lors des consultations effectuées par Kais Saïed la semaine dernière auprès des partis représentés à l'assemblée, Elyes Fakhfakh n'a été cité que par deux partis, à savoir Attayar et Tahya Tounes. En d'autres termes, il n'a été proposé que par 36 députés au maximum sur les 217 de l'assemblée. 

 

Toutes ces données font que le choix de Kaïs Saïed pour Elyes Fakhfakh n'obéit pas à une logique politique puisque ce candidat à la Primature ne peut pas obtenir théoriquement la majorité des 109 voix requise.

Ce choix n'est pas démocratique non plus, car il ne respecte pas la volonté des partis élus, ni celle du peuple lors du suffrage universel. Quelqu'un qui obtient un 0,34% à la présidentielle est quelqu'un qui a été rejeté par le peuple. On ne peut pas décemment le placer à la présidence du gouvernement alors qu'il a été rejeté pour la présidence de la République, sachant que les prérogatives et les responsabilités de la première sont nettement supérieures à celles de la seconde. 

 

Le choix démocratique, qui respecte la volonté des partis, aurait été celui de Fadhel Abdelkefi ou Hakim Ben Hammouda. Ce sont eux qui avaient des chances d'obtenir le plus grand nombre de voix lors de la séance du vote de confiance au vu du nombre de députés partisans les soutenant. Les raisons pour lesquelles Kaïs Saïed n'a pas retenu MM. Abdelkefi et Ben Hammouda seront sans aucun doute dévoilées au cours des prochains jours. 

 

Pourquoi a-t-il choisi cependant quelqu'un qui a de gros risques d'être rejeté, en dépit de sa compétence supposée ou réelle ? 

 

A priori, et en première lecture, Kaïs Saïed tient à montrer au "peuple" que les députés ne veulent pas assumer leurs responsabilités et élire un chef du gouvernement. Ceci lui offrira la possibilité d'aller vers la dissolution de cette assemblée ou bien d'aller dans une situation de vide constitutionnel et tout se permettre, y compris de laisser Youssef Chahed, actuel chef du gouvernement, sans même être obligé de passer par l'assemblée. 

 

N.B. 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (74)

Commenter

Nephentes
| 21-01-2020 19:29
Merci SVP de structurer vos commentaires en paragraphes distincts

Vous ecrivez des choses interessantes mais je vous garantis qu 'aucun lecteur ne parcourt vos commentaires tant ils sont confus

takilas
| 21-01-2020 18:21
" Tant que nahdha est là rien n'ira ".
Depuis 2012 ou plus précisément depuis la venue inopinée de la secte de nahdha composée de concitoyens de deux villes limitrophes proches de La Libye et qui sont la source du terrorisme et sui disposent par ailleurs de la majorité des liquidités de La Tunisie, soit une banque centrale parallèle et qui monopolisent de ce fait l'argent tunisien ceci dune part.
De même les originaires de ces deux villes en question ,perçoivent de la par de l'Etat tunisien, des salaires pour la forme, sans pour autant être obligés de se présenter au lieu du travail, qui se trouve paradoxalement à Tunis la ville massacrée yant pzr le surpeuplement que par la saleté. Toutefois ces salariés gzrdent la possibilité de commercer illicitement à l'aide des marchés parallèles et par l'utilisation et la vente des produits subventionnées par l'Etat tunisien . Tous ces gains servent en général à s'acheter des voitures luxueuses u ded camions et camionnette, et puis de s'approprier des villas tant à la capitale Tunis que dans les dites villes. Faute de quoi et si le gouvernement n'obéit pas à leurs exigences, ils provoquent soit des grèves ou des fermetures des routes et des chemins de fer et ce sans que personne n'ose riposter.
Quant aux matières premières, qu'ils pensent dont on ne sait par quel droit ou legs, que ces matières sont les leurs, et obligent ainsi le gouvernement à se conformer à leurs voeux, puisqu'ils supposent que les prêts octroyés par les banques mondiales coulent à flots.
Soit une corruption autorisée et réglementée arguant une révolution.

Maxula
| 21-01-2020 18:11
"De prime à bord le constat est SIMPLE"
Qui est monté à bord ?

De prime "abord" le constat est simplissime, en effet !
Vous avez une dent contre Fakhfakh parce que celui-ci s'était aperçu(*) que vous ne valez pas tripette ?
Zut ! Maman au secours ! Je vais être taxé de
suppôt de Satan et de "salafo extremiste " !
Maxula.
(*) Vous dites le connaître personnellement. Lui aussi doit vous connaître personnellement.
Nous en tout cas, nous avons de vous une image. . .disons, pas brillante !

Maxula
| 21-01-2020 17:57
"Pour ceux qui ne savent pas l'histoire de la Tunisie"

Non merci !
Comme moi je "connais" l'histoire de mon pays, je m'abstiendrais de lire votre charabia imbitable, ça me fera gagner du temps !
Maxula.

Mimi
| 21-01-2020 17:50
Il ne faut pas oublier que EF a été présenté par Tahya Touness ... YC est en derrière !!

Maxula
| 21-01-2020 17:48
"descendons dans la rue et faisons place nette une bonne fois pour toute"

V'là la solution !
Hum, mais avec quoi ?
En exposant et en mettant en avant nos beaux poitrails blindés oints d'onguent pare-balles ?
Bouazizi a bien voulu se faire cramer, ce qui a permis à sa famille de se faire la malle, direction le Canada, au climat apaisant et bien plus froid que celui de notre sud, certes !
V'là au moins une famille de nécessiteux sauvée des eaux. . .Alléluia !
Mais tout le monde ne peut pas chanter sur le même ton et au même diapason "namoutou, namoutou wa Yahya l'watan", pas vrai ?
Maxula.

Le marseillais
| 21-01-2020 17:43
Les derniers sont les premiers hihihihihahaha

Mansour Lahyani
| 21-01-2020 17:42
Le Grand Sphinx a parlé, ugh ! Encore en coufique, sur le seuil d'un salon de Carthage, afin que nul n'en ignore : il a choisi son candidat, propre comme une savonnette, et dépourvu de la moindre aspérité ! Il n'aura donc aucune difficulté à lui passer son auguste message. Quand on a été de l"équipe de Jbali sous l'immonde troïka, on est prêt à avaler toutes les couleuvres, et à obéir à toutes les compromissions !
Bonne route ! Mais prenez garde à son petit couteau (A. de Musset)

Barg-ellil
| 21-01-2020 17:36
Bien vu ! le gourou et le nouveau locataire du palais ( sans y habiter ) ont choisi quelqu'un qu'on peut façonner à sa guise

Carthage Libre
| 21-01-2020 14:53
Cherchez pas de midi à 14h ; lisez JUSTE les commentaires des khwenjias/salafo sur ce forum, et vous verrez si ce type est valable ou pas pour diriger notre pays.

De prime à bord le constat est SIMPLE : TOUTE la smalla puante dérangée salafo extremiste de ce forum de BN le soutien (+ Yassine Ayari en dehors de ce forum) : bref, TOUS ceux qui sont CONTRE notre pays, notre Nation, et ceux qui veulent voir notre pays s'effondrer, le soutiennent.

A lire aussi

40 décès ont été enregistrés en France et cinq en

04/04/2020 00:15
0

l’employée de la boulangerie « La Tunisoise » à l’Aouina a été testée positive au

03/04/2020 23:47
0

La situation se développe quotidiennement. Nous avons besoin des dons.

03/04/2020 22:37
1

Senior Expert en géopolitique et en méthodologies de la prospective et de l’anticipation, il

03/04/2020 22:04
2