alexametrics
Dernières news

BCE : Je réunirai le Conseil de sécurité pour que les jeunes consommateurs de cannabis ne soient plus poursuivis

Temps de lecture : 1 min
BCE : Je réunirai le Conseil de sécurité pour que les jeunes consommateurs de cannabis ne soient plus poursuivis

 

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi a affirmé lors de son interview accordée à Nessma Live et aux radios partenaires qu’il n’est plus possible de poursuivre l’application de la loi 52, notamment la peine de prison.

 

« Un an de prison c’est trop. Celui qui fume un premier joint n’a pas à être emprisonné, un blâme ou une amende suffisent. Les jeunes ayant juste fumé un joint, sortiront de la prison comme des criminels confirmés. Je vais être, finalement contraint de réunir le Conseil national de sécurité pour demander à ce que les jeunes ne soient plus poursuivis pour consommation ».

 

Le chef de l’Etat a indiqué, de ce fait, qu’« il faut une solution radicale et qu’il n’est plus question d’arrêter les jeunes pour consommation de cannabis». Et d’ajouter qu’on ne peut rien reprocher aux magistrats, puisqu’ils ne font qu’appliquer un texte de loi déjà existant, et ne peuvent même pas appliquer l’article 53 du code pénal (donnant la possibilité au juge d’atténuer la peine encourue, NDLR.)

 

 

S.H


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (21)

Commenter

zohra
| 20-02-2017 18:57
L'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a rendu son rapport 2016 sur la consommation de drogue et d'après l'organisation le nombre de toxicomanes a augmenté pour atteindre 29 millions de personnes dans le monde.

Le Maroc, premier producteur mondial de haschich

Selon les dernières données rassemblées par l'ONUDC et disponibles jusqu'à l'année 2014, l'Afrique du Nord est l'un des principaux marchés de résine de cannabis avec l'Europe et le Moyen-Orient. C'est dans ces zones que les saisies ont été les plus importantes en 2014, avec un chiffre de « 32% dans les pays d'Afrique du Nord, principalement au Maroc et en Algérie ». En Algérie, l'organisation indique que 7 470 plants d'opium et 2 522 plants de cannabis ont été détruits en 2014.

Dans la région et en Europe, la résine de cannabis arrive en provenance du Maroc, premier producteur mondial de haschich avec 700 000 tonnes de cannabis produites en 2013. L'Afghanistan fournit également une grande partie du monde, notamment le Moyen-Orient.





En matière d'herbe (Marijuana) c'est le continent américain qui reste « le premier producteur et consommateur (') avec environ trois quarts des saisies mondiales d'herbe réalisées en Amériques en 2014 ». D'après le rapport rendu jeudi, l'Afrique arrive juste derrière avec « 14% du total des saisies mondiales » effectuées dans la zone contre 5% en Europe.

Regain du trafic via l'Afrique

Toujours selon la même source, l'Afrique joue de nouveau un rôle important dans le trafic de cocaïne depuis l'Amérique latine vers l'Europe. La drogue passe par l'Afrique de l'Ouest où « 78% du total des saisies de cocaïne » sur le continent ont été effectuées entre 2009 et 2014. Le chiffre atteint les 11% pour l'Afrique du Nord.

Le cannabis reste la drogue la plus consommée

En 2014, « environ 5% de la population adulte mondiale, soit près de 250 millions de personnes âgées entre 15 et 64 ans, ont consommé au moins une drogue ». Au niveau mondial, le cannabis reste la drogue la plus consommée avec « 183 millions de personnes l'ayant utilisé la même année ».




TunObserver
| 20-02-2017 18:20
Il n'est nullement du ressort du conseil de sécurité nationale de discuter de cette question . Il serait largement plus utile et plus correct de discuter des menaces potentielles qui pèsent sur notre pays et particulièrement l'épineux problème du retour des divers combattants , terroristes , mercenaires etc ... . Sachant que jusqu'ici aucune stratégie n'a été arrêtée pour neutraliser ce danger vital pour notre pays . Ne pas oublier svp que la guerre civile algérienne qui a duré plus de dix ans a été en grande partie encadrée et soutenue par les combattants Algériens de retour d'Afghanistan qu'on appelait alors les Afghans . Voilà un sujet très grave à traiter en continu par le Conseil de sécurité Nationale jusqu'à sa résolution .

Marocain
| 20-02-2017 17:38
Je vous invite à vous centrer sur le sujet de l'article relatif à la volonté de dépénalisation par le Gouvernement Tunisien de la consommation de Cannabis par les Tunisiens et notamment par la jeunesse Tunisienne dont il a la responsabilité de construire son Avenir.
Toute velléité de se défausser sur le Royaume du Maroc est irrecevable.
Nous n'avons pas de leçons à recevoir de quiconque et si vous êtes intéressée par le sujet, je vous invite à prendre connaissance de la communication transparente et officielle du Ministère Marocain de l'Intérieur, ce qui vous évitera de vous enferrer dans les mensonges, rumeurs, mauvaises intentions, fantasmes et démagogies anti-Marocaines.

zohra
| 20-02-2017 16:39
Bonjour,

j'avoue que c'est un peu trop ce vous nous fournissez entre Tartour, kamel almagrabi avec sa théière magique, sa recette ça se chiffre par milliards et en plus la cannabis pour détruire nos jeunes c'est un peu trop quand même,

Il faudrait quand même que Maroc prend ses responsabilités.Ce n'est pas des mensonges mais très réel que le Maroc le plus grand producteur de cannabis au monde.

Ne soyez pas susceptible, mais il faudrait que le Maroc et Tunisie trouve une solution commune pour limiter ce poison.


Sans rancune

Marocain
| 20-02-2017 15:00
Il est temps pour certains, dont les accointances avec les officines rémunérées à coup de pétrodollars Algériens ne sont plus à démontrer, de changer de discours avant de s'exprimer sur Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Leader Régional Incontestable, un discours en total décalage avec les nobles sentiments portés par Le Peuple Tunisien à notre Souverain, exprimés avec force lors de la Visite Royale en Tunisie, et au Peuple Marocain considéré comme Frère.
Ces discours nauséabonds ne pourront jamais briser l'Amitié et le Respect réciproques entre nos deux Nations séculaires, nations d'Histoire, de Culture et de Patrimoine. Est il vraiment plausible que des basses insultes de comptoir puissent briser le lien spirituel et intemporel entre Fès et Kairouan ? Non jamais.
Nous souhaitons sincèrement à la Tunisie, sans nous immiscer dans les questions internes, comme sur le sujet de l'article, qui concernent le Peuple Tunisien et son Gouvernement Légitime, paix, sécurité et prospérité et restons prêt à toutes relations de coopération, bilatérale ou dans le cadre du Grand Maghreb, bénéfiques pour nos deux peuples et pour la Région.

observator
| 20-02-2017 13:10
Il y a déjà assez de désordre comme ça.
Il faut agir dans le cadre des institutions. C'est simple il faut voter la loi. C'est tout.
A moins que qu'un parfum de récupération électoraliste.

Je rejoins Fatma Maalla pour un conseil de sécurité pour déclarer la guerre aux gros trafiquants qui empoisonnent notre société.

Bab ezzira
| 20-02-2017 12:06
Vous qui êtes un élève prodige de feu Bourguiba, vous êtes mieux placé que nous pour connaitre l'action remarquable du Zaim visant l'interdiction des drogues douces en Tunisie. Il va sans dire de rappeler le rôle néfaste et destructeur de ces drogues sur le peuple Tunisien lors de la colonisation.
Monsieur le Président, nous saisissons le malheur et le désarroi de certaines familles Tunisiennes qui regardent impuissantes l'avenir de leurs enfants détruit suite à une erreur de jeunesse, et je comprends de ce fait votre engagement pour l'amendement de cette loi.
Mais je tiens à attirer votre attention sur les points suivants qui peuvent enrichir le futur texte de loi et lutter efficacement contre ce fléau.
1- Si nous partageons l'idée de dépénaliser la première arrestation voir même la deuxième nous réclamons des peines très sévères pour les récidivistes allons à plus de trois ans de prisons. Nous espérons ainsi les tenir loin de nos enfants.
2- La loi doit prévoir de fortes amendes lors de la deuxième arrestation visant à pousser les parents à contribuer aux frais des soins de désintoxication de leurs progénitures. Il n'y a pas plus efficace pour engager les familles que de les soumettre à de fortes pénalités que le juge appréciera selon les moyens de la famille. En effet si les familles ont les moyens de donner de l'argent de poche à leurs enfants pour acheter les drogues, ils auront les moyens pour les soigner et les guérir.
3- Il faut construire au moins 3 nouveaux centres pénitenciers destinés exclusivement aux drogués dans le nord le centre et le sud du pays et les doter de moyens logistiques et financiers pour le traitement de la désintoxication.
4- Il faut s'attaquer aux grossistes et distributeurs en alourdissant les peines jusqu'à perpétuité et les dessaisir de leurs biens (ascendant-descendant-conjoint) acquit avec de l'argent sale sans justificatif.
5- Il faut s'attaquer aux barons de la mafia qui siègent directement ou indirectement au sein de l'ARP ou occupent des postes de décidons au sein des administrations centrales. Si les stupéfiant traversent nos frontières c'est grâce à ''..(fill in the blanks)
6- Il faut s'attaquer aux mafieux qui se cache derrière le journalisme et qui militent en faveur de la prolifération de ce fléau et la vulgarisation de l'utilisation de ces drogues. Un fameux animateur d'une émission TV utilise très souvent le mot ZATLA dans ses programmes à tort et à travers pour la faire rentrer de force dans les familles Tunisienne. Certe il n'est pas interdit d'en parler, mais lorsqu'on en fait son métier, l'Etat, la Haica, et le syndicat des journalistes doivent bouger.
7- Il faut sensibiliser les familles, les jeunes, et les consommateurs du danger de ces drogues et leurs répercutions judiciaires, financières, santé et avenir de notre jeunesse.
8- La réunion d'urgence de conseil de sécurité qui doit porter sur la stratégie de lutte contre le trafic de stupéfiant, au sein des frontières et administrations (douanes, policiers, les hôpitaux, pharmacies, les infirmiers et aides-soignants, les télés et radios qui blanchissent la Zatla'.

l oeil du diable
| 20-02-2017 11:49
c est de Moulay Hichem el Alaoui cousin du roi dans la video qu il s agit,

Fatma Maalla
| 20-02-2017 10:14
c est ce que j aurais imagine comme declaration d un veritable President, Bourguiba aurait combattu ce fleau sans hesiter une seconde et aurait couper ses relations diplomatiques avec ce royaume d un autre age.
Le roi et le Makhzen financent leurs projets grace aux revenus du canabis,d apres les estimations des experts entre 8 et 12 milliards de dollars par an,et c est sur le compte de la sante mentale et physique des jeunes generations Maghrebines et Africaines.Combien de meres et combien de peres ont perdu leur sommeil a cause de ce fleau,combien de familles ont ete disloquees par la consommation de ce cancer qui ronge le tissu familial.Non Messieurs et Mesdames les responsables de cette catastrophe,il ne sagit pas de legaliser,beaucoup plus il est de notre devoir de denoncer les grands producteurs de ce venin qui detruit a petit feu les cellules du cerveau,qui detruit l intelligence humaine des le jeune age,Notre president a perdu la raison,la raison de pere,de grand pere et de responsable credible.A sa place je ferais mes valises pour incompetence,et insuffisance de capacite mentale due a l age tres avance.
Le

l oiel du diable
| 20-02-2017 09:24
Regardez cette video et jugez par vous meme ce que dit le prince Moulay Hassen,cousin du roi marocain,eleve avec Le roi Mohammed VI au palais.

https://www.youtube.co/watch?v=ARSx8pe8iXo

Des amis Marocains denoncent la main mise du Makhzen sur le pouvoir au Maroc,et font tout pour maintenir les marocains dans la misere,l esclavagisme,et l analphabetisme.
1/3 des Marocains sont analphabetes....etc
Il est temps que le royaume Marocain opte pour une monarchie parlementaire moderne,
c est le voeux de l ecrasante majorite de nos freres Marocains.Les Tunisiens regardent vers un avenir meilleur pour tous les Maghrebins,des etats modernes respectants les regles democratique et les droits universels...restons optimistes,les Marocains sauront trouver certainement la voie du progres et du modernisme sans la production de ces venins dont le canabis

A lire aussi

Youssef Chahed a remis à Emmanuel Macron une lettre rédigée par le chef de l’Etat, Kaïs

12/11/2019 00:30
0

Une cérémonie de passation des pouvoirs a eu lieu dans le soirée du ce lundi 11 novembre 2019, au

11/11/2019 21:02
0

il n’y a eu aucune nomination et il ne devrait pas y en

11/11/2019 20:49
1

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a été reçu, ce lundi 11 novembre 2019, à l’hôtel Matignon,

11/11/2019 19:59
7

Newsletter