alexametrics
B.N.CHECK

Atlantis - Un groupe de personnes peut-il former un État ou un royaume ?

Temps de lecture : 4 min
Atlantis - Un groupe de personnes peut-il former un État ou un royaume ?

 

L’histoire du royaume « New Atlantis » est devenue virale depuis mercredi 15 mars 2023. Tout a commencé quand le Parti destourien libre a publié un communiqué accusant Sawsen Mabrouk, vice-présidente de la nouvelle assemblée, et fraichement élue, d’être une ministre de ce royaume.

Dans le communiqué officiel du PDL, signé par sa présidente Abir Moussi, Sawsen Mabrouk serait membre d’un royaume constitué d’organisations et d’instances internationales en qualité de ministre du Travail. Ce royaume s’appelle Nouveau Royaume d’Atlantide (New Atlantis dans l’original), terre de la sagesse, un État en cours de constitution dont le roi s’appelle Harun Aydin. Ce royaume est doté d’un gouvernement décentralisé dirigé par Mohammad Alabbadi avec une série de ministres.

 

Comment reconnaitre un État ou un royaume ?

Le droit international implique certaines conditions qu’on peut trouver dans la Convention de Montevideo de 1933 sur les droits et les devoirs des États . L’Article 1 de cette Convention prévoit que la reconnaissance d’un État comme personne de Droit international rempli les conditions suivantes :

1) Population permanente ;

2) Territoire déterminé ;

3) Gouvernement ;

4) Capacité d'entrer en relations avec les autres États.

Cependant la reconnaissance par les autres États n’est pas une garantie comme on peut lire dans la résolution de la Commission du droit international des Nations Unies de 1982 sur la succession d'États : « L'existence d'un État ne dépend pas de la reconnaissance de celui-ci par d'autres États. »

La Commission arbitrale de la Conférence européenne pour la paix en Yougoslavie en 1991 a déterminé elle aussi les éléments constitutifs de l’État comme : « Une collectivité qui se compose d’un territoire et d’une population soumis à un pouvoir politique organisé ».

 

Les delegués de la convention de Montevideo en 1933 

 

Les éléments constitutifs sont donc :

La possession d'un territoire délimité : L'État doit avoir un territoire identifiable et délimité, qui peut être défendu et sur lequel il peut exercer une autorité exclusive.   

Une population permanente et bien déterminée.

La souveraineté, qui est le fait d'exercer une autorité souveraine sur son territoire, en établissant des lois et des institutions qui permettent la gestion de ses affaires internes. La souveraineté signifie que l’État ne doit être subordonné à aucun membre de la communauté internationale. Le droit international coutumier stipule que les Etats, par principe, ne peuvent recevoir d’ordres de d’autres États.

La capacité à entrer en relations internationales : L'État doit être capable d'entrer en relations internationales, de conclure des traités, de participer à des organisations internationales et de représenter sa population sur la scène internationale. Adoptée en Autriche le 18 avril 1961, la convention de Vienne règle les rapports diplomatiques entre États, l'immunité du personnel diplomatique et l'inviolabilité des ambassades.

 

Qu'est ce qu'un royaume ?

La formation d'un royaume implique généralement une structure politique et sociale complexe, y compris un système de gouvernement, une économie, une armée et une population suffisamment importante pour soutenir ces institutions. De plus, les royaumes ont souvent été formés historiquement par la conquête territoriale ou par la fusion de plusieurs États existants, plutôt que par l'action individuelle d'une personne. Par conséquent, même si une personne était en mesure de créer un royaume, il serait difficile de maintenir son pouvoir et son influence sans le soutien de ses sujets et de la communauté internationale.

Un royaume est un type de régime politique qui est dirigé par un roi ou une reine. Le pouvoir est généralement héréditaire et transmis de génération en génération au sein de la famille royale. Les royaumes ont existé dans de nombreuses régions du monde. Le roi ou la reine est le chef de l'État et exerce souvent des pouvoirs exécutifs importants, tels que la capacité de nommer des ministres et de prendre des décisions importantes en matière de politique intérieure et étrangère. Le pouvoir législatif peut être partagé avec un parlement ou une assemblée élue, mais les rois et les reines ont souvent un pouvoir important en matière de veto et peuvent dissoudre le parlement à tout moment.

Les royaumes peuvent être de taille et de complexité variables. Certains peuvent être relativement petits et centrés sur une seule ville ou région, tandis que d'autres peuvent être vastes et inclure de nombreux territoires et peuples différents.

Aujourd'hui, la plupart des royaumes sont des monarchies constitutionnelles, ce qui signifie que le roi ou la reine n'a qu'un pouvoir limité et que la plupart des décisions politiques sont prises par un gouvernement élu.

 

Le royaume de "New Atlantis" une fiction ?


Concernant l’exemple de ce royaume de "New Atlantis", il faut dire que le mot New Atlantis est souvent utilisé dans la littérature, la mythologie et la fiction pour décrire une île légendaire ou une société utopique imaginaire.

Il est vrai qu’un ensemble d’individus ont formé une communauté sous le nom de « New Atlantis » mais cela ne constituerait pas un État ou un royaume souverain reconnu par le droit international. Il est important de noter que la reconnaissance en tant qu'État souverain implique des conditions bien déterminées déjà mentionnées.

 

R.A

Votre commentaire

Commentaires
Mourad g.
'?a y est, les tunisiens sont devenus tous fous
a posté le 16-03-2023 à 20:23
A vous de déduire la complexité de cette situation abracadabrandesque. Les tunisiens sont devenus fous, ils inventent des royaumes maintenant qui n'existent pas. '?
Akoubi Ammar
Ayons le courage de corriger avant qu il ne soit trop tard
a posté le 16-03-2023 à 20:17
Malheureusement en ce temps de jachère et de bassesse la politique est devenue un jeu de gamins et de charlatans . En Tunisie depuis 2011, des centaines d individus hommes et femmes ont été parachutés dans tous les niveaux de la hiérarchie pour nous étoffer de leur charlatanisme et de leur sorcellerie et bien sûr de leurs incompétences manifestes qui a détruit les structures de l état, son économie et l ont plongé dans les zones noires. Il nous est impératif et d urgence de revenir à nos repères mais sans la zaghrata Abir et les défenseurs des poches de résistance,ni les guignols de la décennie noire. Place uniquement aux patriotes et aux vraies compétences.
Lachtab
La zaghrata
a posté le à 04:00
C'est la zaghrata qui vous toujours ouvert les yeux , soyez reconnaissant !
Mahfoudh
Réponse
a posté le à 18:06
Pour cette nouvelle ETA dans leta c'est de la folie pure c'est des criminelles, la Tunisie n'est pas a vendre n'est-il qui sont c traîtres

A lire aussi

Elle transporterait 170 milliards de dinars et 75 kg

24/03/2023 11:46
3

Paul McCartney le bassiste du groupe et Jane Asher, actrice et campagne de McCartney, ont visité

24/03/2023 09:30
1

Le conseil de l'UE a précisé qu'il demeurait disposé à soutenir le peuple tunisien, mais il a

23/03/2023 10:54
2

Pour rappel, une réunion de travail a eu lieu, hier mardi 22 mars 2023 à la Kasbah, pour le suivi

22/03/2023 16:45
1