alexametrics
vendredi 19 juillet 2024
Heure de Tunis : 01:42
SUR LE FIL
Abdellatif El Mekki n’arrive toujours pas à obtenir son bulletin n°3
09/07/2024 | 20:17
1 min
Abdellatif El Mekki n’arrive toujours pas à obtenir son bulletin n°3

Le secrétaire général du parti « Âmal w Injaz » et candidat à la présidentielle, Abdellatif El Mekki, a lancé un appel au ministère de l’Intérieur afin d’obtenir son bulletin n°3.

Sur sa page Facebook, ce mardi 9 juillet 2024, Abdellatif El Mekki écrit : « Avis au ministère de l’Intérieur. Dans le cadre des préparatifs pour candidater à l’élection présidentielle, j’ai déposé une demande d'obtention de bulletin n°3, il y a deux semaines. Je n’ai toujours pas obtenu ce document malgré mes multiples déplacements au poste de police. Pourquoi ? »

Hier, le candidat à la présidentielle s’était rendu au siège de l’Instance des élections (Isie) afin de retirer un exemplaire de dépôt de parrainages et déposer ainsi sa candidature.

 

 

Abdellatif El Mekki n’est visiblement pas le seul candidat à faire face à ce genre de problème. Aujourd’hui, sur Express Fm, le dirigeant du parti Attayar, Hichem Ajbouni, a affirmé qu'un candidat ayant l'intention de se présenter aux élections a demandé ce document il y a trois semaines et ne l'a toujours pas reçu. Il a ajouté que « des prisonniers politiques n'ont pas pu obtenir de procuration pour se porter candidats à l'élection présidentielle ». 


La semaine dernière, Abdellatif El Mekki avait été convoqué dans le cadre de l'affaire de l'homme d'affaires tunisien, Jilani Daboussi, décédé en avril 2014 après plusieurs années de détention en prison. Par cette convocation, Abdellatif El Mekki estime qu’il est ciblé à cause de sa candidature.



 

 R.B.H

 

 

09/07/2024 | 20:17
1 min
Suivez-nous
Commentaires
ourwa
Mais Mekki pourrait toujours signer son bulletin de décès politique.
a posté le 10-07-2024 à 21:09
Je ne connais aucun des commentateurs des articles de BN, y compris les commentateurs du présent article, et quel que soit le contenu de leur texte respectif, il se pourrait bien qu'ils aient voté au bénéfice des candidats de nahdha et ce depuis 2011, y compris aux élections du 23 octobre 2011 pour l'assemblée constituante, où figura abdellatif mekki comme député élu... Si ce quidam, en constituant son pseudo parti, " travail et réalisation ", en 2022, pense berner les électeurs en faisant, ainsi, semblant de " renier" nahdha, il pourra toujours se mettre un doigt dans le c...l et un autre dans l'oeil, néanmoins, cette stratégie débile démontre bien une chose, comme tout nahdaoui, tout islamo-fasciste qu'il fut et le demeure, à l'instar de ses petits amis et amies de nahdha, il n'a jamais travaillé au sein de l'assemblée constituante et comme ministre de la santé nahdaoui pour l'intérêt général du pays, mais pour ses propres intérêts personnels.
MFH
Il fallait assumer.
a posté le 10-07-2024 à 17:14
On peut attaquer le premier responsable de l'hôpital et même s'il le faut le Ministre de la santé sur la base de négligence de porter les soins nécessaires à une personne en danger. Le cas de feu Daboussi est un cas qui nécessitait un traitement à part, ce qui n'était pas le cas.
SALIM
AVANT IL EST PRESSE POUR LES ELECTIONS.AUJOURD'HUI IL EST PRESSE POUR LE BULLETIN N° 3!!!
a posté le 10-07-2024 à 15:03
Mais il ne l'aura pas .....car son retrait EST STRICTEMENT PERSONNEL.Mais il tentera sa dernière chance ce vendredi, mais à la première heure avant d'aller à.......

Et il va nous montrer une photo et B.N nous publiera un article. Et il va lE montrer au enqueteur, et lui remettra un imprimé de parrainnage et lui demandera de le PARRAINNER!!!!

TOUT CA S'IL OBTIENT SON BULLETIN N°3. (C'est de la PURE IMAGINATION!!!)
Akoubi Ammar
Les guignols se portent candidats
a posté le 10-07-2024 à 14:21
Les candidatures au poste de président de la République sont devenues un jeu pour les pseudo politiciens en Tunisie tous fabriqués dans les ateliers spécialisés en la matière durant la décennie de ratages où l obscurantisme et le laisser-aller ont exécuté un travail de diable pour détruire le pays pour satisfaire les fantasmes de la meute débarquée d outre mer pour s emparer des pouvoirs en Tunisie par une constitution et des élections dictées d ailleurs.
The Mirror
Mr Mekki, soyez respectueux pour l'Administration tunisienne
a posté le 10-07-2024 à 13:35
Mr Mekki:

Vous pouvez saisir le ministre de l'Intérieur, comme vous pouvez saisir l'Union européenne ou le Conseil de Sécurité de l'ONU, cela ne change en rien à votre demande du B3. Si vous avez le droit de l'obtenir, vous l'aurez, et ce n'est un don, mais si vous n'en avez le droit, vous ne l'aurez pas, et ce, quoi que vous fassiez.

Le citoyen que je suis obtient son B3 en 24 heures, alors, pourquoi pas vous?

Si l'Administration ne vous l'a pas encore livré, c'est qu'elle a une raison.

N'oubliez pas Mr Mekki que vous êtes convoqué par la Juste dans l'affaire Dabboussi. C'est peut-être pour cela que l'Administration n'a pas encore répondu. Allez donc au rendez-vous avec le juge et les choses deviendront plus claires. Mais, faire le malin et harceler sans cesse l'Administration pour décrocher le B3 avant l'interrogatoire avec le juge d'instruction, c'est naïf de votre part et c'est sous-estimer la vigilance de l'Administration.

Arrêtez donc votre cirque et freiner votre fuite en avant, car, à part vous Mr Mekki, personne n'est dupe dans ce bled.
SALIM
AVANT IL EST PRESSE POUR LES ELECTIONS.AUJOURD'HUI IL EST PRESSE POUR LE NULLETIN N 3
a posté le 09-07-2024 à 22:18
MAis il n'aura pas .....car son retrait EST STRICTEMENT PERSONNEL.
Saga
heyla lebled
a posté le à 15:35
et pourquoi il n'a pas le droit d'avoir sa B3?
c'est quoi cette bassesse?
c'est quoi ces magouilles de bas étage?

si Kais said se croit encore populaire pourquoi a t il autant peur par les prétendus candidats à la présidentiel?

répond sinon vous êtes tous pareil ki sidou ki jouedou
Abel Chater
Pourquoi l'ISIE, ne demande-t-elle pas le bulletin numéro trois, directement du ministère de l'Intérieur?
a posté le 09-07-2024 à 21:55
Trop de non-sens dans tout ce qui se passe pour ces élections présidentielles du 6 octobre prochain.
Nous avons vu la femme caméléonne aux yeux de "Boutelliss", Fatma Mseddi, intimider les nouveaux élus des klaxons du 25 juillet 2021, qu'elle ne donnera sa voix qu'au président Kaïs Saïed. Une annonce totalement contraire aux normes démocratiques. Trop humiliante pour la Tunisie et pour le peuple tunisien, par laquelle elle ne cherche en vérité qu'à faire passer son message d'intimidation clair et net, à ses collègues les élus des 4%, pour qu'ils ne donnent pas leurs voix aux autres concurrents de Kaïs Saïed. Il viendra un jour où ils nous révèleront que Brahim Bouderbèla, aurait exhorté les députés de son ARP2022, de ne léguer leurs voix qu'à l'actuel président Kaïs Saïd, sinon ils seraient classés comme "traitres".
Donc, d'où les candidats à la présidentielle devront-ils ramasser ces dix mille voix des citoyens en ces quelques semaines qui leur restent à leur portée, sans qu'ils n'aient un vrai parti politique avec des structures solides, pour les soutenir!!!
Restons dans l'espérance qu'on n'aura pas des soldats égyptiens du Saffah Sissi, pour nous garder les bureaux de votes et le transport des bulletins de votes en Tunisie.
Allah yostir Tounes.