alexametrics
mardi 16 juillet 2024
Heure de Tunis : 13:53
SUR LE FIL
Fatma Mseddi : je ne parrainerai que Kaïs Saïed !
09/07/2024 | 08:42
2 min
Fatma Mseddi : je ne parrainerai que Kaïs Saïed !

 

La députée Fatma Mseddi a annoncé, dans une publication Facebook du lundi 9 juillet 2024, qu’elle ne parrainera, pour la présidentielle, qu'un seul et unique candidat : Kaïs Saïed.

La députée, il faut le rappeler, est une fervente défenseure du processus du 25-Juillet. On notera également qu’une large frange du Parlement y est acquise.

 

 

L’Isie a annoncé le 4 juillet les conditions de candidature à l'élection présidentielle. Dans ce contexte, elle a précisé que les conditions de candidature ne sont pas nouvelles et qu'elles ont été établies depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle constitution en 2022.

Pour se porter candidat à la présidence de la République, les conditions suivantes doivent être remplies :

- Être un électeur inscrit sur le registre électoral.

- Être de nationalité tunisienne, sans autre nationalité, né de père et mère tunisiens, ainsi que de grands-parents paternels et maternels tunisiens, tous ayant conservé leur nationalité tunisienne sans interruption.

- Être de religion musulmane.

- Avoir quarante ans révolus le jour de la présentation de la candidature.

- Jouir de tous ses droits civils et politiques.

- Ne pas avoir exercé la fonction de président de la République pendant deux mandats consécutifs ou séparés.

- Ne pas être touché d'une des interdictions liées à la perte de la qualité d'électeur et de l'éligibilité, résultant d'une condamnation pour les crimes mentionnés aux articles 161 nouveau et 163 nouveau de la loi électorale et à l'article 30 du Code pénal.

Le candidat doit fournir les pièces justificatives de son éligibilité, notamment, les actes de naissances, les certificats de nationalité ainsi qu'un bulletin n°3 récent.

Les conditions relatives aux parrainages pour l'élection présidentielle sont les suivantes :

-Un parrainage de dix députés de l'Assemblée des représentants du peuple ou du Conseil national des régions et des districts

Ou

-Un parrainage de quarante présidents élus de collectivités locales, en fonction au moment de l'acceptation des candidatures (conseils locaux, régionaux, ou municipaux)

Ou

- Un parrainage de 10.000 électeurs inscrits sur le registre électoral, répartis sur, au moins, dix circonscriptions législatives, avec un minimum de 500 électeurs par circonscription.

 

M.B.Z

 

09/07/2024 | 08:42
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Anouar
Le moulin
a posté le 10-07-2024 à 20:43
Il travaille bien le moulin.
BOUSS KHOUK
ET PARMIS LES CONDITIONS
a posté le 09-07-2024 à 17:03
Hormis KAIES SAIED , vous avez oubliés qu'il faut être SPECIALISTE DE LA -- L'?CH'?TTE , HYPOCRITE , MENTEUR -- le cas des 90% des candidats !! .... âme sensible ! Veuillez excuser du gêne !
MP
Comme tous les imbéciles, elle ne se sait pas imbécile
a posté le 09-07-2024 à 16:29
"Firhana brouhha", elle se croit une députée et multiplie ces publications simplistes, au ras des pâquerettes, qu'elle relève avc des couleurs, il n y a que les casseroles vides qui font bc de bruit. Meskina Tounes. Vraiment
elfribo
Une autre apparition...
a posté le 09-07-2024 à 15:22
'?a y est, cette imbecile veut encore faire parler d'elle. Comme si on est interesse a ce qu'elle pense ou a ce qu'elle fait. Elle est persuadee qu'elle est une importante personae alors qu'elle est une quantite infinistesimale.
Abir
Remarque
a posté le 09-07-2024 à 13:13
Ya madame Fatma: en tant que citoyenne, j'ai voté Béji puisqu'il disait : moi et les kwanjias deux lignes parallèles et c'était ma conviction civile si je peux dire, mais le jour où j'ai constaté que ce monsieur est un (zogti) a trahi la majorité de ses électrices, là , je me suis dis: stop ce type n'est pas un homme de confiance! Mais toi madame , tu as accepté le mélange de deux ailes différentes et sur nature, tu ne sais pas rendre des comptes ni à toi même ni à celui que tu as voté ,l'essentiel ton intérêt personnel
Hiuda
Qui a demandé ton age
a posté le 09-07-2024 à 12:28
Déclaration indigne d une députée et dégradante pour tous les tunisiens libres
Abir
Tu n'as pas le choix ,
a posté le 09-07-2024 à 10:38
Si, non à la poubelle de l'histoire, les tourneurs de veste et les mangeurs dans tout les plats, sans principe ni foie ! ne seront pas les biens venus-es ailleurs
Nahor
Mais quelle opportuniste et adoratrice inlassable du "guide suprême" de la révolution populiste bouazizienne et suicidaire
a posté le 09-07-2024 à 09:06
La question à la quelle M.me Mseddi ne saura jamais répondre est "par quel intrigue juridictionnel" l'ISIE assume une reforme de la Loi électorale sur la base d'une Constitution qui est le fruit évident d'un forcing plébiscitaire totalement ANTID'?MOCRATIQUE à 10% à peine du taux d'approbation populaire et A D'?FAUT d'une COUR CONSTITUTIONNELLE ?

Cette reforme électorale loufoque notamment met hors jeu la candidate Olfa Hamdi, d'où l'évidente N'?CESSIT'? de porter à 40 ans l'âge minimale de candidature d'une adversaire potentiellement redoutable...

Tout est calculé, tout est "taillé à mesure" par le Kaius Caesar, empereur de la haine à Carthage, candidat contre soi-même et quelques guignols qui lui pavera encore mieux la route à la proclamation de nouvelle République Islamique et l'Etat Totalitaire de la Velayat Faqî que sa visite à Khamenei semble confirmer après "bénédiction"...

Ironie à part, "meskina Tounes"...