alexametrics
dimanche 20 juin 2021
Heure de Tunis : 07:07
Dernières news
Tunisie – Libéralisation d'internet : Les opérateurs ne seront plus obligés de passer par l'ATI
11/01/2013 | 1
min
Tunisie – Libéralisation d'internet : Les opérateurs ne seront plus obligés de passer par l'ATI
{legende_image}

La Tunisie a passé un nouveau cap dans son histoire ce vendredi 11 janvier 2013. En effet, pour la première fois dans la le pays, les autorités de tutelle ont décidé la libéralisation de l’internet et, en accessoire, de mettre fin au contrôle et à la censure.

Une cérémonie s’est tenue ce vendredi matin au pôle technologique El Ghazala pour la signature d’un avenant à la convention de concession pour l’installation et l’exploitation d’un réseau public de téléphonie cellulaire de norme GSM entre l’Etat en la personne du ministre des Technologies de la Communication, Mongi Marzouk, et les deux opérateurs Orange Tunisie et Tunisiana en la personne de leurs DG respectifs Didier Charvet et Kenneth Campbell.
Cet avenant supprime le passage par l’Agence tunisienne de l’internet (ATI), qui est la structure chargée du développement et du contrôle de la qualité de service de l’Internet, pour le trafic Internet international entrant et sortant du pays.

A cette occasion, Mongi Marzouk a indiqué dans une déclaration à Business News que «la révolution a mis fin à la censure et que cet avenant permet d’en profiter pour aller plus loin dans la libéralisation de l’internet, permettant ainsi aux opérateurs de choisir les technologies les plus adaptées pour une meilleure efficacité et fluidité, le tout à des moindres coûts».
Le but, selon le ministre, est de mettre en place un modèle économique plus fiable et un réseau plus sûr avec une capacité accrue. «Il s’agit d’un premier pas vers la fin du monopole, des abus et de la censure», a-t-il affirmé.
Les DG des deux opérateurs ont été d’accord sur l’importance de cet avenant, qui représente un précédent en Tunisie. Cet avenant libère les opérateurs d’un certain nombre de contraintes, en faveur des opérateurs et des clients et en partenariat avec l’ATI.

Autre point à relever, interrogé par Business News sur les tarifs de la téléphonie fixe en Tunisie, M. Marzouk a expliqué que malgré la hausse des abonnements de Tunisie Telecom, son prix reste 4 fois moins cher que celui du Maroc et 8 fois moins cher que celui de la France. Cependant, il a affirmé que le ministère œuvre actuellement pour que le consommateur ne paye plus plusieurs factures pour le même service internet et que prochainement (d’ici quelques mois), suite à un "Big Stream" avec les operateurs et les FSI (fournisseurs de services internet), le client ne paiera plus qu’une seule et unique facture.
Concernant la libération de la téléphonie fixe, le ministre a expliqué que pour l’instant, les opérateurs n’ont pas trouvé de compromis pour le regroupement (le fait de louer les câbles en cuivre de Tunisie Telecom par les autres opérateurs) malgré le fait que les permis ont été accordés. La mise en œuvre de cet accord permettra, notamment, de faire baisser les tarifs de la téléphonie fixe, précise-t-il.

Imen Nouira
11/01/2013 | 1
min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous