alexametrics
mardi 27 février 2024
Heure de Tunis : 05:19
Dernières news
Fitch Ratings - rapport sur la gouvernance des entreprises tunisiennes
17/09/2009 | 1
min
{legende_image}
Fitch Ratings indique, dans un rapport spécial publié jeudi 17 septembre 2009, que les pratiques de gouvernance des entreprises en Tunisie sont encore peu matures malgré les réformes successives des institutions et une solide croissance économique au cours des dix dernières années.

«Fitch émet un avis positif sur le mouvement des autorités du marché des capitaux pour mettre en place de nouvelles directives de gouvernance d'entreprise. Il estime que la récente mise à niveau du cadre réglementaire tunisien fournit la base pour l’amélioration de la gouvernance d'entreprise», explique Wassel Madani, directeur associé à Fitch Corporate Team à Tunis.
Néanmoins, le manque d'exposition des entreprises tunisiennes aux forces du marché international, principalement en raison du manque d'accès au financement international et de la joint venture avec des pairs internationaux, peut accentuer le peu de motivation des entreprises à améliorer les pratiques de gouvernance», ajoute M. Madani.

Certaines entreprises tunisiennes semblent avoir déjà fait quelques progrès dans ce domaine, par opposition aux petites entreprises familiales. Toutefois, malgré leur recours à des cabinets d'audit internationaux reconnus pour la vérification de leurs données financières, de nombreuses grandes entreprises privées font toujours appel aux normes comptables locales (par opposition aux normes IFRS : International Financial Reporting Standards).
L’évaluation de la gouvernance d'entreprise est une partie intégrante du processus de notation. Fitch considère généralement qu’une gouvernance d'entreprise faible tend à limiter la cotation d'une société quelle que soit la force de son profil financier.

Le ralentissement économique actuel a recentré l'attention sur les normes de gouvernance d'entreprise et des pratiques. Même si le manque d'exposition internationale a abouti à un impact limité de la crise financière mondiale sur le secteur des entreprises tunisiennes, il est un des facteurs clés expliquant le sous-développement des pratiques de gouvernance d'entreprise en Tunisie.
Fitch considère que la concentration des propriétés de la famille est un obstacle majeur pour solidifier les pratiques de gouvernance d'entreprise : les actionnaires fondateurs occupent souvent des postes de direction et peuvent potentiellement gérer leurs entreprises au détriment des détenteurs d'obligations et les intérêts des actionnaires minoritaires ».
Le rapport met également en évidence plusieurs autres faiblesses de gouvernance dans les domaines opérationnels apparentés, le processus d'audit et la qualité des membres du conseil.
En outre, la transparence reste globalement limitée. Dans la plupart des entreprises tunisiennes, les procédures de contrôle interne restent inefficaces par rapport à ses pairs de l'Ouest, et le concept d'indépendance du conseil n'a pas encore été largement accepté.

Le portefeuille Fitch des entreprises tunisiennes notées comprend l’entreprise tunisienne d'activités pétrolières (AA + (tun) / F1 + (tun) / Stable), le groupe chimique tunisien (AA (tun) / F1 + (tun) / Stable), la compagnie des phosphates de Gafsa ( AA (tun) / F1 + (tun) / Stable), Orascom Telecom Tunisie (A + (tun) / F1 (tun) / Stable) et la société chimique ALKIMIA (B (tun) / B (tun) / RWN).
Le rapport complet de Fitch "Gouvernance d’entreprise : Les perspectives de Tunisie" est disponible sur www.fitchratings.com et www.fitchratings.com.tn.

.
17/09/2009 | 1
min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous