alexametrics
vendredi 03 février 2023
Heure de Tunis : 15:13
Dernières news
Ajbouni : la refonte du système de compensation telle que prévue appauvrira les Tunisiens et les PME
11/01/2023 | 12:36
2 min
Ajbouni : la refonte du système de compensation telle que prévue appauvrira les Tunisiens et les PME

 

Le député Attayar, Hichem Ajbouni, est revenu sur la levée de la compensation prévue sur les trois prochaines années.

M. Ajbouni a précisé, dans un post Facebook daté de mercredi 11 janvier 2023, que selon les rapports publiés par le ministère des Finances, les dépenses de compensation relatives aux produits de base passeront de 3,7 milliards de dinars en 2022 à 2,5 milliards de dinars en 2023, puis à 1,3 milliard de dinars en 2024 pour finir à 0,6 milliard de dinars en 2025. Celles relatives au carburant passeront, quant à elles, de 7,6 milliards de dinars en 2022, à 5,7 milliards de dinars en 2023, puis à 3,1 milliards de dinars en 2024 pour finir à 1,7 milliard de dinars en 2025.

 

En contrepartie, le montant alloué aux transferts sociaux est de 1,3 milliard de dinars en 2023, deux milliards de dinars en 2024 et trois milliards de dinars en 2025.

 

 

Ainsi, le gouvernement va lever graduellement la compensation en réponse aux conditions du Fonds monétaire international, qui sera transformée, in fine, en transferts financiers aux bénéficiaires.

Considérant que huit millions de Tunisiens sont concernés par la compensation des produits de base, car jusqu’à maintenant rien n’a été communiqué sur les détails de la stratégie gouvernementale en la matière, la part de chaque individu sera mensuellement aux environs de 14 dinars en 2023, 21 dinars en 2024 puis 31 dinars en 2025.

« Si l’inflation à deux chiffres des produits alimentaires de base se poursuit, alors la valeur de ces transferts sera très faible, ne pouvant pas couvrir le gap résultant de la levée de la compensation », a-t-il noté dans ce même statut.

Et de rappeler que la levée de la compensation des carburants, de l’électricité, du gaz et des produits pétroliers pour l’usage domestique et industriel se poursuivra dans les prochaines années, et aura un impact important sur la poursuite de la hausse de l’inflation et de la hausse des prix de tous les produits et marchandises sur le marché.

« En résumé, avec le faible taux de croissance prévu pour la période 2023-2025 d’environ 2%, le résultat sera inévitablement plus d'appauvrissement des Tunisiens et des petites et moyennes entreprises avec une hausse des profits des banques tunisiennes et plus de prospérité du commerce parallèle », a-t-il estimé.

 

I.N

11/01/2023 | 12:36
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Aprés le "beau temps", la pluie.
AVEZ-VOUS DEJA ENTENDU PARLER DE LA CIGALE ET LA FOURMI ?
a posté le 11-01-2023 à 14:57
C'était plus que prévisible.
N'oubliez surtout pas que vous, l'UGTT et les autres médiocres imposteurs, qui avaient mené la danse du scalp, de 2011 jusqu'au fameux mois de juillet, n'avaient pas appliqué les conditions du FMI, lors des emprunts à gogo effectués chez ces derniers (suppressions progressives des subventions appliquées aux produits de base associés au panier de la ménagère).

Vous avez trompé tout le monde. A chaque fois, vous avez dû vous dire, ceux qui suivront, paieront l'addition, une sorte de, après-nous le déluge.
Donc, en conclusion, vous êtes responsables à 99% du chaos actuel.
Faites-vous petit et priez pour que la justice ne vienne pas vous demander des comptes, une fois que l'opération mains propres sera achevée au sein de la magistrature.

Fini la dolce vita. Préparez-vous à un hiver très rude !


Rationnel
La productivité est la cle de la richesse
a posté le 11-01-2023 à 14:41
Les sociétés agraires étaient plus pauvres, avec la mécanisation de l'agriculture les agriculteurs pouvaient produire plus avec moins d'effort et sont devenus plus riches. Avec l'industrialisation chaque travailleur a augmente le volume de sa production et sa valeur ajoute. Les compensations ne sont que des transferts d'argent, pas de création de richesse. On prend a Zaid pour donner a Amr, on appauvrit Zaid et on réduit la motivation de Amr de travailler et produire. Zaid aura moins de moyens pour investir et améliorer sa productivité.
Ce qui a appauvrit les Tunisiens durant la dernière décennie est la chute de la productivité. Dans l'administration qui ne produit rien de concrets et les entreprises publiques perdantes on avait moins de 400 milles fonctionnaires, maintenant on est passe a 800 milles, le volume du travail est constant mais le nombre de travailleurs a double donc la productivité a chute de 50% ce qui fait que les Tunisiens ont perdu plus 20% de leur richesse puisque le gouvernement accapare 50% du PIB et les entreprises publiques dominent plus de 30% de l'activité économiques.
L'appauvrissement va continuer tant que la productivité continue a chuter.
Lol
Vos dettes et vos lois
a posté le 11-01-2023 à 13:46
Le résultat des dettes que vous avez contracté et des lois que vous avez et que vous n'avez pas changé.
Et bien-sûr personne n'assume ses actes. Tout le monde va répondre on n'a pas gouverné
Chanch
La Tunisie en " marche ".
a posté le 11-01-2023 à 13:21
Quoiqu'il en soit , on l'admet tous et ce soit pour developper la Tunisie ou par reconnaissance aux braves et chevronnés économistes et politiques de la Tunisie , que les subventions étaient à ce moment à ce background et que jour où l'autre on fournira plus d'effort pour anhiler cette initiative nationaliste.
DHEJ
Un système... posé par qui?
a posté le 11-01-2023 à 13:11
Il faut un ingénieur système comme Xi...

Mais comme ce système est un made in Tunisia, il est surement non fonctionnel!

Bonjour les dégats