alexametrics
vendredi 21 janvier 2022
Heure de Tunis : 12:04
Dernières news
Reportage photo – Sfax, la capitale du Sud, une poubelle à ciel ouvert
21/10/2021 | 12:23
3 min
Reportage photo – Sfax, la capitale du Sud, une poubelle à ciel ouvert

 

Images tristement surréalistes mais loin d’être inédites à Sfax.

 

 

Dans les photos prises ce matin, jeudi 21 octobre 2021, par Business News, les ordures continuent de s’amonceler dans la ville de Sfax. Mais la capitale du Sud et deuxième plus importante ville du pays n’en est pas à sa première catastrophe environnementale. Le problème de collecte des déchets étant très courant dans la ville.

En août 2020, Business News avait publié des photos similaires montrant « l’atmosphère nauséabonde à Sfax, où les ordures n’ont pas été ramassées depuis des jours ».


Un décor apocalyptique accentué, ce matin, par une coupure d’eau qui entame sa troisième journée consécutive dans le Grand Sfax – depuis le 18 octobre – et une panne de courant ponctuelle qui a paralysé une partie de la ville.

 

 

Ces photos ont été prises, pour la plupart, dans des zones résidentielles de la ville, à côté d’écoles, de supermarchés et de maisons. Les riverains, qui se sont presque habitués à vivre au milieu des ordures, dénoncent une situation « intenable » et de plus en plus « invivable » à cause de la saleté, des odeurs et des trottoirs encore plus impraticables que d'habitude.

Cette situation chaotique dure pourtant depuis des semaines et ne cesse d’être dénoncée par les habitants et la presse locale. En vain.

 

 

Des centaines de tonnes de déchets domestiques continuent à s’entasser aux côtés de poubelles pleines à craquer et qui n’ont pas été vidées depuis des semaines à cause de la fermeture de la décharge d’Agareb. La situation n’est en effet pas meilleure du côté d'Agareb, ville voisine rattachée administrativement au gouvernorat de Sfax, et qui abrite la principale décharge de la zone, source de pollution pour la ville.

La pression des habitants et de la société civile a fait que cette décharge n’accepte désormais plus d’accueillir les ordures de Sfax qui peine à trouver une autre solution pour se débarrasser de ses déchets.

 

 

Alors qu’une véritable catastrophe sanitaire se profile, les autorités continuent de se jeter la balle, entre le maire de Sfax, Mounir Elloumi et l’Agence nationale de gestion des déchets, qu’il accuse de « manque de coopération ». En attendant, et si on ajoute à cela la coupure d’eau qui devait être résolue depuis hier soir 22h et qui tarde encore à être réparée dans de nombreux quartiers de la ville, Sfax se transforme en un véritable enfer pour ses habitants…

 

S.T

21/10/2021 | 12:23
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Oscar
La solution provisoire
a posté le 22-10-2021 à 09:44
Afin d'éviter les microbes et les rats : Mettez le feu aux poubelles .
Etranger chez lui
Est-ce une malédiction ?
a posté le 22-10-2021 à 05:50
Situation paradoxale :
Ce que certains responsables ignorent c'est que le rôle d'un responsable n'est pas seulement de constater l'existance d'un problème mais surtout de le résoudre même si la recherche de la solution exige des efforts.

Dans ce cas particulier, une solution doit, un de ces jours être trouvée. Devons-nous attendre qu'un drame survienne pour pour passer à la résolution du problème .

Une question me taquine: si cette montagne d'ordure se trouvait devant la maison du maire, la solution serait-elle aussi difficile à trouver ?
versus
comme toujours
a posté le 21-10-2021 à 19:26
Je fin mot de l'histoire? la population de Agareb bloque l'accès à la décharge. Raisons? nuisance par les odeurs. C'est tout à leur honneur mais ce ne sont les poubelles qui provoquent le plus de gêne mais le lixiviat, faut aller voir l'ANGED, administration autonome, vous savez, celle impliquée dans l'affaire des déchets italiens, et véritable banque en même temps, elle préfère stocker que de traiter sauf quand le traitement nécessite des installations très coûteuses, plus le budget est important plus l'enveloppe est grande format A1
Reconnaissance
Sfax
a posté le 21-10-2021 à 18:14
Il y a encore des Sfaxiens à Sfax ? Je crois profondément qu'ils sont tous à la capitale du Nasr à Gammarth.
Jupiter
Un problème qui ne peut être résolu que par l'état
a posté le 21-10-2021 à 16:14
Il faut trouver un autre endroit pour une décharge et c'est a l'état a le fournir un problème de collecte de déchets ce trouve partout dans le monde Marseille c'est dernier jour a le même problème que sfax pire a Marseille il avait une inondation et tout les déchets de la ville ce sont versées a la mer et c'est une catastrophe énorme maintenant pour sfax il faut que l'état bouge et trouve une solution
Jilani
Voilà le sort de ceux qui votent islamistes
a posté le 21-10-2021 à 14:24
Le maire de sfax à commencé par acheter une grande BMW pour son prestige et les autres maires islamistes se sont aussi occupés de leur intérêts et surtout de la rénovation des mosquées. Pour eux c'est ce qui compte, la propreté, les écoles et les routes ce n'est pas leur priorité. Des chantiers qui perdurent depuis plus de 2 ans ne sont pas terminés, des embouteillages énormes et cela ne fait pas partie des préoccupations des islamistes. Continuez à voter pour ennadha et karama et le bon dieu vous aide.
DHEJ
Sfax est malade de ses habitants
a posté le 21-10-2021 à 13:51
Zut de ses familles...
versus
Enfin, Sfax ressemble au reste du pays
a posté le 21-10-2021 à 13:45
"La pression des habitants et de la société civile a fait que cette décharge n'accepte désormais plus d'accueillir les ordures de Sfax"". Pourquoi l'exploitant, privé, n'accepte plus de recevoir les déchets? Décharge pleine et sous dimensionnée au départ? non paiement par l'ANGED à l'exploitant depuis des années? En attendant, les employés de la municipalité touchent salaire et primes passant leurs journée au café.
RICARDO
Poubelle
a posté le à 06:54
Vous avez raison Sfax ressemble au reste du pays.