alexametrics
dimanche 16 janvier 2022
Heure de Tunis : 20:02
Dernières news
Sfax sans déchèterie, sans eau courante et sans électricité !
21/10/2021 | 08:59
2 min
Sfax sans déchèterie, sans eau courante et sans électricité !

 

Devons-nous classer Sfax zone sinistrée ? La question se pose sérieusement, surtout par les habitants de la deuxième ville du pays.

Sfax a été privée d’eau courante depuis le 18 octobre 2021. Ceci résulte d’une panne soudaine au niveau de la canalisation relative à l’acheminement d’eau.

Selon un communiqué de la Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux (Sonede), la coupure d'eau devait prendre fin le soir du 20 octobre. Bien évidemment, l’ensemble des habitants de la région avaient compris que l’annonce signifiait une possible reprise de l’approvisionnement en eau potable à la date du 21 octobre.

 

D’ailleurs, c’est ce qui a été annoncé, par la suite, par Ahmed Soula, directeur régional de la Sonede pour le district du sud. « Il y a eu un petit retard mais nous procédons aux dernières retouches… La reprise devrait avoir lieu à partir de l’aube du 21 octobre », avait-il assuré lors de son passage sur les ondes de la radio Diwan FM à la date du 20 octobre 2021.

 

Au matin du 21 octobre, rien n’a changé ! Sfax est toujours privée d’eau. Et à leur grande surprise, les habitants de Sfax se sont réveillés sur une deuxième panne. Celle-ci concernait l’approvisionnement en courant électrique dans plusieurs quartiers. Aucun communiqué de la part de la Société Tunisienne de l'Electricité et du Gaz n’a été publié à ce sujet.

Sfax, privée également de gouverneur depuis le 3 août 2021, souffrait déjà d’une situation environnementale catastrophique. La ville est inondée d’ordures ménagères depuis plus de deux semaines. Les services de voirie n’ont pas collecté les ordures en raison de l’absence de déchèterie pour l'ensemble du gouvernorat.

Par la suite, les pluies qui se sont abattues sur la région ont accentué la crise puisqu’elles ont dispersé les ordures dans tous les recoins de la ville.

 

 

 

21/10/2021 | 08:59
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Tetem
Parlons vrai
a posté le 22-10-2021 à 08:06
La déchéance de Sfax est-elle si nouvelle ? A chaque fois qu'un Sfaxien venait parler de l'état de la ville, 2eme ville de Tunisie, on l'accusait de faire du régionalisme.

Régionalisme est devenu LE mot du déni, celui qui permet de fermer les yeux alors que nous savons tous que pareil situation ne se produirait pas à Tunis, Sousse ou même Monastir.

Les infrastructures de Sfax sont délaissé depuis bien trop longtemps. Je ne vais même pas parler de l'état des routes qui sont déplorables, de l'aménagement urbain qui est catastrophique ou des transports en commun clairement sous développé.

Bref, nous sommes en 2021 et la Tunisie découvre l'état véritable de Sfax, sa deuxième plus grande ville. Est-ce que pour autant ça va faire bouger les choses et initier de grands projets pour cette ville industrielle ? J'en doute. Demain tout le monde oubliera et reparlera de régionalisme à la moindre revendication Sfaxienne ;)
L'eau? Les coupures d'eau sont malheureusement assez courante à Sfax, même si elles sont habituellement d'une ampleur moindre et d'une durée plus courte. Et l'eau potable, n'a souvent de potable que le nom...

La collecte d'ordure? Elle a toujours été artisanale, anarchique et Sfax a toujours était une ville salle comparé aux autres grandes villes de Tunisie. Les grandes villes de ce monde tri leur déchet à Sfax, nous en sommes encore a bruler nos déchets dans des terrains vagues...
MT
La honte
a posté le 21-10-2021 à 16:07
C'était déjà le tiers monde, c'est devenu le tiers monde au moyen âge... Dommage, c'était un pays magnifique. La bétise, l'individualisme et la corruption l'ont achevé.
Citoyen_H
LA RECONSTRUCTION DE LA TUNISIE SERA TRèS TRèS TRèS ARDUE
a posté le 21-10-2021 à 11:47
Durant ces onze dernières années, l'amateurisme, l'inculture, l'analphabétisme chronique des chameliers imposteurs traitres affamés et du reste de la troika, ont catapulté le pays dans l'inconnu.
Tout a régressé, tout s'est détérioré, tout est HS.
Nous sommes dans le collimateur de l'effondrement total.

Hormis une gouvernance chaotique, un pillage en règle des caisses de l'état et l'accaparation de la majeure partie des terres agricoles du pays , ces crapules, ces gangsters, ces vendus, ces charognards, ces gredins n'ont absolument rien fait d'autre pour le pays.

L'entretien des réseaux de la SONEDE, de la STEG, des PTT, des voies ferrées, des routes, etc... ont été délaissés. ou au mieux livrés à des responsables issus de leurs rangs dont la plupart d'entre eux sont titulaires de faux diplômes et d'un générateur de flatulences dernier cri.

Fainéantise, nonchalance, abus sans limite des syndicats de pingouins de la place, et paresse légendaire du tunisien y aidant, toutes les infrastructures de base, sont tombées dans un état de délabrement sans précédent.

Kalou (les bhéyémes ISO9002) , on a eu un prix "Noubelle".
Ya3tikom bagla et ya3tikom sakhta.
C'est à ce moment précis que vous aviez commencé à creuser nos tombes avec des pelleteuses.
Oui, en effet, vous avez eu le Noubelle des tammé3a et du peuple le plus bête de la galaxie.

Wine'hom tous ceux qui vous avaient promis un soutien illimité, lors du coup d'état de 2011
Ti wine'hom.....
Comme des nazes de haute voltige, vous avez viré toute la matière grise de la NATION, pour les remplacer par des eunuques surarmés en faux diplômes et en matière noire.

Ce n'est que le début.
Attendez voir quand les répercussions de l'incompétence et l'inconscience des charognards affamés de la troika, atteindront leurs vitesses de croisière, tout s'écroulera, d'une manière encore plus violente que celle générée par un tremblement de terre !!!



Abir de Gabès
C'est du sabotage par les islamistes
a posté le 21-10-2021 à 11:29
Qui ont été nommés avant le 25 juillet dans les entreprises publiques entre autre.
Et les islamistes qui ont toujours le pouvoir local.

Il faut vite les éliminer.
S
K
a posté le 21-10-2021 à 11:23
Vérifier pour déchèterie.
Noury
Ennahdha les a bien gâtés :-)
a posté le 21-10-2021 à 11:10
ça leur apprendra à élire des terroristes qui oublient leurs électeur dès qu'ils mettent leur c** sur le strapontin
Nephentes
L'incroyable decheance de Sfax
a posté le 21-10-2021 à 10:58
La desintegration de Sfax,en trois decennies a peine, laisse sans voix

Elle est l'un des exemple type de la destruction-eclair du patrimone civilisationnel de la Tunisie sans aucune chance de sa rehabilitation ;

Sfax est l'un des symboles de l'annihilation du patrimoine urbain traditionnel en Tunisie.

La Medina de Sfax es aujourd'hui quasiment deserte hors quelques miserables echoppes et soi-disant musees. 3à ans auparavant, elle etait considérée comme l'une des rares villes médiévales de l'Afrique du Nord qui, malgré les multiples remaniements que ses édifices avaient subis à travers les siècles, gardait encore une trame urbaine peu modifiée.

Elle constituait figurez vous l'exemple le plus représentatif et le mieux conservé dans tout le bassin méditerranéen de l'urbanisme arabo-islamique tel qu'il a été défini à ses débuts

Sous la dynastie Hafside les produits sfaxiens etaient exportes a des milliers de kilometres : Meknes, Fes, Alexandrie, Istanbul, Damas, Baghdad, Samarcande, ainsi que Marseille et Gênes.

Des familles morisques viennent s'installer a partir du 16 siecle on peut citer l'exemple de la famille Charfi dont la descendance est connue pour ses scientifiques, la famille Mnif à laquelle est associée de grandes '?uvres architecturales locales ou la famille Zghal issue de l'émir Mohammed XIII az-Zaghall.

La periode ottomane coincide avec l'apogee culturel civilisationnel et architectural de Sfax : la ville devient un pole intellectuel et scientifique de premier pan dans tout le monde arabe ; : plusieurs savants et savants émergent, notamment Abou El Hassan El Karray et Ali Ennouri qui dirige le mouvement djihadiste contre l'occupation croisée des chevaliers de Saint-Jean à Malte.
Ces deux savants établissent des médersas et promeuvent les sciences dans la ville jusqu'à ce qu'elle devienne l'une des destinations les plus importantes pour les étudiants.

Sfax vit par ailleurs un développement urbain important avec l'arrivée de la dynastie husseinite au pouvoir. Apparaissent alors les premiers édifices extra-muros alors que la cité était restée enfermée dans ses remparts pendant des siècles.

Des jardins apparaissent, formant une ceinture autour de la médina, alors qu'un faubourg commence à se développer du côté de la mer.

C'est durant cette période que Mahmoud Megdiche publie son livre, Nuzhat Al Anthar fi ajaibi Tawarikh wa Al Akhbar, qui reste jusqu'à nos jours une référence importante sur l'histoire de Sfax.

Et aujourd'hui Sfax est videe de sa memoire de son patrimoine culturel videe de ses habitants de souche : elle est devenue un no man's land une dechetterie a ciel ouvert.
mansour
Le constat est sans appel: L'échec du maire islamiste frere musulman Mounir Elloumi d'Ennahdha
a posté le 21-10-2021 à 10:20
Les beaux jours économiques, culturelles et artistiques de Sfax c'est fini, Sfax est sale sans électricité et eau avec un maire incompétent l'islamiste Mounir Elloumi d'Ennahdha, les ordures sont partout laissant cette odeur si désagréable de pouriture et d'urine !
DHEJ
Il y a le Aloulou...
a posté le 21-10-2021 à 09:24
Il y a les juges...



Lool ils sont sans eau ...

Le plus dure reste encore à venir
aymen
la solution? il va virer les directeurs sans remplacement!
a posté le 21-10-2021 à 09:23
virez tout les directeurs et gérer vous même ces administrations!
super man!
bbaya
bah resultats du politique des jungles!
a posté le 21-10-2021 à 09:17
Il vire un gouverneur pour se venger ou régler ses comptes et faire subir les habitants de cette ville la misère l'ordure sans eau et électricité... des cituations du jamais vu!!

politique des jungles!
Vive le populisme!