alexametrics
dimanche 04 décembre 2022
Heure de Tunis : 10:15
Dernières news
Une nouvelle cargaison d’aides médicales arrive depuis l’Arabie Saoudite
15/07/2021 | 17:45
1 min
Une nouvelle cargaison d’aides médicales arrive depuis l’Arabie Saoudite

Une nouvelle cargaison d’aides médicales est arrivée, jeudi 15 juillet 2021, en Tunisie depuis l’Arabie Saoudite, a annoncé la présidence de la République dans un bref communiqué. 

Les dons saoudiens ont été réceptionnés par le ministre de la Santé, Faouzi Mehdi, et le ministre de la Défense, Brahim Barteji, entre autres. 

Mercredi, deux avions saoudiens chargés d’aides médicales ont atterri à Tunis. 

 

L’Arabie Saoudite a annoncé, lundi, à travers son ambassadeur en Tunisie, Abdelaziz Ben Ali Sakr, la mise en place d'un pont aérien pour transporter des aides et contribuer ainsi à l’effort national de lutte contre l’épidémie Covid-19. 

 

N.J

 

15/07/2021 | 17:45
1 min
Suivez-nous
Commentaires
stuc
quand on veut ,on peut !
a posté le 15-07-2021 à 19:24
si je comprends bien ,depuis qu on a critique le president pour son laxisme face a la pandemie,il a suffit qu il utilise le pouvoir relatif a sa fonction pour que les vaccins pleuvent de toutes parts ,pourquoi avoir attendu si longtemps ?
Mêmepaspeur
stoucou
a posté le à 18:15
"si je comprends bien"

Hélas ! vous ne comprenez rien à rien. . . alors orkod !
MPP.
Mêmepaspeur
kebch el aïd
a posté le 15-07-2021 à 18:50
De Gaulle avait dit "les français sont des veaux".
Moi je dis que les tunisiens sont des moutons de Panurge !

Les vrais comme les faux amis de ce pauvre pays exsangue, se répandent en cargaisons de médics et autres vaccins-périmés, cadeaux inutiles, dons avariés, aides désintéressées (ou bien "aides des intéressés" ?), hôpitaux de campagne non climatisés et lits pas ou peu médicalisés, etc.
Mais ces vrais-faux amis semblent avoir oublié l'essentiel, à savoir "KEBCH EL AÏD". . .
Soyons des "moutons" et sacrifions suivant la sunna même si personne ne verra guère un quelconque retour d'ascenseur ni non plus un soupçon de bénéfice qui restera chimérique !
Car les tunisiens s'en foutent du tiers comme du quart, pourvu qu'ils puissent "sacrifier au sacrifice", égorger leur mouton en hommage à quelque divinité assoiffée de sang qui se cacherait paraît-il là-haut dans les limbes, sacrifice parfaitement inutile puisque le pays est en-dessous du trente-sixième dessous et y baigne jusqu'au cou depuis une bonne dizaine d'années, et jusqu'au coup du sort qui bientôt emportera tout cet infâme boxon. . .
Mais donnez-leur d'abord et avant tout leur "kebch el aïd". . . we yaamel allah dlil !
MPP.