alexametrics
samedi 27 novembre 2021
Heure de Tunis : 14:47
Dernières news
Allain Jules: Belgacem Ferchichi détenait des centaines de milliers de dollars !
23/08/2012 | 1
min
Allain Jules: Belgacem Ferchichi détenait des centaines de milliers de dollars !
{legende_image}

Allain Jules, le journaliste français qui a été parmi les premiers à révéler l’arrestation lundi dernier de Belgacem Ferchichi, haut cadre d’Ennahdha et conseiller du chef du gouvernement à l’aéroport français de Paris Orly, est revenu sur cette affaire ce matin jeudi 23 août 2012 à la radio Express FM, après avoir été invité par Wassim Ben Larbi.
Il a déclaré qu’il n’avait publié en date du 20 août 2012, qu’une brève, ne s’attendant pas que l’information allait engendrer «tout ce buzz!». Il a affirmé avoir été informé de l’arrestation du conseiller gouvernemental et membre d’Ennahdha par des sources policières et douanières.

"Belgacem Ferchichi, après un périple entre Doha au Qatar et Ryadh en Arabie saoudite, faisait escale en France, pour ses petites affaires" a-t-il déclaré, selon les tampons de la police des frontières figurant sur son passeport. M. Jules a ajouté que le conseiller du chef du gouvernement tunisien a été arrêté "avec plein de liasses de billets de 100 dollars, des centaines de milliers de dollars, probablement atteignant le million", estime-t-il en gros.
M. Ferchichi avait alors affirmé que l’argent appartenait à son parti Ennahdha et qu’il aurait l’intention de le donner aux militants du parti en France.

Autre précision, M. Ferchichi a essayer de pénétrer le territoire français incognito avec son passeport ordinaire. Ce n’est qu’après interpellation et lorsqu’il a été obligé d’ouvrir ses bagages qu’il a brandi son passeport diplomatique, afin d’échapper à ce contrôle.
Allain Jules a par ailleurs précisé que la garde-à-vue a duré deux heures, contrairement aux déclarations faites par M. Ferchichi qui avait affirmé avoir fait l’objet d’un contrôle d’identité qui n’aurait duré qu’une demi-heure.
M. Jules a également démenti cette histoire d’Interpol qui a fait l’objet d’un communiqué d’Ennahdha.

Enfin et concernant les soupçons portés contre le journaliste français et son éventuelle "collaboration" avec un parti politique tunisien fraîchement créé, Allain Jules a formellement démenti "avoir travaillé" pour le compte de quiconque, ni connaître à titre personnel un quelconque parti. Il a conclu par affirmer avoir l’intention de poursuivre son travail d’investigation journalistique et venir, "si possible", en Tunisie, afin de poursuivre ce travail sur terrain.

A lire également : Belgacem Ferchichi dément son arrestation à Paris
                              Un conseiller de Hamadi Jebali et cadre d'Ennahdha arrêté à l'aéroport de Paris Orly
23/08/2012 | 1
min
Suivez-nous