alexametrics
lundi 18 octobre 2021
Heure de Tunis : 05:31
Dernières news
Al Massar rejette les mesures de Kaïs Saïed et met en garde contre un accaparement du pouvoir
23/09/2021 | 21:28
2 min
Al Massar rejette les mesures de Kaïs Saïed et met en garde contre un accaparement du pouvoir

Réagissant aux récentes mesures annoncées par le président de la République, le parti Al Massar a publié un communiqué mettant en garde contre l’accaparement du pouvoir. 

Hier, Kaïs Saïed a, entre autres, annoncé le maintien du préambule de la Constitution de 2014, ses deux chapitres premiers et les articles qui ne contredisent pas les mesures exceptionnelles, et un projet personnel d’amendement des articles liés aux réformes politiques en collaboration avec une commission qui sera nommée par décret présidentiel.

 

Soulignant que la Constitution de 2014 – en dépit de ses lacunes – était le fruit d’une lutte nationale menée par les forces vives du pays, Al Massar a exprimé son rejet de la décision unilatérale du président de la République au sujet de la suspension de la Constitution et de son amendement au profit de projets flous et ambigus. 

Il a mis en garde contre l’élaboration de mesures et de lois qui favorisent la monopolisation du pouvoir signalant l’hésitation manifeste du chef de l’Etat dans la lutte contre la corruption et l’ouverture des dossiers en lien avec des crimes terroristes et des assassinats politiques.

 

Al Massar a, par ailleurs, avancé que la priorité était à la formation d’un gouvernement restreint pour traiter en urgence la crise socio-économique et à la satisfaction des revendications des citoyens notamment l’amélioration de leur pouvoir d’achat. 

Le parti a évoqué la nécessité d’adopter une politique participative entre la présidence de la République et les forces nationales afin de définir ensemble les contours de la prochaine phase, des réformes à établir et amendement à apporter aux textes de loi. 

 

Rappelant que l’impasse politique actuelle était le résultat des dix ans de gouvernance d’Ennahdha et de ses partenaires et de la prolifération des lobbies de la corruption, Al Massar a appelé les forces vives du pays à créer un front civil, politique et républicain dont la mission sera de protéger les institutions de l’Etat de toute dérive et proposer des alternatives et des réformes, et contrer toute tentative d’atteinte aux libertés et d’accaparement du pouvoir. 

 

N.J. 

23/09/2021 | 21:28
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Sniper
Ahwels
a posté le 24-09-2021 à 14:47
il me semble que j'ai déjà entendu parlé de quelque chose comme Massar depuis quelques années .!
Ah ça y est j'ai trouvé : c'est le parti composé presque de l'ex fameux ministre de l'agriculture du temps du célèbre chef de gouvernement Chahed la belle époque du Tmamic .
'?a devient clair
.
takilas
Où étiez-vous quand nahdha s'est moquée de vous pendant dix ans ?
a posté le 24-09-2021 à 13:44
Heureusement que le peuple tunisien a sauvé inextremis une situation qui semblait compromise et dont les séquelles seront difficiles à remédier dans l'immédiat.
Observateur
Titre trompeur
a posté le 24-09-2021 à 11:56
Le titre choisi pour l'article ne réfletant pas exactement le fond de la position du Massar plûtot dans le soutien critique depuis 25 Juillet...
BOUSS KHOUK
BOUFADHAH
a posté le 24-09-2021 à 09:44
le fait KAISSOUN a fait bougé les pions FDHAHKOM , on a bien vu vos réactions et vérité ; PROFITEURS . AHZAB DE MERDE .
Tunisien
Mieux vaut tard que jamais
a posté le 24-09-2021 à 09:37
El Massar, Massarech. Voilà qu'il se réveille de sa léthargie qui a perduré autant que les minuscules partis depuis 2011. Il parle d'éveil, de solidarité et autres défenses de la liberté et de la démocratie. C'est tellement hypocrite qu'on n'a plus envie de leur lire, les écouter et les voir en peinture. Au fond, ils ont peur pour eux mêmes et leur devenir et non celui des tunisiens et des plus démunis. Je ne me souvient pas les avoir entendu parler de pouvoir d'achat des plus démunis ou des trafiquants de tout bord qui font du commerce, si besoin est, avec leur propres progénitures.
Ils sont, les massar et tout autre parti fantôme, on ne peut plus démagogues. Ils contestent pour contester sans aucune conviction et sans même savoir de quoi ça retourne. Qu'ils retournent dans leur léthargie et qu'ils nous foutent la paie car avec leur comportement, ils ont servis, vilement, les intérêts des islamistes et ils continuent à le fire avec la même fougue.
A les voir aussi négatifs, je reste persuadé que KS a bien fait de les mettre tous dans la même poubelle. Pour s'en sortir, la Tunisie a besoin d'une nouvelle caste fraîche, sincère et surtout compétente.
pit
Saha noum !
a posté le 24-09-2021 à 09:10
... et que faisiez-vous aux temps chauds ?
DIX ANS que vous laissez les islamistes faire comme bon leur semble, DIX ANS que le peuple tunisien crève la dalle. Et subitement, alors que l'on touche à VOS PRIVILEGES (que vous ne méritez pas, à causes de vos arrangements MINABLES ou de votre LAXISME) on se réveille , on rejette ... vous chantiez aux temps chauds ... et bien, DANSEZ MAINTENANT ! Le peuple a pris son destin en main, destin qu'il avait confié, H'?LAS, à des incapables !!!
Le soldat Ryan
UN RAMASSIS DE VOYOUS
a posté le 24-09-2021 à 08:26
Ce parti est un ramassis de voyous, serviteurs de l'islamisme et qui se cramponnent à la scélérat constitution de 2014 qui est de fait caduc.
veritas
Arrêtez vos conneries
a posté le 24-09-2021 à 00:07
Saïd que je ne défends pas '?'il ne fera jamais pire que les khwanjias il a une volonté de redresser le pays et il est sincère c'est déjà beaucoup par apport aux criminels islamistes qui roulent pour des puissances étrangères à fin de détruire les tunisiens et le pays chose faite aujourd'hui et après 11 ans de destruction et d'anéantissement de l'état et du pays .