alexametrics
lundi 15 juillet 2024
Heure de Tunis : 20:53
Dernières news
Abdelkebir : certains problèmes qui ont conduit à la fermeture du passage frontalier de Ras Jedir ne sont pas encore résolus
20/06/2024 | 13:05
2 min
Abdelkebir : certains problèmes qui ont conduit à la fermeture du passage frontalier de Ras Jedir ne sont pas encore résolus

 

La non-ouverture complète du passage frontalier de Ras Jedir prouve qu’il y a des vrais obstacles et problèmes du côté libyen qui n’ont pas été encore résolus, et qui ont conduit à la fermeture du passage en mars dernier. Des problèmes qui concerneraient la réouverture progressive, les échanges commerciaux, le retour vers l’application des accords d’avant le 18 mars, notamment. C’est ce qu’a indiqué, jeudi 20 juin 2024, le président de l'Observatoire tunisien pour les droits de l'Homme, Mostafa Abdelkebir.

Et d’espérer, au micro de Wassim Ben Larbi dans l'émission Expresso sur Express Fm, que la réouverture se fera le 24 juin 2024 comme annoncé, car et toujours selon lui, certains problèmes et arrangements intérieurs libyens nécessitent des dialogues libyo-libyens et des éclaircissements de la part de certaines parties libyennes qui vont superviser le poste frontalier, notamment en ce qui concerne les échanges entre les deux pays.

 

M. Abdelkebir a mis en relief l’importance de ce passage frontalier avec des échanges commerciaux entre les deux pays de l’ordre de quatre milliards de dinars, avec une centaine de millions de dinars de recettes fiscales et droits douaniers. Sept à dix mille personnes empruntent ce passage quotidiennement outre les cinq mille voitures et les centaines de camions.

Pour lui, la fermeture de ce passage pendant trois mois équivaut à priver des centaines de milliers de familles de moyens de subsistance, ce passage étant considéré comme une bouffée d’air économique, sociale et humanitaire. Sa fermeture est un sujet d’inquiétude pour les deux parties, a-t-il affirmé. Cela dit, il a pointé ce qu’il estime être un manque de sérieux du côté libyen pour la réouverture du passage frontalier avec plusieurs annonces de réouverture non-concrétisées.

En outre, il a vivement critiqué la gestion diplomatique tunisienne de ce dossier, notant que l’accord conclu entre les deux parties était un accord sécuritaire alors qu’il aurait dû être un accord global, la Tunisie ne faisant pas  partie du désaccord libyo-libyen, et surtout que le passage frontalier Wazen-Dhehiba est ouvert.

 

La veille, le ministère libyen de l’Intérieur avait annoncé le report pour une énième fois de l'ouverture du passage frontalier de Ras Jedir au 24 juin 2024. La réouverture était prévue initialement pour le 20 juin.

 

I.N.

20/06/2024 | 13:05
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Hermès
Mieux vaut !
a posté le 20-06-2024 à 21:39
Mieux vaut ne pas rouvrir le passage.
C'est dans l'intérêt de notre pays. ! Ce passage avait vraiment servit que pour une poignée de trafiquants mules , et l'enrichissement de gros requins! (Pardon , poissons).
juan
pas besoin de ras zammara
a posté le 20-06-2024 à 14:34
les sub sahs peuvent venir par avion légalement à tunis: il n'y a pas de visas ...
ils ne viennent pas tous à pied, via le désert ....