alexametrics
Dernières news

Tunisie - Précisions sur la composition et les objectifs du "Front du 14 janvier"


Plusieurs organisations de la gauche radicale en Tunisie, notamment la Ligue de la gauche travailliste, le Mouvement des unionistes nassériens, le mouvement des nationalistes démocrates (Al-Watad), le Courant baâsiste, la Gauche indépendante, le Parti communiste des ouvriers de Tunisie (PCOT) et le parti du travail patriotique et démocratique (PTPD), se sont rassemblées pour constituer le "Front du 14 janvier" en référence à la date de la fuite du président déchu (lire notre article à ce sujet).

Le but de cette organisation, selon ses créateurs, est d'organiser la résistance au gouvernement de transition actuel auquel participent toujours les caciques du RCD (Rassemblement constitutionnel démocratique) et de construire une alternative populaire issue des comités de vigilance créés dans plusieurs quartiers de Tunisie pour se défendre face à la terreur semée par les appareils du RCD et de la garde présidentielle.
Leur appel s'adresse à toutes les forces politiques progressistes, syndicales et associatives.

Le Front se fixe, actuellement, comme tâches urgentes:
1 – Faire tomber le gouvernement actuel de Mohamed Ghannouchi ou tout gouvernement qui comprendrait des symboles de l'ancien régime, qui a mené une politique antinationale et antipopulaire et a servi les intérêts du président déchu.
2 – La dissolution du RCD et la confiscation de son siège, de ses biens, avoirs et fonds financiers étant donné qu'ils appartiennent au peuple.
3 – La formation d'un gouvernement intérimaire qui jouisse de la confiance du peuple et des forces progressistes, militantes, politiques, associatives, syndicales et de la jeunesse.
4 – La dissolution de la Chambre des Représentants et du Sénat, de tous les organes fictifs actuels et du Conseil supérieur de la magistrature et le démantèlement de la structure politique de l'ancien régime et la préparation des élections à une assemblée constituante dans un délai maximum d'un an afin de formuler une nouvelle constitution démocratique et fonder un nouveau système juridique pour encadrer la vie publique qui garantit les droits politiques, économiques et culturels du peuple.
5 – Dissolution de la police politique et l'adoption d'une nouvelle politique de sécurité fondée sur le respect des droits de l'homme et la suprématie de la loi.
6 – Le jugement de tous ceux qui sont coupables de vol des deniers du peuple, de ceux qui ont commis des crimes à son encontre comme la répression, l'emprisonnement, la torture et l'humiliation – de la prise de décision à l'exécution – et enfin de tous ceux qui sont convaincus de corruption et de détournement de biens publics.
7 – L'expropriation de l'ancienne famille régnante et de leurs proches et associés et de tous les fonctionnaires qui ont utilisé leur position pour s'enrichir aux dépens du peuple.
8 – La création d'emplois pour les chômeurs et des mesures urgentes pour accorder une indemnisation de chômage, une plus grande couverture sociale et l'amélioration du pouvoir d'achat pour les salariés.
9 - La mise en œuvre d'une économie nationale au service du peuple où les secteurs vitaux et stratégiques sont sous la supervision de l'État et la re-nationalisation des institutions qui ont été privatisées et la formulation d'une politique économique et sociale qui rompt avec l'approche libérale capitaliste.
10 – La garantie des libertés publiques et individuelles, en particulier la liberté de manifester et de s'organiser, la liberté d'expression, de la presse, de l'information et de pensée ; la libération des détenus et la promulgation d'une loi d'amnistie.
11 – Le Front salue le soutien des masses populaires et des forces progressistes dans le monde arabe et dans le monde entier à la révolution en Tunisie, et les invite à poursuivre leur appui par tous les moyens possibles.
12 – La résistance à la normalisation avec l'entité sioniste et sa pénalisation et le soutien aux mouvements de libération nationale dans le monde arabe et dans le monde entier.
13 – Le Front appelle toutes les masses populaires et les forces nationalistes et progressistes à poursuivre la mobilisation et la lutte sous toutes les formes de protestation légitime, en particulier dans la rue jusqu'à l'obtention des objectifs proposés.
14 – Le Front salue tous les comités, les associations et les formes d'auto-organisation populaire et les invite à élargir leur cercle d'intervention à tout ce qui concerne la conduite des affaires publiques et les divers aspects de la vie quotidienne.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Patriote
| 05-02-2011 21:38
et les jeunes ne refusent pas le gouvernement actuels (point 1)
Les points 8 et 9 : prière nous expliciter les solutions pratiques :-)
Je partagerai avec vous les autres points si vous révisez les points 1, 8 et 9.

MED
| 05-02-2011 16:21
14 JANVIER C'EST LA JEUNESSE TUNISIENNE POINT BARRE

sadri
| 04-02-2011 18:22
je serais bref , le front du 14 janvier ( du reste comme ça été dit qui a le droit de s'approprier cette date?" rassemble tt ce que la tunisie a de maoistes , de staliniens, de baathistes, de pro enver khodja ( l'ex chef de file et dictateur de l'albanie communiste, quel modele de democratie) voici pour la composition admirez les projets democratiques en devenir et les references de ces groupes consitués en coalition . n'etant pas ce que l'on peut appeller un liberal mais plutot un homme de gauche et pour les avoir cotoyé dans les milieux syndicaux et estudiantis je peux vous dire d'ores et deja , les libertés publiqus et le systeme representatif ne sont pour eux qu'un modele de democratie bourgeoise a abattre ss tarder

Jameleddine EL HAJJI
| 04-02-2011 15:40
C'est la démocratie/ Businessnews vous propose ce qu'il croit bon de savoir par le public et non pas ce que vos grpuscules respectifs veulent lire/ Ce genre de travail, la presse n'est pas un métier de luxe, mais d'information/ Bravo Nizar. Nous voulons toujours en savoir le maximum de ce qui se dit et se fait chez nous pour que nous puissions nous faire notre petite idée, sans démagogie/

liberal
| 04-02-2011 10:47
je ne comprends pas businessnews, je pensais avoir à faire à un journal libéral et voilà qu'il nous pond un article totalement opposé à nos attentes ! si l'on met en application ce qu'ils disent ici, la tunisie ressemblera à la somalie en moins de cinq ans ! dites leur et expliquez leur qu'ils sont à cote de la plaque svp, c'est votre role, c'est votre devoir

Barth
| 04-02-2011 09:35
Cher Soffru, merci de ta réponse pour que l'on soit clair je suis dirigeant d'entreprise et traversons une crise en ce moment dans les différents sites que nous gérons, ce que j'explique dans mes propos c'est qu'entre ce que l'on entend et la réalité que je vis chaque jour il y a un énorme écart. pour que l'on soit clair je ne connais pas mr Gahnnouchi mais il était pour le Rcd au pouvoir le numéro 3 dans la hiérarchie suffisant pour moi pour me dire qu'il est autant impliqué que les autres dans ce que nous avons vécu, suffisant pour moi pour ne pas croire Mr Ghannouchi dans ce qu'il nous dit ou veut nous faire entendre. Nous aussi nous nous devons d'être responsable pour éviter que le pays vire au Chaos de part les propos de certains. le pays ne va pas mal il est encore au ralenti chaque jour je m'en aperçois en appelant nos clients. le pays ne va pas mal mais les entreprises pour certaines sont en grèves c'est ca aussi la démocratie si on l'accepte, elle doit permettre a chacun de s'exprimer d'autant que las salariés n'ont pas pu le faire pendant 23 ans et plus car certains interdits existaient deja sous Bourguiba.alors soyons tous patients et respectons nous tous dans ce nouvel espace démocratiques. je fais partie des gens qui demandent le départ et arrestation des caciques du RCD. notre pays est riches en forces vives et s'en sortira grandi de cette belle révolution. cette victoire sur la dictature acquise va permettre à la Tunisie d'explorer des horizons nouveaux économiquement parlant, permettre aux entreprises qui hésitaient à s'implanter de le faire sans aucune crainte maintenant, crainte surtout que la mainmise du pouvoir les prive de leur outil de production. Vive la Tunisie

Barth
| 04-02-2011 09:07
a lire vos commentaires et ceux de certains ne suis mêmes pas sur qu'ils ont lu l'article tellement ce qu'il disent est loin de ce qui dit cet articles. il ne s'agit pas de commenter pour commenter ou de se répondre sans avoir lu parce que l'avis ou l'idée de l'autre nous plait. merci de faire de ces commentaires un vrai espace de discussion. a vous lire

Barth
| 04-02-2011 09:03
bonjour a tous, vos commentaires sur ce front de gauche sont divers et variées, je note cependant dans les propos de certains qu'ils n'ont pas saisi la force d'une démocratie en reprochant a ce front d'être des athées, la liberté et la démocratie doivent permettre a chacun d'être libre des ses choix personnels même religieux, commencer a leur reproche cela c'est deja retomber dans une forme de dictature ou tout ne serai pas permis, qu'on ne soit pas d'accord avec eux sur leur appartenance politique c'est un choix, qu'on ne soit pas d'accord avec ce qu'ils écrivent dans leurs priorités c'est un choix aussi mais a bien relire, je ne crois pas qu'ils prônent quelques choses de dangereux ou d'interdit. Soyons dès maintenant de vrais démocrates en respectant la liberté de chacun et n'oubliez pas la liberté de chacun s'arrête la ou commence celle de l'autre. a vous lire chers démocrates
Ps de mon avis personnel le modérateur n'aurait pas du publier le commentaire de Anti athée car anti démocrate et s'attaquant aux personnes directement.

Tunisien
| 04-02-2011 08:54
Je veux demander au gouvernement intérimaire et surtout à MM. Chebbi et Brahim si l'Etat a déjà récupéré l'immeuble le plus haut de Tunis qu'a construit le dictateur par le racket du peuple pour en faire le siège du RCD et le symbole de la domination d'en haut de la société tunisienne. Est-ce qu'il est encore sous la main de Ghariani et consorts? Si il ne l'a pas encore fait, qu'attend-il? Qu'il soit pris par le parent du dictateur et l'homme des USA, M. Kamel Mojane, pour nous refaire un 7 novembre plus light et plus maquillé genre des élections à 60% au lieu de 99% des votes?

felix
| 04-02-2011 08:43
arretez nous ne vous aimons pas

A lire aussi

Bien en bas et bien loin de Abdelfattah Mourou classé troisième avec 11%. Moncef Marzouki, lui, se

15/09/2019 22:46
0

Le mouvement islamiste Ennahdha a tenu ce soir, dimanche 15 septembre 2019, une conférence de presse

15/09/2019 21:49
4

La chanteuse Mounira Hamdi est décédée ce dimanche 15 septembre 2019, annonce son fils, sur les

15/09/2019 21:47
0

Une chute libre qui reflète le désintérêt des Tunisiens pour la chose

15/09/2019 21:10
2

Newsletter