alexametrics
Dernières news

Le bureau exécutif d’Ennahdha réagit à la pétition visant Ghannouchi

Temps de lecture : 1 min
Le bureau exécutif d’Ennahdha réagit à la pétition visant Ghannouchi

 

 

Le bureau exécutif du mouvement Ennahdha, présidé par Rached Ghannouchi, s’est réuni ce vendredi 18 septembre 2020, pour examiner les derniers développements politiques, ainsi que les situations sociales et économiques dans le pays, outre les affaires internes du mouvement.

 

Dans ce contexte, le bureau exécutif a commenté la pétition signée par un nombre de militants au sein du mouvement. Il fait part de sa fierté des climats de libertés soulignant qu’il comprend ces intiatives et toutes les autres visions. Toutefois, il a rappelé que les commissions de préparation ont été chargée de diriger le dialogue et cristalliser les projets de motions. Il a été convenu que ces deux commissions soient les plus aptes à intéragir avec les initiatives et les propositions. 

D’autre part, le bureau exécutif a réitéré son engagement à tenir le congrès dans les délais qui lui ont été fixés.

 

Rappelons que cent membres d’Ennahdha ont adressé une correspondance au chef du mouvement, Rached Ghannouchi l’appelant à annoncer qu’il ne présentera pas sa candidature pour un nouveau mandat lors du prochain congrès. 

 

 

S.H

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (8)

Commenter

Fares
| 19-09-2020 04:39
Et ghannouchi makifou had.

Ils faut que les islamistes commencent par être honnêtes avec eux même avant d'être honnêtes avec les tunisiens et avec leur dieu.

Un demi siècle au pouvoir déjà et ce parkinsonien n'est pas prêt à lâcher.

TAW TCHOUFOU
| 18-09-2020 20:47
" Le bureau exécutif a fait part de sa fierté des climats de libertés "...... oui , oui , on s'en serait un peu douté , mais on s'en fout complétement , vu que tout ça c'est du cinéma !
Par contre , le climat " des libertés " qui sévit dans la rue Tunisienne et qui emmerde tout le monde est le cadet de leurs soucis !
A Gafsa , par exemple aujourd'hui , des ouvriers ont bloqué la rue par .... un train ! Demain , peut-être , aurons nous droit à un avion , pourquoi pas ?
Quel est l'apport de ce parti au pays ? Quel problème concret qui touche à la vie du contribuable a-t-il solutionné ? Aucun !
Par contre pour parler de qui a dit quoi , des états d'âmes de la choura ou de l'humeur de mister G. , là on turbine sec au sein de la confrérie pour brasser du vent !

Monia
| 18-09-2020 20:15
jeux de rôles pour un simulacre de démocratie, ni plus ni moins! Naturellement qu'après tant d'années de tartufferies, ça tourne à la comédie de boulevard...

A__Zut !
| 18-09-2020 19:59
Sans doute inspiré par son président, le Bureau Exécutif d'Ennahdha passe ainsi la patate chaude de la pétition contre le maintien de R.G. à la tête du mouvement à l'une des commissions préparatoires du Congrès.

Belle esquive du vieux renard, qui semble s'être rappelé fort à propos la fameuse citation attribuée à un autre renard de la politique __ français celui-là; et d'une toute autre dimension: "Si vous voulez enterrer un problème, nommez une commission"(*).

Dans le cas présent, la commission est nommée. R.G. n'attend donc plus que l'enterrement !
__________________
(*) Citation (ironique) attribuée à Georges Clémenceau, médecin et homme d'?tat français, surnommé, entre autres __c'est dire !__, "Le Tombeur de Gouvernements".

Selon sa biographie sur Wikipédia, il fut Maire de Paris, Député, Sénateur, Ministre de l'Intérieur, Ministre de la Guerre et, enfin, Président du Conseil (des Ministres).

cesarios
| 18-09-2020 18:49
ils n'ont pas voulu pigé, il n'ont pas voulu accepté que le pouvoir familial est révolu, leur transition démocratique se résume en une seul slogan: - nous ou le déluge, toute une décennie ne leur suffit pas, on a subi durant; que les souffrances, que toute sorte de misères , aucun domaine, aucun secteur n'est pas en train de se dégringoler et de connaitre un déclin jamais survenu à notre chère TUNISIE ,la banqueroute est à nos portes,notre honneur est bafoué, ces gouvernants déguisés en anges s'en foutent éperdument des malheurs et des fiascos que la majorité du peuple est en train de subir, leur seul et unique souci est de tout accaparer,de bien gouter la belle vie, de bien se divertir, mais ils ont oublié que "les cendres noircies et froides tot ou tard s'éveillent" et la facture sera lourde et le plafond s'écroua ,et rebelote , tout sera chambardé et notre chére TUNISIE continue son chemin de son histoire de trois milles ans dans l'aléatoire et l'imprévisible et seul et l'unique DIEU des anges et des diables connaitra ce qu'il pourra nous avaler et écoper

Alya
| 18-09-2020 18:35
Ils vénèrent tous leur leader. Grâce à lui,ils ont tous un logement luxueux ,une nouvelle voiture par membre de famille et par an. Leurs enfants font même des études à seatle. Et je n invente rien.... donc leur soi-disant crise de démocratie, j y crois pas.Ghannouchi les gate tellement!!@@@@

MH
| 18-09-2020 18:16
Mais c'est 100 poissons sont-ils morts?

watani horr
| 18-09-2020 17:36
Comment se fait -il que ce mec occupe 2 fonctions alors qu'il est Président de l'Assemblée du Peuple. Il doit choisir entre Président de son parti ou Président de l'assemblée mais pas les deux à la fois, ça s'appelle conflit d'intérêt. Ce conflit d'intérêt doit être jugé par la justice car, il peut utiliser les emplois fictifs et les dénis de l'état au profit du parti Ennahdha. Merci de m'éclairer sur cette position.

A lire aussi

Une réunion s'est tenue ce mercredi

21/10/2020 21:45
0

Ce projet de loi a été retiré pour révision afin de préserver les intérêts du secteur et des

21/10/2020 19:51
1

Selon le bilan du ministère de la Santé

21/10/2020 19:09
0