alexametrics
Dernières news

Un citoyen tué par des terroristes à Kasserine

Un citoyen tué par des terroristes à Kasserine

 

Un citoyen a été tué aujourd'hui vendredi 14 décembre 2018 suite au braquage armé d'une agence bancaire de la ville de Sbiba (Gouvernorat de Kasserine). 

Une source médicale a révélé à Business News que les braqueurs ont poursuivi le citoyen jusque chez lui afin de l'assassiner. 


D'après les données préliminaires, le citoyen tué n'est autre que Khaled Ghozlani, frère du caporal Saïd Ghozlani, tué également par des terroristes dans la localité de Douar Kherayfiya au Mont Sammema en novembre 2016. 


S.T

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (6)

Commenter

larioss
| 15-12-2018 17:42
Ces soldats au nom de leur DIEU et de leur ISLAM comme ils ont voulu interpréter et ils tiennent obstinément à leur 'interprétation, ne peuvent reculer d'un seul pas de détruire tout ce qui n'est pas conforme à leurs croyances, ils sont préts à utiliser tous les moyens possibles à leur disposition pour semer la terreur, l'instabilité, la décadence dans tous les domaines surtout économique et social. Leur seul dessein est de saboter et de défier toutes nos institutions nationales , c'est une guerre d'usure qui nous impose de longue haleine, de douleureux sacrifices, ils ont un projet diabolique qui est d'épuiser toutes nos ressources, et d'arréter toutes ses sources, c'est une stratégie à long terme. La solution radicale est de coopérer et d'unifier nos forces avec celles de nos fréres algériens qui ont cette méme calamité et de s'investir pour le développement et le changement profond du paysage économique et social de ces régions où ces groupuscules de l'horreur et de la mort ont trouvé refuges et bases de préparation et de lancement de leurs opérations tyranniques et sanguinaires

Tunisino
| 15-12-2018 10:12
Bonjour les coïncidences douteuses. En France, une attaque pour amortir les gilets jaunes, mais aussi une attaque chaque fois que l'état souhaite étouffer/faire passer quelques choses de Charlie Hebdo, aux restaurants touristiques, aux magasins, il y a même une fois ou le présumé terroriste a laissé une pièce d'identité pour aider la police française a le repérer, bonjour l'intelligence francophone! En Tunisie, depuis Marzouki jusqu'à présent, les attaques terroristes ne sont jamais isolés mais reliés à des situations politiques, est-ce que les terroristes travaillent chez nos politiciens ou quoi?

Cand
| 15-12-2018 07:44
C'est un honte déjà de braquer une banque alors en plus poursuivre quelqu'un jusque chez lui c'est incroyable

Ishola
| 14-12-2018 23:22
Soyez Un peu précis. c'est dans quel pays ?

Foued
| 14-12-2018 21:35
Est ce normal !!!!

EL OUAFFY Y
| 14-12-2018 20:13
Selon les medias TV se victime avait reçu des menaces ainsi que sa famille depuis longtemps,pourquoi on n'a pas fait des préventions afin de protéger cet agent de force de l'ordre s'il le muté ailleurs pour s'échapper de cet attentat mais si on remonte un peut-on arrière précisément avant ladite révolution ce genre relâche est inexistant car les agents de sécurité étaient bien encouragés avec un moral très élevé mais hélas depuis la pénétration dans l'avant ladite révolution un désordre s'installe au nom des droits de l'homme et les malhonnêtes ont profité l'occasion en semant le non-stabilité dans le pays.
Mais il faut du courage de reconnut que la situation sécuritaire durant la règne de l'ancien président Ben Ali Z. E (le Souwahly) était admise dans l'ensemble
s"il avait des dépassements ce sont des cas isolés et la certitude que ce président n'a été pas avisé mais le malheur tous contraintes enregistrés durant cette période on le colle à Ben Ali et méme si une femme de ménage se glissait avec son sceaux dans un bureau à Kasrine on accuse Ben Ali de cet acte.
C'est le moment à ceux qui ont accusé l'ancien président Ben Ali du Ductateur de réviser leurs appréciations au contraire Ben Ali avait des visions lointains il savait s'il desserre le l'étau le terrorisme débordera sur autres continents et voila le terrorisme touchera même les pays dotés des institutions sécuritaires plus efficaces est performants que la Tunisie

A lire aussi

Le professeur chef de service de réanimation néonatale à l’hôpital militaire, Mohamed Douagi a

20/03/2019 21:44
2

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 20 mars 2019, le Parti des patriotes démocrates unifié

20/03/2019 20:50
1

Le dirigeant d’Ennahdha, Mohamed Ben Salem a qualifié, ce mercredi 20 mars 2019, les déclarations du

20/03/2019 18:45
6

Une séance de travail a eu lieu, jeudi 14 mars 2019, entre Mohamed Fadhel Kraïem, président

20/03/2019 17:24
0

Newsletter