alexametrics
Dernières news

Saïda Agrebi n’assiste pas à l’enterrement de son fils

Saïda Agrebi n’assiste pas à l’enterrement de son fils


Ahmed Jeribi, fils unique de Saïda Agrebi, ancienne présidente de l’association tunisienne des mères, a été inhumé ce samedi 11 avril 2015 à Tunis sans que sa mère n’assiste à son enterrement.
A noter que Mme Agrebi, vivant en France depuis l’avènement de la révolution, n’est pas venue à l’enterrement de son fils par crainte de se faire emprisonner étant donné qu’elle fait l’objet d’un mandat de dépôt. Dans une déclaration publiée, hier, sur sa page Facebook, l’ancienne figure du régime de Ben Ali, éplorée par le décès de son fils, a écrit « Il a été poussé, injustement, à quitter son pays rien que parce qu’il était le fils de Saïda Agrebi »


Rappelons également que le disparu est décédé dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 avril à Casablanca, suite à une opération sur le cœur.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (29) Commenter
Je vous rassure...
Léon
| 13-04-2015 15:57
....bande de traîtres! Le retour des Patriotes sur la scène est très proche. Accrochez-vous!***!
Vous qui avez profité du fait que les américains et les sionistes nous lient les mains afin de mieux nous taper dessus. Sachez quelque chose bande de traîtres qui vous êtes caché derrière les dos de vos libérateurs sionistes comme BHL et consorts pour poignarder votre pays: "Man i3tazza bighayri'llahi thalla biyédi man i3tazza bihi" disait notre prophète bien aimé.
Ce sont eux-même qui vous humilierons, comme ils l'ont fait en Égypte. Déstabiliser un grand pays arabe en utilisant les traîtres et la bêtise d'un peuple; puis les mettre à la potence car ce serait à la longue un danger contre Israël.
Petits énergumènes, votre destin est celui de tous les traîtres: Mesquins et la tête basse que ce soit dans la Tunisie Libre de Ben Ali que dans la Tunisie occupée des traîtres d'aujourd'hui.
Léon.
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.
(qui commence à vous rendre nerveux tellement vous vous identifiez aux gens cités).
@ Garibaldi | 12-04-2015 13:08
Mansour Lahyani
| 13-04-2015 12:04
Non, "Léon" n'est pas apiculteur, même de merde, mais il n'a lu que cette sourate... alors il la ressort à tout propos (et même hors de propos) !
Je bisse, malgré tout !
Mansour Lahyani
| 13-04-2015 11:59
Drôle que BN n'ait pas publié cette réaction, peut-être parce qu'elle ne lui a pas plu ? Je la re-propose quand même :Décidément, BN a tendance à devenir un torchon de trottoir
"Saïda Agrebi a perdu son fils unique", "S. Agrebi n'a pas assisté à l'enterrement de son fils" : qu'est-ce que cela peut-il bien nous faire ? Décidément, BN a une fâcheuse tendance à la "presse" de trottoir !
misiou Jacques...
millecastors
| 12-04-2015 22:16
Quand certains commentateurs haineux tapotent furieusement leur pixels morts qu'ils appellent 'commentaires', il s'en dégage aussitôt une misère morale et une dégénérescence neuronale héritées d'une longue lignée ancestrale de coupes-jarrets qu'ils ne peuvent dissimuler.
Avant l'indépendance que leur grand-parents n'ont jamais apprécié, c'était des maraudeurs et des pilleurs aux service des 'misious Jaques'.
Leur descendance a voyagé à l'étranger, obtenu des diplômes et parle des langues étrangères. Une odeur de trahison transparaîtra pourtant toujours à travers leur irrévérence et leur rancune contre les patriotes qui les avaient privé de leurs maitres comme une empreinte génétique indélibile ...
Misiou Jacques leur a concocté des retrouvailles printanières...
Leurs scènes de retrouvailles avec les roumis libérateurs sont... touchantes.
L'ESPION DE BEN ALI VOUS SALUE (1)
JOHN WAYNE
| 12-04-2015 19:12
Beaucoup de vous ont du mal à imaginer qui je suis et ou je vis.
Les commentaires et les spéculations abondent.
Une chose est sure, je ne suis pas ce grand Patriote qu'est Mezri Haddad.
Et à propos de Mezri Haddad, c'est avec une certaine tristesse que j'ai lu que cet homme aurait décidé de finir sa vie en France et même d'y être enterré.
Et sachant que je suis un homme qui a roulé sa bosse au nom de la Nation Tunisienne en ayant eu comme proie principale ces islamistes véreux qui aidés de la CIA et du MI6 voulaient nuire à la Nation Tunisienne, je puis affirmer avec conviction que la vie est telle qu'il est impossible pour les hommes d'en prédire l'avenir avec certitude.
Voyez-vous peuple de traitres et de domestiques des sionistes, si je puis prédire parfois avec précision les évènements qui frapperont le monde ou la Tunisie, c'est parce que je dispose de quarante années d'expérience à servir la Nation Tunisienne mais surtout que j'ai servi cette Nation avec loyauté et sous le haut patronage d'hommes exceptionnels comme Bourguiba et comme Ben Ali.
Ce ne sont pas les diplômes qui forment les grands hommes mais l'expérience surtout si celle-ci s'est faite avec des règles d'intégrité et de Patriotisme.
Les Traitres et les opportunistes finissent toujours en enfer tandis que les hommes de parole et de principe comme Mezri Haddad finissent toujours sur un piédestal de l'histoire.
Il est aisé pour moi de prédire que Mezri Haddad ne finira jamais ses vieux jours en France ni y sera enterré, mais qu'il sera appelé un jour à former un gouvernement Nationaliste au Palais de Carthage suite à une insurrection Nationaliste.
La Tunisie ne s'en sortira jamais sur cette voie choisie pour un peuple bas et sans dignité par des hommes et des femmes à la peau blanche et qui oscillent entre le mur des lamentations et le bureau ovale de la maison blanche, mais par une intervention de ces mêmes hommes et de ces mêmes femmes qui ont battu les Français afin d'ériger une Nation sur l'intelligence et le pragmatisme Bourguibien.
Il y a très peu d'hommes intègres dans ce bas monde et surtout en Tunisie.
Mezri Haddad appartient à l'avenir de la Tunisie et non à celui de la France, pays dont les tensions sociales devraient aller grandissantes à cause de la malédiction de l'Islam qui frappe cette ancienne puissance coloniale dont les génocides incluent l'Algérie et la Libye.
L'avenir de la France est sombre sauf si les Français en venaient à voter massivement pour Marine Le Pen.
Et je dirais même plus que pour sauver la France, Marine Le Pen aura besoin de plusieurs mandats a l'Elysée car il s'agit non pas de sortir de l'Union Européenne et de se débarrasser du carcan de l'OTAN, mais de nettoyer les banlieues des parasites qui y vivent et qui ont comme unique talent la haine du roumi tout en déclarant avec des grimaces et en exhibant des dents jaunes et tordues, qu'ils sont « Français ». Sans compter les messages rassurants que ces énergumènes envoient aux Français par leurs hijabs, leurs qamis, et leurs derrières ovoïdes alignés sur les trottoirs des villes Françaises lors de la prière du Vendredi.



L'ESPION DE BEN ALI VOUS SALUE (2)
JOHN WAYNE
| 12-04-2015 19:11
Il est prodigieux pour moi de me rendre compte que même si la Tunisie connait un effondrement suite à un coup d'état de la CIA dont l'écran de fumée a été une révolte populaire déclenchée par les Wikileaks et la stupidité globale et incurable de tout un peuple, mon train de vie n'a guère changé depuis le jour où je regagnais la Tunisie dans les années 1960 afin de servir le gouvernement Tunisien et son Bourguiba jeune et victorieux.
En d'autre termes peuple asservi par les sionistes et les Qataris vos Maitres, je vis la même vie furtive d'espion de Ben Ali qui se rendait à Londres pour ensuite revenir avec une valise diplomatique en toile blanche pleine d'informations sur les activités des islamistes Tunisiens et Algériens qui sévissaient dans les mosquées à l'architecture de mauvais gout de Londres avec la bénédiction des services secrets de sa majesté.
Je suis un homme connu sans être connu. Ne me connaissent que ceux qui ont travaillé étroitement avec moi ou ceux qui m'ont côtoyé dans les ambassades et les chancelleries.
Et pour vous donner un indice puisque vous savez que je ne suis pas Mezri Haddad, l'on me voit brièvement dans une vidéo de l'année 2010 lors de laquelle en compagnie du Président Ben Ali, nous avons tous rendu hommage au martyr Farhat Hached.
Je ne voyage pas aussi souvent que lorsque j'étais au service de la Nation Tunisienne mais mes déplacements ne sont pas non plus rares et sont en général vers la ville de Londres et parfois Moscou, ville que je vénère pour son histoire d'héroïsme et le courage de son peuple.
Il sera pour vous très difficile de me localiser même si je me trouve proche de vous, barricadé dans une villa du Bardo aux apparences banales et vétustes.
Mais à l'intérieur de cette villa qui a l'air mal entretenue, se trouve ma base nationaliste et anticolonialiste.
C'est de mon bureau au bois sombre et ancien que sont envoyés mes messages par e-mail vers la ville de Londres ou ils sont ensuite envoyés à Business News.
Ma base anticoloniale est puissante. Il s'agit d'un Ministère de l'Intérieur comme au temps glorieux de Ben Ali mais en dimensions et en effectifs réduits.
J'y reçois des appels du monde entier d'anciens diplomates et même de proches de Kadhafi qui résistent à votre révolution de traitres dégoutants et cupides, de villes millénaires comme Le Caire.
Sur mon bureau, deux photos en noir et blanc sur lesquelles sont représentés mes deux héros Bourguiba et Ben Ali.
Et dans mon tiroir, enveloppé d'un chiffon jaune qui sent l'huile, se trouve mon Browning 9mm aux balles cuivrées de mes années glorieuses quand notre Ministère de l'Intérieur était une véritable KGB du monde Arabe et servait entre autres à protéger Yasser Arafat et ses voyages en jet entre le Koweït, Tripoli, et Tunis.
Peut-être que vous n'arriverez jamais à m'identifier car après tout je suis intellectuellement plus forts que vous et vos diplômes véreux de Harvard financés par le Mossad, mais une chose est sure peuple dégoutants et malodorant de traitres immondes :
Vous me verrez un jour au palais de Carthage ou mon invité de marque aura pour nom :
Vladimir Poutine !

F.M. Alias JOHN WAYNE
Ancien Elève au Collège Sadiki
Diplômé d'Histoire et de Sciences Politiques de l'Université Paris-Sorbonne.
Ancien Fonctionnaire aux Ministères des Affaires Etrangères et de l'Intérieur Tunisiens des gouvernements d'Habib Bourguiba et de Zine El Abidine Ben Ali.
Diplomate de carrière et spécialiste de la sécurité et du renseignement.
@ Léon Apiculteur ? sans Abeilles on se marre! ! ! ! ! ! !
EL-OUAFI
| 12-04-2015 18:20
Bonjour vous dites "J'ai honte de partager la même nationalité que la plupart des gueux, traîtres et haineux, et je m'emploierai à les combattre jusqu'au jour où les Patriotes vaincrons."
Qu'est -ce vous attendiez de vous en séparer et laisser les Gueux comme vous le précisiez dans votre commentaire, Monsieur le Marchand de miel (apiculteur), sans Abeilles il faut le faire quand même illusionniste ! ! ! Ceux qui trahissent la patrie finiront par subir le même sort ! ! !
Madame Agrbi si vous n'aviez rien à vous reprocher pour quoi viviez-vous en exile ? ? ? Affrontez la Justice si vous êtes Honnête rien ne vous sera reprocher et on sera de votre coté ! ! (manai) le:12/04/2015
Pour tuer le chien il faut l'accuser de rage !
Ben
| 12-04-2015 18:18
Les étudiants, en cycle de doctorat, au sein de nos universités devraient être orientés vers la présentation de thèses portant sur les dossiers réglés, par voie judiciaire, en vertu de la loi d'amnistie générale décrétée aux lendemains du 14/01/2011 ainsi que sur des thèmes portant sur les techniques de simulation et montage de dossiers, à des fins de discréditation politique, avec le dossier du président Ben Ali et la caverne d'Ali Baba qu'on lui attribue pour exemple.
Ces étudiants devront, tout de suite, découvrir la grande arnaque de la révolte du 14/01/2011 et avec une révolution, allant de travers, décidant de l'élargissement :
-de terroristes de tous bords, dont certains prendront les commandes du pays, avec les fonctions de ministre ou chef de gouvernement, comme contrat de première embauche,
-de personnes poursuivies pour faits de corruptions, condamnés par la justice, sur la base de preuves irréfutables tirées de rapports d'expertise et de relevés bancaires de comptes courants à l'étranger faisant état de dépôt de millions d'euros et de dollars,
-de personnes condamnés pour des faits liés à la criminalité transnationale organisée en rapport, notamment, avec des réseaux de vols de voitures entre la France, l'Italie et la Tunisie,
Ils découvriront, de même, les listes dressées, par des pseudos révolutionnaires, dont certains lobbyistes à la solde des américains, le bâtonnier de l'ordre des avocats, certains juristes et droits de l'Hommistes, véreux, dont SIHEM BEN SEDRINE et ce sous l'égide, tenez-vous bien, de Mohamed GHANOUCHI, alors premier ministre de BEN ALI, aux conseils des ministres duquel toutes les décisions étaient prises, bien prêt à donner tout le monde, dont ceux parmi les fonctionnaires de l'État auxquels ils donnait ses ordres, pourvu qu'il sauve sa tête de couard, sans honneur et sans vergogne, ainsi que celles de ses proches collaborateurs.
Bref, une révolution à l'envers où de hauts commis de l'État, des fonctionnaires, des hommes d'affaires, des artistes, seront harcelés, donnés en pâture, souillés et éclaboussés et tant pis pour leurs gueules et pour celles leurs familles notamment les enfants matraqués par des plateaux T.V bien orchestrés et par voie de conséquences marqués à jamais.
Voilà la fameuse révolution du « jasmin » qui commence à sentir mauvais quand elle n'aura pas déjà tourné au vinaigre
BN: QUI ÊTES-VOUS ???
Habboub
| 12-04-2015 17:48
Il parait que vous choisissez les commentaires qui vous plaisent et qui suivent la ligne de votre position politique.... Je dirais même que vous n'êtes pas NEUTRE
@Leon.....rester cool
Garibaldi
| 12-04-2015 17:13
Très content pour vous. C'est un beau métier d'être apiculteur.
Je vois pas le rapport avec de la m..

A lire aussi

En préparation de la grève dans la fonction publique, prévue le jeudi 22 novembre 2018, les

17/11/2018 10:11
2

Après son départ du ministère des Domaines de l'Etat et des Affaires foncières, l'ancien

17/11/2018 09:30
0

Rachid Khechana vient d'être nommé PDG de l'agence de presse Tap tel que décidé lors de la réunion

17/11/2018 09:12
0

Le nouveau ministre du Transport, Hichem Ben Ahmed a procédé, ce vendredi 16 novembre 2018, à la

16/11/2018 22:15
0

Newsletter