alexametrics
Dernières news

Mustapha Ben Ahmed évoque la reconstruction du projet progressiste moderniste

Mustapha Ben Ahmed évoque la reconstruction du projet progressiste moderniste

Le président du bloc de la coalition nationale, Mustapha Ben Ahmed a annoncé, dans une déclaration accordée à Mosaïque FM vendredi 5 octobre 2018, que des discussions étaient en cours en vue de rassembler la famille centriste autour d’un nouveau projet politique commun.

 

« Il y a certains membres au sein du bloc parlementaire de la coalition nationale qui appellent à reconstruire le projet national progressiste moderniste. Un projet qui a été fragilisé par les divisions au sein de Nidaa Tounes qui se sont aggravées ces derniers temps. Cette idée est en train d’être examinée et il est fort probable que, très prochainement, elle sera concrétisée dans le cadre d’une initiative bien déterminée » précise Mustapha Ben Ahmed.

 

Le bloc de la coalition nationale compte aujourd’hui 47 députés. Ainsi, il est désormais la 2ème force au sein de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

 

 B.L

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (9)

Commenter

Zahra
| 07-10-2018 12:11
Rabi maakom continuez ainsi on saura qui voter.2019 parcequ a part Nahdha et des petits partis la place est vide Nida n existe plus pour nous qui avons vote UTILE.mais si Hmed alliez vous avec d autres comme Fadhel Moussa pour creer un parti fort uni desinteresse loin du dictat filial et familial juste patriote .Mais s v p accelerez 2019 ' est pas loin et ts mes amis es pensent comme moi. Rabi maakom TAHIA TOUNIS.LIL ABTAL AL AHRAR

observator
| 07-10-2018 12:01
devenu d'un coup chef du 2eme bloc parlementaire avec environ 50 députés peut être plus à l'avenir.
Tout cela n'est pas fortui.
Qui est derrière ? la main invisible ?

Abir
| 07-10-2018 11:55
Tout ce qui sympathise avec la secte Ennahda et illui trouve des sorties directement ou indirectement même s'il est sur le compte du pays, les Tunisiens et les Tunisiennes ne lui donneront jamais leur confiance et tu en es un !!!

observator
| 07-10-2018 11:36
"....Un projet qui a été fragilisé par les divisions au sein de Nidaa Tounes ....."
Mais cet arriviste était membre de ce parti et était l'un des premiers à participer à sa division et le quitter.
Aujourd'hui avec culot, il nous dit qu'il représente le progrès et de modernité.
Sa tète les symbolise bien. !!!! dans la médiocrité ambiante on ne fait pas mieux.
Tous ces rappasses, à court d'idées, répètent les mêmes slogans creux " progrès , modernité.....bla bla........"
Quelle mascarade !!!!
Il fait parti de tous ces rappasses sans scrupules ni foi ni loi prêts à tourner leur veste à la moindre occasion.
Ce n'est pas étonnant, ils ont déjà vendu leur Bourguiba leur bien-faiteur à Ben Ali, aujourd'hui ils lunchent leur chef BCE
après l'avoir utilisé.
Je ne défends pas BCE mais pour dire que ce type comme ses semblables sont des mercenaires au service d'intérêts opposés à ceux du peuple tunisien et ne doivent pas passer aux élections.

Elève
| 06-10-2018 22:44
Allez-y monsieur ! Bon vent, bon courage et bonne continuation.
Désormais, tous les moyens sont bons pour éradiquer la secte.

LARIOS
| 06-10-2018 21:09
Cette coalition n'a aucune crédibilité et aucun avenir dans la scéne politique tunisienne, ses membres n'ont qu'un SEUL souci qui est de se positionner et d'avoir DE NOUVEAU un poste à l'ARP, psychologiquement les tunisiens et les tunisiennes ne peuvent et ne veulent plus voir ces pseudo hommes ou femmes politiques, voilà quatre ans en train d'exploiter et de sucer le sang des contribuables et une année avant les élections ils se sont réveillés de leur lourd sommeil et se décident de se constituer en un nouveau parti "hommés wa zbib" de toutes les tendances, sans aucun projet, sans aucune vision et sans aucun programme et dans un laps de temps leur coalition ou leur futur parti va s'éclater et se disperser, et leurs adhérents ou leurs sympathisants seront jetés comme des" clinex" et ils seront en proie aux remords.." Acha men arafa kadrahou", et laissez le jeunes et d'autres nouveaux visages prendre le relais . ..Une équipe qui perd et qui n' a connu que l'échec , que la nullité, et que l'incompétence, doit étre impérativement renouvelée et remerciée et engagera son autocritique et l'évaluation de ses résultats, et aprés qui vivra verra

Ghazi
| 06-10-2018 20:38
Un problème créé ne peut être résolu en réfléchissant de la même manière qu'il a été créé. Essayer de tromper son monde avec des députés qui n'ont jamais respecté leurs électeurs .
Il se moque du monde en pensant résoudre les problèmes avec ceux qui l'ont créé

Zalando
| 06-10-2018 20:29
Bonne continuation , espérant que cette coalition serait PATRIOTIQUE et SOLIDAIRE pour l'intérêt du pays .

Toto
| 06-10-2018 18:59
On ne le connais pas ce Monsieur !!! il vient d'où ? je ne sais vraiment pas...

A lire aussi

Samira Chaouachi, membre du bureau politique de Nidaa Tounes, a indiqué ce mercredi 14 novembre

14/11/2018 22:00
0

Le bureau exécutif de l’Utica a annoncé dans un communiqué rendu public ce mercredi 14 novembre

14/11/2018 21:15
0

Lors d'une séance d’audition organisée par la commission des finances, de la planification et du

14/11/2018 20:48
0

Salma Elloumi, cheffe de cabinet de Béji Caïd Essebsi, a pointé du doigt aujourd'hui, une

14/11/2018 19:45
8

Newsletter