alexametrics
Tribunes

Lettre ouverte au chef du gouvernement

Lettre ouverte au chef du gouvernement

 

Par Hajer Driss*

Je me permets de m'adresser à vous au nom de toute la famille du sport qui a cru en vous un certain mois d’août 2016 quand vous aviez été choisi pour conduire le gouvernement, enfin un jeune proche de nous qui pourra donner un coup de pouce au secteur du sport tant marginalisé depuis la révolution, n'étant pas la priorité des gouvernements successifs. Nous avons essayé de surmonter nos craintes suite à la nomination d'une jeune ministre à la tête du secteur n'ayant aucune connaissance d’un milieu qui a ses spécificités et sa complexité, nos craintes se sont avérées totalement fondées puisque sous sa houlette, le sport a totalement régressé sans aucune réaction de la part de votre gouvernement pour redresser la situation.

Nous avons assisté impuissants à des décisions non étudiées qui sapent les fondements de notre système. Les dernières en date concernent le rapatriement de dizaines de cadres techniques et administratifs qui servaient notre élite sportive au sein des fédérations pour se retrouver en train de chômer dans les couloirs du ministère. Plus grave encore, nous assistons à un rapatriement des enseignants de l'éducation physique au ministère de l'Education pour satisfaire un caprice syndical sans même consulter les intéressés et sans surtout penser aux conséquences désastreuses d'une telle décision sur le fonctionnement du secteur sportif dont l'éducation physique est un pilier central.

Tous les Tunisiens sont restés incrédules devant la manière indécente avec laquelle nos athlètes les plus représentatifs ont été traités et malmenés par un ministère censé être derrière eux pour les soutenir. Tous les vrais sportifs sont envahis par un sentiment de honte face à la montée en puissance de la violence et de la corruption dans le milieu qui nuisent gravement à l'image de notre cher pays. Tous les vrais sportifs et patriotes sont abasourdis par tant de négligence, de passivité et surtout par l'absence totale d'une moindre vision ou stratégie du gouvernement pour sortir notre sport national de l'impasse profonde dans laquelle il se morfond alors que d'autres pays dont les moyens humains ou matériels ne sont guère supérieurs aux nôtres placent le sport au cœur de leur stratégie de développement.

Aujourd'hui, alors que vous vous apprêtez à introduire des changements dans votre gouvernement, tout le monde du sport retient son souffle monsieur le chef du gouvernement. Oui, de peur que le département du sport qui se trouve déjà dans une situation plus que chaotique, se trouve encore une fois au centre des tiraillements politiques et que vous vous retrouviez comme à chaque fois « contraint » à l'offrir à des incompétents pour contenter tel ou tel parti ou simplement pour boucher un trou.

Non si Youssef, cette fois-ci le monde de la jeunesse et du sport ne vous pardonnera jamais un autre mauvais choix. Nous sommes totalement en droit d'exiger la nomination d'une vraie compétence à la tête du département en charge du secteur, un homme ou une femme qui connaisse parfaitement le milieu et ses rouages complexes, qui a l'expérience de la gestion administrative et sportive, quelqu'un qui a le rayonnement nécessaire et qui dispose d'une vision pour remettre tout le secteur sur le bon chemin. Les bons profils ne sont certes pas nombreux mais ils existent. Il suffit d'aller les chercher et de les convaincre d'assumer cette très lourde tâche.

 De grâce monsieur le chef du gouvernement ne nous décevez pas, soyez à notre écoute, nous avons beaucoup souffert et vous êtes notre ultime espoir pour que l'histoire ne soit pas un éternel recommencement. À vous de jouer si Youssef.

 

 

*Ancienne internationale basketball, professeur universitaire d’éducation physique et militante active dans la société civile

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (6)

Commenter

ikram
| 12-11-2018 00:37
Désolée pour notre sport national madame, mais celui qui était supposé etre notre espoir en 2016 s'est avéré etre notre cauchemar lorsque comme son protecteur est tombé entre les les mains de la secte et son gourou , en lisant votre missive, j'étais vraiment peinée pcq notre chèr chef de gouvernement n'avait meme pas lu votre lettre et du coup il a flanqué le ministère des sports par un secrétaire d'état salafiste jihadiste, quelle bonne chose pour les sport tunisien!!!!

Skander Ounaies
| 05-11-2018 16:42
Chère Hajer,malheureusement,tu t'adresses à des gens qui ne connaissent le sport que par ....les images: a t on vu une seule fois un ministre faire du footing,ou bien de la piscine ,ou bien une autre activité physique pour évacuer le stress? Le sport est une culture,un mode de vie,ces gens là ne pensent qu'à prendre des places ,l'éducation d'une jeunesse par le sport dès le plus jeune age ne les concerne pas ,la preuve tout ministre ou responsable qui prend un poste ,augment de poids à vue d'oeil,c'est normal tout devient ....ballouchi!!!!!
bon courage quand meme
un pratiquant mortel de sport
Professeur Skander Ounaies

lechef
| 05-11-2018 16:37
Avez-vous des statistiques ? Acez-vous des chiffres ?
Votre déclaration me semble infondée puisque les résultats escomptés dans le domaine du sport si vous les imputez tous au ministère de sport, sont meilleurs dans leurs ensemble que ceux réalisés par des ministres du domaine.
Vous n'avez qu'à dresser toutes les disciplines et les comparer.
Il est certain que pour avancer rapidement il serait plus opportun de désigner un ministre du domaine et la régression constatée aujourd'hui au ministre de la santé est un exemple frappant. .
POURQUOI au niveau du sport les résultats sont probants aujourd'hui ?
peut-être aussi les désignations antérieures avec des gens du domaine n'étaient pas bien étudiées .
En fait, à côté de la compétence et de la spécialisation, il faudrait aussi d'autres qualités et notamment l'intégrité, l'équité, l'imagination , le sens de la rigueur,.....

Momo
| 05-11-2018 12:45
Non et non Mme ,Monsieur Chahed a d'autres préoccupations ;la sécurité,les catastrophes naturelles,le social etc....Le sport est tout à fait secondaire.Vous voulez être avocate de tous les sportifs alors que dans ce milieu vous êtes inconnue.
Restez dans votre domaine et laissez les vrais professionnels s'occuper de ce secteur.

Ghayyour
| 05-11-2018 12:23
Je m'allie à Mme Hajer Driss pour faire le même appel voire la même supplication à M. le chef du gouvernement concernant les secteurs productifs et notamment celui du tourisme.

DHEJ
| 05-11-2018 11:06
Le ministère public doit-il la convoquer en application de l'article 26 du CPP?


Ou doit-elle tout simplement s'adresser au tribunal administratif?

La justice c'est de l'argent et surtout du temps!

Vive le BYPASS!

A lire aussi

Le secteur du médicament est le cœur de tout système de santé. Sa situation conditionne de manière

14/11/2018 15:27
3

A la faveur du dernier remaniement gouvernemental, j’ai été désigné par monsieur Youssef Chahed,

11/11/2018 20:02
140

Par Mehdi Taje L’Institut de Diplomatie chinois basé à Pékin a organisé du 28 octobre 2018 au 9

09/11/2018 13:12
8

Je me permets de m'adresser à vous au nom de toute la famille du sport qui a cru en vous un

05/11/2018 09:07
6

Newsletter