alexametrics
Dernières news

Le procès contre Rafik Abdessalem de nouveau transféré au pôle judiciaire financier

Le procès contre Rafik Abdessalem de nouveau transféré au pôle judiciaire financier

L’avocat d’Olfa Riahi, Me, Taieb Bessadok, a annoncé, aujourd’hui, mardi 19 avril 2016, que l'affaire contre Rafik Abdessalem concernant le Sheraton et le don chinois a été, de nouveau, transférée au pôle judicaire financier au bureau d'instruction n°26.

 

Pour sa part, Olfa Riahi a assuré dans un post publié sur sa page Facebook, que cette affaire est toujours en cours, contrairement aux rumeurs ayant circulé sur la toile selon lesquelles les poursuites contre Rafik Abdessalemn auraient été abandonnées.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (13)

Commenter

Mansour Lahyani
| 20-04-2016 18:04
Ça y est, le revoilà à nouveau, ce Rafik Abdessalem !! Quoiqu'inconnu au bataillon, il continue à se prendre pour Rafik Bouchlaka ! Un jour, pas très lointain j'espère, BN nous sortira de son chapeau en pointe un Rafik Bouclaka qui prendra définitivement l'aspect et la place de ce zombie récalcitrant...

DHEJ
| 20-04-2016 16:00
Blabla...

BABYLONE
| 20-04-2016 15:40
Je tiens à souligner toute ma reconnaissance à Mme OLFA RIAHI, les investigations conduites par elle ne font que renforcer et consolider la démocratie en Tunisie. Elle défend une noble cause, celle de l'égalité et de la justice, ces symboles inscrits dans la constitution sont des éléments essentiels pour créer une vie sociale apaisée harmonieuse et harmonisée. Le pays a connu à travers son histoire des inquiétudes et des douleurs, mais elle a aussi connue des moments glorieux porteurs de promesses et d'espoirs. Aujourd'hui Mme RIAHI est le symbole de cet espoir de liberté, d'égalité, et de fraternité. J'ai eu le grand honneur de croiser sa route à STRASBOURG dans un débat public où personne n'est resté indifférent à son verbe et à ses arguments. Restez Mme tel que vous êtes avec les mêmes convictions et la même détermination.

DHEJ
| 20-04-2016 12:13
D'ailleurs cet avocaillon abuse de ton ignorance.


Alors je te dis que les procédures pénales contre un citoyen lambda ne sont pas les memes que celles contre un MEMBRE DU GOUVERNEMENT!


Vaut mieux lire;;; zut le TUNISIEN ne sait que parler son ignorance!


Tunisien
| 20-04-2016 10:15
Si un pauvre citoyen avait volé un pain que serait il passé ? Si un autre citoyen avait bu un café avec une amie dans un coin isolé cdas un hôtel que serait il passé ? (Vous pouvez continuer à jouer en posant d'autres questions...)

DHEJ
| 20-04-2016 09:24
La justice ordinaire n'a pas d'autorité dur un membre du gouvernement!!!


Article 288 du code de procédure pénale!

Par contre, le ministère et la justice dite ordinaire a une autorité sur ladite OLFA pour la poursuivre pour "divulguer des secrets de l'Etat" article BLABLA du code pénal...


Pays de MXXX!

Citoyen-S
| 20-04-2016 08:45
Rafik bouchlaka ne peut pas être un voleur.Il est aussi ridicule pour moi du moins, d'imaginer que mr bouchlaka a commis des erreurs de gestion quand au don chinois pour la Tunisie.
Arrêtez votre acharnement et laissez les saints tranquilles faute de quoi le gourou se fâchera et mobilisera contre vous une secte, disposée à remplir toute mission autant compliquée soit-elle.

FAOUZI38
| 20-04-2016 08:13
il faut aussi le jugé lui et sont oncle le Gourou pour l'affaire des PANAMA PAPERS puisqu'ils sont cité dans cette affaire aussi

tunisien pur sang
| 19-04-2016 23:52
Tous les tunisiens libres sont avec vous .
Ce *** doit rendre le don à l'Etat Tunisien. Nahdha doit rester loin de l'affaire et laisser les magistrats travaillereen toute liberté r honnêteté .

XM
| 19-04-2016 22:06
Il doit d'abord quitter le pays pour que le juge ose le condamner, si il reste en Tunisie il va sortir blanchi!!!un juge sur mesure pour eux!!!c'est scandaleux!!!

A lire aussi

Le secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Sami Tahri a

20/11/2018 20:05
2

Plusieurs internautes ont relevé, ce mardi 20 novembre 2018, des difficultés à accéder à leurs

20/11/2018 17:42
1

L’Union régionale de l’industrie, du commerce et de l’artisanat de Sfax relevant de l’Utica a

20/11/2018 16:46
3

Le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi a présenté, ce mardi 20 novembre 2018, ses excuses auprès

20/11/2018 15:50
17

Newsletter