alexametrics
Dernières news

Le ministère de l'Intérieur annonce l'arrestation de plusieurs terroristes

Le ministère de l'Intérieur annonce l'arrestation de plusieurs terroristes
Dans un communiqué publié le 1er février 2014 le ministère de l’Intérieur annoncé l’arrestation d’un élément terroriste par les unités de la Garde nationale. Deux autres personnes ont été arrêtées le même car elles finançaient le groupe terroriste qui se trouve actuellement à Châambi.

Par ailleurs, les unités anti-terroristes de la Garde nationale ont arrêté 5 personnes dans le gouvernorat de Jendouba. Ces personnes sont des fondamentalistes appartenant à une organisation interdite qui financent un groupe terroriste situé dans l’une des montagnes, conclut le communiqué.

M.A

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

abouceltia
| 02-02-2014 15:56
qui sont ils quelle preuve que du blabla de la part
de ben jeddou le nadawi comme dab, au moins habib rachdi parle à découvert

wiem
| 02-02-2014 14:52
Les vrais terroristes n'ont pas été arrêtés. Pour dire qu'ils font leur bien leur travail, ils nous sortent cette info: nous avons réussi à arrêter des terroristes. Qui sont ces terroristes et quelles sont les preuves qu'ils possèdent contre ces personnes? Pour moi c'est de la poudre aux yeux?

Tounsi ben Tounsi
| 02-02-2014 13:06
Des révélations dangereuses qui doivent attirer l'attention des services sécuritaires, faire l'objet d'une enquête approfondie et poursuivre en justice le responsable de la calomnie ou les accusés Atig et Bennani.
Et qu'on en finisse une fois pour toute avec ces accusations que la justice tarde à les prendre au sérieux ou fait semblant d'ignorer.

JOHN WAYNE
| 02-02-2014 10:46
Votre révolution de peuple à l'haleine fétide et aux aisselles aigres a doté le flic à la retraite que je suis d'un sentiment mixte qui est en fin de compte assez agréable.
Certes, il est quelque part douloureux de voir ce que l'on a bâti partir en fumée, mais détruire, bruler, saccager, et renier tout en admirant les blancs de ce bas monde, est peut-être le seul talent que Dieu le tout puissant a voulu vous offrir à la naissance.
Peut-être dois-je accepter le peuple anthropologiquement intriguant que vous êtes et cesser une fois pour toute de vous critiquer. Que sais-je ?
Il y a d'un autre côté, quelque chose d'agréable dans cette révolution et le chaos qu'elle a entrainé, et c'est ce véritable spectacle d'opéra que vous m'offrez et vous offrez au monde quotidiennement.
Depuis votre révolution, j'ai l'impression d'être abonné à un vaudeville qui n'est jamais ennuyeux. Vous êtes les acteurs talentueux de votre propre débâcle.
Une débâcle, car comme je l'ai souvent répété sur le forum de cet honorable journal électronique, trahir son pays pour le changer se retourne toujours contre soit. La trahison est une méthode qui ne paye pas à long terme, une espèce d'arme à double tranchant.
Et votre révolution s'est justement faite sous le signe de la trahison. Elle est l'anti-liberté et l'anti-dignité.
Beaucoup de vous sur ce forum me qualifient d'être aigris, amère, haineux, sénile et je me dois de vous corriger.
La raison pour laquelle je suis un homme heureux est surtout parce que je mène une vie relativement simple. Je suis passé d'une vie de voyages, de nuits blanches, de réunions a des heures incongrues, de contrainte liées au fait que je devais obéir aveuglement aux instructions et baisser continuellement la tête devant mes supérieurs, a une vie de retraité paisible pendant laquelle je contemple les fruits de mon dur labeur.
Il est vrai que souvent je vis dans mes souvenirs, mais tel est le destin de tous les hommes à l'automne de leur vie.
Je pense toutefois que l'aspect le plus important de la fin d'une vie est l'absence de remords et le sentiment du devoir accompli.
Et cet aspect représente mon plus important capital.
Je ne m'immolerai jamais, ni consommerai de drogue comme vous le faites.
Je ne souffrirai jamais d'angoisse, d'insomnies, ni de dépression nerveuse contrairement aux bipèdes désemparés que vous êtes.
Vous êtes inquiets quant à votre avenir et celui de vos enfants. Tandis que moi, mon avenir je l'ai créé en travaillant dur et en servant ma Patrie. La question d'avenir ou de débouchés ne s'est jamais posée pour moi. J'ai suivi des principes simples de Patriotisme aveugle et qui ont payé.
J'ai eu comme religion la Nation Tunisienne et ses trois principes : Ordre, Liberté, Justice.
Vous avez eu comme principes : Désordre, Islam, et Sous-développement.
Ma famille immédiate avait comme Père Bourguiba, et comme frère de sang Ben Ali.
Votre famille est lointaine et même si vous êtes nés et vivez en Tunisie, vous êtes de vulgaires expatriés, aigris, solitaires. Car votre véritable famille est la famille Wahhabite de Ryadh qui vous a injecté le virus de l'Islam, la secte qui a bafoué et profané la parole et le message du Prophète Mohamed. Un homme qui est l'antithèse des misérables que vous êtes puisque lui n'aurait jamais au grand jamais, baisé la main malodorante de sionistes comme vous les faites, peuple indigne !




JOHN WAYNE
| 02-02-2014 10:45
Mais revenons à ma vie simple.
Mes réveils sont tous les mêmes. Ils se font avec un sourire et l'enthousiasme de boire un délicieux café, et de lire Business News et vos insultes de diplômés de haut niveau sans l'intellect.
Mon café est en général posé sur un mon bureau, acheté il y a de cela des décennies a un Français qui quittait la Tunisie. Un prix symbolique pour une véritable 'uvre d'art qui résiste à l'outrage du temps. Ce bureau est en ébène et est orné des symboles les plus importants de mon existence.
Il y a d'abord la photo de Bourguiba en noir et blanc inspectant la tête haute et fière, un régiment de l'armée.
Est déposée à côté de Bourguiba, une photo de Ben Ali et de moi-même en noir et blanc datant de mes années au Ministère de l'Intérieur. Une photo qui a probablement dû être prise avant le 7 Novembre 1987. Un changement de régime dont je n'ai jamais été mis au courant avant le matin de cet évènement glorieux qui a sauvé la Nation et son peuple ingrat.
A côté de ces deux photos qui brillent même dans l'obscurité, se trouvent d'innombrables livres achetés a des bouquinistes à Paris, ou à Tunis peu après l'indépendance.
Beaucoup ont été achetés à des Français qui quittaient le pays dans les années 1960 et ces livres aux pages jaunies constituent aujourd'hui un véritable trésor que je contemple régulièrement.
Et pour finir l'inventaire de ce bureau qui est la base stratégique d'où émanent mes articles, véritables missiles téléguidés et destructeurs de votre révolution du mensonge, je dois bien sur mentionner mon Browning 9mm offert par le Ministère de l'Intérieur de Bourguiba. Un homme qui ne lésinait jamais sur la qualité si l'on s'en tient à nos forces de police des années 1970. Vous avez en effet pu remarquer qu'a un moment donné, nos forces de police conduisaient des véhicules de type BMW aussi rapides que performants. La Nation Bourguibienne était puissante sans avoir de pétrole.
Ce Browning 9mm, même après 40 années de service, est toujours aussi noir et brillant. Pas une trace de rouille. Il est enveloppé dans un chiffon jaune qui sent l'huile et prêt à défendre ma vétuste demeure du Bardo en cas d'attaque par des gueux de votre genre.
Mais revenons à votre révolution qui tourne au cauchemar.
Votre révolution a le scénario d'un film de Western ou les bons triomphent et ou les méchants finissent mal.
Ben Ali était « LE BON » car cet homme, même s'il n'était pas parfait, a aimé le peuple ingrat que vous êtes. Il n'a jamais voulu être dur même s'il devait à un moment donné vous sauver du complot islamiste. En 23 ans de règne, Ben Ali n'a jamais voulu ratifier de condamnation à mort. Et lors du procès du commando de Soliman, j'ai personnellement été furieux quand les condamnations à mort de ces êtres méprisables ayant le sang de mes frères sur les mains, ont été commuées à des peines de prison à vie. Ben Ali était un homme clément et c'est cette qualité qui l'a perdu.
Je suis JOHN WAYNE « LA BRUTE ». Je ne suis pas comme Ben Ali, mais un orphelin de Bourguiba qui ne pardonne jamais. La Nation Tunisienne est un point de non-retour. La vendre ne doit jamais être pardonné même dans des siècles.
Vous êtes « LES TRUANDS » car vous avez fait preuve de gangstérisme et de banditisme par votre révolution. Vous êtes des faussaires de l'actualité et de l'histoire. Non content d'une vie confortable dans un pays sécuritaire et sans pétrole, vous avez falsifié l'actualité et même l'histoire faisant de nous des tortionnaires. Et pis que ça, vous avez accusé Ben Ali d'être un agent de la CIA et du Mossad alors que cet homme et notre Ministère étions engagé pendant 23 ans dans une guerre froide avec les Etats Unis. Et comme punition Divine, vous avez aujourd'hui droit à des dirigeants qui sont ouvertement des agents du Mossad et de la CIA !
Les méchants sont toujours punis. La révolution des gueux tourne mal pour vous. Vous êtes en déroute et je continuerai à vous pourchasser de mes articles cinglants au fin fond des canyons ou vos misérables âmes tourmentées se cachent.
Mes nationalistes sont tapis dans l'ombre prêt à un assaut final. Alors un bon conseil peuple de gueux et d'islamistes véreux à la solde du Qatar :
Quittez la Tunisie avant l'aube !

F.M. alias JOHN WAYNE
Diplômé d'Histoire et de Sciences Politiques de l'Université Paris-Sorbonne.
Ancien Fonctionnaire aux Ministères des Affaires Etrangères et de l'Intérieur Tunisiens des gouvernements d'Habib Bourguiba et de Zine El Abidine Ben Ali.
Diplomate de carrière et spécialiste de la sécurité et du renseignement.


citoyen
| 02-02-2014 03:08
La France pour venir à bout du terrorisme a crée une cellule anti- terroriste;qui centralisait toutes les informations et ainsi a pu déjouer des attentats et éviter des victimes potentielles pourquoi ne pas s 'en inspirer ?alors que chaque jour on découvre des caches d 'armes des liasses de millions en liquide et ce n 'est que la partie visible de liceberg

Ben
| 01-02-2014 19:49
Les infractions à caractère terroriste doivent être confiées, en raison de leur degré de gravité, à des magistrats spécialisés.
Ces magistrats doivent être aguerris, dotés d'une très grande expérience, et dépourvus de toute appartenance partisane, c.à.d en dehors de tout soupçon d'affinité à l'équipe Oueld Ali et compagnie.
Le parquet se doit, d'autre part, d'accorder une attention particulière à ce genre d'affaires et d'exercer toutes les prérogatives qui lui sont reconnues par la loi de manière à assurer la bonne marche de la justice et de minimiser les risques d'impunité.

pinkfloyd
| 01-02-2014 19:37
Ces personnes sont des fondamentalistes appartenant à une organisation interdite qui financent un groupe terroriste situé dans l'une des montagnes, conclut le communiqué.

barra lawej 3lih !

safsaf123
| 01-02-2014 18:54
On espère que les juges ne vont pas les libérer. Maintenant il faut bien les cuisiner. De plus interdisons toute visite a ces ennemis de la terre.

CHDOULA
| 01-02-2014 18:45
entre djbel lahmar et djebel chambi je crois que ce n'est pas la période de passer un week end tranquille à la montagne . ps : je connais le quartier de jbel lahmar ainsi que jbel jloud qui n'est pas trop loin de mon quartier monohme

A lire aussi

Le père de l’ancien secrétaire d’Etat aux Mines, Hachem Hmidi, en prison pour soupçon de corruption,

12/12/2018 18:32
0

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a affirmé, aujourd’hui, mercredi 12 décembre 2018,

12/12/2018 18:09
1

La Banque nationale agricole (BNA) vient de reconduire pour 4 ans son partenariat avec la Fédération

12/12/2018 16:44
0

L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a rendu public un communiqué ce mercredi 12 décembre

12/12/2018 16:09
4

Newsletter