Hamadi Redissi remporte le prix Uriage pour son essai « L’Islam incertain »

Businessnews.com.tn | publié le 17/10/2017 21:15

 

Le professeur en sciences politiques à l’Université de Tunis, philosophe et écrivain, Hamadi Redissi, a remporté, dimanche 15 octobre 2017 en France, le prix Uriage récompensant la meilleure œuvre philosophique de l’année pour son essai « L’Islam incertain: Révolutions et Islam post-autoritaire ».

 

Lors de la 8ème édition des Rencontres philosophiques d’Uriage, Hamadi Redissi était en lice avec trois autres finalistes : Hourya Bentouhami pour « Le dépôt des armes. Non-violence et désobéissance civile », Manuel Cervera- Marzal pour « Les nouveaux désobéissants : citoyens ou hors-la-loi ? » et Guillaume Le Blanc et Fabienne Brugère pour « La fin de l’hospitalité ». Le prix Uriage a déjà été décerné à des noms prestigieux comme Jacques Testart, Yves Michaud, Frédéric Lordon ou Michael Foessel.

 

Publié aux éditions Cérès avec le soutien de la Fondation Hans Seidel, le livre de Hamadi Redissi a eu un succès retentissant en Tunisie puisqu’il est actuellement en cours de réimpression. Le lauréat est aussi l’auteur de« L'Exception islamique » paru en 2004 et « Le Pacte de Nadjd ou comment l'islam sectaire est devenu l'islam » publié en 2007.

 

K.H

 

Hamadi Redissi remporte le prix Uriage pour son essai « L’Islam incertain »

publié le 17/10/2017 21:15

 

Le professeur en sciences politiques à l’Université de Tunis, philosophe et écrivain, Hamadi Redissi, a remporté, dimanche 15 octobre 2017 en France, le prix Uriage récompensant la meilleure œuvre philosophique de l’année pour son essai « L’Islam incertain: Révolutions et Islam post-autoritaire ».

 

Lors de la 8ème édition des Rencontres philosophiques d’Uriage, Hamadi Redissi était en lice avec trois autres finalistes : Hourya Bentouhami pour « Le dépôt des armes. Non-violence et désobéissance civile », Manuel Cervera- Marzal pour « Les nouveaux désobéissants : citoyens ou hors-la-loi ? » et Guillaume Le Blanc et Fabienne Brugère pour « La fin de l’hospitalité ». Le prix Uriage a déjà été décerné à des noms prestigieux comme Jacques Testart, Yves Michaud, Frédéric Lordon ou Michael Foessel.

 

Publié aux éditions Cérès avec le soutien de la Fondation Hans Seidel, le livre de Hamadi Redissi a eu un succès retentissant en Tunisie puisqu’il est actuellement en cours de réimpression. Le lauréat est aussi l’auteur de« L'Exception islamique » paru en 2004 et « Le Pacte de Nadjd ou comment l'islam sectaire est devenu l'islam » publié en 2007.

 

K.H

 

Commentaires (6) Commenter
il me semble qu'il n'avait pas consulter les spécialistes à la matière avant l'apparition de son ouvrage .
EL WOUAFFI
| 20-10-2017 10:28
Normalement cet écrivain devra consulté les institution religieux Islamique car Hamadi Redissi peut commis des dépassements sans faire attention car peut être il ignore certains clos de l'islam .
De la Résistancecitoyen artiste| 19-10-2017 11.31
EL WOUAFFI
| 19-10-2017 18:11
Comment vous félicitez quelqu'un qui dit que L'Islam est incertain et lorcequ'il s'agit d'un Musulman Tunisien .
Nous sommes pas dans la logique de l'islam politique mais pour le vrai Islam ( El Woussati )
De la Résistance
citoyen artiste
| 19-10-2017 11:31
Félicitations
Continuez vôtre exploration du phénomène Démasquer les manipulateurs dans l'espace
où personne n'a le droit d'interceder entre la Personne et cet Absolu nommé DIEU
Lutter contre les contrebandiers de la Foi où ils se trouvent :Libérer la Pensée du poids de la tradition qui fige
les rapports entre citoyens réduits au statut de RA3IYYA ( troupeau ), donc Mussayyariin et non pas Moukhayyarin ! (dirigés et n'ayant pas le droit de choisir ) L'Histoire de l'ISLAMITE est L'HISTOIRE d'une énorme inadéquation entre le celeste et le terrestre , entre l' évolution et la conservation ...D'où les conflits destructeurs et suicidaires
Dieu pourrait il ou devrait il
cautionner ceux qui parmi les mortels réunissent
ou remplissent les conditions de le représenter sur terre ? SI la réponse est OUI
c'est donc l'Affaire de "putchistes" et leur armada de Fakihs d'appeler le troupeau pour la BAY3A ...Voilà RAPIDEMENT
comment les dynastes établissaient leur légitimité! ... l'ISLAMITE EST LA VOIE DE GARAGE
INTELLECTUELS , ARTISTES CITOYENS TOUS SOLIDAIRES DOIVENT ETRE SUR BRECHE POUR CONTRER LES USAGES FRAUDULEUX DE LA RELIGION , MILITER POUR UNE CULTURE HUMAINE ET ATTENTIVE AUX ASPIRATIONS DES PEUPLES A LA LIBERTE A LA DIGNITE A LA PAIX ET AU BONHEUR
ECRIRE PARLER DEBATTRE DIALOGUER ET DONNER MATIERE A PENSER
Bravo !
A4
| 18-10-2017 17:51
Et dire qu'en Janvier 2012, un petit morveux de khounji lui a donné un coup de tête à l'avenue Bab Bnet !
BRAVO POUR DR RDISSI
tunisie va mal
| 18-10-2017 16:35
C'est un point délicat a abordé de l'incertitude de l'islam moderne (l'islam politique). la politique est la religion sont deux lignes contradictoires et l'exemple type est le parti ENNAHDHA. Quant les Arabes comprendront comment épargné leurs religions de la politique???
Intitulé à revoir L'Islam Incertain !
EL WOUAFFI
| 18-10-2017 13:39
Le Docteur Hamadi Redissi et l'intitulé « L'Islam incertain » ce titre pour les Européens ça ne pose pas de problème mais pour les musulmans autres chose .
En ne peut pas accuser L'Islam de l'incertain peut-être s'il écrit faut séparer L'Islam de la politique L'Islam c'est à la mosquée et la politique pour les partis..
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration